Forum d'échanges et de débats concernant le quartier du Plateau à Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Pourcentage de logements sociaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
a.nonymous



Messages: 7161
Date d'inscription: 30/05/2011

MessageSujet: Pourcentage de logements sociaux   Dim 18 Mar 2012, 11:42

Rappel du premier message :

Sur le site Nogent Citoyen, dans un article sur l'intercommunalité, vaste sujet auquel la ville ne pourra pas indéfiniment échapper, on peut lire:

Citation :
Position de Fontenay sous Bois

Et Fontenay sous Bois, quelle est sa position vis-à-vis d’une intercommunalité avec Nogent, Le Perreux, Rosny, Vincennes et Saint Mandé ?

Jean-Jacques Joucla, directeur de cabinet du maire de Jean-François Voguet, maire PCF de Fontenay, explique la position de la ville : «Cette question se pose en termes de projets et ambitions communes pour rendre un meilleur service aux usagers, et cela ne passe pas uniquement par une intercommunalité. Fontenay mène déjà de nombreux projets communs avec des villes voisines (mission locale, projet de nouveau lycée avec Vincennes…). Au-delà de ces dossiers, nous avons des intérêts communs en termes de territoire, comme l’a montré une étude de l’ACTEP, qu’il s’agisse des transports publics, avec le projet Orbival repris dans le tracé du Grand Paris Express ou le prolongement de la ligne de métro N°1, d’infrastructure routière avec le bouchon de l’A86 au niveau du pont de Nogent. Nous avons aussi des différences : notre politique de logement social (37% à Fontenay), notre fiscalité qui s’appuie sur la présence de nombreuses entreprises que nous avons fait le choix d’accueillir, ou encore notre manière de gérer certaines prestations (régie municipale plutôt que délégation de service public). Tout cela doit être étudié et discuté pour que l’intercommunalité profite à toutes les villes et ait d’abord pour objectif d’apporter un meilleur service aux usagers.» Concernant le périmètre de l’intercommunalité, une autre hypothèse consisterait aussi à associer les communes de l’ACTEP en formant un ensemble plus grand qui comprendrait aussi Champigny, Bry, Villiers… En attendant la poursuite des études sur la question, pas question de s’avancer. «Pour l’instant, il n’y a aucune obligation, il est donc urgent de poursuivre la réflexion. Le vrai problème est aussi que les intercommunalités ne sont pas assez concrètes pour les citoyens. C’est pourquoi il faut commencer à travailler sur les projets et non sur la structure», reprend J-J Joucla.
Source: http://www.nogent-citoyen.com/intercommunalite-nogent-le-perreux-fontenay-vincennes-rosny-16/03/2012.html

Le chiffre de 37% de logement sociaux annoncé par Jean-Jacques Joucla va à l'encontre de tout ce qui a été dit jusqu'à ce jour, la municipalité ayant toujours prétendu avoir la volonté de maintenir ce pourcentage à 33%....

Est-il possible que l'un des élus intervenant sur ce forum nous explique le pourcentage annoncé par le directeur de cabinet du maire ? Est-ce que celui-ci aurait été atteint à l'insu des citoyens ?

Si ce chiffre se vérifie cela prouve juste que quoi qu'on nous dise la ghettoïsation de notre ville est réellement en marche...
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
tonton christobal



Messages: 6441
Date d'inscription: 06/07/2010

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Dim 09 Sep 2012, 17:27

Je constate que lorsqu'un intervenant emploie le vocabulaire utilisé par des élus en réunion publique pour désigner des habitants du plateau il profère des insultes...

Pourtant ces élus dont on reprend le vocabulaire ne choquent pas leurs amis du même bord.

Alors que doit on comprendre ?
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages: 7161
Date d'inscription: 30/05/2011

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Lun 24 Sep 2012, 20:39

Comme quoi certains députés même de l'UMP peuvent proposer des amendements dignes d'intérêt: obliger les municipalités à construire autre chose que du logement social quand le pourcentage de ceux-ci est trop élevé ça a du sens...

Ensuite, il faudrait prendre en compte la répartition de ceux-ci sur une commune pour éviter qu'une trop forte concentration de logements sociaux dans un quartier donné crée un ghetto... A Fontenay, on a ainsi hérité dans le canton Est de quartiers avec un pourcentage très (trop) élevé de logements sociaux: Jean Zay 94,81%, Redoute / Fort / Michelet 74%, Larris 67%, Bois Cadet / Montesquieu / Terroir 55,6% , ...

Citation :
Logement social : Cécile Duflot appelle les députés à la "mobilisation générale"

Le Monde.fr avec AFP | 24.09.2012 à 18h54

La ministre du logement, Cécile Duflot, a appelé lundi 24 septembre à l'Assemblée à "la mobilisation générale" pour répondre à "l'urgence" du logement social.

Présentant aux députés son texte "Mobilisation du foncier public", Cécile Duflot a souligné qu'il "n'est pas admissible qu'en 2012, en France, plus de 3 millions de personnes ne soient pas ou très mal logées" et que "10 millions soient en situation de fragilité de logement à court ou moyen terme".

Après le Sénat, il y a quinze jours, la ministre du logement est venue défendre à l'Assemblée "un projet de loi pour répondre à l'urgence en mobilisant le foncier public pour construire des logements tout en renforçant les exigences de la loi SRU pour assurer la mixité sociale".

Le texte, déjà voté le 13 septembre par les sénateurs, prévoit la cession à bas prix, voire parfois gratuite, de terrains publics en faveur du logement social ainsi que le passage de 20 à 25 % du taux obligatoire des logements sociaux.

"C'est par la loi qu'il faut intervenir pour sortir de l'impasse et mobiliser l'ensemble des moyens légaux pour construire", a poursuivi Cécile Duflot. La ministre a aussi annoncé qu'"il faudra[it] lancer, dans quelques mois, un autre chantier législatif de plus grande ampleur encore sur le logement pour simplifier le droit, mettre en cohérence ce qui s'est stratifié au long des mandatures, réformer les rapports locatifs et réunir toutes les conditions pour parvenir" à l'objectif fixé par le président de la République de 500 000 logements par an.

BENOIST APPARU PROPOSE UN PROJET ALTERNATIF

Le député UMP Benoist Apparu, ancien ministre du logement, a estimé lundi que ce projet de loi "ne permettra[it] pas de produire un logement de plus" et a présenté un "contre-projet" au texte qui sera en débat dans l'après-midi à l'Assemblée.

Selon lui, alors qu'il s'adressait lundi à la presse, "les 110 000 logements programmés par le gouvernement sur foncier public ne sont que la reprise d'une programmation déjà existante, présentée au mois de janvier dernier" par ses propres services.

Benoist Apparu, même s'il s'est déclaré d'accord avec le passage de 20 à 25 % du taux obligatoire de logements sociaux, a remarqué que cette augmentation se ferait "au détriment d'autres types de logements".

Il proposera au cours de l'examen du texte plusieurs amendements, notamment la mise en place d'une "loi SRU miroir" (SRU : Solidarité et rénovation urbaine) afin que les communes aient pour obligation de construire d'autres types de logements au-delà de 35 % de logements sociaux. "Une ville qui a 60 ou 70 % de logements sociaux n'est pas une ville où règne la mixité sociale", valeur prônée par la loi SRU, a-t-il fait valoir.
Source: http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/09/24/logement-social-cecile-duflot-appelle-les-deputes-a-la-mobilisation-generale_1764802_3224.html
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages: 5954
Date d'inscription: 11/07/2010

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Mar 25 Sep 2012, 05:57

a.nonymous a écrit:
"Une ville qui a 60 ou 70 % de logements sociaux n'est pas une ville où règne la mixité sociale"

Ah bon ? Mais on pourrait renverser l'affirmation. Une ville qui a 60 ou 70 % des logements privés permet-elle la mixité sociale ?

Et contrairement à ce que suggère l'anonyme, les constructions de logements dits sociaux à Fontenay, depuis des années, se concentrent essentiellement dans des quartiers où le pourcentage de logements privés est énorme. Dernier exemple celui du Bois avec l'opération de l'avenue Foch.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
a.nonymous



Messages: 7161
Date d'inscription: 30/05/2011

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Mar 25 Sep 2012, 08:18

Loïc a écrit:
a.nonymous a écrit:
"Une ville qui a 60 ou 70 % de logements sociaux n'est pas une ville où règne la mixité sociale"

Cette citation n'est pas de moi mais du député UMP Benoist Apparu...

Loïc a écrit:


Ah bon ? Mais on pourrait renverser l'affirmation. Une ville qui a 60 ou 70 % des logements privés permet-elle la mixité sociale ?

Et contrairement à ce que suggère l'anonyme, les constructions de logements dits sociaux à Fontenay, depuis des années, se concentrent essentiellement dans des quartiers où le pourcentage de logements privés est énorme. Dernier exemple celui du Bois avec l'opération de l'avenue Foch.

Les pourcentages que je cite sont factuels puisque émanant du Rapport de présentation du PLU....

Le fait que la municipalité construise des logements sociaux dans des quartiers qui en comptent peu ne résout en rien le problème de la ghettoïsation résultant du pourcentage trop élevé dans d'autres quartiers... Pour résoudre ce problème il faudrait qu'en parallèle dans ces derniers quartiers les bailleurs mettent en vente certains immeubles pour attirer d'autres habitants...
Revenir en haut Aller en bas
iris2



Messages: 121
Date d'inscription: 19/08/2010

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Mar 25 Sep 2012, 08:24

Il ya quelque chose que je ne comprends pas :

Le Maire a déclaré ne pas vouloir que Fontenay n' ait pas plus de 55000 habitants environ chiffre atteint il me semble.

On continu à construire ? donc encore plus d'habitants ! Exact ? Beaucoup de nouveaux habitants viennent d'autres villes et n'habitent pas forcément à l' hôtel ou chez leur parents ! Il y aussi les naissances à prendre en compte §

30% de logements sociaux pourcentage stable depuis des années dixit Loîc !

Il serait intéressant de connaitre la liste des 30% de logements sociaux construits ou en cours de construction sur les 24 derniers mois par exemple et celle des autres 70% de logements destinés aux plus aisés (pas forcément assez riche pour acheter ou louer dans le privé).
Je suis septique sur la bonne répartition.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Mar 25 Sep 2012, 08:25

Il est un fait qu'il y a moins de désordre civiques, de violences, d'illégalité dans les quartiers qui ne comptent pas de logements sociaux en quantité excessive nuisible à cette mixité sociale tant vantée.
Iris nous en sommes à 53000 habitants et 33% de logements sociaux. (malgré les promesses du maire)
Revenir en haut Aller en bas
salamandre



Messages: 1010
Date d'inscription: 08/01/2012

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Jeu 26 Sep 2013, 14:28

Dans le sujet pourcentage de logements sociaux, Loïc a du mal à étayer son affirmation 33% pas plus.
Mais la DRIEA fournit des statistiques par commune sur le total des logements autorisés et des logements commencés ces dix dernières années. Base Sit@del2
http://www.driea.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/sit-del2-series-longues-donnees-a-a4340.html
         
Nb Lgt  autorisés /  commencés
2001:    64 / 169
2002:    43 / 44
2003:  146 / 45
2004:    35 / 60
2005:    99 / 104
2006:    22 / 135
2007:    34 / 17
2008:      3 / 11
2009:    24 /  5
2010:   139 / 79
2011:     12 / 61
2012:   104 / 61

a.nonymous Sep. 2012 a écrit:
Par ailleurs, notre maire s'étant engagé à ce que le pourcentage de logements sociaux n'augmente pas sur notre commune, j'aimerais savoir où ont été réalisés les 60 logements non-sociaux censés contrebalancer ces 30 nouveaux logements sociaux (ex annexe Ravel) ?
Loïc a écrit:
Des logements privés il s'en construit des dizaines et des dizaines par ans dans notre ville.
euh...
en fait, d'après le tableau ci-dessus, ces 30 logements sociaux à eux seuls c'est déjà la moitié des logements commencés en 2011 ou en 2012.

Mais le mieux est d'aller chercher les données sur le parc locatif social par commune en 2012:
http://www.driea.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/le-parc-locatif-social-en-ile-de-a4355.html
sauf que ...
je n'ai pas réussi à ouvrir le fichier RPLS 2012 94 format ods. Quelqu'un est plus doué ? Loïc ?
Revenir en haut Aller en bas
mamiea



Messages: 2210
Date d'inscription: 10/06/2010
Age: 66
Localisation: Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Jeu 26 Sep 2013, 15:08

Ben je suis là cheers king geek  facile, no problémo, télécharger open-office et le tour est joué (le format ods est celui de open office logiciel open source).
Bon je m' en vais mes chevilles sont trop enflées
Revenir en haut Aller en bas
mamiea



Messages: 2210
Date d'inscription: 10/06/2010
Age: 66
Localisation: Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Jeu 26 Sep 2013, 15:11

Loïc a écrit:
a.nonymous a écrit:
"Une ville qui a 60 ou 70 % de logements sociaux n'est pas une ville où règne la mixité sociale"
Ah bon ? Mais on pourrait renverser l'affirmation. Une ville qui a 60 ou 70 % des logements privés permet-elle la mixité sociale ?

Et contrairement à ce que suggère l'anonyme, les constructions de logements dits sociaux à Fontenay, depuis des années, se concentrent essentiellement dans des quartiers où le pourcentage de logements privés est énorme. Dernier exemple celui du Bois avec l'opération de l'avenue Foch.
Oui avenue Foch la mixité existe entre les émirs arabes, les milliardaires de toute nationalité.....Embarassed Embarassed 
Revenir en haut Aller en bas
salamandre



Messages: 1010
Date d'inscription: 08/01/2012

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Jeu 26 Sep 2013, 15:26

mamiea a écrit:
Ben je suis là cheers king geek  facile, no problémo, télécharger open-office et le tour est joué (le format ods est celui de open office logiciel open source).
Bon je m' en vais mes chevilles sont trop enflées
oui enfin, Office 2010 reconnait le format ods (j'ai pu tester, j'avais Open Office avant).
Mais pourquoi pas.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea



Messages: 2210
Date d'inscription: 10/06/2010
Age: 66
Localisation: Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Jeu 26 Sep 2013, 15:38

salamandre a écrit:
mamiea a écrit:
Ben je suis là cheers king geek  facile, no problémo, télécharger open-office et le tour est joué (le format ods est celui de open office logiciel open source).
Bon je m' en vais mes chevilles sont trop enflées
oui enfin, Office 2010 reconnait le format ods (j'ai pu tester, j'avais Open Office avant).
Mais pourquoi pas.
Je viens de le tester avec excel 2010 : fichier corrompu, par contre pas de problème avec open office (j 'ai les deux sur ma bécane).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Jeu 26 Sep 2013, 16:20

La corruption est partout mon bon monsieur Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
salamandre



Messages: 1010
Date d'inscription: 08/01/2012

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Jeu 26 Sep 2013, 19:06

Provoquant, Curiosité.

Revenir en haut Aller en bas
salamandre



Messages: 1010
Date d'inscription: 08/01/2012

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Ven 15 Nov 2013, 23:52

La construction de logements sociaux, une volonté affirmée du gouvernement (et du maire de Fontenay) qui risque d'être contrariée par une affaire ancienne.
Extraits d'un article de latribune.fr :
Citation :
21 milliards d'euros : le coût estimé du désamiantage des logements sociaux

Le désamiantage des logements sociaux pourrait entraîner jusqu'à 21 milliard d'euros de coûts supplémentaires pour les bailleurs sociaux et réduire leur activité de construction de 30%. Et pourtant, le gouvernement souhaite accélérer dans ce domaine.

Responsable de cancers du poumon chez ceux qui l'ont respirée, l'amiante est aussi un poison financier pour les bailleurs sociaux. Sept logements HLM sur dix en contiennent en effet. Et si cela n'est pas toujours problématique pour la santé des locataires, le désamiantage systématique des logement sociaux pour se mettre aux normes en fait une bombe à retardement financière.
---
Dans le parc HLM, l'amiante au sein des matériaux de construction serait présente dans "tous les logements construits avant 1997" (date de son interdiction, ndlr), précise Christophe Boucaux, en charge des questions énergétiques et du développement durable à l'Union sociale pour l'habitat (USH), qui regroupe 760 organismes HLM. "Cela représente à peu près 70% de notre parc", indique-t-il.
Le parc HLM de Val de Fontenay est massivement antérieur à 1997, lorsque l'amiante était présente dans "tous les logements" du parc HLM.
Des travaux d'isolation thermique ont été menés sur une grande partie des HLM du Val. Et le désamiantage ? Les travailleurs étaient-ils formés ?
a.nonymous s'est fait l'écho du recours massif à des sous-traitants employant des ouvriers venus de pays de l'Est.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule



Messages: 7030
Date d'inscription: 23/01/2012

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Sam 16 Nov 2013, 04:53

Question biaisée, mais peu importe, l'article source et la réponse toutes villes confondues est là.
http://www.linternaute.com/actualite/depeche/afp/17/1207419/le_desamiantage_bombe_a_retardement_financiere_pour_les_hlm.shtml

sept logements HLM sur dix contiennent de l'amiante. Si cela n'est pas nécessairement problématique pour la santé des locataires, cette situation est une bombe à retardement financière pour les bailleurs sociaux, contraints de mettre leurs bâtiments aux normes.

Une réforme de la réglementation concernant ce matériau hautement cancérigène, à l'entrée en vigueur progressive d'ici le 1er juillet 2015, a fait bondir le coût d'assainissement des bâtiments concernés.
Elle divise par dix le seuil d'exposition autorisée pour les ouvriers et impose aux entreprises des obligations de formation et de protection renforcée (calfeutrage des chantiers, port de masques et vêtements de protection...) lors de travaux susceptibles de libérer des fibres d'amiante.
Et ce, que l'amiante soit à l'état friable - très dangereuse, car susceptible de se déliter sous l'effet de chocs, de vibrations ou de mouvement d'air - ou non friable - a priori sans danger, tant qu'elle est emprisonnée dans des matériaux.

Le champ des travaux concernés s'en trouve considérablement élargi, car on estime qu'un logement sur deux en contient en France.
"Ce qu'on découvre, même si c'était connu, c'est qu'à une certaine époque on en a mis vraiment partout. Plus on en cherche, plus on en trouve", souligne Gilles Gal, directeur général du bailleur social Eure Habitat.
"A une époque, l'amiante semblait +magique+, car elle rendait beaucoup de matériaux plus souples, plus étanches", note-t-il.
"Il y a d'abord eu les matériaux les plus connus: toiles éternit, tuyaux en fibro-ciment, flocages. Mais on en trouve aussi dans des colles de dalles de sols ou de céramiques, des joints, des enduits, sous des éviers...", énumère-t-il.

Des "enjeux colossaux"

Dans le parc HLM, l'amiante au sein des matériaux de construction serait présente dans "tous les logements construits avant 1997" (date de son interdiction, ndlr), précise Christophe Boucaux, en charge des questions énergétiques et du développement durable à l'Union sociale pour l'habitat (USH), qui regroupe 760 organismes HLM.
"Cela représente à peu près 70% de notre parc", indique-t-il. "Cela impose d'avoir des dispositifs adaptés lorsqu'on engage des travaux de rénovation ou de démolition, y compris des travaux d'entretien courant, comme le percement d'une cloison ou l'enlèvement d'anciennes peintures".
"Tous les organismes HLM aujourd'hui sont mobilisés sur cette question, parce que les enjeux sont colossaux", souligne M. Boucaux.
Or les laboratoires réalisant les diagnostics d'amiante, peu nombreux, sont souvent débordés.
"Là où ils devraient livrer leurs analyses en deux semaines, ils mettent trois mois", rapporte M. Gal.

Et les entreprises du bâtiment habilitées à retirer l'amiante ne sont pas légion, entraînant des situations de monopole qui font encore grimper les coûts.
"On a des entreprises qualifiées qui ont vraiment l'expertise et savent comment gérer ces chantiers en toute sécurité pour leurs salariés et l'environnement. Mais elles sont parfois +surbookées+", rapporte Thierry Dauchelle, président de la Fédération française du bâtiment (FFB) Champagne-Ardenne.
En outre, la présence d'amiante est souvent détectée tardivement.
"Lorsque le maître d'ouvrage n'a pas anticipé le problème, il faut procéder à de nouveaux appels d'offres et le chantier peut prendre un an de retard", poursuit M. Dauchelle, qui évoque toutefois un "vrai dialogue" sur le sujet entre tous les intervenants.
Mais parfois les entrepreneurs doivent "se battre pour que le désamiantage soit fait: certains donneurs d'ordres ont tendance à vouloir enfermer l'amiante en la recouvrant, mais cela revient à léguer le problème à nos enfants. Or, la retirer valorise le patrimoine", fait valoir M. Dauchelle.

Ces derniers mois, pour les bailleurs sociaux, la découverte d'amiante a entraîné l'abandon d'une opération de travaux sur quatre, en raison des surcoûts induits et de la nécessité de reloger les habitants temporairement, selon une étude de l'USH menée de décembre 2012 à fevrier 2013.
"A Louviers, dans le quartier de Maison rouge, nous avons découvert de l'amiante dans les enduits d'un immeuble de 18 logements appelé Le Havre, qu'on devait démolir. Il a fallu poncer tous ces enduits avant de démolir. Au lieu de 8.000 euros par logement, nous avons dépensé cinq fois plus, 40.000 euros", rapporte M. Gal.
Un budget de construction amputé

L'enquête de l'USH a ainsi révélé que le coût des travaux de désamiantage avait bondi en moyenne de plus de 50% depuis la nouvelle réglementation de mai 2012.
Il varie de 500 euros à 15.000 euros par logement, en fonction de la nature des matériaux amiantés et de la technique employée (dépose, recouvrement ou encoffrement).
Soit, si l'on prend le milieu de la fourchette, une facture qui s'élèverait à quelque 21 milliards d'euros pour trois millions de logements... mais n'a pas fait l'objet d'une évaluation officielle.
Il s'agit là en tout cas d'une véritable bombe à retardement financière, à l'heure où les organismes HLM se sont vu fixer l'objectif de construire 150.000 logements par an, et d'en réhabiliter 100.000 autres.
D'autant qu'en l'absence d'aide financière, les bailleurs sociaux financent les surcoûts liés à l'amiante sur leurs fonds propres, ce qui ampute d'autant leur budget de construction et réhabilitation.
"Nous estimons que cela réduira notre activité de 30%", dit M. Gal.

Or les organismes HLM sont sous la pression du gouvernement pour "passer à la vitesse supérieure" dans la rénovation (thermique notamment) de leur parc, a souligné la ministre du Logement, Cécile Duflot, lors du congrès de l'USH, en septembre à Lille, tout en affirmant vouloir encourager "la recherche de techniques innovantes" de désamiantage.

Le Conseil général de l'environnement et du développement durable (CGEDD) doit estimer, dans un rapport en fin d'année, le coût du désamiantage sur les chantiers du bâtiment et les modalités selon lesquelles les pouvoirs publics pourraient accompagner la mise en œuvre de la nouvelle réglementation, par les maîtres d'ouvrage et les particuliers.
En France, l'amiante est jugée responsable de 10 à 20% des cancers du poumon et pourrait provoquer 100.000 décès d'ici à 2025, selon les autorités sanitaires.
Interdite depuis 1997, la fibre produit des effets sur la santé 10 à 40 ans après l'exposition. Elle est la deuxième cause de maladies professionnelles et coûte plus de 900 millions d'euros par an d'indemnisations à l'Assurance maladie.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea



Messages: 2210
Date d'inscription: 10/06/2010
Age: 66
Localisation: Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Sam 16 Nov 2013, 06:32

Libellule a écrit:
Question biaisée, mais peu importe, l'article source et la réponse toutes villes confondues est là.
le_desamiantage_bombe_a_retardement_financiere_pour_les_hlm.shtml

[i]
Citation coupée volontairement pour une réponse courte : Oui ,elle pourrait être atomique (la bombe) car pas moyen de désamianter sans destruction totale et à la main pour rester dans la réglementation.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages: 7161
Date d'inscription: 30/05/2011

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Sam 16 Nov 2013, 12:36

mamiea a écrit:
Citation coupée volontairement pour une réponse courte :  Oui ,elle pourrait être atomique (la bombe) car pas moyen de désamianter sans destruction totale et à la main pour rester dans la réglementation.
Ma compréhension est qu'il y a urgence à mener des opérations coûteuses de désamiantage quand il s'agit d'amiante floquée pour protéger de la chaleur certaines éléments en particulier dans les bâtiments professionnels à structure métallique...

En revanche, pour ce qui est l'amiante emprisonnée dans des matériaux de construction comme par exemple des plaques ou des tuyaux de fibrociment, le problème se pose essentiellement au moment de la démolition des bâtiments...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal



Messages: 6441
Date d'inscription: 06/07/2010

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Sam 16 Nov 2013, 12:48

Je suis très surpris !

Personne n'a encore expliqué citations à l'appui (nous avons un spécialiste) que les problèmes d'amiante était consécutifs à la présidence de sarko... ne désespérons pas ça va venir.
Revenir en haut Aller en bas
salamandre



Messages: 1010
Date d'inscription: 08/01/2012

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Sam 16 Nov 2013, 13:41

a.nonymous a écrit:
Ma compréhension est qu'il y a urgence à mener des opérations coûteuses de désamiantage quand il s'agit d'amiante floquée pour protéger de la chaleur certaines éléments en particulier dans les bâtiments professionnels à structure métallique...

En revanche, pour ce qui est l'amiante emprisonnée dans des matériaux de construction comme par exemple des plaques ou des tuyaux de fibrociment, le problème se pose essentiellement au moment de la démolition des bâtiments...
Pour le second cas, pas seulement lors de la démolition, ai-je lu dans l'article reproduit in extenso ci-dessus par Libellule :
Citation :
Dans le parc HLM, l'amiante au sein des matériaux de construction serait présente dans "tous les logements construits avant 1997" (...)
"Cela impose d'avoir des dispositifs adaptés lorsqu'on engage des travaux de rénovation ou de démolition, y compris des travaux d'entretien courant, comme le percement d'une cloison ou l'enlèvement d'anciennes peintures".
Une 'nouvelle' réglementation et sa mise en oeuvre à étudier sans doute soigneusement pour déduire les conséquences précises. Sous réserve de modifications ...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal



Messages: 6441
Date d'inscription: 06/07/2010

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Sam 16 Nov 2013, 14:41

Pour les questions d'amiante pas de problème AUBRY connait le dossier...

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/11/07/01016-20131107ARTFIG00316-amiante-la-cour-de-cassation-etudie-l-annulation-de-la-mise-en-examen-d-aubry.php
Revenir en haut Aller en bas
salamandre



Messages: 1010
Date d'inscription: 08/01/2012

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Ven 29 Nov 2013, 23:55

Avec ou sans amiante, revenons sur la répartition des logements à Fontenay-sous-Bois Les derniers chiffres INSEE disponibles (RP2010) donnent la répartition des résidences principales :

Propriétaires :      43,6 % (9741 résidences, 23 219 personnes)
Locataires HLM :  31,2% (6971 résidences, 17 847 personnes)
Autres locataires: 23% (5144 résidences, 10 344 personnes)
Logés gratuit. :     2,1% (477 résidences, 1 020 personnes)

On voit que les locataires sont majoritaires à Fontenay, On voit aussi que d’après les chiffres du site mairie, le pourcentage HLM a augmenté depuis 2010, de plusieurs centaines de logements. Pourtant, la demande de logement HLM est constante, et même croissante.

Elle peut provenir d’enfants de Fontenaysiens, ou du désir d’augmenter la taille (ou de réduire le loyer) de son appartement pour des locataires de HLM comme du privé. Mais il serait intéressant de connaitre le nombre de demandes d’origine extérieure à Fontenay. Les statistiques de la commission communale du (d'attribution de) logement HLM, contingent préfectoral inclus, c'est où sur le site @@@@@ de la mairie ?
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages: 3582
Date d'inscription: 06/07/2010

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Sam 30 Nov 2013, 08:57

Et oui Salamandre! En plein dans le mille, qui dit transparence des attributions dit aussi transparence et concertation dans l'évaluation des besoins.

Il s'agira effectivement pour l'équipe rassemblée autour de Patrice Bédouret d'établir dès les premiers mois de la prochaine mandature un tableau de bord sincère et précis de la typologie des demandes.
Revenir en haut Aller en bas
danroux



Messages: 123
Date d'inscription: 07/04/2013

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Sam 30 Nov 2013, 16:32

Ca cest de la polique social Crying or Very sad  mais cest le PS
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages: 3582
Date d'inscription: 06/07/2010

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Sam 30 Nov 2013, 20:44

Danroux, si j'en crois nos rencontres avec les habitants, en matière de logement,  les gens en ont assez des évaluations absconses autant que tardives qui masquent une politique d'attribution opaque.

Et oui, des évaluations sincères, transparentes et actualisées c'est la garantie d'une politique d'attribution juste et transparente itou, surtout si la demande excède l'offre.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages: 7161
Date d'inscription: 30/05/2011

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Sam 30 Nov 2013, 21:40

Je rajouterais que dès lors que, d'une part, il y a des différences importantes au niveau du pourcentage de logements sociaux entre communes du département et que, d'autre part, la commune compte un nombre important de logements sociaux mais ne maitrise pas l'attribution de ceux-ci, la course à la construction de nouveaux logements sociaux pour satisfaire les "besoins des fontenaysiens" est une course sans fin...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages: 7161
Date d'inscription: 30/05/2011

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Lun 02 Déc 2013, 14:52

Compilation de chiffres provenant du rapport du présentation du PLU datant de 2007



Si il y a 57,49 % de logements sociaux dans le canton Est, le canton Ouest avec seulement 11,37 % n'a rien à envier à Saint-Mandé, Vincennes, Nogent ou le Perreux.....

Vous avez dit ghettoïsation ?
Revenir en haut Aller en bas
Gérard



Messages: 768
Date d'inscription: 08/07/2010

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Lun 02 Déc 2013, 15:43

Comme cela a déjà été dit sur ce forum, par moi entre autres, beaucoup de logements ou de maisons individuelles du Plateau sont "sociaux" sans pour autant relever de la définition classique des bailleurs.
Ce qui serait sans doute intéressant ce serait de comparer l'imposition des habitants selon les quartiers, leur revenu moyen.
Pourraient aussi entrer en ligne de compte la qualité des logements, leur confort, leur modernité. Beaucoup de "propriétaires" nantis habitaient encore, il y a peu dans des maisons sans WC intégrés, sans tout à l'égout, sans chauffage central, et avec un cadre dégradé.
Ils regardaient avec envie les ascenseurs, les salles de bains, les vide ordures, les terrasses aux larges fenêtres, le chauffage géré à l'extérieur... lorsqu'ils allaient chez des amis vivant en HLM "sociaux".
D'autant que la situation de "locataire" ne mobilisait pas les économies et libérait les dépenses des habitants qui n'avaient pas plusieurs d'années d'emprunt sur le dos.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages: 7161
Date d'inscription: 30/05/2011

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Lun 02 Déc 2013, 17:25

Pour compléter les propos de Gérard, je reposte le tableau avec une colonne supplémentaire permettant de faire le lien entre "logements en accession" et "propriétaires occupant"

Après, au delà du simple confort des maisons versus celui des logements sociaux, il faut quand même aussi considérer la notion de constitution d'un patrimoine par ceux qui acceptent de se priver pendant 20 ans pour payer leur habitation....

Revenir en haut Aller en bas
salamandre



Messages: 1010
Date d'inscription: 08/01/2012

MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Lun 02 Déc 2013, 18:46

Reprenons le total sur la ville :

En 2007,  6578 logements locatifs sociaux soit 29% (rapport de présentation du PLU 2007 - extraits par a.nonymous : total HLM = (14 171 * 11,37%) + (8 640 * 57,49%) = 6 578

En 2010, 6971 HLM - résidences principales soit 31,2% (chiffres INSEE RP2010)
http://www.insee.fr/fr/themes/tableau_local.asp?ref_id=LOG&millesime=2010&nivgeo=COM&codgeo=94033

Actuellement (?), 7300 ou 7400 logements sociaux soit 33% ou 32% (site Mairie - chiffres soit à 'Logements sociaux' soit à 'PLH' - mais source et date inconnue)
http://www.fontenay-sous-bois.fr/cadre-de-vie/habitat-durable-et-solidaire/logement-social/index.html
http://www.fontenay-sous-bois.fr/cadre-de-vie/habitat-durable-et-solidaire/plh/index.html

Et en prime, le chiffre de 37% au détour d'un interview du directeur de cabinet du maire à 94citoyens.com
(voir 1er message de ce sujet)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourcentage de logements sociaux   Lun 02 Déc 2013, 21:44

La densification de l 'urbanisme, la préservation des quartiers pavillonnaires, l'arrêt de l'augmentation du pourcentage de logements sociaux, l'encouragement à l'accession à la propriété, la réservation prioritaire des HLM aux revenus modestes, la mixité sociale dans tous les quartiers et pas seulement dans le sens "plus de social", l'encouragement, l'aide, voire la contrainte de mieux entretenir l'habitat qu'il soit collectif ou individuel

autant de questions à poser aux candidats pour les prochaines municipales. Pour ceux qui y sont déjà ce n'est pas la peine, ils ont donné la preuve de leurs idées mauvaises, car excessives, ils sont sortants, sortons les, pour les autres c'est à voir, quitte à être déçus dans quelques années, mais on aura essayé.
Revenir en haut Aller en bas
 

Pourcentage de logements sociaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois ::  :: -