Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.
Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.
Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-40%
Le deal à ne pas rater :
Machine à café avec broyeur KRUPS YY4384FD Essential
357.99 € 599.99 €
Voir le deal

 

 Fêtes communautaires, langues régionales et intégration

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
kermor




Messages : 420
Date d'inscription : 20/07/2011

Fêtes communautaires, langues régionales et intégration Empty
MessageSujet: Fêtes communautaires, langues régionales et intégration   Fêtes communautaires, langues régionales et intégration EmptyDim 02 Juin 2013, 12:09

Historique de la discussion sur le post "parc des carrières" :

l'imprecateur a écrit:

Quelqu'un pose-t-il le problème de l'intégration en parlant des portugais qui font des fêtes communautaires, parlent portugais entres eux et possèdent leurs groupes folkloriques, idem pour les bretons qui en plus pour certains réclament des écoles Diwan pour contrebalancer la langue nationale ?

Je le dis immédiatement, pas pour ma part.


La pratique de la langue d'origine/cultre dans un cadre restrictif (appartenance à la communauté) est-il un facteur d'intégration ou un frein à l'assimilation ?
Les langues régionales sont-elles un facteur d’enrichissement de notre communauté nationale ou un refuge identitaire aboutissant, à terme, à l'éclatement de notre modèle Républicain ?

pour compléter (post ouvert sur le fourm de la ville):

kermor a écrit:
voilà le papier qui l'école (et je présume toute l'académie) fait parvenir aux parents en Primaire :

"une enquête est organisée par l'inspection académique pour connaitre les parents qui souhaiteraient que leur enfant bénéficient de l’enseignent d'une langue de leur culture d'origine pour l'année 2012 2013 (9 langues possibles). La mise en place des cours dépendra du nombre d'enfants intéresses. Ces enseignements peuvent être ouverts des lors que les effectifs prévisionnels d'une quinzaine d’élèves sont réunis.
Les langues concernées sont : arabe (algérien, marocain, tunisien), turque, espagnol, croate, serbe, portugaise, italienne.
si vous êtes intéressé...
"

Initiative pour developper le communautarisme qui gangrène notre République !

Pas de possibilités d'ouverture sur d'autres langues que la sienne...projet pédagogique sans aucune ouverture culturelle !

c'est une mesure totalement discriminatoire puisque sont écartés les enfants de culture française..
.


Dernière édition par kermor le Dim 02 Juin 2013, 12:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot




Messages : 2280
Date d'inscription : 09/12/2010

Fêtes communautaires, langues régionales et intégration Empty
MessageSujet: Re: Fêtes communautaires, langues régionales et intégration   Fêtes communautaires, langues régionales et intégration EmptyDim 02 Juin 2013, 12:12

Il est vrai que les mariages entre Bretons et Normands posent des tas de problèmes qui nécessitent l'intervention de l'état au plus haut niveau pour la garde des enfants ...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Fêtes communautaires, langues régionales et intégration Empty
MessageSujet: Re: Fêtes communautaires, langues régionales et intégration   Fêtes communautaires, langues régionales et intégration EmptyDim 02 Juin 2013, 13:11

Quelques précisions recopiées de la discussions que nous avons eu à ce sujet sur le forum municipal au mois de mars 2012: http://www.fontenay-sous-bois.fr/forum1/viewtopic.php?t=3663

A.Nonymous a écrit:
Il s'agit simplement du dispositif ELCO - Enseignement des Langues et Cultures d'Origine - qui existe depuis plusieurs années... Il suffit de regarder la circulaire du Ministre de l'Education Nationale en date du 8 septembre 2009 disponible entre autre ici - http://www.ac-nancy-metz.fr/casnav/elco/docs_elco/elco_note_de_service_09-10.pdf - pour avoir une explication sur ce dispositif...

Certaines écoles ou académies ont mis en ligne les formulaires d'inscription:
http://www.elco67.site.ac-strasbourg.fr/
http://www.ien-meaux-sud.ac-creteil.fr/articles.php?lng=fr&pg=233


Voir aussi les archives du Parisien:

Citation :
EDUCATION.
Apprendre l'arabe à l'école, quelle galère

Martin, 8 ans, rêvait d'apprendre l'arabe. Non, lui a répondu son école, au motif qu'il n'était pas arabe. En France, 80 000 enfants de migrants bénéficient de ces cours de langue étrangère. Mais ils devraient bientôt s'ouvrir à tous.

10.11.2008
«TU N'AS PAS le droit d'apprendre l'arabe parce que tu n'es pas arabe ! » Voilà ce qu'une directrice d'école de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) a répondu à un petit garçon de 8 ans, il y a un mois, lorsqu'elle a appris que l'enfant suivait un cours d'enseignement des langues et cultures d'origine (Elco) en arabe. Martin, élève en CE 2, souhaitait apprendre cette langue depuis l'année dernière. Pour aller plus loin que les rudiments enseignés par sa nounou d'origine tunisienne, qui vient le chercher après les cours. Christophe Auxerre, papa du garçonnet, est encore abasourdi par la réaction de la directrice : « Je trouve ça choquant et discriminatoire ! Un enfant de 8 ans qui demande à apprendre une langue étrangère, c'est une ouverture de l'esprit et là, on la bloque. Quel dommage… » « Des accords ont été passés cet été avec le Maroc, la Tunisie et l'Algérie » L'Elco n'est pas un cours de langue comme les autres puisqu'il est, à l'origine, exclusivement réservé aux enfants dont les parents ont émigré en France. Les professeurs sont d'ailleurs payés par l'ambassade du pays dont la langue est enseignée. Contacté par le père de Martin, le service culturel de l'ambassade d'Algérie a affirmé « ne pas comprendre le refus », et lui a assuré que les cours étaient « ouverts à tous, tant qu'il y a de la place ». Christophe Auxerre a alors appelé l'inspection académique du Val-de-Marne où on lui a signifié le contraire : d'après les textes réglementaires, l'Elco est réservé aux enfants de migrants. « Je trouve que c'est une application bête et méchante du texte, indique le père de famille. Si mon fils avait pris la place d'un autre enfant, j'aurais compris, mais ça n'était pas le cas ! » Martin s'est donc rendu à son deuxième cours d'arabe accompagné de ses deux parents. Ces derniers ont finalement reçu l'accord « exceptionnel » de l'inspecteur de circonscription. Mais le combat ne s'est pas arrêté là. Christophe Auxerre a en effet saisi la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (Halde) ainsi que le médiateur de la République. Ces deux plaintes n'auront peut-être bientôt plus lieu d'être. Car, selon René Macron, chef du bureau des écoles au ministère de l'Education nationale, « des accords ont été passés cet été avec le Maroc, la Tunisie et l'Algérie afin d'ouvrir les cours d'arabe à tous, dans la limite des places disponibles ». La circulaire prenant en compte cette réforme de l'Elco entrera en vigueur à la rentrée 2009.

Le Parisien
Source: http://www.leparisien.fr/societe/apprendre-l-arabe-a-l-ecole-quelle-galere-10-11-2008-305355.php


Les personnes qui enseignent les langues étant fournies par les gouvernements des différents pays concernés on peut s'interroger sur le contenu de la partie culturelle dispensée en particulier au niveau religion...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Fêtes communautaires, langues régionales et intégration Empty
MessageSujet: Re: Fêtes communautaires, langues régionales et intégration   Fêtes communautaires, langues régionales et intégration Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Fêtes communautaires, langues régionales et intégration
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Médecine et langues régionales
» Ne parlons plus d'intégration!
» Les Régionales 2015
» exemple d'intégration réussie !
» Intégration versus cohabitation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne locale :: Tribune libre-
Sauter vers: