Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.
Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.
Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Frieren : le Tome 5 édition Collector du manga ...
Voir le deal
10.95 €
anipassion.com

 

 Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat

Aller en bas 
+7
mamiea
papy Mougeot
Marion Legouy-Desaulle
matmut
l'imprecateur
Libellule
a.nonymous
11 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptyMar 02 Avr 2013, 14:23

Alors que des millions de salariés et de chômeurs attendent que les entreprises de notre pays pourvoyeuses d'emplois retrouvent leur compétitivité, les renégats du Front de Gauche, Mélenchon parlerait de salopards, ont décidé de faire de l'obstruction en préparant 4000 amendements à l'Assemblée...

Le message envoyé est clair, alors que le PCF a défendu pendant des décennies les intérêts des salariés, que ceux-ci aient un emploi ou non, aujourd'hui il ne songe qu'à défendre les acquis sociaux de ceux qui ont la chance d'avoir encore un emploi...

Alors que nous sommes dans une Union qui s'est faite sans harmonisation salariale, sociale et fiscale ce n'est pas en ne touchant pas à nos acquis sociaux que nous pourront conserver nos emplois face à la concurrence de certains pays de l'Union pratiquant un dumping social...

Il faut que les chômeurs ouvrent les yeux, en préparant 4000 amendements les renégats du PCF et du FdG ne sont pas à leurs cotés bien au contraire ils jouent contre eux...

Citation :
02/04/2013 à 10:44
Sécurisation de l'emploi: le débat va lever des "incompréhensions", selon Sapin

Le ministre du Travail, Michel Sapin, s'est réjoui mardi sur RTL de ce que le projet de loi sur la sécurisation de l'emploi vienne en débat à l'Assemblée, occasion selon lui de lever des "incompréhensions" mais aussi de dénoncer des "mensonges".

"Je veux que ce débat ait lieu parce qu'il peut y avoir des incompréhensions (...) des inquiétudes mais il y a parfois des déformations ou des mensonges", a déclaré le ministre.

Ce projet de loi, discuté à partir de mardi à l'Assemblée nationale, transpose l'accord du 11 janvier signé par le patronat, la CFDT, la CFTC et la CFE-CGC, pour accorder plus de flexibilité aux entreprises tout en créant de nouveaux droits pour les salariés.

Critiqué par des écologistes, il rencontre la vive opposition du Front de gauche tandis que du côté syndical, FO et la CGT militent ardemment contre, projetant une mobilisation le 9 avril.

Le Front de gauche a préparé quelque 4.000 amendements, selon le président du groupe, André Chassaigne.

"Un vote n'est jamais acquis par principe, même si je sais qu'il y a une majorité pour soutenir le gouvernement et même si je sais qu'il y a une majorité convaincue des effets profondément bénéfiques du projet de loi issu d'un accord", a indiqué M. Sapin.

Le ministre a par ailleurs fustigé ceux qui parlent d'un "accord Medef" à propos de l'accord emploi, estimant que ceux-là "en leur for intérieur ne sont pas convaincus des vertus du dialogue social et (..) pensent que les organisations syndicales ou les partis politiques ne doivent être que dans la contestation ou la confrontation".

"Il y a un moment où c'est par la négociation qu'on avance", a-t-il affirmé, estimant que faute de "dépasser la confrontation", on obtenait "au bout du compte, des licenciements".
Source: http://actu.orange.fr/politique/securisation-de-l-emploi-le-debat-va-lever-des-incomprehensions-selon-sapin-afp_1439894.html


Dernière édition par a.nonymous le Mer 17 Avr 2013, 17:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptyMar 02 Avr 2013, 14:50

4000 amendements, finalement c'est moins que l'UMP dans le cadre du mariage pour tous. Et 100 fois plus que...

https://fontenayplateau.forum-actif.eu/t1028-les-renegats-du-9-avril#28942
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptyMar 02 Avr 2013, 15:02

Libellule a écrit:
4000 amendements, finalement c'est moins que l'UMP dans le cadre du mariage pour tous. Et 100 fois plus que...

https://fontenayplateau.forum-actif.eu/t1028-les-renegats-du-9-avril#28942


Si ce n'est que le "mariage pour tous" bien que priorité de certains à gauche ne concerne pas quoi qu'on en dise des millions de personnes contrairement au problème de l'emploi et du chômage...

Il y avait en France 3 187 700 chômeurs aux mois de février et ce chiffre ne fait qu'augmenter...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptyMar 02 Avr 2013, 15:09

Ce qui serait intéressant de connaître c'est le contenu de ses 4000 amendements ; si c'est comme pour l'UMP pour faire de l'obstruction, ce n'est pas bienvenu en effet. Un volontaire parmi ceux qui suivent cela pour le FDG pour en faire un résumé, au moins par grand thème?
Revenir en haut Aller en bas
l'imprecateur




Messages : 200
Date d'inscription : 05/02/2013

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptyMar 02 Avr 2013, 15:56

a.nonymous et ses renégats multiples me fait penser aux péplums sur Maciste

Maciste
Maciste contre les gladiateurs
Maciste et les amazones
Le retour de Maciste
Maciste contre le cardinal......

Pareil et comme pour la série des Macistes, à force le filon est épuisé
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptyMar 02 Avr 2013, 16:11

[quote="a.nonymous"]
Libellule a écrit:
4000 amendements, finalement c'est moins que l'UMP dans le cadre du mariage pour tous. Et 100 fois plus que...

https://fontenayplateau.forum-actif.eu/t1028-les-renegats-du-9-avril#28942


Pas faux les macistes suiveurs ont plutôt intérêt à revenir aux renégats du 9 avril qui entre parenthèses sont déjà les mêmes que ceux du 5 mars.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptyMar 02 Avr 2013, 17:55

l'imprecateur a écrit:
a.nonymous et ses renégats multiples me fait penser aux péplums sur Maciste

Maciste
Maciste contre les gladiateurs
Maciste et les amazones
Le retour de Maciste
Maciste contre le cardinal......

Pareil et comme pour la série des Macistes, à force le filon est épuisé


Et oui il faut être des renégats pour préparer 4000 amendements alors que plus de trois millions de chômeurs crèvent à Pole emploi...

Clairement ce que veulent PCF et FdG c'est mettre le gouvernement social-démocrate en difficulté quitte à faire cela sur le dos des salariés du privé et des chômeurs...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptyMar 02 Avr 2013, 18:08

Pour ceux qui douteraient encore de jeu du PCF et du FdG, les députés renégats amis politiques des Voguet, Clerget, Saint-Gal, Damiani et autres vont déposer 4500 amendements...

Chômeur ouvre les yeux: certains que tu penses à tes cotés ne veulent que te berner !


Citation :
02/04/2013 à 17:36
La loi sur l'emploi dans l'hémicycle, le Front de Gauche à l'attaque

Au menu de l'Assemblée nationale à compter de mardi, le controversé projet de loi sur l'emploi va animer les débats au moins quatre jours, avec le Front de Gauche comme opposant le plus résolu, mais les députés n'auront que d'infimes marges de manoeuvre.

Moins de trois mois après l'accord national interprofessionnel entre le patronat (Medef, CGPME, UPA) et trois syndicats (CFDT, CFTC, CFE-CGC), les députés vont débattre de la transposition dans la loi de cette combinaison de flexibilité accrue pour les employeurs (accords de maintien dans l'emploi, mobilité interne...) contre de nouveaux droits pour les salariés (accès élargi aux mutuelles, droits rechargeables au chômage, formation...).

Les discussions dans l'hémicycle vont permettre de répondre à des "incompréhensions", des "inquiétudes" et des "mensonges", a estimé mardi sur RTL le ministre du Travail Michel Sapin, alors qu'une partie de la gauche s'y oppose et que la CGT et FO militent ardemment contre.

Déterminés à être "en pointe" pour se faire les "porte-voix" des opposants et ne pas être réduits à "des scribes", les députés du Front de Gauche vont déposer quelque 4.500 amendements sur ce texte "très symbolique" reprenant "beaucoup de revendications du Medef".

Ces 4.500 amendements - en fait 450 amendements de base déposés par chacun des dix députés du Front de gauche - ne constituent "pas un signe de radicalisation" mais une volonté de montrer que "le gouvernement ne s'attaque pas aux véritables responsables de la crise et que les salariés vont en payer les conséquences", a expliqué mardi leur chef de file, André Chassaigne.

Face à cette bataille, il est même envisagé que l'Assemblée nationale puisse être ouverte pour siéger tout le week-end.

Alors qu'une partie des députés PS espérait des avancées dans l'hémicycle sur plusieurs points, le ministre du Travail a semblé fermer la porte notamment à un encadrement accru de la mobilité interne des salariés, se défendant d'être "dans un exercice d'autorité vis-à-vis des députés" mais leur demandant "de faire confiance aux partenaires sociaux", dans un entretien aux Echos.

Pour le débat dans l'hémicycle, les députés PS vont déposer une cinquantaine d'amendements, notamment pour renforcer la représentation des salariés dans les conseils d'administration avec par exemple un nombre fixé à "deux minimum", amendements "tous acceptés par le gouvernement", selon l'un de leurs porte-parole, Thierry Mandon.

Le gouvernement "nous a laissé certaines marges de manoeuvre sur des amendements de précision", a indiqué le député PS Yann Galut dans les couloirs, soulignant la volonté de ne "pas s'éloigner de la ligne de crête" tant ce projet de loi est "un acte fondateur de la méthode Hollande" sur le poids accru de la démocratie sociale.

Malgré les critiques initiales de l'aile gauche du parti, il y aura au sein du groupe socialiste "beaucoup moins de votes contre ce texte, s'il y en a" que contre le traité budgétaire européen à l'automne, contre lequel avaient voté 20 des 297 députés PS ou apparentés (outre neuf abstentions), a pronostiqué M. Mandon.

L'UMP, où les avis sont partagés, semble embarrassée.

"Nous allons voir si le texte est dénaturé ou pas lors des débats. On reste avec un regard plutôt positif mais en étant très inquiets des cautions qui vont être données à la gauche", a déclaré le chef de file des députés UMP Christian Jacob.

Si l'ex-ministre Luc Chatel a jugé nécessaire de voter ce "premier pas dans la bonne direction", l'ex-conseiller de Nicolas Sarkozy Henri Guaino a annoncé qu'il voterait contre, trouvant notamment "inacceptable" le "retour de l'autorisation administrative de licenciement".

Quant aux députés UDI, "plutôt favorables" au projet de loi, ils menacent de s'abstenir, voire de voter contre, si "le gouvernement continue dans sa posture idéologique" et refuse que les services à la personne, l'agriculture et les intermittents du spectacle puissent déroger au minimum de 24 heures hebdomadaires pour les temps partiels.
Source: http://actu.orange.fr/politique/la-loi-sur-l-emploi-dans-l-hemicycle-le-front-de-gauche-a-l-attaque-afp_1442288.html
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptyMar 02 Avr 2013, 18:27

Reste que c'est dommage de devoir naviguer ainsi d'un sujet à l'autre alors qu'il traitent de la même chose ; vous faites de la salami tactique qui n'apporte rien.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptyMar 02 Avr 2013, 18:36

Trois sujets par rapport à 4500 amendements ce n'est rien...

Aujourd'hui le débat n'est pas dans la rue comme il l'était le 5 mars et comme il le sera de nouveau le 9 avril mais à l'Assemblée...

SI demain 3 200 000 chômeurs décident de porter le débat dans la rue en cassant quelques milliers de vitrines et en brûlant quelques milliers de voiture j'ouvrirais un autre sujet...


Dernière édition par a.nonymous le Mar 02 Avr 2013, 19:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
matmut

matmut


Messages : 2081
Date d'inscription : 10/07/2010

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptyMar 02 Avr 2013, 18:57

Et dire que notre sympathique MLD et EELV joue joue dans ce rôle de renégats
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptyVen 05 Avr 2013, 02:41

Le débat sur l'ANI dont la transposition dans la loi est attendue par nombre de salariés et de chômeurs se présente plutôt bien à l'Assemblée, les renégats opposés à cet accord se retrouvant en final à leur juste place: isolés...

Reuters a écrit:
Le Front de gauche se bat seul contre le texte emploi
Reuters – il y a 8 heures

PARIS (Reuters) - Le Front de gauche se bat seul contre le projet de loi sur la sécurisation de l'emploi, dont les députés français ont poursuivi jeudi l'examen dans l'indifférence générale, tous les projecteurs étant braqués sur l'affaire Cahuzac.

Ce projet de loi, qui prévoit notamment que les entreprises puissent négocier des baisses de salaires en échange d'un maintien des effectifs, transpose l'accord national interprofessionnel (ANI) conclu le 11 janvier entre le patronat et trois syndicats, la CFDT, la CFTC et la CFE-CGE, la CGT et Force Ouvrière refusant de le signer.

Le communiste André Chassaigne, président du groupe Front de gauche, redoute que l'affaire Jérôme Cahuzac, qui a avoué détenir depuis 20 ans un compte à l'étranger, provoquant un séisme politique, "fasse oublier l'ANI, une des pires régressions de notre histoire sociale".

"Les graves affaires qui se succèdent depuis mardi, qui mettent en cause les pratiques d'une oligarchie coupée des réalités sociales, laissent dans l'ombre un événement tout aussi scandaleux", affirme l'élu PC dans un communiqué.

Pour André Chassaigne, ce texte est "écrit à l'encre du Medef", le patronat français.

"Les Français doivent être informés des régressions qui se trament dans ce texte avec l'aval du gouvernement, de la majorité, de la droite et du Medef", ajoute le "patron" des députés Front de gauche en soulignant que ses troupes "se battent pied à pied contre ce casse du siècle".

UN "GRAND MOMENT", SELON SAPIN

Aussi son groupe a-t-il décidé de défendre un par un ses quelque 5.000 amendements, dont il restait 4.000 à examiner jeudi après-midi, de demander des scrutins sur chacun d'eux, de demander des suspensions de séance, afin de retarder les débats.

Le ministre du Travail, Michel Sapin, défend lui aussi pied à pied son projet "l'un des textes qui laissent leur empreinte dans une législature".

"Ce texte est dans la ligne de ces grands moments qui ont marqué de grands progrès", a ajouté le ministre, qui peut compter sur l'appui de la totalité des socialistes -les récalcitrants étant rentrés dans le rang-, des écologistes et des radicaux de gauche.

L'opposition hésite encore entre une abstention et un vote négatif. Il n'est pas exclu que plusieurs élus de l'opposition, notamment des centristes, votent en faveur du texte.

Commencé mardi, l'examen du projet de loi doit se poursuivre tout le week-end et lundi, l'Assemblée devant se prononcer mardi prochain par un vote solennel sur l'ensemble du texte.

Le Sénat examinera à son tour ce projet de loi à partir du 17 avril.

Le gouvernement ayant décidé d'utiliser la procédure accélérée, une commission mixte paritaire (CMP) Assemblée-Sénat sera ensuite convoquée afin de mettre au point un texte commun aux deux assemblées, l'objectif de l'exécutif étant de voir s'appliquer cet accord dès la mi-mai.

Emile Picy, édité par Yves Clarisse
Source: http://fr.news.yahoo.com/france-le-front-gauche-se-bat-seul-contre-160332074.html
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptyVen 05 Avr 2013, 22:25

Voilà déjà quelques jours que nous discutons du projet de loi gouvernemental sur la sécurisation de l’emploi, issu de l’Accord national interprofessionnel du 11 janvier dernier.

Le dossier législatif sur ce projet de loi est disponible sur le site de l’Assemblée.

La position du Conseil fédéral d’Europe Ecologie – Les Verts est quant à elle disponible sur le site d’EELV.

L’ensemble des amendements que nous, écologistes, avons déposé sur ce projet de loi sont disponibles

L’Accord national interprofessionnel qui nous a été présenté le 11 janvier dernier répond aux critères lui permettant d’être considéré comme accord majoritaire selon les critères de la réforme de 2008 sur le dialogue social. Nous, écologistes, sommes plus exigeants : nous considérons qu’un accord ne peut être considéré comme majoritaire que lorsqu’il rassemble une majorité de salariés et d’employeurs ; ce qui n’est pas nécessaire selon la réforme de 2008.

Au-delà, dans une période où syndicats et salariés sont affaiblis par une grave crise économique, nous ne pouvons considérer le rapport de force salariés-patronat comme permettant un dialogue sain. Le rôle du législateur est de protéger les plus faibles contre des dispositions qui introduisent de l’insécurité et de la précarité. Il était donc de notre devoir d’amender le présent projet de loi, voire de le rejeter si les modifications nécessaires n’y étaient pas introduites. Car ainsi que l’a indiqué mon collègue Christophe Cavard, chef de file pour le groupe écologiste sur ce projet de loi, « Pas un jour ne passe sans que la situation sociale de notre pays ne s’aggrave, alimentant toujours plus la division, la colère, l’angoisse. »

Nous ne concevons pas la flexisécurité comme une réponse à la crise actuelle, ni comme élément d’anticipation des mutations économiques et d’adaptation de notre système entrepreneurial. Pour les écologistes, la transition écologique, l’économie sociale et solidaire, la formation à la reconversion sont les éléments qui auraient permis à ce projet de loi de constituer une vraie réponse aux défis du XXIème siècle. Force est de constater que le projet manque à ses objectifs, qu’il porte la trace d’un rapport de force défavorable aux salariés en temps de crise.

Le groupe écologiste a décidé de déposer de nombreux amendements pour mieux encadrer les dispositions proposées par le projet de loi.

Parmi les amendements déposés par le groupe écologiste et/ou par certains de ses membres :

une volonté de protéger les mutuelles face aux grands assureurs, ainsi que de rehausser la qualité du panier de soin couvert par la complémentaire santé obligatoire ;
le renforcement du pouvoir des salariés dans les discussions salariés-employeurs ;
la préservation du rôle des CHSCT, mis à mal par le projet de loi ;
la volonté d’intégrer aux informations transmises par l’entreprise à ses salariés des informations environnementales ;
une prise en compte des contrats précaires, notamment stages et interim ;
un meilleur encadrement des « accords de maintien de l’emploi », via la suppression du mandatement, l’encadrement de la mobilité géographique, la limitation des licenciements économiques individuels ;
un meilleur encadrement du temps partiel et une limitation maximale des plans de mobilité internes « imposés » ;
un meilleur encadrement de la procédure d’homologation des plans de licenciement collectif, en obligeant l’administration à répondre aux préoccupations des salariés.


Malheureusement, notre amendement d’incitation à la reprise collective des entreprises a été rejeté au nom de l’article 40, qui nous empêche d’insérer aux projets de lois des dispositions pouvant entraîner des dépenses supplémentaires pour l’Etat.

Nous continuons à nous battre, au moins jusqu’à lundi, sur chacun des amendements améliorant ce texte.


Sergio Coronado
Député des Français de l'étranger
Amérique latine et Caraïbes
Groupe écologiste

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptyVen 05 Avr 2013, 23:10

Serge Coronado est venu à Fontenay a la demande de Laurence Abeille pour la mobilisation menée pour la libération de l'otage Des FARC l'autre Bettancourt : Quel bel homme Laughing cheers
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptySam 06 Avr 2013, 05:50

lemonde_pol Loi sur l'emploi : les députés élargissent le rôle consultatif des comités d'entreprises http://t.co/bhbI1S378D
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle




Messages : 3412
Date d'inscription : 06/07/2010

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptySam 06 Avr 2013, 10:48

Merci Libellule pour le lien. ça nous change des nouvelles de caniveau.

Oui, la stratégie participative c'est complexe et si l'idée est de ne pas attendre que les carottes soient cuites pour "associer" les salariés à la stratégie d'entreprise, on va dire oui, que c'est un pied dans la porte, pas de quoi s'emballer non plus ni se laisser déprimer par les ronchons de service.

Elle m'interesse l'objection de la droite qui met en cause le "népostisme" et "la gestion opaque" des comités d'entreprise (je crois qu'ils nous disent à peu près la même chose des syndicats).

C'est vrai que dans cet article la question de la représentativité se pose et qu'elle contribue largement à la complexité de l'article.

Du coup puisque nous avons mis un pied dans la porte de a stratégie participative et que nous ne sommes pas sourds aux objections des uns comme des autres, on pourrait se demander (aux innocents les mains pleines) sur quoi repose le capital aujourd'hui? Qu'est-ce que ça représente?

Produit de la croissance?
Produit de la dette?
produit de la spéculation boursière?
Produit de la spéculation foncière?
Produit de l'évasion fiscale?
Produit de la délocalisation?
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptySam 06 Avr 2013, 11:11

Comme le dit Jacqueline Fraysse pour le Front de gauche:

"Ça ne constitue pas un nouveau droit car le CE ne peut prétendre à aucun droit sur les orientations elles mêmes, et que l'employeur n'est en aucun cas tenu de justifier sa décision de ne pas suivre l'avis du CE"

On reste donc au niveau informatif et consultatif, certes élargi à la stratégie et à l'utilisation du CICE, ce qui est déjà le cas aujourd'hui dans nombre d'entreprises multinationale de grande taille pratiquant un réel dialogue social...

On peut ajouter que nombre de sociétés multinationales définissant désormais leur stratégie au niveau mondial, on peut douter que le "rôle consultatif des comités d'entreprise " français ait une grande influence sur cette stratégie dont les enjeux dépassent largement notre pays...

Pour ce qui est de l'opacité et de la gestion des CE et des syndicats reprochées par la droite, il ne faut pas confondre les CE et syndicats de l'EDF ou de la RATP avec leurs homologues de nombre de sociétés privées...
Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot




Messages : 2280
Date d'inscription : 09/12/2010

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptySam 06 Avr 2013, 11:21

En matière de CE on pourrait aussi évoquer ceux de EDF, de la RATP... et de quelques autres organismes de ce type.
Lorsque l'on voit les moyens mis à la disposition de ces structures et l'usage critiquable qui en est fait on rêve avec nos mutuelles anémiques et les services sociaux à la ramasse.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

mamiea


Messages : 4282
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 74
Localisation : Fontenay sous Bois

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptySam 06 Avr 2013, 13:30

Marion Legouy-Desaulle a écrit:
Merci Libellule pour le lien. ça nous change des nouvelles de caniveau.

Oui, la stratégie participative c'est complexe et si l'idée est de ne pas attendre que les carottes soient cuites pour "associer" les salariés à la stratégie d'entreprise, on va dire oui, que c'est un pied dans la porte, pas de quoi s'emballer non plus ni se laisser déprimer par les ronchons de service.

Elle m'interesse l'objection de la droite qui met en cause le "népostisme" et "la gestion opaque" des comités d'entreprise (je crois qu'ils nous disent à peu près la même chose des syndicats).

C'est vrai que dans cet article la question de la représentativité se pose et qu'elle contribue largement à la complexité de l'article.

Du coup puisque nous avons mis un pied dans la porte de a stratégie participative et que nous ne sommes pas sourds aux objections des uns comme des autres, on pourrait se demander (aux innocents les mains pleines) sur quoi repose le capital aujourd'hui? Qu'est-ce que ça représente?

Produit de la croissance?
Produit de la dette?
produit de la spéculation boursière?
Produit de la spéculation foncière?
Produit de l'évasion fiscale?
Produit de la délocalisation?


Citation :
Elle m'interesse l'objection de la droite qui met en cause le "népostisme" et "la gestion opaque" des comités d'entreprise (je crois qu'ils nous disent à peu près la même chose des syndicats).


Cela ne concerne que quelques CE de très grosses entreprises (d' origine étatique) et la lutte d'influence des syndicats à l’interieur des sociétés.

Citation :
Oui, la stratégie participative c'est complexe et si l'idée est de ne pas attendre que les carottes soient cuites pour "associer" les salariés à la stratégie d'entreprise

On peut se poser la question : quelle est la compétence des salariés dans la stratégie d'une entreprise ? Doit-on palabrer sans fin avant de définir celle-ci ?
Pour l'instant il s' agit de définir l' utilisation du "crédit impôt compétitivité emploi (CICE)" mais les débats ont montré les envies de certains vers l' autogestion.

Citation :
Du coup puisque nous avons mis un pied dans la porte de a stratégie participative et que nous ne sommes pas sourds aux objections des uns comme des autres, on pourrait se demander (aux innocents les mains pleines) sur quoi repose le capital aujourd'hui? Qu'est-ce que ça représente?

Produit de la croissance?
Produit de la dette?
produit de la spéculation boursière?
Produit de la spéculation foncière?
Produit de l'évasion fiscale?
Produit de la délocalisation?

Là vaste sujet ,Marion, je pense que cela dépend du type de société mais on peut déjà exclure la croissance (sauf peut-être pour les délocalisés dans les pays émergents).
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptySam 06 Avr 2013, 13:36

a.nonymous a écrit:
Comme le dit Jacqueline Fraysse pour le Front de gauche:

"Ça ne constitue pas un nouveau droit car le CE ne peut prétendre à aucun droit sur les orientations elles mêmes, et que l'employeur n'est en aucun cas tenu de justifier sa décision de ne pas suivre l'avis du CE"

On reste donc au niveau informatif et consultatif, certes élargi à la stratégie et à l'utilisation du CICE, ce qui est déjà le cas aujourd'hui dans nombre d'entreprises multinationale de grande taille pratiquant un réel dialogue social...

On peut ajouter que nombre de sociétés multinationales définissant désormais leur stratégie au niveau mondial, on peut douter que le "rôle consultatif des comités d'entreprise " français ait une grande influence sur cette stratégie dont les enjeux dépassent largement notre pays...

Pour ce qui est de l'opacité et de la gestion des CE et des syndicats reprochées par la droite, il ne faut pas confondre les CE et syndicats de l'EDF ou de la RATP avec leurs homologues de nombre de sociétés privées...

Mais au moins est-il démontré que l'on peut amender sans être des renégats. C'est quand même important de s'en rendre compte.

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptySam 06 Avr 2013, 13:50

Libellule a écrit:
Mais au moins est-il démontré que l'on peut amender sans être des renégats. C'est quand même important de s'en rendre compte.

Il y a une différence entre vouloir amender et vouloir faire échouer cet accord en déposant 4500 amendements...

Ce qui est important c'est de constater qu'aujourd'hui encore un sondage place l'emploi et le le chômage comme étant les principales préoccupations de 4 citoyens sur 5...

Plus que jamais, guerre pour l'emploi: ni libre concurrence ni libre circulation professionnelle à l'intérieur de l'Union sans un minimum d'harmonisation salariale, sociale et fiscale...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptySam 06 Avr 2013, 13:54

Oui mais comme certains sur ce forum aiment tout amalgamer, autant que la différence soit claire pour tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle




Messages : 3412
Date d'inscription : 06/07/2010

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptySam 06 Avr 2013, 20:20

Merci a.nonymous, merci Mamiea, Libellule et aussi Papy. C'est tout de même plus agréable de discuter de choses sérieuses de manière posée et réfléchie.

Et bien moi j'y crois à la stratégie participative et c'est bien parce que vous doutez que cela puisse marcher (avec de solides arguments) que je suis convaincue que c'est dans cette direction qu'il faut avancer, nous avons l'autogestion, la reprise d'entreprise par les salariés, mais je crois qu'il faut aller encore plus loin, il faut "pousser l'affaire", je m'explique à partir d'un exemple certes modeste mais parlant:

Soit une association loi 1901 (on ne compte pas nos heures, certains plus que d'autres comme dans n'importe quelle organisation humaine il y a les altruistes et les égoïstes), soit un collectif d'artistes, amateurs, professionnels, professions libérales, artisans qui loue à un ancien chef d'entreprise son ancienne usine (les ouvriers de l'ancienne travaillent dans une usine à Champigny).

D'aucuns au début ne se sont pas privés de nous dire que nous étions des petits bobos nantis et priviégiés qui occupaient l'espace de potentiels HLM très vertueux.

D'autres aimeraient préféreraient toucher de sérieux dividendes sur le foncier;

Alors oui en terme de "croissance" officielle l'activité de La Fonderie passe à la trappe alors que la construction de HLM, la perception d'amples commissions, le produit même de la vente auraient très certainement plus "d'impact" sur ce que l'on entend d'habitude par "croissance".

Alors voilà, je m'inquiète d'une société dans laquelle la rencontre fructueuse entre un "capitaliste"( le propriétaire de l'usine) et des "travailleurs" (les artistes, ben qu'est-ce que vous croyez?) ne soit pas comptée dans la croissance.

C'est tout pour l'instant.

Ah si, dans le cadre des journées européennes des métiers d'art vous êtes les bienvenus demain à La Fonderie, 23, rue de Neuilly, de 11h à 19h.

Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard


Messages : 4188
Date d'inscription : 08/07/2010

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptySam 06 Avr 2013, 20:55

Bien que ce ne soit pas le bon endroit pour en parler, je suis allé à cette manifestation-exposition à la fonderie. Il y a là des gens aimables et porteurs d'une sorte de foi dans leur art, c'est réconfortant. Certaines oeuvres sont très intéressantes et j'ose le dire, "artistiques".
Le lieu est selon les qualificatifs qu'on aime, franchement moche et irrationnel, pour d'autres pittoresque et "artiste" comme au début du XXième siècle. A voir et à encourager.
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle




Messages : 3412
Date d'inscription : 06/07/2010

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptySam 06 Avr 2013, 22:02

Merci Gérard.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptyDim 07 Avr 2013, 08:20

lemonde_pol Les députés adoptent les accords de maintien dans l'emploi http://t.co/8kc0y1ZhaT
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptyDim 07 Avr 2013, 12:46

Libellule a écrit:
lemonde_pol Les députés adoptent les accords de maintien dans l'emploi http://t.co/8kc0y1ZhaT

Ce qui est plutôt une bonne nouvelle pour les salariés d'entreprises en difficulté tentées de délocaliser pour augmenter leur marge voir de mettre la clé sous la porte...

Si un effort ponctuel des salariés limité dans le temps permet à ces sociétés de passer un cap difficile et de continuer leur activité en préservant l'emploi à terme les salariés sont gagnants...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptyDim 07 Avr 2013, 13:22

Voilà un exemple parfait de ce que j'appelle un débat constructif, quelque soit les a priori de départ des uns et des autres avant que le débat n'ait lieu.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptyLun 08 Avr 2013, 16:33

En revanche à l'Assemblée les renégats du FdG continuent leur travail de sape pour freiner l'adoption du projet...

Reuters a écrit:
Dernière ligne droite pour la réforme du travail à l'Assemblée
Reuters – il y a 3 heures

PARIS (Reuters) - L'examen du projet de loi sur la sécurisation de l'emploi devrait s'achever dans la nuit de lundi à mardi malgré la guérilla parlementaire menée par le Front de gauche contre un texte qu'il juge dicté par le patronat français.

Les députés doivent se prononcer mardi après-midi par un vote solennel sur l'ensemble du projet de loi que le Sénat devrait débattre à son tour à partir du 17 avril.

Le scrutin devrait avoir lieu au moment où la CGT et FO, soutenus par les syndicats SUD et la FSU, manifesteront à travers toute la France contre ce texte.

A Paris, la manifestation, qui devrait se rendre de la gare Montparnasse aux abords de l'Assemblée nationale, sera conduite par le secrétaire général de FO, Jean-Claude Mailly, et son nouvel homologue de la CGT, Thierry Lepaon.

Après une pause dimanche, les députés français ont repris l'examen de ce projet de loi qui prévoit notamment que les entreprises puissent négocier des baisses de salaires en échange d'un maintien des effectifs.

Le texte transpose l'accord national interprofessionnel (ANI) conclu le 11 janvier entre le patronat et trois syndicats, la CFDT, la CFTC et la CFE-CGE, la CGT et Force Ouvrière refusant de le signer.

Le groupe du Front de gauche a déposé prés de 5.000 amendements et depuis mardi dernier fait traîner les débats en multipliant les suspensions de séance ou les demandes de scrutin public. Lundi, à mi-journée, il restait environ 800 amendements à examiner.

"ÉCRIT À L'ENCRE DU MEDEF"

Pour le communiste André Chassaigne, président du groupe Front de gauche, ce texte est "écrit à l'encre du Medef", le patronat français, et "les Français doivent être informés des régressions qui se trament dans ce texte avec l'aval du gouvernement, de la majorité, de la droite et du Medef".

Le ministre du Travail, Michel Sapin, défend lui aussi pied à pied son projet "l'un des textes qui laissent leur empreinte dans une législature".

"Ce texte est dans la ligne de ces grands moments qui ont marqué de grands progrès", a ajouté le ministre, qui peut compter sur l'appui de la totalité des socialistes - les récalcitrants étant rentrés dans le rang -, des écologistes et des radicaux de gauche.

L'opposition hésite encore entre une abstention et un vote négatif. Il n'est pas exclu que plusieurs élus de l'opposition, notamment des centristes, votent en faveur du texte.

L'accord du 11 janvier prévoit la création d'un compte personnel de formation, de droits rechargeables à l'assurance chômage, un nouvel encadrement des licenciements économiques, l'obligation de rechercher un repreneur en cas de projet de fermeture d'un site industriel et la généralisation d'une assurance complémentaire santé.

Le gouvernement ayant décidé d'utiliser la procédure accélérée, une commission mixte paritaire (CMP) Assemblée-Sénat sera convoquée dès que le Sénat aura voté le projet de loi afin de mettre au point un texte commun aux deux assemblées, l'objectif de l'exécutif étant de voir s'appliquer cet accord dès la mi-mai.

Emile Picy, édité par Yves Clarisse
Source: http://fr.news.yahoo.com/derni%C3%A8re-ligne-droite-pour-la-r%C3%A9forme-du-travail-103050339.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptyMar 09 Avr 2013, 18:14

Les militants socialistes fontenaysiens avaient pourtant appelé à voter pour cette "candidate de la majorité présidentielle" mais il s'avère que celle-ci vote contre les propositions socialistes ou s'abstient...

Et oui les électeurs socialistes fontenaysiens ont été bien cocufiés tant par les socialistes qui ont appelé à voter pour cette pseudo "candidate de la majorité présidentielle" que par cette députée elle-même qui élue avec cette étiquette vote contre les projets du gouvernement... Il est désormais clair qu'en 2014 ces électeurs auront certainement du mal à faire de nouveau confiance aux socialistes locaux...

Ceci étant, pour nombre de salariés du privé et de demandeurs d'emploi, l'important est que ce texte voulu par le gouvernement social-démocrate ait été adopté par l'Assemblée...


Citation :
L'Assemblée vote le texte sur la sécurisation de l'emploi
Reuters – il y a 1 heure 9 minutes

PARIS (Reuters) - Les députés français ont adopté mardi par 250 voix contre 26 le projet de loi de sécurisation de l'emploi qui transpose l'accord national interprofessionnel (ANI) conclu le 11 janvier entre le patronat et la CFDT, la CFTC et la CFE-CGC.

Les groupes PS et radicaux de gauche ont voté pour. Le groupe du Front de gauche, qui a mené une longue bataille contre ce texte, a voté contre. Le groupe écologiste a joint ses voix à celles de l'UMP et de l'UDI (centriste) en s'abstenant, ouvrant une brèche dans la majorité sur ce texte important.

Ce texte, présenté par Michel Sapin, le ministre du Travail, prévoit notamment que les entreprises puissent négocier des baisses de salaires en échange d'un maintien des effectifs.

Le Sénat l'examinera à partir du 17 avril. Le gouvernement ayant décidé d'utiliser la procédure accélérée, une commission mixte paritaire (CMP) Assemblée-Sénat sera convoquée dès que le Sénat aura voté le projet de loi afin de mettre au point un texte commun aux deux assemblées, l'objectif de l'exécutif étant de voir s'appliquer cet accord dès la mi-mai.

Emile Picy, édité par Yves Clarisse
Source: http://fr.news.yahoo.com/lassembl%C3%A9e-vote-le-texte-sur-la-s%C3%A9curisation-lemploi-145315732.html

Députée de la majorité présidentielle..... seulement pour se faire élire !

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat 1340724189
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptyMar 09 Avr 2013, 18:36

Déceidément, il y en a certains qui oublient que s'abstenir ce n'est pas votre contre et que cela permet de faire passer la loi quand même ; l'abstention signifiant aussi que le nombre d'amendements votés pour obtenir le plein soutien des écologistes pour plus de solidarités en faveur des employés n'a pas été suffisant. La démocratie se porte bien et c'est tant mieux.

Merci pour la pub où figurent tou sles partis qui ont soutenu notre députée lors du second tour des législatives.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptyMar 09 Avr 2013, 18:41

Cette brèche est provisoire, les EELV sont un mouvement écologique, pas un parti surtout au plan local, qui actuellement m'intéresse dans la perspective des municipales.
Revenir en haut Aller en bas
matmut

matmut


Messages : 2081
Date d'inscription : 10/07/2010

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptyMar 09 Avr 2013, 18:45

Libellule écrit:
Citation :
Déceidément, il y en a certains qui oublient que s'abstenir ce n'est pas votre contre

Surement les élus socialistes fontenaysiens qui trouvant même que s'abstenir est un vote trop fort préfèrent ne pas prendre part au vote.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptyMar 09 Avr 2013, 18:46

@feu follet : On est bien d'accord ; la mandature de notre députée sauf vote d'une motion de censure avec dissolution à la clef, ou dissolution pour crise gouvernementale est de cinq ans.

L'actualité de demain, c'est les municipales avec une plateforme programmatique que chaque parti élabore , et c'est lorsque l'on abordera le fonds de tout cela que les choses deviendront interessantes. Les élections nationales et les elections locales reposent sur des ressorts différents.

Si brèche il y a on verra déjà si c'est plutôt à droite qu'à gauche le moment venu cat
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptyMar 09 Avr 2013, 19:08

Libellule a écrit:
@feu follet : On est bien d'accord ; la mandature de notre députée sauf vote d'une motion de censure avec dissolution à la clef, ou dissolution pour crise gouvernementale est de cinq ans.

L'actualité de demain, c'est les municipales avec une plateforme programmatique que chaque parti élabore , et c'est lorsque l'on abordera le fonds de tout cela que les choses deviendront interessantes. Les élections nationales et les elections locales reposent sur des ressorts différents.

Si brèche il y a on verra déjà si c'est plutôt à droite qu'à gauche le moment venu cat

Il ne faut pas oublier que parmi les électeurs aux élections municipales nombre de ceux-ci sont touchés et de plein fouet par la crise économique et les problèmes d'emploi et de chômage...

Ces électeurs ont déjà bien compris que les renégats du PCF et du FdG qui appelaient à saboter l'accord pour l'emploi ne défendaient par leurs intérêts...

Ces électeurs comprennent aussi que les vrais combats à mener à l'Assemblée ne concernent pas l'identification des vélos abandonnées ou le wifi mais des sujets bien plus graves qui ne sont pour ces électeurs ni le mariage homo, ni l'intégration des Rroms, ni le droit de vote des étrangers...

Enfin ces électeurs verront dans les municipales même si il s'agit d'élections locales l'occasion d'exprimer leur approbation ou leurs désapprobation de la politique nationale...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptyMar 09 Avr 2013, 19:17

Et un tapis rouge, si l'on peut dire, est tiré pour le FN
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptyMer 10 Avr 2013, 07:06

Ça anonymous le nie depuis 2003.
Il ne dit que des vérités pour remobiliser l'unité de la gauche. Il veut des votes unanimous.
Parfois il y a ambiguïté mais anonymous ne fait jamais preuve ni d'anymousité, ni anornbuschité.

Même Si des fois cela peut paraître enormous.

Pour ma part j'adore le poing Entre le A... Et le N. N de non. Anon ..Ymous.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptyMer 10 Avr 2013, 08:40

feu follet a écrit:
Et un tapis rouge, si l'on peut dire, est tiré pour le FN

Tout à fait mais certains ne veulent hélas pas s'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptyMer 10 Avr 2013, 08:56

Libellule a écrit:
Ça anonymous le nie depuis 2003.
Il ne dit que des vérités pour remobiliser l'unité de la gauche. Il veut des votes unanimous.
Parfois il y a ambiguïté mais anonymous ne fait jamais preuve ni d'anymousité, ni anornbuschité.

Même Si des fois cela peut paraître enormous.

Pour ma part j'adore le poing Entre le A... Et le N. N de non. Anon ..Ymous.

De quelle unité de la gauche parlez-vous ?

De l'unité entre la gauche sociale-démocrate réformiste et la gauche antilibérale ?

Il n'y aucune unité entre ces deux gauches hormis celle la volonté que la droite ne soit pas aux affaires et il faut arrêter de tromper les électeurs en faisant croire à chaque scrutin que c'est le grand amour...

Pour construire quelque chose ensemble il faut avoir un projet commun et ce projet ne peut pas se limiter simplement à chasser Sarkozy ou Beaudoin de leurs fauteuils...

Regardez un peu la réalité en face, le conseil municipal, les vœux du FdG au président, l'attitude de Mélenchon face à ceux qu'il qualifie de salopards, ... avant de parler de "remobiliser l'unité de la gauche"...

Il y avait-il unité de la gauche hier à l'Assemblé pour voter l'ANI avec l'abstention des députées EELV et le vote contre des députés du FdG ?
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptyMer 10 Avr 2013, 09:45

A chacun sa manière de voir;

Pour ma part je suis convaincu que c'est tout à fait sain d'exprimer ses divergences lors de débats parlementaires. Et vous mélangez régulièrement deux notions ; la majorité nécessaire aux votes d'une loi, et la majorité de gouvernement.

On pourra commencer à reprocher aux uns et aux autres un dysfonctionnement dans la majorité parlementaire quand celle-ci ne sera pas atteinte. Ce qui jusqu'à preuve du contraire ne s'est encore jamais produit quel que soit le sujet abordé. Pour le dire simplement le parti socialiste à les coudées franches pour décider, et tout le monde le sait.

Bon d'accord, cela donne l'occasion aux plus critiques de dire de temps à autres qu'il y a collusion entre le PC et l'UMP, entre l'UMP et les écolos, parfois (je pense au traité européen) collusion entre l'UMP et le PS, au seul prétexte que le bulletin de vote est le même. Tous ces critiques oublient systématiquement de dire que ces votes de même nature sont pourtant motivés par des arguments strictement contraires.

En gros faire une politique sociale démocrate entraine deux positionnements de contestations pouvant aboutir au même vote de circonstances, l'un à vocation libérale pour ne pas dire ultra-libérale, l'autre à vocation plus sociale, pour ne pas dire anti-libérale. Celà s'appelle tout bonnement le débat démocratique. Si malgré ses deux oppositions le gouvernement avance et les lois passent que voulez-vous de plus?

Pour l'instant, les lois sont votées conformément aux attentes du gouvernement en place.

Et pour l'instant toujours le gouvernement n'a eu besoin de procéder à l'adoption des lois qu'il a proposées au recours du 49 3 et aux ordonnances.

Ce qui est vrai à l'Assemblée l'est aussi sur notre ville.

Les votes confirment qu'il y a une majorité de décision quasi permanente sur Fontenay. En gros et pour reprendre l'exemple que j'ai évoqué pour la gestion de l'Assemblée, le parti communiste (ou pour faire plus récent le Front de Gauce) a les coudées franches à la Mairie.

Mettre en avant la seule exeption qui n'a pas été la règle est bien entendu un point qui a été souligné sur ce forum et avec raison (la sécurisation du boulevard de Tassigny, un voeu mettant la pression sur le conseil général pour obtenir des aménagements rapides).

Pour le coup c'est les communistes qui se sont abstenus (eux nonplus n'ont pas voté contre).
Chacun sait que ce vote a été fait pou rne pas déjuger Monsieur Saint Gall, conseiller général sur le canton concerné.

Vous m'inviter souvent à regarder la vérité en face, je pourrais vous retourner le compliment. Pour l'essentiel nous parlons des mêmes vérités. Votre tendance est toujours de choisir le verre à moitié vide, en soulignant les divisions qui iraient avec, la mienne est de parler du même verre en disant qu'il est à moitié plein, en soulignant les convergences qui vont avec.

Les électeurs quant à eux s'ils doivent sanctionner la gauche aux prochaines municipales ils le feront bien entendu ; mais pas sur la base de vos arguments; si en revanche il la reconduise dans certaines municipalités (ce qui bien sûr peut être le cas à Fontenay, comme l'hypothèse inverse) cela pourra tout simplement dire qu'ils



Sinon tout le reste a été voté, le levier de la désunion (le vote contre) n'ayant pas été utilisé à tort et à travers (je pense au vote du budget en particulier).

Comme vous avez du le remarquer, anonymous, je valorise plutôt les convergences que les divergences.

Et pour être clair sur le sujet autour de Mélenchon ; je suis le premier à dire qu'à Fontenay i faut éviter à tout prix la méenchonisation des esprits tout comme la la lepénisation de ceux esprtis. Jusqu'à maintenant Fontenay. Les deux seules personnes qui de mon point de vue ne rendent pas service à la démocratie, non pas par rapport aux idées qu'ils portent, mais de la manière dont elles les formulent (pour faire simple et vous vous en faites régulièrement l'écho vous -même par l'image, d'une manière trop populiste.)

Mainteant que je sache ni Pascal Durand, (clin d'oeil à Kik), ni Mélenchon, ni Marine Lepen ne vont être nos candidats à la Mairie de Fontenay.

La rumeur dit

1) Jean François Voguet pourrait y aller et préparer la montée en puissance de son dauphin,
2) Une primaire aura lieu pour départager deux postulants connus qui sont Michel Tabanou et Patrice Bedouret
3) Laurence Abeille ne conduira pas de liste EELV car elle respectera la règle du non cumul de mandats qu ela gauche ou non adopte cette loi dans les délais ou pas.
4) Des ambitions de dissidence verront ou non le jour à gauche en fonction de l'intérêt que l'on portera aux propos de certains
5) Gildas Lecoq est candidat adoubé par l'UDI et cherche à bénéficier de la double investiture UDI UMP
6) Pierre Ramadier dit être à l'écoute des uns et des autres et porte l'étiquette du Modem.
Cool Histoire d'entretenir les potins, toutes les célébrités plus ou moins connues de Fontenay (et il y en a pas mal en fait) sont mises sous telle ou telle liste, intrainant des démentis successifs.

Et pour tout vous dire si chacun garde ses convictions jusqu'au bout, il n'y aura pas beaucoup de renégats au deuxième tour des municipales ; la gauche se réunira conformément à ses usages depuis des lustres, et la droite serrera les coudes pour essayer de gagner la mairie.

Je vou sdit, les renégats à l'assemblée ou les renégats dans la ville, c'est surtout un bon mot que l'on peut mettre à toutes les sauces (vous le faites d'ailleurs très bien) mais qui ne change pas fondamentalement le déroulé de la démocratie natioanle ou de la démocratie locale.



Dernière édition par Libellule le Mer 10 Avr 2013, 09:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
matmut

matmut


Messages : 2081
Date d'inscription : 10/07/2010

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptyMer 10 Avr 2013, 09:54

Inutile de faire tant de verbiage, Libellule, pour essayer de se justifier. Oui c'est vrai la droite dans son ensemble, le FDG,EELV et les renégats du PS sont unis pour mettre à mal les espérances des chomeurs et des travailleurs du privé. Heureusement ce pétard mouillé a fait long feu.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptyMer 10 Avr 2013, 09:58

L'utilité et l'inutilité des écrits est laisée à l'appréciation de chacun. J'ai aussi dit ce que vous réaffirmez maintenant. La désespérance s'installe comme elle s'est installée en 1929 1933.


Dernière édition par Libellule le Mer 10 Avr 2013, 09:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptyMer 10 Avr 2013, 10:02

Je ne sous-entends rien. Je parle de la similitude de notre époque avec 1929 1933.
La crise est là, et oui elle peut amener le retour à un populisme croisé qui peut converger.
Anonymous ne dit rien d'autre et l'illustre même par l'image de temps à autres sur ce forum.

Je dis que ceux qui soulignent les divergences à tout rompre contribuent à entretenir un climat favorisant cette convergence.
Or il se trouve que c'est la seule que je redoute,... pas celle de la gauche démocrate d'un côté ou de la droite républicaine de l'autre (suivre mon regard quand je parle des USA).


Dernière édition par Libellule le Mer 10 Avr 2013, 10:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
matmut

matmut


Messages : 2081
Date d'inscription : 10/07/2010

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptyMer 10 Avr 2013, 10:07

Pour éviter le retour a un populisme croisé comme vous dîtes il est indispensable que nos élus se remettent en cause rapidement. Le spectacle montré hier à l'assemblée nationale nous précipite à grande vitesse vers le populisme.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptyMer 10 Avr 2013, 10:08

oui à+10
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptyMer 10 Avr 2013, 10:35

Je ne le crois pas. Les quartiers sont effectivement très marqués sociologiquement.
Et on ne peut pas nier que le spopulations que vou scitez existent sur Fontenay.

les quartiers côté Vincennes, côté Montreuil, côté Nogent témoignent de la grande diversité des habitations (immeubles de standing d'un côté, quartiers pavilonnaires de l'autre).

A supposer que vous ayez néanmoins raison dans votre analyse à votre avis que devrait faire "la droite fontenaysienne" et quelles "souches de population" seraient les siennes à supposer qu'il faille revoir tout cela?

Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot




Messages : 2280
Date d'inscription : 09/12/2010

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptyMer 10 Avr 2013, 10:47

Affrontement a écrit:
Je n'appelle pas nécessairement la droite ni l'extrême droite, je souhaite un équilibre dans le traitement des différentes couches de populations, dans la prise en compte de l'environnement de tous les quartiers de la ville. On va finir par vivre dans un ville montrée de l'index dans notre région.

Fontenay commence déjà à avoir une réputation certaine... sans doute pas celle que tout le monde souhaite mais puisque c'est le type de ville que les électeurs veulent...

Vous voulez que ça change ? allez voter et ne vous trompez pas !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptyMer 10 Avr 2013, 10:57

Affrontement a écrit:
Je n'appelle pas nécessairement la droite ni l'extrême droite, je souhaite un équilibre dans le traitement des différentes couches de populations, dans la prise en compte de l'environnement de tous les quartiers de la ville. On va finir par vivre dans un ville montrée de l'index dans notre région.

J'en déduis que ce n'est pas encore le cas sauf peut-être par les villes limitrophes qui n'ont pas une municipalité de gauche à leur tête et qui s'en prennent aussi de temps à autres à la politique de la Mairie de Paris qui a, sous ses prérogatives, la gestion du bois de Vincennes. Voire même à la politique de Montreuil... Etes-vous sûr que dans ce cas là il s'agit bien de l'index?
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptyDim 21 Avr 2013, 00:40

Et pendant que nombre de salariés et de chômeurs attendent avec impatience la mise en place de l'ANI, les amis politiques de Jean-François Voguet font de l'obstruction au Sénat....

Pourtant cet accord que s'efforce de bloquer les amis politiques de Jean-François Voguet a été adopté en toute connaissance de cause et après négociation par une majorité d'organisations syndicales représentant la majorité des salariés...

Chômeur ouvre les yeux: certains que tu penses à tes cotés te bernent pour défendre des intérêts corporatistes...

Et comme menace Eliane Assassi, présidente du groupe CRC: "Nous en reparlerons" et ce dès les municipales de 2014 mais peut-être pas dans le sens qu'elle l'entend...

Citation :
20/04/2013 à 16:31
Texte sur l'emploi: le gouvernement veut accélérer face à l'hostilité communiste

Le gouvernement a tenté samedi d'accélérer l'examen du projet de loi sur l'emploi, qui s'éternise au Sénat, afin de permettre son adoption avant lundi, face à des sénateurs communistes, hostiles au texte, qui défendaient pied à pied leurs positions en multipliant interventions et incidents de procédure.

Pour empêcher les scrutins publics demandés quasi systématiquement par le groupe Communiste républicain et citoyen (CRC) et qui nécessitent à chaque fois une interruption de séance, le gouvernement a demandé un vote bloqué, c'est-à-dire un vote unique sur l'ensemble du texte, à la fin de l'examen des amendements.

"Il s'agit d'un coup de force pas seulement contre la démocratie parlementaire, mais aussi contre le monde du travail", s'est indignée la présidente du groupe CRC, Eliane Assassi. "Nous en reparlerons", a-t-elle menacé.

L'intention des sénateurs communistes "est d'empêcher que le vote intervienne dans les temps prévus", a dit à l'AFP le ministre du Travail, Michel Sapin. "C'est un objectif que nous ne pouvons pas accepter", a ajouté le ministre.

"Je suis très attaché au débat parlementaire", a souligne M. Sapin, "je l'ai prouvé à l'Assemblée nationale, où la position du Front de Gauche était farouche et déterminée". "Mais il apparaît ici que l'engagement pris à la conférence des présidents de groupe (d'achever l'étude du texte dans la nuit de dimanche à lundi, ndlr) ne soit pas possible et je le regrette", a-t-il expliqué. "A un moment donné, le respect du calendrier prime", a estimé M. Sapin. "Cela n'empêche pas que le débat ait lieu, et je continuerai de répondre aux amendements", a-t-il ajouté.

Le patron des sénateurs PS, François Rebsamen, a pour sa part qualifié les demandes de scrutin public communistes de "manoeuvres de retardement", jugeant que leur record "a été battu pendant ce débat". "La mobilisation générale pour l'emploi décrétée par le président de la République et le Premier ministre ne peut pas attendre", a-t-il dit.

Mme Assassi a noté que "le débat a commencé seulement jeudi après-midi": "Nous sommes samedi matin, pour un texte de cette importance, ça me paraît peu", a-t-elle ajouté. "C'est la démonstration de l'incapacité du gouvernement à répondre aux questions et aux contre-propositions formulées par les 450 amendements élaborés avec le monde du travail qui s'opposaient frontalement au projet de loi rédigé par le Medef", ont protesté les sénateurs CRC.

"Vos combats prennent plus la forme de l'obstruction que celle du dialogue", a accusé Françoise Laborde, du groupe RDSE (à majorité PRG) en s'adressant aux communistes. "C'est pourquoi nous soutenons l'initiative du gouvernement."

Les centristes de l'UDI-UC ont aussi reproché aux communistes de "pratiquer l'obstruction". "Les droits du Parlement sont confisqués en raison de querelles internes à la majorité, et les parlementaires UDI-UC, dans leur grande majorité favorables à ce texte qui présente des avancées indéniables, se trouvent pris en otages", a dénoncé leur président François Zocchetto.

Estimant qu'il s'agit d'"un nouveau couac qui met en évidence les fortes tensions au sein de la majorité sénatoriale", Marie-Thérèse Bruguière et les sénateurs UMP ont estimé que "le gouvernement veut museler les communistes en accélérant les débats". "Le gouvernement panique une nouvelle fois, après l'accélération inédite de la procédure concernant le projet de loi sur le mariage pour tous", a-t-elle estimé.

La gauche ne dispose que de six voix d'avance au Sénat et le gouvernement y a besoin de toutes ses composantes pour faire passer ses textes. Le groupe CRC, fort de 20 membres, a déjà fait échouer l'examen de plusieurs projets de loi au Sénat, comme les textes budgétaires pour 2013 ou la réforme des scrutins locaux.

Le texte sur l'emploi devrait toutefois passer largement au Sénat, grâce à l'abstention ou au vote en sa faveur de l'opposition centriste et UMP. Seul le groupe communiste votera contre un texte qui, selon lui, "fait la part belle au Medef et prépare de futurs reculs sociaux".
Source: http://actu.orange.fr/france/texte-sur-l-emploi-le-gouvernement-veut-accelerer-face-a-l-hostilite-communiste-afp_1687604.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat EmptyDim 21 Avr 2013, 01:10

Rappelons quand même qu'alors que tant d'emplois partent aujourd'hui de France vers la Roumanie, pays "low cost" si il en est, qu'alors que tant de travailleurs "low cost" roumains viennent travailler en mission en France en vertu de la directive Bolkestein, les amis politiques de Jean-François Voguet qui font aujourd'hui obstruction à l'ANI au Sénat étaient les premiers à demander en août 2012 l'ouverture du marché du travail français aux roumains et aux bulgares:

"Le PCF exige que les mesures transitoires soient immédiatement levées par la France pour enfin permettre l’égal accès au travail. "

Et pour bien ouvrir les yeux à tous il n'est pas inutile de regarder l'évolution des chiffres du chômage entre la France et la Roumanie:

Février 2012 - France 10% - Roumanie 7.3% - écart 2.7 points
Février 2013 - France 10.8% - Roumanie 6.7% - écart 4.1 points

Source: http://epp.eurostat.ec.europa.eu/cache/ITY_PUBLIC/3-02042013-AP/FR/3-02042013-AP-FR.PDF

Et oui, pendant que les amis politiques de Jean-François Voguet braillaient pour réclamer "l’égal accès au travail" en faveur des roumains et des bulgares, le chômage qui était déjà bien moindre en Roumanie a continué à baisser dans ce pays alors que pendant le même temps il augmentait en France...

Chômeur ouvre les yeux: certains que tu penses à tes cotés te bernent !


PCF a écrit:
Roms/réunion interministerielle : le PCF attend des décisions à la hauteur d'une politique de gauche

Le gouvernement vient de décider de tenir une réunion interministérielle au sujet des Roms présents en France.

Le PCF se félicite de cette initiative et attend de cette réunion des décisions à la hauteur des valeurs que doit porter la gauche. Nous ne pouvons accepter de ce gouvernement ce que nous avons refusé hier de Sarkozy.

Cependant, l’inexactitude de l’analyse du ministre de l’intérieur, pour qui l’exode de Roms de Roumanie et de Bulgarie ne serait dûe qu’aux discriminations, est inquiétante. Certes les discriminations qui touchent les populations dans ces pays doivent être combattues fermement, mais les migrations de ces familles sont tout autant dues à la misère et à la dégradation des économies et des politiques sociales.

Le PCF exige que les mesures transitoires soient immédiatement levées par la France pour enfin permettre l’égal accès au travail. Un moratoire sur les expulsions doit être décidé.

Reconnaitre le droit au travail, le droit de circulation, ansi que leur statut européen implique que l’on cesse de les chasser, de les expulser des bidonvilles et des squats. En mettant ces populations à la rue, en ajoutant de la précarité à la précarité, aucune solution ne peut être trouvée pour combattre ce mal logement. La scolarisation et le droit à l’hygiène doivent être une priorité.
---/---
Parti communiste français

le 17 août 2012
Source: http://www.pcf.fr/27408


Dernière édition par a.nonymous le Dim 21 Avr 2013, 03:03, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty
MessageSujet: Re: Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat   Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les renégats à l'Assemblée.... et maintenant au Sénat
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les renégats du 5 mars
» Les renégats du 9 avril
» Il ne pourrait plus le dire maintenant, quoique!....
» Que faire maintenant
» Billets d'humeur de l'UMP fontenay juste pour info

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne locale :: Tribune libre-
Sauter vers: