Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Pourcentage de logements sociaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
salamandre



Messages: 1597
Date d'inscription: 09/01/2012

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Sam 16 Nov 2013, 11:52

La construction de logements sociaux, une volonté affirmée du gouvernement (et du maire de Fontenay) qui risque d'être contrariée par une affaire ancienne.
Extraits d'un article de latribune.fr :
Citation :
21 milliards d'euros : le coût estimé du désamiantage des logements sociaux

Le désamiantage des logements sociaux pourrait entraîner jusqu'à 21 milliard d'euros de coûts supplémentaires pour les bailleurs sociaux et réduire leur activité de construction de 30%. Et pourtant, le gouvernement souhaite accélérer dans ce domaine.

Responsable de cancers du poumon chez ceux qui l'ont respirée, l'amiante est aussi un poison financier pour les bailleurs sociaux. Sept logements HLM sur dix en contiennent en effet. Et si cela n'est pas toujours problématique pour la santé des locataires, le désamiantage systématique des logement sociaux pour se mettre aux normes en fait une bombe à retardement financière.
---
Dans le parc HLM, l'amiante au sein des matériaux de construction serait présente dans "tous les logements construits avant 1997" (date de son interdiction, ndlr), précise Christophe Boucaux, en charge des questions énergétiques et du développement durable à l'Union sociale pour l'habitat (USH), qui regroupe 760 organismes HLM. "Cela représente à peu près 70% de notre parc", indique-t-il.
Le parc HLM de Val de Fontenay est massivement antérieur à 1997, lorsque l'amiante était présente dans "tous les logements" du parc HLM.
Des travaux d'isolation thermique ont été menés sur une grande partie des HLM du Val. Et le désamiantage ? Les travailleurs étaient-ils formés ?
a.nonymous s'est fait l'écho du recours massif à des sous-traitants employant des ouvriers venus de pays de l'Est.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule



Messages: 8508
Date d'inscription: 24/01/2012

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Sam 16 Nov 2013, 16:53

Question biaisée, mais peu importe, l'article source et la réponse toutes villes confondues est là.
http://www.linternaute.com/actualite/depeche/afp/17/1207419/le_desamiantage_bombe_a_retardement_financiere_pour_les_hlm.shtml

sept logements HLM sur dix contiennent de l'amiante. Si cela n'est pas nécessairement problématique pour la santé des locataires, cette situation est une bombe à retardement financière pour les bailleurs sociaux, contraints de mettre leurs bâtiments aux normes.

Une réforme de la réglementation concernant ce matériau hautement cancérigène, à l'entrée en vigueur progressive d'ici le 1er juillet 2015, a fait bondir le coût d'assainissement des bâtiments concernés.
Elle divise par dix le seuil d'exposition autorisée pour les ouvriers et impose aux entreprises des obligations de formation et de protection renforcée (calfeutrage des chantiers, port de masques et vêtements de protection...) lors de travaux susceptibles de libérer des fibres d'amiante.
Et ce, que l'amiante soit à l'état friable - très dangereuse, car susceptible de se déliter sous l'effet de chocs, de vibrations ou de mouvement d'air - ou non friable - a priori sans danger, tant qu'elle est emprisonnée dans des matériaux.

Le champ des travaux concernés s'en trouve considérablement élargi, car on estime qu'un logement sur deux en contient en France.
"Ce qu'on découvre, même si c'était connu, c'est qu'à une certaine époque on en a mis vraiment partout. Plus on en cherche, plus on en trouve", souligne Gilles Gal, directeur général du bailleur social Eure Habitat.
"A une époque, l'amiante semblait +magique+, car elle rendait beaucoup de matériaux plus souples, plus étanches", note-t-il.
"Il y a d'abord eu les matériaux les plus connus: toiles éternit, tuyaux en fibro-ciment, flocages. Mais on en trouve aussi dans des colles de dalles de sols ou de céramiques, des joints, des enduits, sous des éviers...", énumère-t-il.

Des "enjeux colossaux"

Dans le parc HLM, l'amiante au sein des matériaux de construction serait présente dans "tous les logements construits avant 1997" (date de son interdiction, ndlr), précise Christophe Boucaux, en charge des questions énergétiques et du développement durable à l'Union sociale pour l'habitat (USH), qui regroupe 760 organismes HLM.
"Cela représente à peu près 70% de notre parc", indique-t-il. "Cela impose d'avoir des dispositifs adaptés lorsqu'on engage des travaux de rénovation ou de démolition, y compris des travaux d'entretien courant, comme le percement d'une cloison ou l'enlèvement d'anciennes peintures".
"Tous les organismes HLM aujourd'hui sont mobilisés sur cette question, parce que les enjeux sont colossaux", souligne M. Boucaux.
Or les laboratoires réalisant les diagnostics d'amiante, peu nombreux, sont souvent débordés.
"Là où ils devraient livrer leurs analyses en deux semaines, ils mettent trois mois", rapporte M. Gal.

Et les entreprises du bâtiment habilitées à retirer l'amiante ne sont pas légion, entraînant des situations de monopole qui font encore grimper les coûts.
"On a des entreprises qualifiées qui ont vraiment l'expertise et savent comment gérer ces chantiers en toute sécurité pour leurs salariés et l'environnement. Mais elles sont parfois +surbookées+", rapporte Thierry Dauchelle, président de la Fédération française du bâtiment (FFB) Champagne-Ardenne.
En outre, la présence d'amiante est souvent détectée tardivement.
"Lorsque le maître d'ouvrage n'a pas anticipé le problème, il faut procéder à de nouveaux appels d'offres et le chantier peut prendre un an de retard", poursuit M. Dauchelle, qui évoque toutefois un "vrai dialogue" sur le sujet entre tous les intervenants.
Mais parfois les entrepreneurs doivent "se battre pour que le désamiantage soit fait: certains donneurs d'ordres ont tendance à vouloir enfermer l'amiante en la recouvrant, mais cela revient à léguer le problème à nos enfants. Or, la retirer valorise le patrimoine", fait valoir M. Dauchelle.

Ces derniers mois, pour les bailleurs sociaux, la découverte d'amiante a entraîné l'abandon d'une opération de travaux sur quatre, en raison des surcoûts induits et de la nécessité de reloger les habitants temporairement, selon une étude de l'USH menée de décembre 2012 à fevrier 2013.
"A Louviers, dans le quartier de Maison rouge, nous avons découvert de l'amiante dans les enduits d'un immeuble de 18 logements appelé Le Havre, qu'on devait démolir. Il a fallu poncer tous ces enduits avant de démolir. Au lieu de 8.000 euros par logement, nous avons dépensé cinq fois plus, 40.000 euros", rapporte M. Gal.
Un budget de construction amputé

L'enquête de l'USH a ainsi révélé que le coût des travaux de désamiantage avait bondi en moyenne de plus de 50% depuis la nouvelle réglementation de mai 2012.
Il varie de 500 euros à 15.000 euros par logement, en fonction de la nature des matériaux amiantés et de la technique employée (dépose, recouvrement ou encoffrement).
Soit, si l'on prend le milieu de la fourchette, une facture qui s'élèverait à quelque 21 milliards d'euros pour trois millions de logements... mais n'a pas fait l'objet d'une évaluation officielle.
Il s'agit là en tout cas d'une véritable bombe à retardement financière, à l'heure où les organismes HLM se sont vu fixer l'objectif de construire 150.000 logements par an, et d'en réhabiliter 100.000 autres.
D'autant qu'en l'absence d'aide financière, les bailleurs sociaux financent les surcoûts liés à l'amiante sur leurs fonds propres, ce qui ampute d'autant leur budget de construction et réhabilitation.
"Nous estimons que cela réduira notre activité de 30%", dit M. Gal.

Or les organismes HLM sont sous la pression du gouvernement pour "passer à la vitesse supérieure" dans la rénovation (thermique notamment) de leur parc, a souligné la ministre du Logement, Cécile Duflot, lors du congrès de l'USH, en septembre à Lille, tout en affirmant vouloir encourager "la recherche de techniques innovantes" de désamiantage.

Le Conseil général de l'environnement et du développement durable (CGEDD) doit estimer, dans un rapport en fin d'année, le coût du désamiantage sur les chantiers du bâtiment et les modalités selon lesquelles les pouvoirs publics pourraient accompagner la mise en œuvre de la nouvelle réglementation, par les maîtres d'ouvrage et les particuliers.
En France, l'amiante est jugée responsable de 10 à 20% des cancers du poumon et pourrait provoquer 100.000 décès d'ici à 2025, selon les autorités sanitaires.
Interdite depuis 1997, la fibre produit des effets sur la santé 10 à 40 ans après l'exposition. Elle est la deuxième cause de maladies professionnelles et coûte plus de 900 millions d'euros par an d'indemnisations à l'Assurance maladie.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea



Messages: 2453
Date d'inscription: 11/06/2010
Age: 67
Localisation: Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Sam 16 Nov 2013, 18:32

Libellule a écrit:
Question biaisée, mais peu importe, l'article source et la réponse toutes villes confondues est là.
le_desamiantage_bombe_a_retardement_financiere_pour_les_hlm.shtml

[i]
Citation coupée volontairement pour une réponse courte : Oui ,elle pourrait être atomique (la bombe) car pas moyen de désamianter sans destruction totale et à la main pour rester dans la réglementation.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages: 8342
Date d'inscription: 31/05/2011

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Dim 17 Nov 2013, 00:36

mamiea a écrit:
Citation coupée volontairement pour une réponse courte :  Oui ,elle pourrait être atomique (la bombe) car pas moyen de désamianter sans destruction totale et à la main pour rester dans la réglementation.
Ma compréhension est qu'il y a urgence à mener des opérations coûteuses de désamiantage quand il s'agit d'amiante floquée pour protéger de la chaleur certaines éléments en particulier dans les bâtiments professionnels à structure métallique...

En revanche, pour ce qui est l'amiante emprisonnée dans des matériaux de construction comme par exemple des plaques ou des tuyaux de fibrociment, le problème se pose essentiellement au moment de la démolition des bâtiments...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal



Messages: 8178
Date d'inscription: 06/07/2010

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Dim 17 Nov 2013, 00:48

Je suis très surpris !

Personne n'a encore expliqué citations à l'appui (nous avons un spécialiste) que les problèmes d'amiante était consécutifs à la présidence de sarko... ne désespérons pas ça va venir.
Revenir en haut Aller en bas
salamandre



Messages: 1597
Date d'inscription: 09/01/2012

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Dim 17 Nov 2013, 01:41

a.nonymous a écrit:
Ma compréhension est qu'il y a urgence à mener des opérations coûteuses de désamiantage quand il s'agit d'amiante floquée pour protéger de la chaleur certaines éléments en particulier dans les bâtiments professionnels à structure métallique...

En revanche, pour ce qui est l'amiante emprisonnée dans des matériaux de construction comme par exemple des plaques ou des tuyaux de fibrociment, le problème se pose essentiellement au moment de la démolition des bâtiments...
Pour le second cas, pas seulement lors de la démolition, ai-je lu dans l'article reproduit in extenso ci-dessus par Libellule :
Citation :
Dans le parc HLM, l'amiante au sein des matériaux de construction serait présente dans "tous les logements construits avant 1997" (...)
"Cela impose d'avoir des dispositifs adaptés lorsqu'on engage des travaux de rénovation ou de démolition, y compris des travaux d'entretien courant, comme le percement d'une cloison ou l'enlèvement d'anciennes peintures".
Une 'nouvelle' réglementation et sa mise en oeuvre à étudier sans doute soigneusement pour déduire les conséquences précises. Sous réserve de modifications ...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal



Messages: 8178
Date d'inscription: 06/07/2010

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Dim 17 Nov 2013, 02:41

Pour les questions d'amiante pas de problème AUBRY connait le dossier...

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/11/07/01016-20131107ARTFIG00316-amiante-la-cour-de-cassation-etudie-l-annulation-de-la-mise-en-examen-d-aubry.php
Revenir en haut Aller en bas
salamandre



Messages: 1597
Date d'inscription: 09/01/2012

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Sam 30 Nov 2013, 11:55

Avec ou sans amiante, revenons sur la répartition des logements à Fontenay-sous-Bois Les derniers chiffres INSEE disponibles (RP2010) donnent la répartition des résidences principales :

Propriétaires :      43,6 % (9741 résidences, 23 219 personnes)
Locataires HLM :  31,2% (6971 résidences, 17 847 personnes)
Autres locataires: 23% (5144 résidences, 10 344 personnes)
Logés gratuit. :     2,1% (477 résidences, 1 020 personnes)

On voit que les locataires sont majoritaires à Fontenay, On voit aussi que d’après les chiffres du site mairie, le pourcentage HLM a augmenté depuis 2010, de plusieurs centaines de logements. Pourtant, la demande de logement HLM est constante, et même croissante.

Elle peut provenir d’enfants de Fontenaysiens, ou du désir d’augmenter la taille (ou de réduire le loyer) de son appartement pour des locataires de HLM comme du privé. Mais il serait intéressant de connaitre le nombre de demandes d’origine extérieure à Fontenay. Les statistiques de la commission communale du (d'attribution de) logement HLM, contingent préfectoral inclus, c'est où sur le site @@@@@ de la mairie ?
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages: 3463
Date d'inscription: 06/07/2010

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Sam 30 Nov 2013, 20:57

Et oui Salamandre! En plein dans le mille, qui dit transparence des attributions dit aussi transparence et concertation dans l'évaluation des besoins.

Il s'agira effectivement pour l'équipe rassemblée autour de Patrice Bédouret d'établir dès les premiers mois de la prochaine mandature un tableau de bord sincère et précis de la typologie des demandes.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Marion Legouy-Desaulle



Messages: 3463
Date d'inscription: 06/07/2010

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Dim 01 Déc 2013, 08:44

Danroux, si j'en crois nos rencontres avec les habitants, en matière de logement,  les gens en ont assez des évaluations absconses autant que tardives qui masquent une politique d'attribution opaque.

Et oui, des évaluations sincères, transparentes et actualisées c'est la garantie d'une politique d'attribution juste et transparente itou, surtout si la demande excède l'offre.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages: 8342
Date d'inscription: 31/05/2011

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Dim 01 Déc 2013, 09:40

Je rajouterais que dès lors que, d'une part, il y a des différences importantes au niveau du pourcentage de logements sociaux entre communes du département et que, d'autre part, la commune compte un nombre important de logements sociaux mais ne maitrise pas l'attribution de ceux-ci, la course à la construction de nouveaux logements sociaux pour satisfaire les "besoins des fontenaysiens" est une course sans fin...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages: 8342
Date d'inscription: 31/05/2011

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Mar 03 Déc 2013, 02:52

Compilation de chiffres provenant du rapport du présentation du PLU datant de 2007



Si il y a 57,49 % de logements sociaux dans le canton Est, le canton Ouest avec seulement 11,37 % n'a rien à envier à Saint-Mandé, Vincennes, Nogent ou le Perreux.....

Vous avez dit ghettoïsation ?
Revenir en haut Aller en bas
Gérard



Messages: 886
Date d'inscription: 08/07/2010

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Mar 03 Déc 2013, 03:43

Comme cela a déjà été dit sur ce forum, par moi entre autres, beaucoup de logements ou de maisons individuelles du Plateau sont "sociaux" sans pour autant relever de la définition classique des bailleurs.
Ce qui serait sans doute intéressant ce serait de comparer l'imposition des habitants selon les quartiers, leur revenu moyen.
Pourraient aussi entrer en ligne de compte la qualité des logements, leur confort, leur modernité. Beaucoup de "propriétaires" nantis habitaient encore, il y a peu dans des maisons sans WC intégrés, sans tout à l'égout, sans chauffage central, et avec un cadre dégradé.
Ils regardaient avec envie les ascenseurs, les salles de bains, les vide ordures, les terrasses aux larges fenêtres, le chauffage géré à l'extérieur... lorsqu'ils allaient chez des amis vivant en HLM "sociaux".
D'autant que la situation de "locataire" ne mobilisait pas les économies et libérait les dépenses des habitants qui n'avaient pas plusieurs d'années d'emprunt sur le dos.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages: 8342
Date d'inscription: 31/05/2011

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Mar 03 Déc 2013, 05:25

Pour compléter les propos de Gérard, je reposte le tableau avec une colonne supplémentaire permettant de faire le lien entre "logements en accession" et "propriétaires occupant"

Après, au delà du simple confort des maisons versus celui des logements sociaux, il faut quand même aussi considérer la notion de constitution d'un patrimoine par ceux qui acceptent de se priver pendant 20 ans pour payer leur habitation....

Revenir en haut Aller en bas
salamandre



Messages: 1597
Date d'inscription: 09/01/2012

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Mar 03 Déc 2013, 06:46

Reprenons le total sur la ville :

En 2007,  6578 logements locatifs sociaux soit 29% (rapport de présentation du PLU 2007 - extraits par a.nonymous : total HLM = (14 171 * 11,37%) + (8 640 * 57,49%) = 6 578

En 2010, 6971 HLM - résidences principales soit 31,2% (chiffres INSEE RP2010)
http://www.insee.fr/fr/themes/tableau_local.asp?ref_id=LOG&millesime=2010&nivgeo=COM&codgeo=94033

Actuellement (?), 7300 ou 7400 logements sociaux soit 33% ou 32% (site Mairie - chiffres soit à 'Logements sociaux' soit à 'PLH' - mais source et date inconnue)
http://www.fontenay-sous-bois.fr/cadre-de-vie/habitat-durable-et-solidaire/logement-social/index.html
http://www.fontenay-sous-bois.fr/cadre-de-vie/habitat-durable-et-solidaire/plh/index.html

Et en prime, le chiffre de 37% au détour d'un interview du directeur de cabinet du maire à 94citoyens.com
(voir 1er message de ce sujet)
Revenir en haut Aller en bas
 
Pourcentage de logements sociaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Logements sociaux participatifs : La majoration de trop
» Distribution de logements sociaux à El-Eulma
» Logements sociaux à El Eulma : L’attente perdure
» La liste de 500 beneficiaires des logements sociaux affichée à Sétif
» Attribution imminente de 200 logements sociaux locatifs dans la commune d’Ain Arnat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois ::  :: -