Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.
Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.
Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-43%
Le deal à ne pas rater :
Smartphone SAMSUNG Galaxy Note20 5G 256 Go Gris à 599€
599 € 1059 €
Voir le deal

 

 Réponses de M.Patrice BEDOURET aux 10 questions de l'Association du Plateau

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin

Messages : 650
Date d'inscription : 27/05/2010

Réponses de M.Patrice BEDOURET aux 10 questions de l'Association du Plateau Empty
MessageSujet: Réponses de M.Patrice BEDOURET aux 10 questions de l'Association du Plateau   Réponses de M.Patrice BEDOURET aux 10 questions de l'Association du Plateau EmptyLun 24 Fév 2014, 21:24

24.02.2014
Réponses de la liste Un NOUVEL ELAN POUR FONTENAY conduite par Monsieur Patrice BEDOURET à 10 questions posées par l'Association du Plateau le 14 février. Ces réponses sont parvenues dans les délais convenus et n'ont donc pu s'inspirer de celles des autres candidats. Merci à leur auteur.

vos commentaires concernant ces éléments de programme se déposent sur la page suivante

https://fontenayplateau.forum-actif.eu/t1643-vos-commentaires-sur-les-reponses-de-mpatrice-bedouret

_____________


1. Notre commune connait, comme beaucoup d’autres, une recrudescence inquiétante des atteintes aux personnes et aux biens. En tant que candidat au poste de maire que prévoyez-vous dans votre programme pour assurer une meilleure sécurité dans notre ville, notamment que pensez-vous de la pose de caméras de vidéosurveillance et de l’installation d’une véritable police municipale?

Le droit à la sécurité est pour moi essentiel. Il doit être respecté sur l’ensemble de notre territoire.
Il n’y pas de place pour l’angélisme, quand ce sont les plus fragiles qui subissent les conséquences de la délinquance et des incivilités.
Il faut une action complémentaire entre prévention, insertion, réparation, sanction, …
Le Maire n’a pas tous les pouvoirs en la matière mais il a tout de même des moyens d’action  pour assurer la tranquillité des habitants de sa commune. Il se doit de les mettre en œuvre par des  arrêtés, des rappels à la loi …
Je suis favorable à la mise en place d’une vraie police municipale, avec un service dédié et la création d’un poste d’adjoint au Maire à la sécurité-prévention.
Cette police municipale pourra  elle aussi avoir un rôle de prévention, de renforcement du lien social. En articulation  avec la police nationale,  elle assurera  une présence rassurante pour la population.
Elle luttera  également contre les incivilités qui impactent négativement la vie quotidienne : bruit, dépôt de déchets, stationnement sauvage…
Pour lutter contre la petite délinquance et les trafics, je crois en une démarche beaucoup plus volontaire avec les bailleurs et la police nationale.  Des conventions de sécurité et de tranquillité devront être signées avec eux et ce en amont des programmes construction  de logement. La ville devra  assortir ses garanties d’emprunt, de conditions dans ce domaine.
La sécurisation des halls d’immeubles devra être effective avec les moyens modernes de dissuasion : vidéo par exemple.
Je suis pragmatique et l’installation de vidéo-surveillance pourra être envisagée, mais uniquement dans les points sensibles: devant les  gares par exemple. Je ne suis pas favorable à la prolifération de caméras sur tout le territoire communal.  Il faut d’abord étudier les besoins en fonction des réalités de terrain,  se concerter avec les plus exposés : les habitants dans certains quartiers, mais également les femmes, les jeunes…
Parce qu’il participe à la sécurisation, l’éclairage public doit être revu afin que nos rues soient bien éclairées  pour dissuader les délinquants éventuels et rassurer les habitants et habitantes de notre ville.
La sécurité c’est aussi la prévention, celle-ci n’est possible qu’en mettant en synergie tous les acteurs concernés : police, éducation nationale, bailleurs, services municipaux, de l’emploi, de la formation, associations.  Un outil de coordination existe, il s’agit du Comité local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD).
Alors que cette instance ne s’est réunie que deux fois sur le dernier mandat, je propose qu’il y ait au moins deux réunions par an d’organisées et autant que nécessaire.
Je mettrai en place en lien avec les associations spécialisées en la matière, des équipes de prévention dont l’action sera basée sur la  médiation dans les espaces publics, à proximité des établissements scolaires, des logements, en journée  mais également la  nuit.

2. La place de la voiture a été déclarée comme indésirable dans notre ville, pour diverses raisons, par la municipalité sortante. Le commerce local, entre autres, souffre, de l’absence de parkings en différents points de la commune contrairement à ce qui existe dans les villes voisines de Vincennes, Nogent, le Perreux ou Rosny
Pouvez-vous préciser votre position vis-à-vis de cette demande pressante des habitants ou des visiteurs de notre ville ?


Je suis favorable à une  vraie réglementation du stationnement sans pour autant couvrir notre ville de parc mètres.
La zone bleue est donc pour moi une bonne solution .Il faut par contre  l’étendre  mais surtout la faire respecter drastiquement notamment dans les quartiers en tension (zone commerçantes, gares, écoles,…) et mitoyens d'autres villes où le stationnement est payant.
Le commerce est en grandes difficultés dans certains secteurs de la ville à cause d’un stationnement non régulé.
La réussite de cette réglementation n’est possible qu’avec l’extension du nombre de policiers municipaux. Je me suis battu pendant tout le précédent mandat pour que des moyens soient dégagés pour y parvenir. Je m’engage à créer ces postes en nombre suffisant,  si je suis élu.
Il faut également créer des parkings publics sécurisés payants aux deux gares RER, dans les quartiers commerçants (par exemple au village) à proximité des équipements : quartier Roublot, parc des carrières, Hôtel de ville…

Dans ces parkings, les habitants de la ville bénéficieront d’un abonnement à tarif spécial qui pourrait être corrélé au quotient familial.  Tous les visiteurs bénéficieront d’une heure de stationnement  gratuit.

Enfin, dans certains logements publics il faudra avec les bailleurs veiller à la rénovation et à la sécurisation des parkings.
C’est un comble en 2014 au vu des besoins,  de voir des parkings désertés parce qu’ils sont laissés à l’abandon et parfois détournés de leur usage initial !

3. L’axe Verdun qui assure à la fois la liaison entre les deux versants de la ville et relie Montreuil à Nogent avec 10000 véhicules par jour devait être « revitalisé », embelli, modernisé et aménagé pour une circulation plus fluide.
Ce projet non réalisé fait-il partie de votre programme, sous quelles formes et sous quels délais?


L’aménagement  de l’axe Verdun est pour moi un des éléments majeurs de la politique générale d’urbanisme de notre ville.
Rien n’a été fait parce que je l’ai déjà dit et écrit, il n’y a  plus depuis plusieurs années de vision stratégique de l’aménagement de notre ville. Tout se fait au coup par coup, il faut changer cette approche.
Pour l’axe Verdun-Galliéni, qui aujourd’hui de l’avis de nombreux habitants est triste, inanimée voire en déclin dans sa partie commerçante, il faut  réaménager complétement la voirie à la fois dans un souci esthétique et fonctionnel.
On pourrait pour avoir le contrôle du projet,  étudier la possibilité du « déclassement » du boulevard pour  en faire une voie communale.

A l’instar de ce qui a été fait rue Lacassagne pour un usage très discutable, il faut élargir les trottoirs, permettre la cohabitation des différents modes de circulation : vélo, marche… Il faut des plantations d’arbres pour embellir, revoir l’éclairage public.
Il faut ouvrir cet axe en créant des places et placettes, des espaces verts publics, avec une logique d’aménagement et de recherche de  convivialité, un mobilier urbain de qualité.
La création d’un « pôle culturel » Redoute - Michelet, avec des équipements rénovés, connectés, permettant des synergies, des mutualisations : salle Jacques Brel, Médiathèque, école d'arts plastiques, …mais également dans le domaine sportif avec l’espace Joliot Curie.
Les carrefours : Rabelais Verdun, place du 8 mai 1945, devront être réaménagés.
Il faudra veiller à revivifier le commerce en difficultés aujourd’hui, à le diversifier. Dans ce quartier le respect de la zone bleue en sera une condition.

4. Le quartier du Plateau assiste au déclin de son commerce de proximité. Chaque année de nombreuses boutiques fontenaysiennes ferment ou se transforment en lieux de restauration rapide ou exotique. Les marchés forains eux-mêmes deviennent plus des friperies que des lieux attrayants pour la qualité et la diversité des commerces alimentaires.
Pensez-vous pouvoir remédier à cette décadence et comment ?


Il faut agir sur plusieurs leviers.  L’aménagement urbain et le stationnement comme  nous venons de le voir sont importants, un quartier peu attractif ne facilitera pas en effet  l’installation de commerçants et surtout l’arrivée de  clients.
Il faut aider à l’installation de commerces avec un vrai service municipal dédié, un système de prêts avantageux et de cautionnement pour les jeunes, développer la préemption commerciale pour assurer la diversité. ..
En clair, être aux côtés des entrepreneurs, lorsqu’ils ont de vrais projets dans notre ville.
Pour les commerces de bouche être vigilant sur la réglementation en termes d’hygiène, le laxisme en la matière est à bannir, le contrôle peut sans doute  permettre de réguler le « marché ».
Pour ce qui concerne le marché forain, notre ville est malheureusement  « pieds et poings liés » avec un délégataire depuis de très nombreuses années.
Il faut reprendre ce dossier et peser politiquement pour trouver une solution.
Les expériences de marché partagé et d’animation sont à amplifier.  La qualité des produits proposés est essentielle, la venue de producteurs locaux, de commerçants proposant des produits bios, de circuits courts,  la dégustation peuvent avoir un effet d’entrainement.

5. Nous lisons sur les éléments de programmes fournis par chacun d’entre vous, des projets « locaux » concernant, la gestion du temps scolaire et des activités périscolaires.
Pouvez-vous préciser vos intentions sur ces points et rappeler par la même occasion votre attachement à la laïcité?


J’ai enseigné en école primaire dans la première partie de ma carrière professionnelle et j’ai une fille  de 4 ans, je suis donc  particulièrement attentif sur cette question de l’éducation.
Notre ville est correctement dotée en matière de moyens matériels, d’accès aux classes de découverte…
Mais il y a aujourd’hui deux problèmes pour lesquels je m’engage à trouver des solutions dans ce prochain  mandat.
Le premier concerne les infrastructures. Par manque d’anticipation là aussi, les écoles de l’ouest de la ville sont en effet surchargées et une école de l’est, Paul Langevin est dans un état inquiétant.
La scolarisation des enfants, doit se faire  dans de bonnes conditions.
Je propose donc la construction d’une école à l’ouest et la rénovation voire la démolition de   Paul Langevin.
Sur ce dernier point il y a urgence et il n’y a plus de place pour les atermoiements.  
Le second problème réside dans la définition d’un vrai  projet éducatif territorial dont l’un des objectifs est d’assurer la réussite de tous les enfants de la ville.
Ce projet doit articuler temps à l’école et périscolaire.
La formation des animateurs, leur encadrement qui est de la responsabilité de notre commune  sont de ce fait des éléments déterminants.
Ce qui est proposé aujourd’hui n’est pas satisfaisant, on a assisté pour des raisons politiciennes à un vrai sabotage de la réforme des rythmes scolaires à Fontenay.
Le maire sortant et son élue à l’éducation ont à plusieurs reprises affirmé leur refus de cette réforme. J’ai dénoncé à plusieurs reprises cette posture notamment  en conseil municipal.
Comme beaucoup de fontenaysiens je n’ai pas participé à la consultation tant les propositions étaient éloignées de l’intérêt de nos enfants.
Si je suis élu Maire, je reprendrai complétement ce dossier, je m’y investirai fortement  pour offrir aux enfants un aménagement de leur temps scolaire, fidèle aux recommandations des chronos biologistes, des  pédagogues et après une vraie concertation avec les parents et les professionnels.
Je veillerai à la dynamisation du plan de réussite éducative sur la ville avec la mise en place d’études surveillées gratuites, le développement du soutien scolaire…
Je suis très attaché à l’école publique et à la laïcité. L’école publique est l’école de tous, elle est le creuset du « Vivre ensemble »  par l’apprentissage de valeurs communes.
Mais la laïcité ce n’est pas seulement l’école, c’est pourquoi, j’ai été il y a quelques années,  l’un des deux fondateurs de l’association « Fontenay-laïcité ».
Le Maire d’une ville comme la nôtre doit en être selon moi le gardien, il doit se tenir à équidistance de toutes les croyances et non croyances et s’assurer que sur son territoire à aucun moment, il n’y ait privatisation de l’espace public.

6. L’éco parc des Carrières, après avoir donné satisfaction à une attente populaire presque aussi longue que celle du prolongement de l’hypothétique ligne de métro n°1, déçoit ses utilisateurs. Sécurité non assurée, entretien négligé, absence de point d’eau, de toilettes, et de stationnement pour cet équipement financé pour 2/3 par la Région et le département.
Quels sont vos projets sur l’évolution de ce bel espace ?


J’ai depuis fort longtemps alerté, notamment dans le cadre du plan pluriannuel d’investissement sur la nécessité de finaliser cet espace  naturel remarquable au cœur de notre ville.
Il faut d’abord le sécuriser  et veiller à son entretien. C’est une évidence, j’avais demandé sans succès un gardien, l’installation de toilettes publiques.
Nous avons là  également une très belle opportunité pour créer un espace d’animation notamment pour les scolaires autour de la protection de la nature, de la faune et de la  flore.
Je suis donc favorable à la création d’un lieu pédagogique en partenariat avec d’autres villes environnantes, des associations de protection de la nature...
Il faut aussi permettre le stationnement pour pouvoir accéder à ce parc, notamment pour les scolaires, favoriser l’implantation d’un lieu de restauration en lien avec la salle Gérard Philippe.

7. Notre ville est désignée souvent sous des termes peu flatteurs comme « la belle endormie », ou « Fontenay la grise ».
Envisagez-vous de redonner de l’attrait et une meilleure réputation à Fontenay ? Comment ?


L’exemple précédent était très éclairant à cet égard mais je crois que redonner de l’élan à notre ville, mon slogan de campagne,  c’est l’imaginer à 10 ans, avoir une vision urbanistique claire, partagée  pour dessiner aujourd’hui,  la ville de demain.
C’est mon ambition si je suis élu en mars prochain.
Les atouts de Fontenay,  à quelques kilomètres de Paris sont significatifs, mais depuis deux mandats, il n’y a plus aucune vision prospective et nous avons un problème réel dans l’aménagement de quartiers comme les Larris, les Alouettes ou les Parapluies.
Pour La Redoute, un projet est esquissé, il doit selon moi permettre enfin à ce quartier de se désenclaver. Il faudra y mettre des moyens importants.
Cette ambition, urbanistique,  je veux la porter pour que Fontenay entre dans son époque.
Il y a pour moi trois chantiers prioritaires pour « redonner des couleurs » à notre ville et la rendre attractive :
-Le village comme espace central fédérateur doit être mis en valeur, avec son  patrimoine historique.  La rénovation de l’église Saint Germain devra être faite dans ce prochain mandat.
Je suis favorable à un aménagement piétonnier le week-end par exemple. On doit avoir plaisir à venir dans ce village,  comme on a plaisir, en allant se promener dans le  centre historique de  Bry, de Créteil, ou de  Nogent.
Mais le réaménagement de ce centre ne doit pas occulter la nécessité de travailler le lien entre les points de centralité de notre ville. Des quartiers à forte personnalité, avec une identité propre et marquée,  ils sont l’histoire de Fontenay, tisser des liens entre eux est par contre indispensable.
-La zone de péripole riche de ses potentialités de transport,  devrait être un moteur pour Fontenay avec un aménagement  en prises avec d’autres communes : un centre commercial rénové et ouvert  sur le quartier, la mise en place  d’infrastructures pour les PME-TPE,   et tout cela  sans oublier les habitants des Alouettes victimes aujourd’hui d’un développement urbain non maitrisé.  
- L’entrée de ville côté bois ainsi que la place Moreau David, le  marché, la  gare doit  être entièrement revue en termes d’aménagement, de voierie, d’offre de stationnement.
Enfin la culture, le sport pourraient être également de bons vecteurs  pour renforcer l’image de la ville. Je souhaite ouvrir une vraie réflexion sur le sport de haut niveau. Quelles pourraient être les disciplines que notre ville pourrait  plus et mieux soutenir ?  Nous avons eu  le contre- exemple dans cette mandature de club sportif qui ont refusé leur montée en  division supérieure par manque de moyens !

8. D’ici quelques mois Fontenay va devoir fusionner en bassin de villes d’environ 300000 habitants avec des communes voisines. Lesquelles ?
L’intégration au sein de Paris Métropole à partir du 1er janvier 2016 devrait avoir, selon vous, quelles conséquences pour notre ville, son urbanisme, la préservation des zones pavillonnaires, le logement social qui représente actuellement 37% du parc risque-t-il d’augmenter, sur la fiscalité, sur les pouvoirs des maires ?
Quelle place accorderez-vous à la concertation démocratique sur ces points comme pour l’ensemble de votre gouvernance ?


Les indications que nous avons actuellement préfigurent  une intercommunalité au sein de l’ACTEP et plus précisément sans doute avec les villes du contrat de développement territorial  du cluster de la ville durable avec des communes comme Rosny, Nogent, Le Perreux, Neuilly plaisance …
Depuis très longtemps la question de l'intercommunalité  fait peur à Fontenay et aucun projet d’envergure n’a été conduit ces dernières années.
Nous vivons dans un espace humain particulier, Paris et sa petite couronne,  avec un ensemble de liens entre  ses habitants construits sur de de multiples échanges : travail, transports, culture, enseignement supérieur, commerce.... Il semble normal, dans ces conditions, que ces questions soient réglées  à un échelon cohérent territorialement.
Il y a déjà des  effets de la mise en place de la métropole parisienne; Prenons des exemples récents avec la  fusion de l'UPEC (université Paris 12) située à Créteil  et l'université de Marne la Vallée,
de même que la création du lycée international de Noisy le Grand piloté par l'ACTEP et la Région.

Sur l’urbanisme, attention à ne pas se faire peur inutilement, même si  nombre de questions restent cependant en suspens.  la métropole aura la main uniquement pour les projets d'intérêt métropolitain (par exemple la salle polyvalente régionale  prévue à Péripôle). La commune n'est donc pas entièrement dépossédée de cette compétence.

L'empressement du Parti Communiste très visible dans le dernier magasine municipal  à s'opposer à ce projet dont il veut faire un thème de campagne, relève moins à mon avis de la préoccupation de  défendre les habitants  que de préserver ses élus dans l’un  des deux derniers départements communistes de France.
C'est dans ce cadre non encore finalisé que je réaffirme mon engagement et celui de ma liste de rester attentif à la défense des intérêts des Fontenaysiens et du maintien de la capacité d'initiative et de décision de l'échelon communal dans le cadre du projet de métropole sur les questions d’urbanisme notamment.
Je rappelle qu’une des raisons du vote de cette loi est la difficulté à répartir l’effort de construction de logements. Dans  son secteur entouré par Vincennes et Nogent, Fontenay est très en avance.  Dans ce domaine, alors que nous sommes de « bons élèves », avec 33 % de logements sociaux,  je ne vois donc pas de contrainte possible pour notre ville.

Quelle place accorderez-vous à la concertation démocratique sur ces points comme pour l’ensemble de votre gouvernance ?
J’ai suffisamment dénoncé les problèmes de gouvernance rencontrés dans cette mandature pour ne pas en faire un point important de mon programme.
Il y a d’abord la gouvernance à l’intérieur du conseil municipal, les élus quels qu’ils soient dans la majorité comme dans l’opposition doivent être respectés.
Je serai un Maire qui veillera à la transparence de l’information donnée aux élus. Ils ne devront jamais être privés de leurs prérogatives, associés au recrutement des cadres de leur secteur par exemple.
La gestion du dossier de la boucle de l’A86, l’élection du conseil d’administration de la SPL sont pour moi des exemples de que je ne veux plus voir dans ma ville !
Sur la démocratie locale, il faut creuser le dispositif vers plus de participation des citoyens.
Il faut mieux articuler les instances citoyennes type conseils de quartier avec les commissions municipales, mieux associer les citoyens à la construction budgétaire mais surtout à l’évaluation du budget réalisé.
Des expériences peuvent être menées dans des quartiers pilotes : projets entièrement co-construits, budget participatif, absence des élus dans le conseil, consultation…
D’autre part, je ne conçois pas la démocratie au niveau municipal  sans l’équité d’accès aux services publics au logement, aux crèches, à l’emploi communal.
Pour le logement et les crèches  je mettrai en place un système transparent basé sur la définition d’une  notation chiffrée, établie à partir de critères objectifs et  communiquée à l’ensemble des demandeurs. Les élus d’opposition pourront assister aux commissions d’attribution.
Enfin, je favoriserai l’apprentissage de la citoyenneté par  la création d’un conseil municipal d’enfants et de jeunes.

9. Prévoyez- vous parmi les éléments structurants de votre programme de mettre en œuvre la construction d’un théâtre de 300 places dont le cout initial a été estimé il y a deux ans à 15,5 Millions d’euros ?

Même si  je fais le constat qu’il manque à Fontenay, une salle bien aménagée et fonctionnelle d’une jauge moyenne (300 places) pour le spectacle vivant,  je dois tenir un langage de responsabilité et de vérité : nos finances actuelles ne nous permettent pas de réaliser un tel équipement à court terme et surtout de le faire fonctionner.
Il faut prioriser les investissements : une nouvelle école est indispensable à l’ouest, Langevin doit être totalement réhabilitée à l’est. Le parc des carrières doit être finalisé et des équipements réaménagés comme par exemple le stade André Laurent ou les centres municipaux de santé. Les entrées de ville sont également à prendre en compte dans l’investissement, comme on l’a vu dans la question précédente.

Je m’engage par contre à étudier dès le début du mandat,  la faisabilité financière de cette opération, les possibilités de subventions, les partenariats potentiels avec d’autres villes… mais ce n’est pas pour moi une priorité de ce prochain mandat au regard de nos contraintes financières que je connais en tant qu’adjoint aux finances et au budget.

Par contre, je suis favorable à l’aménagement demain  d’un pôle  culturel autour de la salle Jacques Brel, de la médiathèque.  

10. Quels sont vos projets concernant la préservation des quartiers pavillonnaires, leur aspect visuel (Complexe Zola, le centre de voirie, le stockage des poubelles, Bulles de vie, 1000 Plateaux), leur convivialité urbanistique par la création de places, de liaisons, de lieux de vie ?

Je ne suis pas favorable à la densification et je m’engage dans le cadre de mes moyens légaux à la préservation des quartiers pavillonnaires de notre ville. Je serai très vigilant sur l’insertion de nouveaux projets immobiliers. Comme je l’ai évoqué pour la question sur l’axe Verdun, il faut veiller à préserver une voirie de qualité, avec la mise en place de secteurs en zone 20 permettant la rencontre, une vraie quiétude pour les habitants, et un partage des modes de déplacement.
Les nuisances, supportées par les habitants et notamment la question des déchets ne concernent malheureusement pas uniquement les secteurs pavillonnaires. Nous en avons l’exemple avec l’arrière du centre commercial d’Auchan.
Comme dans beaucoup de domaines c’est l’absence de volonté politique, de pugnacité dans la gestion des dossiers  qui fait subir aux habitants ce type de contraintes.
Pour bien vivre ensemble, le Maire doit toujours  s’assurer d’un bon équilibre en droits et devoirs de chacun. Ce sera ma ligne de conduite, si je suis élu le 30 mars 2014.

vos commentaires concernant ces éléments de programme se déposent sur la page suivante

https://fontenayplateau.forum-actif.eu/t1643-vos-commentaires-sur-les-reponses-de-mpatrice-bedouret
Revenir en haut Aller en bas
https://fontenayplateau.forum-actif.eu
 
Réponses de M.Patrice BEDOURET aux 10 questions de l'Association du Plateau
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne locale :: Les élections à Fontenay, passées et à venir. Promesses, satisfactions, déceptions, attentes...-
Sauter vers: