Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.
Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.
Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -22%
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
Voir le deal
34.99 €

 

 Chômage: un nouvel espoir

Aller en bas 
+10
Salamandre
tonton christobal
Libellule
Le Plateau
kermor
Robin
Smile
paulau
thierry
vieux-breton
14 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyLun 31 Mar 2014, 19:57

Rappel du premier message :

Cette nouvelle discussion fait suite à la longue discussion:

https://fontenayplateau.forum-actif.eu/t1152-chomage-une-deception-a-la-hauteur-des-espoirs



Le Monde a écrit:
François Hollande demande à Manuel Valls de succéder à Jean-Marc Ayrault

Le Monde.fr avec AFP et Reuters | 31.03.2014 à 17h09 • Mis à jour le 31.03.2014 à 18h59

Au lendemain de la cuisante défaite de la gauche aux élections municipales, François Hollande a demandé à l'actuel ministre de l'intérieur, Manuel Valls, de former un nouveau gouvernement, en remplacement de Jean-Marc Ayrault, selon les informations obtenues à Matignon par Le Monde.
Jean-Marc Ayrault a présenté lundi après-midi à François Hollande sa démission et celle de son gouvernement, a annoncé Matignon dans un communiqué.

Le chef de l'Etat, très impopulaire, était sous pression ces dernières semaines jusque dans son camp pour changer de gouvernement et de politique. Pour la gauche, la débâcle est en effet sans précédent : perte de 151 villes de plus de 10 000 habitants ; basculement à droite de métropoles de plus de 100 000 habitants, comme Toulouse, Reims, Saint-Etienne, Angers ou Amiens ; chute de bastions historiques, comme Limoges…

Selon l'entourage de Claude Bartolone, le président de l'Assemblée nationale, Jean-Jacques Urvoas, député socialiste du Finistère, pourrait succéder à Manuel Valls au ministère de l'intérieur. Toujours selon la même source, Cécile Duflot ne retrouverait pas de portefeuille dans le nouveau gouvernement.

La journée de lundi a été rythmée par les rumeurs sur le sort qui pourrait être réservé à l'actuel premier ministre. MM Hollande et Ayrault se sont longuement entretenus à la mi-journée. Rien n'a fuité sur la teneur de leurs discussions.

C'est d'abord le nom de Jean-Yves Le Drian, ministre de la défense, qui est revenu en force dans les premières heures de la matinée. Selon i-Télé, François Hollande a proposé Matignon à Jean-Yves Le Drian, lequel a refusé et a soutenu Manuel Valls.

Dimanche soir, Jean-Marc Ayrault avait déclaré que la responsabilité des mauvais résultats de la gauche était « collective » et qu'il y prenait « toute [s]a part ».

« Je pense que nous n'avons pas assez expliqué que l'action de redressement engagée depuis 2012 était essentielle pour notre pays », avait-t-il déclaré à Matignon, ajoutant « que la situation de nos finances publiques, de nos entreprises, et notamment de notre industrie, était particulièrement dégradée et exigeait beaucoup d'efforts sous peine de voir la politique de la France dictée par les marchés financiers ».
Source: http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/03/31/francois-hollande-s-adressera-aux-francais-a-20-heures_4393110_823448.html
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
tonton christobal




Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyMer 01 Avr 2015, 07:29

a.nonymous a écrit:
Il a été souvent dit que Sarkozy avait caché la crotte du chat sous le tapis le temps de laisser passer les élections présidentielles de 2012...

Apparemment il aurait fait école ce qui expliquerait les annonces d'aujourd'hui: MoryGlobal (2150), Galeries Lafayettes (350), Coop Alsace (150), .....



"Il semble que Matignon ait demandé à toutes les entreprises qui devaient procéder à des annonces de suppressions d’emplois, de ne pas les faire avant le second tour des élections départementales."




Procès d'intention inqualifiable dans un gouvernement dirigé par un président ayant le culte de la "république irréprochable"

et interdit de rire !

Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre


Messages : 5015
Date d'inscription : 08/01/2012

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyMer 01 Avr 2015, 07:52

Citation :
"Il semble que Matignon ait demandé à toutes les entreprises qui devaient procéder à des annonces de suppressions d’emplois, de ne pas les faire avant le second tour des élections départementales."

Enfin une solution pour supprimer les licenciements : une élection pour chaque mois !
Et supprimer le chômage, en plus : ça permet de créer au moins un mandat par chômeur !
En indemnités d'élus, par contre, ça risque de faire un peu cher... La question "qui va payer ?" fera donc l'objet de promesses en temps utile.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyMer 01 Avr 2015, 08:14

Qui va payer ?

La question qui ne se pose pas et ne doit pas être posée avant l'élection.

La question à laquelle on trouve la solution après... vous n'avez pas une idée ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyMer 01 Avr 2015, 10:54

et pour lutter contre le chômage flanbi est à l'œuvre !

http://www.latribune.fr/economie/france/la-bourde-de-francois-hollande-sur-les-anciens-salaries-d-ecomouv-465528.html

Le président a annoncé la création de "100 à 150 emplois" à destination des anciens salariés de l'entreprise chargée de collecter l'écotaxe. Problème : il a peut-être parlé un peu vite...

François Hollande va-t-il faire capoter un projet avec 150 emplois en jeu ? La question est soulevée par Le Parisien et elle concerne la signature d'un contrat qui reclasserait les anciens salariés d'Ecomouv' dans la région de Metz.

Vendredi 27 mars, entre les deux tours des élections départementales, le président a rendu visite aux ouvriers de l'usine de PSA Trémery près de Metz. Tout près des bureaux d'Ecomouv', l'entreprise chargée de collecter l'écotaxe avant que le gouvernement n'y renonce.

Délit de favoritisme

A cette occasion, François Hollande a promis que pour compenser la disparition d'Ecomouv', 100 à 150 emplois seraient créés sur une future plateforme mise en place par Pôle Emploi, "sur le site d'Ecomouv', installé dans l'ancienne basé aérienne 128, près de Metz".


"Cette plate-forme sera opérée par le groupe Arvato qui se chargera de recruter en priorité des anciens salariés d'Ecomouv'", a notamment déclaré le chef de l'Etat.

Le problème, selon le quotidien, c'est que le fameux appel d'offre ouvert par Pôle Emploi concernant les "prestations d'appui à distance, centré sur le traitement des demandes d'inscriptions des demandeurs d'emploi" expirait le 30 mars. Soit trois jours après l'annonce du président. Visiblement, la société Arvato avait déjà été choisie alors que jusqu'à l'expiration de l'appel d'offres, d'autres entreprises auraient pu postuler.

Ce qui pourrait avoir pour conséquence de casser l'appel d'offres si un recours était intenté par d'autres sociétés sur les rangs. François Hollande pourrait également être soupçonné de délit de favoritisme. Un tel recours empêcherait les anciens salariés d'Ecomouv' de bénéficier rapidement du reclassement.

__________________

c'est comme au cirque à chaque fois on améliore la performance ! toujours plus fort !


Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyVen 03 Avr 2015, 01:51

"Noir c'est noir, il n'y a plus d'espoir" comme chantait Johnny Halliday....



"Le taux de chômage, qui a atteint la barre des 10% de la population active fin 2014, devrait continuer à augmenter jusqu'à 10,2% mi-2015 en métropole, selon des prévisions de l'Insee présentées jeudi.

Il retrouverait ainsi un niveau inégalé depuis près de 20 ans, fin 1997. "




AFP a écrit:
Le chômage devrait atteindre 10,2% mi-2015, niveau inégalé depuis 1997 (Insee)

Par AFP, publié le 02/04/2015 à 22:39 , mis à jour à 22:39
Paris, 2 avr 2015 - Le taux de chômage, qui a atteint la barre des 10% de la population active fin 2014, devrait continuer à augmenter jusqu'à 10,2% mi-2015 en métropole, selon des prévisions de l'Insee présentées jeudi.

Il retrouverait ainsi un niveau inégalé depuis près de 20 ans, fin 1997. Au début de cette année-là, le chômage avait atteint son pic historique de 10,4%.

En incluant l'outre-mer, le chômage, qui touchait 10,4% de la population active à la fin de l'année dernière, culminerait cet été à 10,6%, prévoit l'Institut national de la statistique, qui mesure le chômage au sens du Bureau international du travail.

"On s'attend à une légère augmentation de l'emploi total, de l'ordre de 20.000 emplois. Mais la population active augmente environ de 60.000 personnes, donc on observera une hausse du taux de chômage, sur le même rythme que les trimestres précédents", a expliqué Vladimir Passeron, chef du département conjoncture de l'Insee, lors d'une conférence de presse.

Ces prévisions, conformes à celles publiées en décembre 2014, ne laissent pour l'heure pas entrevoir l'embellie attendue par le gouvernement pour 2015.

Le ministre du Travail, François Rebsamen, "pense" en effet que l'année 2015 sera "meilleure que l'année 2014" en matière de lutte contre le chômage, et qu'elle devrait "être le tournant". Le ministre s'attend à "un début de régression" à "la fin de l'année".

En revanche, l'Insee table sur une croissance de 0,4% au premier trimestre de cette année et de 0,3% au deuxième trimestre, des chiffres de bon augure pour le gouvernement, qui espère une croissance annuelle supérieure à 1%.

Pour autant, "tant que nous n'avons pas une croissance plus forte, autour de 1,5%, il est difficile de créer de l'emploi", a récemment admis le Premier ministre Manuel Valls.

"Il n'y a pas de montée inexorable du chômage", a de son côté assuré le président François Hollande, qui n'entend pas briguer de second mandat en 2017 si le chômage, affiché comme une priorité, ne baissait pas.

Fin février, Pôle emploi recensait de son côté 3,49 millions de demandeurs d'emploi sans aucune activité en métropole, flirtant avec son record absolu, atteint fin 2014.

En incluant les chômeurs ayant exercé une petite activité, le deuxième thermomètre du chômage a atteint de nouveaux records, à 5,26 millions en métropole, 5,56 millions avec l'Outre-mer.
Source: http://lentreprise.lexpress.fr/actualites/1/actualites/le-chomage-devrait-atteindre-10-2-mi-2015-niveau-inegale-depuis-1997-insee_1667911.html#yYODFr5k3KTD6YMw.99
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyMar 07 Avr 2015, 14:40

La suite bien ordinaire du rachat d'une entreprise française par un groupe étranger...

Après on peut se demander si ce type d'industrie a encore un avenir dans notre pays alors que les chinois savent produire les mêmes produits pour beaucoup moins cher....



« On a payé un hiver trop doux, et avec la crise, les clients ne se jettent pas sur le made in France... Ils en veulent bien, mais au prix des produits chinois », relève un cadre de l'entreprise.



Le Parisien a écrit:
Dim envisage de supprimer 400 emplois en France

Racheté il y a un an par le groupe américain HanesBrands, le fabricant des célèbres collants s'apprête, selon nos informations, à réduire fortement la voilure.

Alain Bollery | 07 Avril 2015, 07h00 | MAJ : 07 Avril 2015, 06h48

C'était en juin 2014. Le groupe américain HanesBrands reprenait Dim moyennant un chèque de 400 M€ à DBApparel, le groupe français propriétaire des marques Dim, Wonderbra, Playtex et Chesterfield.

Moins d'un an après, selon nos informations, Hanes envisage de supprimer 400 emplois en France, dont 160 au minimum à Autun, où Dim emploie actuellement 1 010 personnes. Les suppressions d'emplois envisagées par le groupe américain seraient d'abord des départs volontaires ou des départs en préretraite, dans le cadre d'un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) qui reste à définir.

A Autun, les suppressions d'emplois ne concerneraient ni la fabrication des collants et des bas ni le C3D, qui assure la logistique pour l'Europe. En revanche, les 160 suppressions de poste frapperaient tous les autres corps de métier. Ce nouveau plan social s'inscrit dans un contexte difficile pour le marché des bas et des collants. Un hiver 2014-2015 plutôt court et peu froid a eu un effet déprimant sur les ventes... Mais pour Dim, qui a changé quatre fois de propriétaire en quatre ans, les éclaircies sont depuis longtemps de plus en plus rares. Au cours des quinze dernières années, trois usines ont fermé. En 2002, à Ruitz (Pas-de-Calais) et à Bourbon-Lancy (Saône-et-Loire) et, en 2006, à Château-Chinon (Nièvre). Avec à chaque fois des suppressions d'emplois. Maigre consolation, les salariés concernés par les fermetures de Bourbon-Lancy et de Château-Chinon avaient pu être mutés à Autun. C'est aussi ce qui avait été proposé aux salariés de l'usine du Creusot, fermée au milieu des années 1980... Selon une source proche du dossier, les 400 suppressions d'emplois qui devraient être officialisées dans les prochains jours concerneraient toutes les implantations en France du groupe Hanes.



Tout le secteur est touché

A Autun, la pilule sera dure à avaler. La ville sous-préfecture de Saône-et-Loire avait payé au prix fort le plan social de 2006, qui avait vu DBApparel supprimer 450 emplois en France. Les effectifs de Dim à Autun étaient alors de 1 300 salariés.

Autres collants made in France, la marque Gerbe est également en difficulté. Au point qu'elle serait à vendre par le groupe Rhovyl, ainsi que l'usine de Saint-Vallier (Saône-et-Loire). Du chômage partiel a frappé le site. Tout comme chez Perrin (Montceau), qui s'est distingué avec la marque Berthe aux Grands Pieds. « On a payé un hiver trop doux, et avec la crise, les clients ne se jettent pas sur le made in France... Ils en veulent bien, mais au prix des produits chinois », relève un cadre de l'entreprise.
Source: http://www.leparisien.fr/espace-premium/actu/dim-envisage-de-supprimer-400-emplois-en-france-07-04-2015-4670693.php
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyMar 07 Avr 2015, 15:43

Les élections départementales étant passées, les annonces de licenciements se multiplient... En quelques jours: MoryGlobal (2150 emplois), Galeries Lafayette (350), Dim (400) et maintenant Vivarte (1600)....

François Hollande, un président si ordinaire.......  qu'il n'a vraiment pas la carrure de sa fonction...



Le Monde a écrit:
1 600 emplois supprimés chez La Halle aux Vêtements et André

Le Monde.fr avec AFP | 07.04.2015 à 15h01 • Mis à jour le 07.04.2015 à 15h09

La direction du groupe Vivarte, spécialisé dans l'habillement et qui emploie plus de 17 000 salariés en France, a annoncé mardi 7 avril la suppression de 1 600 postes, essentiellement dans ses magasins La Halle aux vêtements, ont indiqué des sources syndicales à l'Agence France-Presse.

Lors de comités centraux d'entreprise (CCE) dans les enseignes, la fermeture de 174 magasins La Halle aux vêtements (sur 620), s'accompagnant de 1 500 suppressions de poste, a été annoncée. Trente-quatre magasins André seront aussi fermés, avec une centaine de suppressions de poste, selon les sources syndicales. Le groupe détient au total seize marques de prêt-à-porter ou de chaussures, dont Naf Naf, Kookaï, Caroll, Minelli ou Chevignon, et compte 4 500 points de vente.



Endettement massif

Plombé par une dette colossale de 2,8 milliards d'euros à laquelle s'étaient ajoutés 850 millions d'euros de prêt de la part des actionnaires lors de son rachat en 2007, juste avant la crise financière, Vivarte a dû supporter pendant des années un endettement massif sans lien avec son activité.

Les difficultés se sont accrues avec l'atonie du marché de l'habillement en France, la concurrence féroce des enseignes comme H&M [ suédoise ] , Zara [ espagnole ] ou Primark [ irlandaise ]. En 2013 déjà, 190 magasins avaient été fermés. La stratégie de montée en gamme des produits n'a pas non plus fonctionné. Marc Lelandais, l'ancien PDG, a réussi à convaincre les créanciers d'abandonner 2 milliards de dettes, moyennant quoi l'entreprise est passée sous le contrôle de ses fonds créanciers en octobre 2014. Il a été remplacé par Richard Simonin.

Selon l'agence Reuters, les ventes de Vivarte ont chuté de 10,3 % au cours de l'exercice 2013-2014 tandis que le résultat opérationnel a été divisé par deux, à 170 millions d'euros. La Halle aux vêtements est devenue déficitaire.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/04/07/vivarte-supprime-1-600-postes_4610992_3234.html#ELdJgTEzEbdvMCU9.99
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyMer 15 Avr 2015, 03:45

Avec cette nouvelle annonce il faudrait peut-être s'interroger sur la concurrence exercée par les transporteurs des pays low cost autorisés à caboter sur notre territoire....

On pourrait aussi s'interroger comme dans bien d'autres cas sur le rôle des syndicats qui semblent privilégier la négociation des conditions de départ à la protection des entreprises et des salariés soumis à cette concurrence low cost...



"Nous ne fermons aucune agence mais nous devons réduire nos coûts", a déclaré le président du directoire de Gefco, Luc Nadal, lors d'une conférence de presse, en évoquant la mauvaise passe que traverse actuellement le secteur français de la messagerie.



AFP a écrit:
AFP 14-04-2015 - 15:47
500 emplois menacés chez Gefco, coup dur pour la logistique en France

Après le transporteur MoryGlobal, encore une mauvaise nouvelle pour la logistique en France: le groupe Gefco a annoncé mardi étudier la suppression de 500 postes, soit plus de 10% de ses effectifs dans l'Hexagone.

Gefco, qui compte plus de 4.000 salariés en France, est une ancienne filiale du groupe automobile PSA Peugeot Citroën, qui en a cédé 75% aux chemins de fer russes (RZD) fin 2012 pour 800 millions d'euros et conservé une participation minoritaire de 25%.

"Nous ne fermons aucune agence mais nous devons réduire nos coûts", a déclaré le président du directoire de Gefco, Luc Nadal, lors d'une conférence de presse, en évoquant la mauvaise passe que traverse actuellement le secteur français de la messagerie.

Ce plan social intervient de fait après la mise en liquidation d'une autre société de messagerie, MoryGlobal (ex-Mory Ducros), qui va entraîner dès la fin avril le licenciement de 2.138 personnes.

"On s'y attendait depuis quelque temps parce que l'activité messagerie est en perte de profit", a déclaré à l'AFP le secrétaire du comité central d'entreprise (CCE) de Gefco, Michel Le Breton (FO, majoritaire). "Pour les salariés qui sont très attachés à la société, c'est dur", a-t-il ajouté.

"Les représentants du personnel vont demander le meilleur accompagnement possible, et que soient reclassés un maximum de salariés, les négociations sont en cours", a ajouté M. Le Breton, alors que le CCE doit se réunir jeudi. FO a lancé un appel à la grève vendredi dans les 48 agences touchées.

PSA, maison mère historique de Gefco, reste son plus important client.



- L'Amérique du Sud et la Russie pèsent -

"On a fait des progrès opérationnels significatifs, mais dans le même moment le chiffre d'affaires continuait sa décrue" en France, a expliqué M. Nadal, affirmant que les comptes de Gefco dans le pays sur le secteur de la messagerie sont "dans le rouge vif", sans plus de détails.

Il a remarqué que l'activité de Gefco pour PSA était en décrue, "pas parce que l'activité globale de PSA est à la baisse, mais parce qu'il y a des changements de processus logistiques avec un moindre recours à la messagerie par rapport à d'autres systèmes".

Gefco, qui présentait mardi ses résultats financiers pour l'exercice 2014, a enregistré une hausse modeste de son chiffre d'affaires mondial de 1,5% à 4,05 milliards d'euros, soit bien en deçà de l'objectif de 4,5 milliards énoncé il y a un an.

Le groupe, dont plus de 70% de l'activité reste liée au secteur automobile, a subi le contrecoup des difficultés de PSA en Argentine et au Brésil, ainsi qu'en Russie où le marché automobile a implosé sous l'effet du conflit en Ukraine et des sanctions économiques qui en ont découlé.

Autre revers, General Motors (GM), avec qui Gefco avait conclu un contrat de sept ans de gestion de sa chaîne logistique complète en Russie, a récemment décidé de se retirer de ce marché. Gefco compte sur la forte diversification de son portefeuille de clients dans cette région pour compenser, selon M. Nadal.

"Les volumes de nos deux premiers clients ont rendu l'objectif de 4,5 milliards impossible à atteindre", selon lui. PSA contribue à hauteur de 1,78 milliard d'euros à l'activité de Gefco, et GM à 722 millions.

Gefco, qui avait publié un résultat net de 55 millions d'euros pour 2013, n'a pas dévoilé ce chiffre pour l'année dernière dans l'immédiat, M. Nadal expliquant qu'il était "de 58" millions à périmètre constant mais que "nous prenons aussi une provision pour un élément exceptionnel que nous ne révélons pas" dans l'immédiat. Le résultat opérationnel courant (ROC) s'établit à 105 millions d'euros (+10,5%).

Pour 2015, l'objectif est de porter l'activité à 4,3 milliards d'euros et d'atteindre un ROC de 125 millions. Quant à doubler le chiffre d'affaires d'ici à 2020, pour atteindre huit milliards d'euros, ambition annoncée l'année dernière, "l'objectif tient encore (même si) nous serons probablement plus proches de 7,5 milliards", selon M. Nadal.
Source: http://finances.orange.fr/actualites/infos-economiques/500-emplois-menaces-chez-le-transporteur-gefco-nouveau-coup-dur-pour-la-logistique-en-france-afp_CNT00000091ibB.html



En 2013 Gefco a été très actif.....  à l'Est et l'on peut s'interroger sur où roulent les camions basés dans ces pays...

Gefco a écrit:
Bulgarie : ouverture d’une deuxième agence à Varna
Croatie :  création de la filiale à Zagreb
Pologne : ouverture d’une nouvelle plateforme à Rzeszów
Roumanie :  ouverture d’un nouveau site transport terrestre à Craiova et inauguration d’un nouvel entrepôt près d’Arad
Russie : ouverture d’une agence à Togliatti dans la région de Samara et inauguration d’un second site destiné aux livraisons de véhicules sur le port commercial de Novorossiisk
Source: http://benelux.gefco.net/uploads/media/Brochure_groupe_2014-FR.pdf
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyJeu 16 Avr 2015, 01:42

Le Parisien a écrit:
Dim envisage de supprimer 400 emplois en France

Racheté il y a un an par le groupe américain HanesBrands, le fabricant des célèbres collants s'apprête, selon nos informations, à réduire fortement la voilure.

Alain Bollery | 07 Avril 2015, 07h00 | MAJ : 07 Avril 2015, 06h48
---/---
Source: http://www.leparisien.fr/espace-premium/actu/dim-envisage-de-supprimer-400-emplois-en-france-07-04-2015-4670693.php[/quote]



La suite....

Quand je lis « Dim, c'était une société avec une histoire, un vécu, une âme. On est en train de péter l'entreprise » j'ai envie de dire au brave type qui déclare ça, qui plus est syndicaliste,  qu'il n'a rien compris...

Ce que veulent les actionnaires américains ce sont des bénéfices et ce que veulent les salariés chinois, vietnamiens, bangladeshis, ... prêts à travailler pour des salaires  low cost ce sont des jobs, son job...

Ces actionnaires et ces salariés, ils n'en ont rien à faire de son histoire de Dim comme ils n'en ont rien à faire de sa femme et ses mômes qui vont se retrouver avec un mari et un père crevant sans avenir à Pôle emploi... C'est dur à dire mais il faut parfois le dire ou le redire....



http://www.leparisien.fr a écrit:
Emploi : Dim pourrait supprimer 265 postes en France
Selon les syndicats, le fabricant de sous-vêtements DBApparel (les marques Dim, Playtex, Wonderbra) prévoit de supprimer 600 postes en Europe, dont 265 chez Dim en France.
15 Avril 2015, 18h01 | MAJ : 15 Avril 2015, 18h52

Le fabricant de sous-vêtements DBApparel (Playtex, Wonderbra...) prévoit de supprimer 600 postes en Europe, dont 265 chez Dim en France, ont annoncé ce mercredi les syndicats.

Dans un communiqué, le groupe textile américain HanesBrands (HBI), qui a racheté la société en septembre, a confirmé le chiffre européen mais n'est pas revenu sur le détail par pays.

La CFDT et CFE-CGC parlent eux de 165 postes supprimés rien qu'à Autun (Saône-et-Loire). Une information que «Le Parisien» - «Aujourd'hui en France» révélait déjà au début du mois, en estimant à 400 le nombre d'emplois menacés.

Dans son communiqué, le groupe textile a précisé qu'«environ 600 postes, principalement de cadres et techniciens, seraient impactés en Europe» par un «plan visant à restaurer sa compétitivité». HBI assure que ce plan vise à «soutenir ses marques clés» tandis qu'il invoque des «difficultés structurelles». Le groupe s'est toutefois dit «confiant» dans le fait qu'un nombre «significativement plus faible de salariés serait affecté au final» grâce aux créations de postes annoncées en parallèle - 99 de source syndicale - mesures de départs volontaires et départs anticipés à la retraite.



Seules 80 véritables suppressions en France ?

«En France par exemple, le nombre net de postes affectés pour DIM SAS pourrait être limité à environ 80, selon l'issue des négociations», estime le groupe.

Les syndicats ne l'entendent pas de cette oreille. «Dim ne sera plus jamais une entreprise autonome, tout sera piloté aux États-Unis», a pour sa part déploré Luc Marti (CFE-CGC), à l'issue d'un comité central d'entreprise de Dim. Selon lui, les fonctions les plus impactées vont être les fonctions support (finances, ressources humaines, informatique...). «On craint une démotivation totale des salariés», a ajouté le responsable CFE-CGC.

«Dim, c'était une société avec une histoire, un vécu, une âme. On est en train de péter l'entreprise», a-t-il encore regretté.
Source: http://www.leparisien.fr/economie/emploi/emploi-dim-pourrait-supprimer-265-postes-en-france-15-04-2015-4695217.php
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyLun 27 Avr 2015, 18:19

Sortez le clown, il ne fait hélas plus rire personne.....

Alors que le chômage continue à croître et que la bourse de Paris est a son plus haut depuis 2008, il est où le candidat qui au Bourget prétendait n'avoir qu'" un seul ennemi la finance" ?


"Le chômage, qui avait baissé de 20 100 personnes au cours du premier mois de l’année, a confirmé sa hausse en mars. Le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A (sans aucune activité) en France métropolitaine a augmenté en mars de 15 400 (+0,4 %) par rapport à la fin février, selon les chiffres publiés le ministère du travail et Pôle emploi."



http://www.lemonde.fr a écrit:
Le chômage poursuit sa hausse en mars

Le Monde.fr | 27.04.2015 à 18h02 • Mis à jour le 27.04.2015 à 18h05

Janvier n’aura été qu’une heureuse parenthèse. Le chômage, qui avait baissé de 20 100 personnes au cours du premier mois de l’année, a confirmé sa hausse en mars. Le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A (sans aucune activité) en France métropolitaine a augmenté en mars de 15 400 (+0,4 %) par rapport à la fin février, selon les chiffres publiés le ministère du travail et Pôle emploi. Il avait déjà augmenté de 13 000 en février par rapport à janvier. Cette augmentation vient confirmer que l’inversion de la courbe du chômage n’est toujours pas à l’ordre du jour, malgré des signes de redémarrage de l’activité.

Sur un an, le chômage pour la catégorie A s’est accru de 4,9 %. Le nombre de demandeurs d’emploi de catégories A, B et C augmente, lui, de 28 000 (+ 0,5 %) en mars, soit une hausse de 6,7 % en un an.

Au 31 mars, 5 290 500 personnes étaient inscrites à Pôle emploi en France métropolitaine (5 590 600 outre-mer compris). Sur ce nombre total, 3 509 800 n’exerçaient aucune activité (catégorie A) et 1 780 700 exerçaient une activité réduite (catégories B et C).

Le nombre de demandeurs d’emploi de longue durée, inscrits depuis plus d’un an, enregistre en mars une hausse de 1,1 % en France métropolitaine, soit +10,1 % en un an. La durée moyenne d’inscription, qui était de 273 jours en mars 2014 est passée à 289 jours un an plus tard.
Source: http://www.lemonde.fr/economie-francaise/article/2015/04/27/le-chomage-poursuit-sa-hausse-en-mars_4623716_1656968.html#YxhPDsKqIteze5vo.99



Autre nouvelle du jour....

http://finances.orange.fr a écrit:
27-04-2015 - 18:03
La Bourse de Paris au plus haut depuis janvier 2008

La Bourse de Paris a amélioré lundi son record annuel en séance et en clôture, évoluant ainsi à son plus haut niveau depuis janvier 2008 (+1,30%), confortée par une éclaircie dans le dossier grec.
---/---
Source: http://finances.orange.fr/actualites/infos-economiques/la-bourse-de-paris-au-plus-haut-depuis-janvier-2008-afp_CNT0000009sTkS.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyMar 28 Avr 2015, 07:43

« Au secours, la France perd son industrie ! »

Ils étaient des fleurons de l’économie française, tous champions dans leur catégorie. Ces groupes sont passés, les uns après les autres, sous pavillon étranger. Et le rythme s’accélère. Petit retour en arrière.

La liste des grands groupes industriels français passant sous pavillon étranger vient une fois encore de s’allonger avec le rachat d’ Alcatel-Lucent par le finlandais Nokia, ultime étape de la disparition du formidable ensemble industriel que formait la Compagnie générale d’électricité. Depuis une quinzaine d ‘années, pas moins de onze groupes français – des pépites mondialement connues, dont certaines figuraient en bonne place dans l’indice Cac 40 avant souvent d’en disparaître - ont été acquis par des groupes étrangers. Certes, dans le même temps, des groupes français se sont aussi emparés de leurs homologues étrangers … en 1999, Renault a créé l’Alliance avec Nissan et, en 2004, Air France a repris KLM.

Toutefois, le rythme des acquisitions d’entreprises françaises s’accélère depuis un an: depuis février 2014:
◾PSA a accueilli à son capital Dongfeng,
◾Ciments français a été avalé par Ital cementi,
◾Alstom a été coupé en deux par General Electric,
◾Club Méditerranée a été acheté par le chinois Fosun,
◾et Holcim devrait bientôt mettre la main sur Lafarge.

L’environnement est, il est vrai, idéal pour les acquéreurs : les marchés financiers regorgent de liquidités, ce qui leur permet de s’endetter à des conditions historiquement basses. Quant aux Américains, la récente appréciation du dollar face à l’euro leur offre la possibilité d’acquérir des actifs européens moins cher. La France serait-elle devenue un vaste supermarché où tous les rayons sont d’autant plus ouverts que, ces dernières années, l’État a davantage multiplié les obstacles que facilité la vie des entreprises ?

Le mouvement ne semble pas près de se tarir. Les couloirs des grandes banques d’affaires seraient pleins de rumeurs, car il y a encore de nombreuses cibles et pas des moindres. Schneider Electric pourrait constituer une proie idéale pour Cisco ou Siemens; Danone pourrait intéresser un de ses grands concurrents, tandis que l’activité éolienne d’Areva pourrait être acquise par Siemens.

2000 : L’OPA de HSBC sur le CCF

C’est à cette période où l’industrie bancaire européenne connaissait une vague de concentration sans précédent que la plus petite des grandes banques françaises est passée sous pavillon britannique. Cette même année, BNP a fusionné avec Paribas et Dresdner Bank avec Deutsche Bank. Il s’agissait pour HSBC, pratiquement dix fois plus gros que le Crédit commercial de France (en excellente santé financière), d’avoir un ancrage en Europe continentale pour acquérir une taille critique. Montant de l’OP A: 11 milliards d’euros.

La prise de contrôle du CCF, pilotée par Charles de Croisset pour le CCF et par John Bond pour HSBC, a donné lieu à quelques passes d’armes : la banque néerlandaise ING était également sur les rangs et a tenté de surenchérir. Des discussions ont été également ouvertes avec la Société générale. Cinq ans plus tard, le CCF a pris le nom de HSBC France.

2003 : Pechiney laminé par Alcan

Champion français de l’aluminium, Pechiney était lourdement endetté; son cours de Bourse, assez bas, le rendait particulièrement vulnérable. Le canadien Alcan lance alors une offre publique d’échange (OPE) surprise sur le fabricant d’emballage et d’aluminium, fondé au XIX ème siècle, nationalisé sous Mitterrand puis privatisé en 1995. Pechiney capitule à la troisième offre, de 4 milliards d’euros, faute d’avoir trouvé une solution qui lui permettrait de sauver son indépendance. Alcan atteint son but : le groupe canadien se hisse ainsi, aux côtés de l’américain Alcoa, au sommet mondial des géants de l’aluminium.

Alcan vendra le groupe à la découpe : l’emballage à des Indiens, l’usinage à des financiers américains, avant d ‘être lui-même avalé par le groupe minier anglo-australien Rio Tinto en 2007. En 2010, l’État français, à travers le Fonds stratégique d’investissement, reprend 10% d’Alcan EP, qui comprend des actifs industriels de ce qui reste de l’ ex-Pechiney.

Note du blogueur : l’article ne mentionne pas la responsabilité de la Commission européenne, qui au nom du maintien de la concurrence, s’était opposée, en 2000, à un projet de fusion de Pechiney avec des concurrents canadien (Alcan) et suisse (Algroup) qui souhaitaient constituer un vaste ensemble international de 22 milliards de dollars.

2005 : La chute des skis Rossignol

Premier fabricant mondial de skis, le français Rossignol est passé dans le giron de l’américain Quiksilver en mars 2005. Créée en 1907 par Abel Rossignol, l’entreprise connaît un spectaculaire développement international avant d’être confronté à un problème de succession. Le président Laurent Boix-Vives, qui contrôle alors avec sa famille 45 % du capital, n’a pas de successeur. L’Américain lui promet alors de créer un champion mondial des équipements de plein air. La plupart des fabrications (skis mais aussi chaussures Lange et fixations Look) sont délocalisées. L’opération sera financièrement un échec. En 2008, Quiksilver revend l’entreprise à perte au fonds australien Macquarie … qui le revendra au suédois Altor, en 2013.

2006 : Mittal, fossoyeur d’Arcelor

Tout commence par une OPA hostile du groupe Mittal, dirigé par le milliardaire indien Lakshmi Mittal, sur le français Arcelor, à qui il a ravi la place de numéro un mondial de l’acier deux ans auparavant. Arcelor était engagé, depuis 2003, dans un vaste plan de restructuration, prévoyant la fermeture de six hauts-fourneaux européens, dont celui de Florange. Après six mois de surenchères boursières, le milliardaire indien débourse 27,7 milliards pour acquérir Arcelor.

Mittal est entre-temps devenu un  »ami », presque un sauveur, qui a promis de ne procéder à aucun plan social en Europe et fait miroiter des plans d’investissements pour renforcer la compétitivité des sites français. Mais, en 2008, la crise éclate, la demande d’acier baisse sur le vieux continent et ArcelorMittal ferme, malgré ses promesses, l’aciérie de Gandrange, en 2009. En 2012, l’avenir des hauts-fourneaux du site de Florange sera au coeur de la campagne présidentielle …

2011 : Rhodia sous pavillon belge

En 2011 , le chimiste belge Solvay met la main sur Rhodia. Le nouveau groupe, qui intègre le Cac 40 un an plus tard, donne naissance à un géant mondial au chiffre d’affaires de 12 milliards d’euros, mais l’opération signe aussi la fin d ‘une épopée; celle de Rhône-Poulenc. Nationalisé en 1982 par le gouvernement Mauroy, le groupe est privatisé en 1993 ; il scinde ensuite ses activités pharmaceutiques (qui fusionneront avec Hoechst pour former Aventis) de ses activités chimiques, plastiques et fibres.

Sous le nom de Rhodia, il hérite d’un endettement élevé qui le contraint à une politique d’austérité. Lorsqu’il est avalé par Solvay pour un prix de 3,4 milliards d’euros, Rhodia vient tout juste de retrouver le chemin de la croissance. Ce sont les Belges qui en récolteront les fruits.

url=https://servimg.com/view/17704370/269]Chômage: un nouvel espoir - Page 8 France10[/url]

2014 : un chinois chez PSA

Après de longs mois de négociations, en février 2014, c’est officiel: un constructeur automobile public chinois, Dongfeng, entrera au capital de PSA Peugeot Citroën, dont il détiendra 14 % des parts, lors d’une augmentation de capital de 3 milliards d’euros. C’est la première fois qu’un constructeur chinois possède une partie d’un grand constructeur automobile occidental, et l’opération, qui est loin de faire l’unanimité au sein de la famille Peugeot, est qualifiée d’historique. L’État français prend une participation équivalente.

À la clé, 1,6 milliard d’investissements (800 millions pour Dongfeng et autant pour l’État), en plusieurs étapes. Une manne dont PSA a bien besoin. Le groupe, en proie à une grave crise financière, a enregistré trois années consécutives de baisse de ses ventes. 2014 sera l’année du rebond.

Ciments français – Italcementi, la valse à deux temps

Rationaliser les structures, améliorer l’efficacité et la compétitivité (en diminuant les coûts de structure alors que le marché du ciment devait faire face à un important ralentissement) ont été les objectifs de la fusion entre Ciments français et Italcementi. Depuis 1992, le groupe français était devenu une filiale d’Italcementi Group; Paribas lui avait en effet cédé, à cette époque, 54,7 % du capital. L’Italien est monté au capital jusqu’à en posséder 81,94 % en 2009. Le 16 février de cette année, Italcementi lance une OPA sur Ciments français. Mais, le 19 juin, les deux groupes reportent leur fusion en raison de l’opposition de créanciers américains de Ciments français. En mars 2014, l’Italien lance une OPA simplifiée, et, en juillet, Ciments français est retiré de la cote.

Alstom coupé en deux

Neuf mois … C’est le temps qu’il a fallu pour que le pôle énergie d’ Alstom, soit 70 % du chiffre d’affaires du groupe français (très endetté), passe sous drapeau américain, après avoir été acquis par General Electric pour 12 milliards d’euros. En avril 2014, l’Américain a fait une première offre de 9,4 milliards d’euros portant sur la partie énergie d’Alstom; celle-ci était confrontée au ralentissement économique en Europe, ce qui s’est traduit par une chute du carnet de commandes, tandis que de nouveaux concurrents venant d’Asie se sont montrés très agressifs sur les prix.

Cette opération industrielle est rapidement devenue une affaire politique. L’État préférait une solution avec Siemens, ce qui aurait permis la création d’un « Airbus » dans l’énergie. Avec les opérations Nokia sur Alcatel-Lucent et General Electric sur Alstom, c’en est désormais terminé de la CGE, la Compagnie générale d’électricité, un des grands fleurons industriels français.

2015 : Club Med, le trident chinois

En 1950, l’ancien résistant belge Gérard Blitz crée le Club Méditerranée pour développer un modèle de vacances bon marché. ll s’associe à Gilbert Trigano, marchand de toile de tentes et de matériel de camping, qui entrera au capital en 1954 et prendra peu à peu le pouvoir. En 1963, Gilbert Trigano devient président-directeur général et introduit la société en Bourse. En 1993, il passe les rênes à son fils, qui se montrera incapable de définir un modèle de développement rentable. Quand Henri Giscard d’Estaing prend les rênes du Club, en 2001, il décide d’axer la stratégie sur le haut de gamme.

La stratégie tarde à porter ses fruits, mais le Club redevient bénéficiaire, en 2011, juste après que le chinois Fosun est entré au capital, officiellement dans le but d’aider le Club Med à se développer en Chine. Trois ans plus tard, alors que la famille Trigano a cherché à revenir aux commandes avec l’italien Bonomi, Fosun remporte la plus longue bataille boursière de l’histoire de la Bourse de Paris, en rachetant le Club Med pour 939 millions d’euros.

Le finlandais Nokia s’empare d’Alcatel-Lucent

15,6 milliards d’euros. C’est le montant que Nokia va débourser pour mettre la main sur Alcatel-Lucent. L’idée sous-jacente à cette opération est de pouvoir continuer à investir dans la R&D et ainsi résister à la concurrence chinoise (ZTE et Huawei) dans les infrastructures pour la téléphonie mobile et américaine (Cisco) dans les équipements Internet.

En fait, depuis sa fusion avec l’américain Lucent, Alcatel, qui emploie aujourd’hui 53 000 salariés dans le monde, était devenu extrêmement fragile en même temps qu’il peinait à s’imposer sur les marchés. Les directions successives ont certes réduit les pertes en engageant des plans de restructuration, mais cela n’a pas été suffisant pour qu’Alcatel-Lucent reste indépendant.

Lafarge-Holcim : un ciment long à prendre

La fusion du cimentier français Lafarge et du suisse Holcim, annoncée au printemps 2014, est toujours en cours de finalisation. Officiellement, le rapprochement a été à l’origine qualifié de “fusion entre égaux“, à parité. En réalité, c’est bien le Suisse qui s’apprête à avaler le Français en détenant 55,6 % du nouvel ensemble, et Bruno Lafont, actuellement président-directeur général de Lafarge, a été écarté de la fonction de directeur général du futur groupe, ce qui était pourtant prévu dans le schéma initial annoncé au printemps dernier. Le nouveau leader mondial du ciment restera coté à Paris, parallèlement à Zurich. Mais le groupe sera de droit suisse, et son siège sera à Zurich.

Marie de Greef-Madelin, Frédéric Paya et Josée Pochat pour Valeurs actuelles.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyMar 28 Avr 2015, 11:15

tonton christobal a écrit:
Ils étaient des fleurons de l’économie française, tous champions dans leur catégorie. Ces groupes sont passés, les uns après les autres, sous pavillon étranger. Et le rythme s’accélère. Petit retour en arrière.


Dans le cas d'une fusion-acquisition quelle qu'elle soit, 1+1 ne font jamais 2 mais plutôt 1,6 ou 1,5, les fameuses économies d'échelle se faisant déjà sur les effectifs par la suppression des postes redondants en commençant bien souvent par les salariés de la société acquise...

Dit autrement, quand une société de nationalité X acquière une société française, elle commence par regarder les postes redondants entre sa propre structure existante et la société française nouvellement acquise et elle supprime ceux de cette dernière...

Je ne parle bien sûr pas des fusions-acquisitions dans le but de s'accaparer une technologie ou de tuer un concurrent, cas dans lesquels 1+1 font parfois simplement 1...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyMar 28 Avr 2015, 12:00

oui et ensuite ... l'affaire se termine comment?

Je ne suis pas ennemi des débats, des hypothèses y compris les fumeuses... mais au bout du compte ...
Nous sommes à la ramasse ! les technologies de pointes qui devaient assurer notre avenir économique... envolées les "autres" pas trop cons en tout cas moins que nos élites managériales le disaient en ont fait leur beurre.

J'ai sous le coude des dialogues avec des techniciens de haut vol chinetoques qui expliquent au franchouillard envoyé en mission (un casse pipe) qu'il ne faut pas les prendre pour des demeurés sur la qualité du produit vendu...

Vouloir se conserver son pré carré technologique haut de gamme et fournir un produit que même le chinetoque de base décèle comme une arnaque... ne va t on pas un peu loin dans le mépris du partenaire ?

Alors tout va bien en France car pour l'instant personne ne proteste mais que va t il se passer lorsque la gigantesque embrouille va être découverte ici et maintenant et ce par les électeurs clients ?
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyMer 29 Avr 2015, 01:21

tonton christobal a écrit:
Nous sommes à la ramasse ! les technologies de pointes qui devaient assurer notre avenir économique... envolées les "autres" pas trop cons en tout cas moins que nos élites managériales le disaient en ont fait leur beurre.


On nous a pourtant seriné que si on leur achetait leurs tongs et leurs bassines en plastic, en échange ils nous achèteraient des Airbus et des TGV... C'est vrai, ce que l'on ne nous avait pas dit, c'est les Airbus devraient être assemblés chez eux et que la société COMAC sortirait le C919 déjà commandé à plus de 400 exemplaires...

Ce qui est couillon dans cette histoire, c'est que si eux ils savent désormais fabriquer des avions, nous on ne sait plus fabriquer de tongs et de bassines en plastic...




http://www.latribune.fr a écrit:
Il arrive ! L'avion commercial chinois a le vent en poupe... en Chine

La Chine va devenir le marché numéro un de l'aviation mondiale. Avec 30 commandes nouvelles au Salon international de Zhuhai, le moyen-courrier C919 de l'avionneur public chinois, encore en développement, se prépare pour concurrencer Airbus et Boeing, avec déjà 430 appareils commandés, en Chine ! Premier vol attendu... fin 2015 pour une livraison escomptée en 2018.

L'avionneur public chinois Comac a annoncé mardi 30 nouvelles commandes pour son moyen-courrier C919, appareil encore en développement et emblème des ambitions aéronautiques de Pékin, lesquelles s'affichaient cette semaine au salon international de Zhuhai.

La Comac (Commercial aircraft corporation of China), groupe contrôlé par l'Etat, a indiqué dans un communiqué avoir conclu un accord avec CMB Financial Leasing, loueur d'avions filiale de la China Merchants Bank.

Ce contrat porte le carnet de commandes pour le C919 à 430 unités, a précisé le groupe, sans livrer de détails financiers. L'accord a été conclu en marge du salon aéronautique de Zhuhai (sud de la Chine), principal évènement du secteur dans le pays, qui s'est ouvert mardi.

Avec une capacité comprise entre 158 et 174 sièges, le C919 entend rivaliser sur les vols régionaux avec deux "stars" internationales du moyen-courrier, le B737 de l'américain Boeing et l'A320 de l'européen Airbus.
---/---
Source: http://www.latribune.fr/entreprises-finance/20141111trib085c88562/il-arrive-l-avion-commercial-chinois-a-le-vent-en-poupe-en-chine.html


Dernière édition par a.nonymous le Mer 29 Avr 2015, 02:07, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyMer 29 Avr 2015, 01:50

AFP a écrit:
Le transporteur MoryGlobal en liquidation, 2.150 licenciements
AFPPar Jeremy TALBOT, Valentin BONTEMPS | AFP – il y a 1 heure 11 minutes
---/---
Source: https://fr.news.yahoo.com/moryglobal-gouvernement-essaie-trouver-solution-selon-valls-081902309--finance.html[/quote]

AFP a écrit:
AFP 14-04-2015 - 15:47
500 emplois menacés chez Gefco, coup dur pour la logistique en France
---/---
Source: http://benelux.gefco.net/uploads/media/Brochure_groupe_2014-FR.pdf[/quote]




Alors que ce brave maire de Tull ordinaire, très ordinaire, trop ordinaire est aux affaires suite à un concours de circonstances, c'est maintenant au tour du groupe de transport Norbert Dentressangle d'être racheté par une société américaine vraiment trop bonne puisqu'elle s'engage à ne pas supprimer de poste en France pendant une période de 18 mois....



"La société américaine s’engage, selon le communiqué présent sur son site internet, à ne pas supprimer de postes en France pendant une période de 18 mois."



http://www.lemonde.fr a écrit:
Transport routier : Norbert Dentressangle passe sous pavillon américain

Le Monde.fr | 29.04.2015 à 01h02 • Mis à jour le 29.04.2015 à 01h05 | Par Philippe Jacqué

Norbert Dentressangle, l’une des plus importantes entreprises françaises de transport et de logistique passe sous pavillon américain. Le groupe familial installé à Lyon a été racheté, mardi 28 avril, pour 3,24 milliards d’euros par XPO, une société de logistique basée dans le Connecticut. Et la marque Norbert Dentressangle, qui porte le nom de son président fondateur, sera remplacée par XPO en Europe.

Si la France perd le numéro deux national du transport (derrière SNCF Logistics), cette activité ne sera pas délocalisée… De fait, le groupe lyonnais, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 4,5 milliards d’euros en 2014, deviendra le responsable de XPO pour l’ensemble de ses activités sur le Vieux continent.

La société américaine était jusqu’à présent installée exclusivement outre-Atlantique. Dans ces conditions, Hervé Montjotin, le directeur général de Norbert Dentressangle, prend les commandes de XPO Europe.


Pas de suppression de postes pendant 18 mois

La société américaine s’engage, selon le communiqué présent sur son site internet, à ne pas supprimer de postes en France pendant une période de 18 mois. Norbert Dentressangle compte 42 000 employés en Europe et aux États-Unis.

Le nouvel ensemble réalisera un chiffre d’affaires combiné de 8,5 milliards de dollars, soit 7,8 milliards d’euros et devrait compter 52 350 salariés répartis dans 27 pays. Il fera dès lors partie des dix plus gros groupes de transports mondiaux. Les deux groupes entendent finaliser la vente lors du second semestre 2015.

Basé à Greenwich, dans le Connecticut, XPO est un acteur relativement récent du transport et de la logistique. En 2011, après avoir racheté la société Express-1, Bradley Jacobs, un entrepreneur, décide de lancer dans une consolidation du secteur de la logistique et du transport.

En 2015, le groupe américain reste largement en devenir avec à peine 10 000 employés. Le rachat de Norbert Dentressangle, créé par acquisition successive sur une période de 36 ans, lui permet de passer dans une nouvelle dimension.
Source: http://www.lemonde.fr/entreprises/article/2015/04/29/transport-routier-norbert-dentressangle-passe-sous-pavillon-americain_4624691_1656994.html#2yfUrDIiQ31jqtVc.99



Rappelons quand même à cette occasion que le groupe Norbert Dentressangle, qui va donc devenir américain, se démène actuellement avec la justice française qui l'accuse de dumping social...



"Selon l’un des conseillers du groupe, Me Joseph Aguera, "Il n'y a aucune anomalie que dans le strict respect de la réglementation européenne et en vertu de la règle du cabotage, à ce que ces chauffeurs étrangers traversent le territoire français"."



http://www.franceinfo.fr a écrit:
Dumping social : le transporteur français Dentressangle devant la justice
par Rédaction de France Info mercredi 4 mars 2015 13:22, mis à jour le mercredi 4 mars 2015 à 14h03

Trois sociétés du groupe Norbert Dentressangle sont accusées d'avoir abusivement utilisé plus de 1.000 chauffeurs étrangers à moindre coût, via des filiales installées dans les pays de l'Est et au Portugal. Leur procès, notamment pour "travail dissimulé", devait initialement commencer mercredi mais a été reporté.

Faire venir des chauffeurs roumains et polonais pour prendre le volant de camions en France, c’est interdit. Le procès devait s'ouvrir aujourd'hui à Valence, mais a été renvoyé.  Le tribunal va d'abord étudier les demandes de nullité.

A la barre, six cadres et trois sociétés du transporteur Norbert Dentressangle. Ils comparaitront pour "délit de marchandage", "prêt de main d'oeuvre illicite" et "travail dissimulé".

Entre 2005 et 2012, l’entreprise a employé environ 1.500 chauffeurs portugais, roumains et polonais. Les syndicats accusent le groupe de pratiques inégales et de "dumping social". Les chauffeurs étaient payés selon les normes de leurs pays d’origine et non pas française. Ce sont donc autant de cotisations qui ne sont pas versées à l’URSSAF, un manque estimé à 20 millions d’euros, sans compter les emplois qui ne sont pas occupés par des routiers français.



"Il n'y a aucune anomalie"

Le groupe se considère en règle, car ces chauffeurs étrangers sont embauchés par des filiales de l'entreprise crées en Pologne et Roumanie. Ce ne serait que de la sous-traitance. Selon l’un des conseillers du groupe, Me Joseph Aguera, "Il n'y a aucune anomalie que dans le strict respect de la réglementation européenne et en vertu de la règle du cabotage, à ce que ces chauffeurs étrangers traversent le territoire français".

Plus de 300 routiers étrangers, qui se sont portés parties civiles, étaient présents selon France Bleu Drôme Ardèche à l'ouverture de procès. Les juges rendront leur décision sur ces nullités de procédure le 5 mai.
Source: http://www.franceinfo.fr/actu/justice/article/le-premier-groupe-de-transport-francais-devant-le-tribunal-652061
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyMer 29 Avr 2015, 07:25

On nous a pourtant seriné que si on leur achetait leurs tongs et leurs bassines en plastic, en échange ils nous achèteraient des Airbus et des TGV... C'est vrai, ce que l'on ne nous avait pas dit, c'est les Airbus devraient être assemblés chez eux et que la société COMAC sortirait le C919 déjà commandé à plus de 400 exemplaires...

Ce qui est couillon dans cette histoire, c'est que si eux ils savent désormais fabriquer des avions, nous on ne sait plus fabriquer de tongs et de bassines en plastic...



Ce qui est encore plus couillon c'est que si les Chinois avait un coup de colère ils fabriquent le nécessaire pour nous flanquer une pâtée et que nous n'avons même plus en France une usine pour fabriquer les cartouches... n'envisageons pas de manufacturer nos armes individuelles c'est fini depuis quelques années.

La France mère des arts, des armes et des lois... has been !
Nous avons le rap, les SMS et Taubira !





Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyMer 29 Avr 2015, 07:39

Sous peu nous n'aurons plus de procès avec le transporteur français Dentressangle !

La boite aura son siège social, ses camions, ses ateliers et le reste dans un pays où la main d'œuvre lui permettra de fonctionner au lieu de tirer la langue chez nous...
Pour faire bon poids le pays qui l'accueillera lui fera bénéficier d'une fiscalité et d'un code du travail avantageux voire de prêts préférentiels ou d'autres avantages pour qu'il s'installe.

En France on change les lois et les règles du jeu en permanence ce qui peut compliquer la gestion d'une boite mais il est vrai que nous avons un spécialiste renommé dans le domaine de la fiscalité à la tête du pays...dommage que dans notre gouvernement nous n'ayons pas deux ou trois ex chefs d'entreprises... mais eux ils ne sont pas énarques et n'intéressent personne.

Résultat merveilleux de la politique européenne et de la stratégie des nos élites politiques pour qui a terme (à terme est le temps européen ou politique) les fiscalités, charges... et le reste étant équilibrée il n'y aura plus de problème.

IL suffit d'être patient et d'attendre un petit peu...

Dommage que l'on ait l'habitude de manger tous les jours et pas "à terme"

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyMer 29 Avr 2015, 07:53

pour infos... peut être un début d'explication sur l'excellente gestion du monde du travail par nos gouvernants :

François Hollande, 60 ans, dans la vie active depuis l’âge de 26 ans. Nombre d’années passées en entreprise: 0.

Manuel Valls, 52 ans, dans la vie active depuis l’âge de 21 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.

Laurent Fabius, 58 ans, dans la vie active depuis l’âge de 28 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.

Ségolène Royal, 61 ans, dans la vie active depuis l’âge de 27 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.

Benoit Hamon, 47 ans, dans la vie active depuis l’âge de 24 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.

Taubira, 62 ans, dans la vie active depuis l’âge de 26 ans. Nombre d’années passées en entreprise: 0.

Michel Sapin, 61 ans, dans la vie active depuis l’âge de 28 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.

Arnaud Montebourg, 51 ans, dans la vie active depuis l’âge de 28 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.

Marisol Touraine, 55 ans, dans la vie active depuis l’âge de 25 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.

François Rebsamen,62 ans,dans la vie active depuis l’âge de 25 ans. Nombre d’années passées en entreprise: 0.

Jean-Yves Le Drian,66 ans, dans la vie active depuis l’âge de 24 ans. Nombre d’années passées en entreprise: 0.

Bernard Cazeneuve, 50 ans, dans la vie active depuis l’âge de 25 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 3.

Nous sommes là face à un dilemme.
Alors que sa fiche Wikipedia et quelques articles de presse font état d’un début de carrière à la Banque Populaire, cet épisode n’apparaît pas sur la biographie officielle du nouveau ministre de l’Intérieur (par ailleurs très détaillée).
Une tache sur son CV que l’homme politique a dû mal à assumer vis-à-vis de ses collègues qui n’ont jamais mangé de ce pain-là ?  Dans le doute, considérons que Bernard Cazeneuve a bel et bien vécu une courte expérience hors de la sphère publique.      


Najat Vallaud-Belkacem, 36 ans, dans la vie active depuis l’âge de 23 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.

Marylise Lebranchu,66 ans, dans la vie active depuis l’âge de 26 ans. Nombre d’années passées en entreprise: 0.

Aurélie Filippetti, 40 ans, dans la vie active depuis l’âge de 24 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.

Stéphane Le Foll, 54 ans, dans la vie active depuis l’âge de 23 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.

Sylvia Pinel, 36 ans, dans la vie active depuis l’âge de 25 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.

George Pau-Langevin, 65 ans, dans la vie active depuis l’âge de 23 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.

Saisissons-nous d’une calculatrice afin de faire les comptes :

0 + 0 + 0 + 0 + 0 + 0 + 0 + 0 + 0 + 0 + 0 + 3 + 0 + 0 + 0 + 0 + 0 +  0 = 3

- Sur les 531 années d’activité professionnelle cumulées par notre nouveau gouvernement de combat contre le chômage, seulement trois se sont déroulées sur cette terra incognita appelée entreprise.

- Un petit 0,5% qui nous montre à quel point nous avons affaire à des gens qui savent de quoi ils parlent.

- Pas de blague, Monsieur le ministre de l’Intérieur   =>  La France entière compte sur vos 36 mois à la Banque Populaire pour nous mener à la victoire.


Pour être juste quelques personnes citées ne sont plus en place... elles ont été sans doute avantageusement supplées par des clônes à l'expérience toute aussi avérée...

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyMer 29 Avr 2015, 21:15

Alors que ce brave maire de Tulle ordinaire, très ordinaire, trop ordinaire est aux affaires par accident depuis bientôt trois ans, c'est aujourd'hui au tour de Vallourec d'annoncer 600 nouveaux licenciements en France sur 2016 et 2017....



"Le fabricant de tubes sans soudure Vallourec, confronté à une chute de ses marchés dans le secteur Pétrole et Gaz, son principal débouché, a annoncé mercredi la suppression de 2.000 postes dans le monde d'ici 2017, dont environ 600 en France.

Le groupe avait déjà annoncé en février 1.400 suppressions de postes sur 2015."




http://finances.orange.fr a écrit:
AFP 29-04-2015 - 20:27
Vallourec, confronté à une chute de ses marchés, va supprimer 2.000 postes

Le fabricant de tubes sans soudure Vallourec, confronté à une chute de ses marchés dans le secteur Pétrole et Gaz, son principal débouché, a annoncé mercredi la suppression de 2.000 postes dans le monde d'ici 2017, dont environ 600 en France.

Le groupe veut réduire d'un tiers ses capacités de production de tubes en Europe, et a dans le même temps lancé la recherche d'un "partenaire majoritaire" pour reprendre son aciérie française de Saint-Saulve (Nord) qui emploie 350 personnes.

Le groupe français a enregistré au premier trimestre un recul de 17% de ses ventes à 1,05 milliard d'euros et une perte nette de 76 millions d'euros contre un bénéfice net de 196 millions un an auparavant.

A changes constants, les ventes du groupe ont même plongé de 24,2%, et celles de la division Pétrole et Gaz (qui pèse pour près de 70% du total) de 29,4% sur le trimestre.

"Vallourec évolue actuellement dans un environnement de marché très difficile marqué par les coupes importantes dans les investissements en exploration et production" de ses clients, a souligné le président du directoire Philippe Crouzet. Cela a été notamment le cas aux Etats-Unis et au Moyen-Orient, a-t-il précisé.

Le groupe a toutefois maintenu son objectif de dégager un cash flow (flux de liquidités) disponible positif pour 2015, en misant sur une deuxième moitié d'année plus favorable.

Quant aux autres marchés pour les tubes de Vallourec, notamment dans l'industrie, ils restent "structurellement bas depuis un moment", selon M. Crouzet.

Vallourec a aussi été touché par un environnement économique défavorable au Brésil et par le repli des prix du minerai de fer.



- La CFDT métallurgie 'inquiète' -

Dans ce contexte, Vallourec a annoncé 2.000 suppressions de postes (sur 23.000) dont 1.500 en Europe et environ 600 en France, pour "rationaliser ses unités européennes de production de tubes et d'acier".

Le plan devrait entrer en application sur les années 2016 et 2017.

"L'objectif est à la fois d'améliorer notre compétitivité et de réduire nos surcapacités en Europe dans notre métier du tube sans soudure", a expliqué M. Crouzet lors d'une conférence téléphonique.

Dans ce cadre, Vallourec recherche un "partenaire majoritaire" pour son aciérie française de Saint-Saulve (Nord) qui emploie 350 personnes. Des contacts ont déjà été pris en ce sens, a précisé M. Crouzet.

"Nous n'avions plus suffisamment de besoin d'acier correspondant à notre production de tubes pour justifier le maintien de cette aciérie dans notre périmètre", a-t-il expliqué.

Le groupe français veut toutefois continuer à s'approvisionner auprès de cette aciérie qu'il a modernisée, de même que son site allemand de Mulheim.

En Europe, les 1.500 suppressions de postes - soit 15% des effectifs européens - concerneront 600 postes en Allemagne, et en France un peu moins de 600, plus les 350 salariés de l'aciérie de Saint-Saulve appelée à être reprise.

M. Crouzet, qui n'a pas détaillé les sites concernés, estime que la pyramide d'âge favorable dans les deux pays et des mesures de reclassements devraient "minimiser les départs contraints".

Au niveau mondial, les suppressions de postes concerneront principalement les fonctions support.

Pour l'activité de fabrication de tubes, il n'est pas prévu de fermeture de sites, mais de "poursuivre leur rationalisation et leur spécialisation", a indiqué M. Crouzet.

L'objectif est de réduire d'un tiers les capacités de production de tubes en Europe, pour passer de 1,3 million de tonnes en 2014 à 900.000 tonnes en 2017.

Du côté syndical, la CFDT métallurgie s'est dit "inquiète de l'ampleur de la restructuration qui, à terme, pourrait fragiliser les activités industrielles de Vallourec".

Le groupe avait déjà annoncé en février 1.400 suppressions de postes sur 2015.
Source: http://finances.orange.fr/actualites/infos-economiques/vallourec-confronte-a-une-chute-de-ses-marches-va-supprimer-2-000-postes-afp_CNT0000009CENA.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyJeu 30 Avr 2015, 07:11

Résultats de notre brillante politique actuelle :

http://www.senat.fr/rap/r99-388/r99-38819.html


3. Le flux des expatriations n'a été ni arrêté, ni freiné

Le Groupe de Travail a constaté, tant aux Etats-Unis qu'en Grande-Bretagne, que les dispositions fiscales nouvelles édictées par les pouvoirs publics français en faveur des créations d'entreprises innovantes n'avaient pas ralenti le flux des expatriations. Tout au plus en ont-elles quelque peu modifié la composition.

Les mesures prises et l'intérêt qui s'est développé en France comme ailleurs pour la nouvelle économie ont sensiblement facilité la tâche des créateurs d'entreprise. Ils trouvent, depuis deux ou trois ans, beaucoup plus facilement les financements qui leur sont nécessaires ainsi que les collaborateurs dont ils ont besoin et que la réglementation sur les stock-options, dès lors qu'il s'agit d'entreprises naissantes, permet désormais de retenir. De sorte que le nombre des start-ups qui voient le jour en France dans les nouvelles techniques de l'information a considérablement augmenté. Les délocalisations auxquelles ont assiste désormais concernent au moins autant des entreprises qui ont déjà réussi et que leurs créateurs se préoccupent de développer ou de revendre, que des entreprises naissantes.

Celles qui s'expatrient pour être revendues le font pour échapper à la fiscalité française sur les plus values et sur le patrimoine. D'autres, après avoir implanté à l'étranger des filiales, y déplacent peu à peu leur centre de gravité pour profiter d'un environnement fiscal et administratif, dont on sait qu'il est en général plus favorable qu'en France. Le Groupe de Travail a rencontré des entreprises qui n'avaient gardé en France que des fonctions liées à la recherche et au développement, afin de profiter de l'excellente qualité des ingénieurs français, la valorisation de la recherche ainsi que les autres fonctions de la société étant délocalisées aux Etats-Unis.

Ce processus ne touche pas seulement les grands groupes habitués à effectuer ce genre d'arbitrage. Il concerne également les PME qui, dans le secteur des nouvelles technologies, s'internationalisent beaucoup plus rapidement que dans les secteurs traditionnels et qui sont, de ce fait, en mesure de comparer les situations françaises et étrangères, et de prendre les décisions de délocalisation qui en découlent.

Leurs motivations sont connues. Dès lors que les entreprises atteignent une certaine taille, le poids de la fiscalité, des charges sociales ainsi que la qualité de l'environnement financier et administratif deviennent déterminantes et augmente l'intérêt d'une délocalisation. L'ISF, l'impôt sur les plus values, les charges sociales ou les 35 heures atteignent les entreprises qui, après quelques années, réussissent, créent richesses et emplois et dégagent des bénéfices, plus qu'ils ne pénalisent les entreprises qui viennent de naître. Celles-ci profitent à plein des dégrèvements récemment adoptés alors que les autres, arrivées à maturité, subissent de plein fouet l'impact de l'environnement fiscal et réglementaire.

Le phénomène est d'autant plus préoccupant qu'il concerne non pas des créateurs d'entreprises dont les chances de réussite sont aléatoires, mais des jeunes entreprises déjà prospères. Tout ce passe comme si les dispositions prises par les pouvoirs publics avaient réussi à retenir bon nombre d'entreprises innovantes, mais que celles qui réussissent et dont l'apport à la collectivité est potentiellement le plus grand, choisissent soit de se développer à l'étranger, soit de se délocaliser purement et simplement. Après s'être penchés sur la création d'entreprises, les pouvoirs publics doivent donc aborder avec réalisme les problèmes liés à la création de richesse.

CHAPITRE IV -

UNE HÉMORRAGIE QU'IL EST ESSENTIEL D'ARRÊTER PARCE QU'ELLE PÉNALISE GRAVEMENT UN SECTEUR STRATÉGIQUE DE L'ÉCONOMIE

Toutes les indications recueillies montrent qu'en dépit des mesures prises par les pouvoirs publics depuis trois ans, l'exode de cadre et de créateurs d'entreprise, loin d'avoir cessé, s'est accéléré.

Il importe en premier lieu de porter sur ce phénomène un jugement objectif et sans complaisance. Il convient ensuite de définir les mesures qui pourraient en ralentir le rythme et en limiter l'ampleur. Le Groupe de Travail s'est efforcé dans les pages qui suivent de conduire ce double exercice.

[b]je ne mets pas la suite il suffit de cliquer sur la flèche du document original...lien ci dessus [/b]
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyJeu 07 Mai 2015, 11:38

Alors que ce brave maire de Tulle ordinaire, très ordinaire, trop ordinaire est aux affaires par accident depuis trois ans, c'est aujourd'hui au tour d'Areva d'annoncer 3000 à 4000 nouveaux licenciements en France d'ici 2017...

Après c'est toujours le même discours à savoir des suppressions d'emploi "sans casse sociale"  en jouant sur les départs en retraite sauf que ces départs non remplacés se sont autant d'emplois en moins pour les jeunes censés arriver sur le marché du travail... Ce n'est pas pour rien si alors qu'il  y avait 2 922 100 chômeurs de catégorie A en mai 2012 quand Hollande est arrivé aux affaires il en avait 3 509 800 en mars 2015 3 ans plus tard...

Le jour où l'Etat ne sera plus en mesure d'acheter la paix sociale à coup d'indemnités chômage et d'aides sociales , on basculera dans l'agitation sociale avec du sang et des larmes...



"Même si la direction n’a avancé aucun chiffre précis, ils [ les salariés d’Areva ]savent désormais à quoi s’en tenir : elles concerneront entre 3 000 et 4 000 salariés en France d’ici à 2017 et quelque 6 000 personnes au total dans le monde, sur un effectif global de 45 000 personnes."



http://www.lemonde.fr a écrit:
Areva va supprimer environ 6 000 emplois dans le monde

Le Monde.fr | 07.05.2015 à 08h52 • Mis à jour le 07.05.2015 à 10h55 | Par Jean-Michel Bezat

Il ne faisait plus aucun doute pour les salariés d’Areva, en grande difficulté après une perte de 4,8 milliards d’euros en 2014, que le groupe nucléaire n’échapperait pas à d’importantes suppressions d’emplois. Même si la direction n’a avancé aucun chiffre précis, ils savent désormais à quoi s’en tenir : elles concerneront entre 3 000 et 4 000 salariés en France d’ici à 2017 et quelque 6 000 personnes au total dans le monde, sur un effectif global de 45 000 personnes.

Il reste désormais à le faire sans « casse sociale ». C’est dans cet esprit que Philippe Knoche, le directeur général, et François Nogué, le nouveau directeur des ressources humaines, un transfuge de la SNCF rompu aux restructurations difficiles, ont ouvert, jeudi 7 mai, une négociation avec les syndicats pour « structurer le dialogue social et la gestion des emplois et des compétences » entre 2015 et 2017.

Cette baisse des effectifs s’inscrit dans le cadre du « plan de compétitivité », annoncé le 4 mars, afin de redresser la situation financière catastrophique de l’entreprise. Il prévoit 1 milliard d’euros d’économies sur les trois prochaines années. Environ 400 millions sont attendus d’un ralentissement des investissements, de l’amélioration de la politique d’achats et de gains de productivité.

Les 600 millions restant viendront, selon les dirigeants d’Areva, d’une réduction de 15 % des frais de personnel en France et de 18 % au niveau mondial. M. Knoche a confirmé aux syndicats, jeudi, que la direction s’engageait à « tout faire pour que tout départ se fasse sur la base du volontariat ».



Près de 3 000 salariés ont au moins 57 ans

L’impact du plan de compétitivité sur l’emploi dépendra aussi des économies obtenues en utilisant d’autres leviers comme le temps de travail, l’organisation de la production et les rémunérations (salaires, primes, intéressement…), souligne la direction.

« Nous allons poser comme priorité le maintien des compétences dans nos usines et nos bureaux d’études, et il est clair que ce sont les fonctions support [juridique, comptabilité, ressources humaines, informatique, communication…] qui seront les plus mises à contribution », indique un dirigeant.

Ce sont elles qui, lors du premier plan de redressement, lancé en 2012, avaient été les plus touchées. Le cadre dirigeant d’Areva souligne, par ailleurs, que la pyramide des âges est « favorable ». En France, près de 3 000 salariés ont au moins 57 ans, rappelle-t-il, ce qui permettra de jouer sur des mesures d’âge.

Les réductions d’emplois ont déjà commencé à l’étranger. En Allemagne, où est implantée une de ses plus grandes filiales (avec les États-Unis), Areva a annoncé dès la mi-mars la suppression de 1 500 postes d’ici à 2017.

Le groupe a aussi licencié 170 salariés au Niger, sur le chantier de la mine d’uranium d’Imouraren dont les travaux ont été suspendus en août 2014 en attendant une remontée des cours de ce minerai.
Source: http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/05/07/areva-va-supprimer-environ-6-000-emplois-dans-le-monde_4629072_3234.html#LeqHfLjy7cYwxqXL.99
Revenir en haut Aller en bas
matmut

matmut


Messages : 2081
Date d'inscription : 10/07/2010

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyJeu 07 Mai 2015, 19:25

Citation :
Alors que ce brave maire de Tulle ordinaire, très ordinaire, trop ordinaire est aux affaires par accident depuis bientôt trois ans, c'est aujourd'hui au tour de Vallourec d'annoncer 600 nouveaux licenciements en France sur 2016 et 2017....
Qui veut faire de la politique locale son métier devrait peaufiner son raisonnement et éviter de promouvoir des slogans simplets qui ne font qu'accentuer la faiblesse d'une prétendue opposition.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyJeu 07 Mai 2015, 20:30

Tout va bien car je ne souhaite aucunement faire de la politique locale mon "métier"....

Par ailleurs, je ne suis hélas pas le seul à penser que le maire de Tulle élu président par accident a endossé un costume bien trop grand pour lui et qu'il n'est pas à sa place...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyJeu 07 Mai 2015, 21:04

Le maire de Tulle est un grand président... au garrot il fait la même taille que sarko et DSK c'est tout dire...

Vous m'excuserez mais comme pendant des années la taille de sarko était un sujet de débat politique, je n'ai pas résisté !

Pour le reste il est mauvais, ça se sait, même ses copains se foutaient de lui, il se ridiculise régulièrement, à l'étranger on en rigole, pour les gonzesses il serait plutôt au dessus de la moyenne... mais c'est notre président ! bien à nous et personne ne va nous le piquer !

Même si nous n'avons pas voté pour lui, c'est "notre président" ... à ceci près que ceux qui n'ont pas participé à son arrivée au pouvoir ont la satisfaction bien relative de ne pas se sentir impliqués dans la constitution du bordel actuel même s'ils découvrent avec effroi les dégâts générés par la bande de bricolos irrécupérables dont il est entouré.

Mais contents ou pas, d'accord ou non nous sommes dans le pédalo à la dérive commandé par un capitaine à coté du sujet... encore deux ans !


Dernière édition par tonton christobal le Jeu 07 Mai 2015, 21:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard


Messages : 4188
Date d'inscription : 08/07/2010

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyJeu 07 Mai 2015, 21:07

Citation :
Qui veut faire de la politique locale son métier devrait peaufiner son raisonnement et éviter de promouvoir des slogans simplets qui ne font qu'accentuer la faiblesse d'une prétendue opposition.

Ce que vous écrivez est un peu dur, et ne doit certainement pas plaire aux élus de la majorité, voire des socialistes eux mêmes, souvent peu avares de dures critiques vis à vis de leur candidat élu.

De quelle prétendue opposition parlez-vous matmut?

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyJeu 07 Mai 2015, 21:22

Gérard a écrit:


Ce que vous écrivez  est un peu dur, et ne doit certainement pas plaire aux élus de la majorité, voire des socialistes eux mêmes, souvent peu avares de dures critiques vis à vis de leur candidat élu.

De quelle prétendue opposition parlez-vous matmut?

Depuis quelques temps je suis comme Gérard, j'ai quelques difficultés à suivre la pensée de matmut... ceci est sans grande importance mais lorsque je constate que je ne suis pas un "non comprenant" isolé je suis moins inquiet.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre


Messages : 5015
Date d'inscription : 08/01/2012

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyVen 08 Mai 2015, 05:49

Citation :
« Au secours, la France perd son industrie ! »

Ils étaient des fleurons de l’économie française, tous champions dans leur catégorie. Ces groupes sont passés, les uns après les autres, sous pavillon étranger. Et le rythme s’accélère. Petit retour en arrière.

La liste des grands groupes industriels français passant sous pavillon étranger vient une fois encore de s’allonger avec le rachat d’ Alcatel-Lucent par le finlandais Nokia, ultime étape de la disparition du formidable ensemble industriel que formait la Compagnie générale d’électricité. Depuis une quinzaine d ‘années, pas moins de onze groupes français – des pépites mondialement connues, dont certaines figuraient en bonne place dans l’indice Cac 40 avant souvent d’en disparaître - ont été acquis par des groupes étrangers. Certes, dans le même temps, des groupes français se sont aussi emparés de leurs homologues étrangers … en 1999, Renault a créé l’Alliance avec Nissan et, en 2004, Air France a repris KLM.


Je reprends l’article cité par tonton christobal (les entreprises françaises sont absorbées par des étrangères) avec un éclairage alternatif :
absorption par un groupe étranger d’Europe, ou étranger d’ailleurs ? Et pour quel résultat ?


Citation :
Toutefois, le rythme des acquisitions d’entreprises françaises s’accélère depuis un an: depuis février 2014:
◾PSA a accueilli à son capital Dongfeng,
◾Ciments français a été avalé par Ital cementi,
◾Alstom a été coupé en deux par General Electric,
◾Club Méditerranée a été acheté par le chinois Fosun,
◾et Holcim devrait bientôt mettre la main sur Lafarge.


2000 : L’OPA de HSBC sur le CCF

C’est à cette période où l’industrie bancaire européenne connaissait une vague de concentration sans précédent que la plus petite des grandes banques françaises est passée sous pavillon britannique. Cette même année, BNP a fusionné avec Paribas et Dresdner Bank avec Deutsche Bank. Il s’agissait pour HSBC, pratiquement dix fois plus gros que le Crédit commercial de France (en excellente santé financière), d’avoir un ancrage en Europe continentale pour acquérir une taille critique. Montant de l’OP A: 11 milliards d’euros.

La prise de contrôle du CCF, pilotée par Charles de Croisset pour le CCF et par John Bond pour HSBC, a donné lieu à quelques passes d’armes : la banque néerlandaise ING était également sur les rangs et a tenté de surenchérir. Des discussions ont été également ouvertes avec la Société générale. Cinq ans plus tard, le CCF a pris le nom de HSBC France.

2003 : Pechiney laminé par Alcan

Champion français de l’aluminium, Pechiney était lourdement endetté; son cours de Bourse, assez bas, le rendait particulièrement vulnérable. Le canadien Alcan lance alors une offre publique d’échange (OPE) surprise sur le fabricant d’emballage et d’aluminium, fondé au XIX ème siècle, nationalisé sous Mitterrand puis privatisé en 1995. Pechiney capitule à la troisième offre, de 4 milliards d’euros, faute d’avoir trouvé une solution qui lui permettrait de sauver son indépendance. Alcan atteint son but : le groupe canadien se hisse ainsi, aux côtés de l’américain Alcoa, au sommet mondial des géants de l’aluminium.

Alcan vendra le groupe à la découpe : l’emballage à des Indiens, l’usinage à des financiers américains, avant d ‘être lui-même avalé par le groupe minier anglo-australien Rio Tinto en 2007. En 2010, l’État français, à travers le Fonds stratégique d’investissement, reprend 10% d’Alcan EP, qui comprend des actifs industriels de ce qui reste de l’ ex-Pechiney.

Note du blogueur : l’article ne mentionne pas la responsabilité de la Commission européenne, qui au nom du maintien de la concurrence, s’était opposée, en 2000, à un projet de fusion de Pechiney avec des concurrents canadien (Alcan) et suisse (Algroup) qui souhaitaient constituer un vaste ensemble international de 22 milliards de dollars.

2005 : La chute des skis Rossignol

Premier fabricant mondial de skis, le français Rossignol est passé dans le giron de l’américain Quiksilver en mars 2005. Créée en 1907 par Abel Rossignol, l’entreprise connaît un spectaculaire développement international avant d’être confronté à un problème de succession. Le président Laurent Boix-Vives, qui contrôle alors avec sa famille 45 % du capital, n’a pas de successeur. L’Américain lui promet alors de créer un champion mondial des équipements de plein air. La plupart des fabrications (skis mais aussi chaussures Lange et fixations Look) sont délocalisées. L’opération sera financièrement un échec. En 2008, Quiksilver revend l’entreprise à perte au fonds australien Macquarie … qui le revendra au suédois Altor, en 2013.

2006 : Mittal, fossoyeur d’Arcelor

Tout commence par une OPA hostile du groupe Mittal, dirigé par le milliardaire indien Lakshmi Mittal, sur le français Arcelor, à qui il a ravi la place de numéro un mondial de l’acier deux ans auparavant. Arcelor était engagé, depuis 2003, dans un vaste plan de restructuration, prévoyant la fermeture de six hauts-fourneaux européens, dont celui de Florange. Après six mois de surenchères boursières, le milliardaire indien débourse 27,7 milliards pour acquérir Arcelor.

Mittal est entre-temps devenu un  »ami », presque un sauveur, qui a promis de ne procéder à aucun plan social en Europe et fait miroiter des plans d’investissements pour renforcer la compétitivité des sites français. Mais, en 2008, la crise éclate, la demande d’acier baisse sur le vieux continent et ArcelorMittal ferme, malgré ses promesses, l’aciérie de Gandrange, en 2009. En 2012, l’avenir des hauts-fourneaux du site de Florange sera au coeur de la campagne présidentielle …

2011 : Rhodia sous pavillon belge

En 2011 , le chimiste belge Solvay met la main sur Rhodia. Le nouveau groupe, qui intègre le Cac 40 un an plus tard, donne naissance à un géant mondial au chiffre d’affaires de 12 milliards d’euros, mais l’opération signe aussi la fin d ‘une épopée; celle de Rhône-Poulenc. Nationalisé en 1982 par le gouvernement Mauroy, le groupe est privatisé en 1993 ; il scinde ensuite ses activités pharmaceutiques (qui fusionneront avec Hoechst pour former Aventis) de ses activités chimiques, plastiques et fibres.

Sous le nom de Rhodia, il hérite d’un endettement élevé qui le contraint à une politique d’austérité. Lorsqu’il est avalé par Solvay pour un prix de 3,4 milliards d’euros, Rhodia vient tout juste de retrouver le chemin de la croissance. Ce sont les Belges qui en récolteront les fruits.

url=https://servimg.com/view/17704370/269]Chômage: un nouvel espoir - Page 8 France10[/url]

2014 : un chinois chez PSA

Après de longs mois de négociations, en février 2014, c’est officiel: un constructeur automobile public chinois, Dongfeng, entrera au capital de PSA Peugeot Citroën, dont il détiendra 14 % des parts, lors d’une augmentation de capital de 3 milliards d’euros. C’est la première fois qu’un constructeur chinois possède une partie d’un grand constructeur automobile occidental, et l’opération, qui est loin de faire l’unanimité au sein de la famille Peugeot, est qualifiée d’historique. L’État français prend une participation équivalente.

À la clé, 1,6 milliard d’investissements (800 millions pour Dongfeng et autant pour l’État), en plusieurs étapes. Une manne dont PSA a bien besoin. Le groupe, en proie à une grave crise financière, a enregistré trois années consécutives de baisse de ses ventes. 2014 sera l’année du rebond.

Ciments français – Italcementi, la valse à deux temps

Rationaliser les structures, améliorer l’efficacité et la compétitivité (en diminuant les coûts de structure alors que le marché du ciment devait faire face à un important ralentissement) ont été les objectifs de la fusion entre Ciments français et Italcementi. Depuis 1992, le groupe français était devenu une filiale d’Italcementi Group; Paribas lui avait en effet cédé, à cette époque, 54,7 % du capital. L’Italien est monté au capital jusqu’à en posséder 81,94 % en 2009. Le 16 février de cette année, Italcementi lance une OPA sur Ciments français. Mais, le 19 juin, les deux groupes reportent leur fusion en raison de l’opposition de créanciers américains de Ciments français. En mars 2014, l’Italien lance une OPA simplifiée, et, en juillet, Ciments français est retiré de la cote.

Alstom coupé en deux

Neuf mois … C’est le temps qu’il a fallu pour que le pôle énergie d’ Alstom, soit 70 % du chiffre d’affaires du groupe français (très endetté), passe sous drapeau américain, après avoir été acquis par General Electric pour 12 milliards d’euros. En avril 2014, l’Américain a fait une première offre de 9,4 milliards d’euros portant sur la partie énergie d’Alstom; celle-ci était confrontée au ralentissement économique en Europe, ce qui s’est traduit par une chute du carnet de commandes, tandis que de nouveaux concurrents venant d’Asie se sont montrés très agressifs sur les prix.

Cette opération industrielle est rapidement devenue une affaire politique. L’État préférait une solution avec Siemens, ce qui aurait permis la création d’un « Airbus » dans l’énergie. Avec les opérations Nokia sur Alcatel-Lucent et General Electric sur Alstom, c’en est désormais terminé de la CGE, la Compagnie générale d’électricité, un des grands fleurons industriels français.

2015 : Club Med, le trident chinois

En 1950, l’ancien résistant belge Gérard Blitz crée le Club Méditerranée pour développer un modèle de vacances bon marché. ll s’associe à Gilbert Trigano, marchand de toile de tentes et de matériel de camping, qui entrera au capital en 1954 et prendra peu à peu le pouvoir. En 1963, Gilbert Trigano devient président-directeur général et introduit la société en Bourse. En 1993, il passe les rênes à son fils, qui se montrera incapable de définir un modèle de développement rentable. Quand Henri Giscard d’Estaing prend les rênes du Club, en 2001, il décide d’axer la stratégie sur le haut de gamme.

La stratégie tarde à porter ses fruits, mais le Club redevient bénéficiaire, en 2011, juste après que le chinois Fosun est entré au capital, officiellement dans le but d’aider le Club Med à se développer en Chine. Trois ans plus tard, alors que la famille Trigano a cherché à revenir aux commandes avec l’italien Bonomi, Fosun remporte la plus longue bataille boursière de l’histoire de la Bourse de Paris, en rachetant le Club Med pour 939 millions d’euros.

Le finlandais Nokia s’empare d’Alcatel-Lucent

15,6 milliards d’euros. C’est le montant que Nokia va débourser pour mettre la main sur Alcatel-Lucent. L’idée sous-jacente à cette opération est de pouvoir continuer à investir dans la R&D et ainsi résister à la concurrence chinoise (ZTE et Huawei) dans les infrastructures pour la téléphonie mobile et américaine (Cisco) dans les équipements Internet.

En fait, depuis sa fusion avec l’américain Lucent, Alcatel, qui emploie aujourd’hui 53 000 salariés dans le monde, était devenu extrêmement fragile en même temps qu’il peinait à s’imposer sur les marchés. Les directions successives ont certes réduit les pertes en engageant des plans de restructuration, mais cela n’a pas été suffisant pour qu’Alcatel-Lucent reste indépendant.

Lafarge-Holcim : un ciment long à prendre

La fusion du cimentier français Lafarge et du suisse Holcim, annoncée au printemps 2014, est toujours en cours de finalisation. Officiellement, le rapprochement a été à l’origine qualifié de “fusion entre égaux“, à parité. En réalité, c’est bien le Suisse qui s’apprête à avaler le Français en détenant 55,6 % du nouvel ensemble, et Bruno Lafont, actuellement président-directeur général de Lafarge, a été écarté de la fonction de directeur général du futur groupe, ce qui était pourtant prévu dans le schéma initial annoncé au printemps dernier. Le nouveau leader mondial du ciment restera coté à Paris, parallèlement à Zurich. Mais le groupe sera de droit suisse, et son siège sera à Zurich.

(ai déplacé les 2 paragraphes suivants)

L’environnement est, il est vrai, idéal pour les acquéreurs : les marchés financiers regorgent de liquidités, ce qui leur permet de s’endetter à des conditions historiquement basses. Quant aux Américains, la récente appréciation du dollar face à l’euro leur offre la possibilité d’acquérir des actifs européens moins cher. La France serait-elle devenue un vaste supermarché où tous les rayons sont d’autant plus ouverts que, ces dernières années, l’État a davantage multiplié les obstacles que facilité la vie des entreprises ?

Le mouvement ne semble pas près de se tarir. Les couloirs des grandes banques d’affaires seraient pleins de rumeurs, car il y a encore de nombreuses cibles et pas des moindres. Schneider Electric pourrait constituer une proie idéale pour Cisco ou Siemens; Danone pourrait intéresser un de ses grands concurrents, tandis que l’activité éolienne d’Areva pourrait être acquise par Siemens.


Marie de Greef-Madelin, Frédéric Paya et Josée Pochat pour Valeurs actuelles.


Pour résumer : pour 12 entreprises françaises absorbées et 2 absorbantes,
France 3 : (absorptions de Nissan, KLM, tandis que restent encore à moitié françaises PSA Peugeot-Citroen et Alstom)
Amérique-Asie 5-1=4 (absorptions/achat de Pechiney, Rossignol, Arcelor, 1/2 PSA Peugeot-Citroen, 1/2 Alstom, Club Med) - revente de Rossignol (devenu suédois finalement)
Europe 6+1=7 (absorption/achat de CCF, Rossignol, Rhodia, Ciments français, Alcatel-Lucent, Nokia, Lafarge)

2 ou 3 autres entreprises à suivre (Schneider electric, Danone, Areva)

Avec l'aide des données de l'article ci-dessus, nous avons sur ces entreprises un premier éclairage : qui sont-elles ? par continent
Prochains éclairages  : d'où viennent-elles - le pourquoi l'absorption ? Où vont-elles - pour quel résultat, que sont-elles devenues ?


Dernière édition par salamandre le Ven 08 Mai 2015, 07:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre


Messages : 5015
Date d'inscription : 08/01/2012

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyVen 08 Mai 2015, 06:24

Deux éclairages complémentaires :

Pourquoi l'absorption ?
. "Champion français de l’aluminium, Pechiney était lourdement endetté"
. "Rossignol, l’entreprise connaît un spectaculaire développement international avant d’être confronté à un problème de succession."
. "Sous le nom de Rhodia, il hérite d’un endettement élevé qui le contraint à une politique d’austérité." (eh oui, Rhone-Poulenc a refilé ses dettes à Rhodia en scindant ses activité, c'est cleir, net et précis, SNCF a fait de même avec RFF d'ailleurs)
. "Une manne dont PSA a bien besoin. Le groupe, en proie à une grave crise financière,"
. En 1963, Gilbert Trigano devient président-directeur général (du Club Med) et introduit la société en Bourse. En 1993, il passe les rênes à son fils, qui se montrera incapable de définir un modèle de développement rentable

Nous avons donc un problème de succession, un autre problème d'héritier (incapable) deux groupes très endettés et un groupe en mauvaise santé. Restructurations lourdes ou faillite en vue, absorption ou pas. Ou alors il faut le gentil chevalier blanc qui apporte des milliards. Chez nous les milliardaires sont mal vus, alors on fait appel à l'Etat, mais il n'a plus le sou..

Est-ce que c'est mieux avec le rachat / absorption ?
Il me semble (voir article) que les entreprises européennes absorbantes ont mieux traité leurs proies que ne l'ont fait les américaines ou indienne (pour la Chine, PSA et Club Med, il est trop tôt pour savoir).
Dans le monde d'aujourd'hui, je pense aussi que les grandes entreprises doivent avoir une assise européenne. Si leur siège social reste en France, tant mieux, mais en Europe c'est mieux qu'ailleurs - sous réserve de réciprocité selon les entreprises. Et être salarié d'une filiale de groupe allemand, il y a souvent pire. Même s'il n'existe pas de risque zéro, là encore moins qu'ailleurs
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyVen 08 Mai 2015, 07:26

En France lorsqu'une entreprise fonctionne convenablement il y a plusieurs phases :

On met en place des normes nouvelles qui flanquent par terre la méthode de production ou qui compliquent le travail et augmentent le prix de revient.

On change le code du travail, on modifie les règles fiscales et on taxe...

Lorsque la boite est mal en point on la subventionne.

In fine lorsqu'il faudrait mobiliser les énergies pour sauver l'entreprise quitte à modifier les équipes de direction, on fait une grève préventive afin de "défendre l'emploi"... dans la foulée au lieu de tenter de remettre l'affaire sur pied on s'étripe au sujet des indemnités que l'on peut attendre lors de la fermeture.

Chez nous pour fignoler le dossier nous pouvons nous payer le luxe d'avoir un ministre qui ne connait rien au monde du travail, colérique, capable d'engueuler les investisseurs et de donner des leçons aux repreneurs éventuels, bien aidé en cela par la CGT et quelques autres...

NOus n'avons pas d'argent mais nous disposons de la "dream team" et d'une stratégie que le monde entier nous envie pour gérer l'affaire.




Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyVen 08 Mai 2015, 09:43

salamandre a écrit:
Dans le monde d'aujourd'hui, je pense aussi que les grandes entreprises doivent avoir une assise européenne. Si leur siège social reste en France, tant mieux, mais en Europe c'est mieux qu'ailleurs - sous réserve de réciprocité selon les entreprises. Et être salarié d'une filiale de groupe allemand, il y a souvent pire. Même s'il n'existe pas de risque zéro, là encore moins qu'ailleurs


Il faut prendre en compte les chan gements d'attitude des entreprises avec l'unionisation et la mondialisation, le problème n'étant pas la nationalité de l'entreprise mais l'endroit où elle crée ou préserve des emplois...

Aujourd'hui et parce que les politiques leur en ont donné les moyens, nombre d'entreprises optimisent leurs lieux d'implantation, pour leurs unités de production mais aussi pour leur administration, afin d'optimiser leur coûts et leurs impositions donc leurs profits...
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre


Messages : 5015
Date d'inscription : 08/01/2012

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyVen 08 Mai 2015, 10:00

Autre éclairage :
J'ai lu plusieurs fois qu'il arrive qu'une entreprise même grande ait besoin du soutien d'un gouvernement pour conclure une affaire. Il arrive aussi qu'elle ait besoin d'un gouvernement pour se tirer d'un mauvais pas. Ce qui laisse entendre que même une multinationale a intérêt à avoir une nationalité.
Sans oublier les risques de prise d'otage : même si des grandes multinationales ont des services de sécurité, ce n'est quand même pas les "forces spéciales" je pense.

Le soutien du gouvernement américain il n'y a pas mieux. A défaut d'être russe ou chinois, un pays européen de premier rang ce n'est pas mal non plus, dans certains cas.
Pour ce qui est de l'Union européenne, il est vrai que son soft power propre est discutable ou pas évident. Chaque pays européen garde jalousement ses mini-prérogatives, à commencer par la France dans le domaine militaire.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Soft_power
Revenir en haut Aller en bas
matmut

matmut


Messages : 2081
Date d'inscription : 10/07/2010

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyVen 08 Mai 2015, 18:39

Citation :
Ce que vous écrivez est un peu dur, et ne doit certainement pas plaire aux élus de la majorité, voire des socialistes eux mêmes, souvent peu avares de dures critiques vis à vis de leur candidat élu.

De quelle prétendue opposition parlez-vous matmut?

Je rappellerai que F.Hollande est un président élu au suffrage universel et que cela plaise ou non à a.nonymous il ne peut être considéré comme illégitime.
Maintenant comme dans toutes démocraties nous avons présentement une majorité de gauche et une opposition de droite . Toutefois en france l'on a fabriqué une pseudo opposition anarchisante qui prend racine dans la gauche du PS, du PCF, du PG ainsi qu'une partie des écologistes de EELV. Cette prétendue opposition ne formant nullement un groupe homogène de proposition s'articule sur une critique souvent infondée du pouvoir et maltraitant nos institutions.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyVen 08 Mai 2015, 19:28

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Devoir11

Si notre Président voulait être crédible il s'appliquerait à lui-même ce qu'il souhaitait que les autres fassent...

Pour ce qui concerne une opposition non homogène... je crois que les gouvernements que nous avons depuis 2012 qui avaient tous les pouvoirs ne nous donnent pas une image d'une majorité homogène...

Pourquoi en demander plus à l'opposition ? que l'opposition soit de gauche ou de droite ceux qui devraient donner l'exemple "moi président" le premier où sont ils et sont ils en harmonie dans les faits avec leurs pontifiantes déclarations ?

Lorsque le programme permettant d'arriver au pouvoir se limitait à virer sarko comment s'étonner que le pédalo soit à la dérive ?





Revenir en haut Aller en bas
mamiea

mamiea


Messages : 4282
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 74
Localisation : Fontenay sous Bois

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptySam 09 Mai 2015, 09:44

matmut a écrit:


Je rappellerai que F.Hollande est un président élu au suffrage universel et que cela plaise ou non à a.nonymous il ne peut être considéré comme illégitime.
Maintenant  comme dans toutes démocraties nous avons présentement une majorité de gauche et une opposition de droite . Toutefois en france l'on a fabriqué une pseudo opposition anarchisante qui prend racine dans la gauche du PS, du PCF, du PG ainsi qu'une partie des écologistes de EELV. Cette prétendue opposition ne formant nullement un groupe homogène de proposition s'articule sur une critique souvent infondée du pouvoir et maltraitant nos institutions.

Il est assez symptomatique de constater que l' actuelle "majorité" reproche à l' opposition ce qu' elle même réclamé lorsque cette dernière était au pouvoir.
Un peu de logique au lieu des redits habituels.
Citation :
ne fais pas à autrui ce que tu n'aimerais pas qu'on te fasse
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptySam 09 Mai 2015, 10:51

Matmut a écrit:
matmut a écrit:
Je rappellerai que F.Hollande est un président élu au suffrage universel et que cela plaise ou non à a.nonymous il ne peut être considéré comme illégitime.

Parce que nous sommes en démocratie et parce qu'il a été régulièrement élu, je ne considère pas le maire de Tulle devenu par accident président de la République comme illégitime... EN revanche vous ne pourrez pas m'empêcher de penser que dans l'état actuel de notre économique et face aux défis à relever il est loin d'être l'homme de la situation...


Matmut a écrit:
matmut a écrit:
Maintenant  comme dans toutes démocraties nous avons présentement une majorité de gauche et une opposition de droite . Toutefois en france l'on a fabriqué une pseudo opposition anarchisante qui prend racine dans la gauche du PS, du PCF, du PG ainsi qu'une partie des écologistes de EELV. Cette prétendue opposition ne formant nullement un groupe homogène de proposition s'articule sur une critique souvent infondée du pouvoir et maltraitant nos institutions.

Dès lors que le nombre de chômeurs de catégorie A est passé de  2 922 100 en mai 2012 quand Hollande est arrivé aux affaires à 3 509 800 en mars 2015 trois ans plus trad, toute critique du gouvernement en place est fondée et légitime sachant qu'une critique du gouvernement n'est pas une critique du pouvoir...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptySam 09 Mai 2015, 10:52

Spring a écrit:
Spring a écrit:
Et si en 2017 on trouve Hollande au deuxième tour contre la droite ou le FN, qui appellera à voter pour Hollande? la gauche, les communistes, les frondeurs, les mélenchonistes, les écolos bien sur, et tous ces élus, petits ou grands, avides de mandats et de prérogatives.

Question complémentaire, qui ira à la pèche ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptySam 09 Mai 2015, 11:00

Spring a écrit:
Et si en 2017 on trouve Hollande au deuxième tour contre la droite ou le FN, qui appellera à voter pour Hollande? la gauche, les communistes, les frondeurs, les mélenchonistes, les écolos bien sur, et tous ces élus, petits ou grands, avides de mandats et de prérogatives.

Lorsqu'il s'agit de prendre le pouvoir on ne fait pas la fine bouche... tous les suffrages sont bons et on est tous copains ! non camarades !

Les problèmes entre "alliés de circonstance" surviennent une fois la victoire obtenue au moment du partage des prébendes.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptySam 09 Mai 2015, 11:14

Sauf que se présenter comme unis dès lors que l'on n'a pas la même vision économique de la société tient juste de la mascarade...:

Voir: https://fontenayplateau.forum-actif.eu/t1552-la-mascarade-de-l-union-des-gauches
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptySam 09 Mai 2015, 12:12

a.nonymous a écrit:
Sauf que se présenter comme unis dès lors que l'on n'a pas la même vision économique de la société tient juste de la mascarade...:

Voir: https://fontenayplateau.forum-actif.eu/t1552-la-mascarade-de-l-union-des-gauches

Ce qui est tangible et incontestable c'est que l'on se tire dans les pattes en prenant garde de ne pas aller trop loin.
Il faut éviter de se retrouver dans une situation qui déboucherait sur une dissolution... Lorsque l'on a son mandat on y tient ! surtout si la réélection est aléatoire.

Le barnum dispose encore de deux ans pour croitre et embellir, après nous le déluge !
Revenir en haut Aller en bas
matmut

matmut


Messages : 2081
Date d'inscription : 10/07/2010

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptySam 09 Mai 2015, 21:48

a.nonymous écrit:
Citation :
Parce que nous sommes en démocratie et parce qu'il a été régulièrement élu, je ne considère pas le maire de Tulle devenu par accident président de la République comme illégitime... EN revanche vous ne pourrez pas m'empêcher de penser que dans l'état actuel de notre économique et face aux défis à relever il est loin d'être l'homme de la situation...
Certes c'est votre liberté de penser mais au lieu de vous borner à la critique systématique exposez les politiques et les actions que vous auriez aimé voir adoptées par les gouvernements de F.Hollande.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyDim 10 Mai 2015, 22:36

matmu a écrit:

matmut a écrit:
Certes c'est votre liberté de penser mais au lieu de vous borner à la critique systématique exposez les politiques et les actions que vous auriez aimé voir adoptées par les gouvernements de F.Hollande.

Je pense m'être déjà assez largement exprimé sur ce qui devait être corrigé d'urgence au niveau de l'Union et ce que l'on pouvait attendre d'un ministère du redressement productif......
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyDim 10 Mai 2015, 23:20

1500  embauches dans le département, ça laisse pantois...  



"l’entretien de locaux. C’est ce métier qui est le plus demandeur de bras dans le département avec plus de 1 500 projets de recrutements pour 2015"



http://www.leparisien.fr a écrit:
Val-de-Marne : 1 500 postes à saisir dans le nettoyage
Anne-Laure Abraham | 10 Mai 2015, 18h16 | MAJ : 10 Mai 2015, 18h16

« C’est dur de rendre nos métiers sexy, mais il y a de beaux parcours dans le nettoyage. On a plein d’exemples d’agents d’entretien qui ont gravi les échelons et qui sont devenus cadres… Et il faut savoir que le salaire de base est supérieur au smic ».

A elles deux, Sonia Auchère et Kamini Moonesawmy, respectivement directrice et responsable adjointe des ressources humaines chez K 2 propreté, une société basée à Ivry qui emploie 1 200 salariés, se battent pour changer l’image et défendre l’attractivité de leur secteur : l’entretien de locaux. C’est ce métier qui est le plus demandeur de bras dans le département avec plus de 1 500 projets de recrutements pour 2015. « Nous avons du mal à embaucher des jeunes, déplore Sonia Auchère. C’est pourtant un vrai défi car plus de 20 % de nos salariés ont plus de 60 ans, les moins de 26 ans ne représentent qu’1 % à peine… ». La forte demande sur le département s’explique également selon elle par la présence de plusieurs sièges de groupes du secteur comme Atalian à Vitry, Derichebourg à Boissy, Gom propreté à Sucy…

Plus globalement, le Val-de-Marne est le département qui enregistre la plus forte hausse des intentions d’embauches en Ile-de-France. Les employeurs prévoient en effet 25 985 recrutements en 2015, ce qui représente une hausse de 10,7 % par rapport à 2014. Sûrement une conséquence, entre autre, de l’installation de plusieurs sièges d’entreprises ces dernières années sur le territoire. « C’est positif, mais ça n’est pas non plus un renversement », relativise toutefois Bruno Péron, directeur territorial de Pôle emploi. Comme au niveau régional, les activités de services rassemblent trois quarts des intentions de recrutement, essentiellement dans les domaines des services scientifiques, techniques, santé humaine/action sociale et le commerce de détail. La construction enregistre, elle, une baisse de 30,7 % et fait partie des métiers en tension où les employeurs rencontrent des difficultés de recrutement. Cette problématique se retrouve d’ailleurs dans 34,3 % des intentions d’embauches (contre 36,5 % en 2014). Les projets d’embauche saisonniers (10,6 %) sont eux en baisse de 3,7 points. Anne-Laure Abraham
Source: http://www.leparisien.fr/ablon-sur-seine-94480/val-de-marne-1-500-postes-a-saisir-dans-le-nettoyage-10-05-2015-4760587.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyDim 10 Mai 2015, 23:33

Avec les bac plus 8 ou 9 dont on nous rebat les oreilles qui ne trouvent pas de taff et qui tiennent les murs des bâtiments des grands ensembles nul doute que nous n'avons pas un potentiel de clients pour des emplois aussi dévalorisants...

Un "chouff" de 12 ou 14 ans tourne tout de même à plus de 100 euros par jour... de travail au pied de son immeuble.
Revenir en haut Aller en bas
matmut

matmut


Messages : 2081
Date d'inscription : 10/07/2010

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyLun 11 Mai 2015, 12:06

a.nonymous écrit:
Citation :
Je pense m'être déjà assez largement exprimé sur ce qui devait être corrigé d'urgence au niveau de l'Union et ce que l'on pouvait attendre d'un ministère du redressement productif......

Vous savez très bien que s'agissant de l'union européenne il ne faut pas attendre des réactions immédiates. Maintenant vous aviez le choix entre Maine Le Pen et J.L Mélenchon qui eux proposaient des solutions radicales mais vous avez eu la sagesse de voter Hollande.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyLun 11 Mai 2015, 12:59

matmut a écrit:
a.nonymous écrit:

Vous savez très bien que s'agissant de l'union européenne il ne faut pas attendre des réactions immédiates. Maintenant vous aviez le choix entre Maine Le Pen et J.L Mélenchon qui eux proposaient des solutions radicales mais vous avez eu la sagesse de voter Hollande.

N'était ce pas là la grande erreur ?

Il est à noter que les gens disposant d'un sens logique cohérent étant conscients il arrive que remettant leurs convictions en cause ils puissent essayer de rétablir la situation en modifiant le cap initial.

En matière d'adhésion ou d'adhérence inconditionnelle persistante contre vents et marées, il y a deux sortes de clients : les huitres et les ânes...

Pour l'Europe elle peut parfois se bouger rapidement mais rarement pour des causes qui concernent directement les particuliers.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyLun 11 Mai 2015, 13:42

A propos d’huîtres et d'âne cela me rappelle cette fable de la Fontaine où deux pèlerins dans le rôle des ânes voient une huître : l'avalent des yeux, du doigt et ils se la montrent ;  L'un se baissait déjà pour amasser la proie ; l'autre prenant le parti de le pousser et déclarant que celui qui le premier a pu l'apercevoir en sera le gobeur ; et que l'autre le verra faire.

Pendant tout ce bel incident, Perrin Dandin arrive, ouvre l'Huître, et la gruge, nos deux ânes le regardant.  Ce repas fait, il dit d'un ton de Président : Tenez, la cour vous donne à chacun une écaille sans dépens, et qu'en paix chacun chez soi s'en aille.

le texte intégral http://rami01.free.fr/poesie/65.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyLun 11 Mai 2015, 14:12

la démographie française étant satisfaisante je n'ai aucune inquiétude pour ma retraite.
Avec toute cette main d'œuvre en devenir notre économie ne peut qu'aller en s'améliorant.

11.05.2015. 15:20:58
Intervention du webmaster: ce document extrait de Nice Matin, pouvant être mal interprété
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyLun 11 Mai 2015, 14:16

Il suffit de patienter ça va s'arranger !

Juste une vingtaine d'années pour que les forces montantes se mettent au boulot.

------------------------------------------------------------

Plan social chez Renault Trucks: Valls pour "une autre solution"

Le Premier ministre Manuel Valls a affirmé lundi à Lyon qu'il fallait "trouver une autre solution" au plan social annoncé chez le constructeur de poids-lourds Renault Trucks (groupe Volvo), prévoyant 512 suppressions nettes de postes.

"On ne peut pas accepter le plan qui nous a été présenté. Nous suivons très attentivement cette situation avec (le maire de Lyon) Gérard Collomb, (le président de la Région) Jean-Jack Queyranne et (le ministre de l'Economie) Emmanuel Macron en nous disant qu'il faut aujourd'hui trouver une autre solution", a déclaré M. Valls en marge de la signature du Contrat de plan Etat-Région.

Le chef du gouvernement s'exprimait alors qu'une réunion extraordinaire du comité central d'entreprise de Renault Trucks était en cours à Saint-Priest dans la banlieue lyonnaise, pour présenter les détails du plan social annoncé le 28 avril, le second en un an.

Le projet prévoit la suppression de 591 postes et la création de 79 autres, soit une perte nette de 512 emplois, principalement dans les services administratifs de l'organisation commerciale de Renault Trucks à Saint-Priest et Vénissieux.

En mars 2014, le groupe avait déjà annoncé 508 suppressions d'emplois en France, dont 319 dans sa fief historique de l'agglomération lyonnaise, sans licenciement sec au final.

Ce nouveau plan passe d'autant plus mal auprès du personnel et des syndicats que les finances de Volvo s'améliorent: après des années difficiles en 2012 et 2013, son bénéfice net a presque quadruplé au premier trimestre à 457 millions d'euros, avec des ventes en hausse de 14% (dont +35% pour celles du seul Renault Trucks).


---------------------------------

Il y a peut être des fabricants de bassines en plastic en phase de reconversion qui tentent de construire de camions... sait on jamais...

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyLun 11 Mai 2015, 21:31

matmut a écrit:
Vous savez très bien que s'agissant de l'union européenne il ne faut pas attendre des réactions immédiates. Maintenant vous aviez le choix entre Maine Le Pen et J.L Mélenchon qui eux proposaient des solutions radicales mais vous avez eu la sagesse de voter Hollande.


Vous pointez un vrai problème: alors que les multinationales ont des bardées de conseils qui les aident à tirer le plus rapidement possible profit de tous les accords, traités, directives, ... régissant l'Union, cette même Union met elle un temps certain pour toutes prises de décision...

Les conséquences de l'adhésion de la Roumanie illustre bien cette situation... Alors que celle-ci a adhéré en 2007, les premières conséquences négatives de cette adhésion, délocalisation et travailleurs détachés, impactant les salariés des autres pays ont commencé à se faire sentir dans les multinationales dès 2010...

Où en est-on cinq ans plus tard hormis la loi sur le renforcement  du contrôle des travailleurs détachés adoptée par nos parlementaires nationaux en juin 2014 ?

Le problème est que dès lors que les entreprises ou les emplois ont disparus, il sera très dur voir impossible de les faire revenir...

C'est pour cette raison que, quand un secteur comme par exemple actuellement celui du transport routier périclite du fait des règles de l'Union, on serait en droit de s'attendre à ce que le gouvernement, d'autant plus sociale démocrate ,  prenne rapidement les mesures conservatoires qui s'imposent...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyMar 12 Mai 2015, 01:41

Une nouvelle dont ont a moins parlé que le voyage à Cuba du maire de Tulle...

Et que l'on ne vienne pas me dire qu'il n'y pas concurrence pour l'emploi entre salariés de droit français et salariés des pays de l'Est...



"Le groupe « ne parvient plus à être compétitif sur ses productions de grande série », alors que ses principaux concurrents, ABB et Siemens, « produisent déjà en Europe de l'Est » et que les grands donneurs d'ordres, comme ERDF, font pression sur les prix, expliquent Les Echos, à propos des motifs de cette délocalisation."



http://www.lemonde.fr a écrit:
Schneider Electric va délocaliser en Pologne, 170 emplois en danger

Le Monde.fr avec AFP | 07.05.2015 à 08h49

Deux plans sociaux portant sur 170 emplois sont à redouter chez Schneider Electric. Selon les informations des Echos, le géant français des équipements électriques va délocaliser ses activités de production de transformateurs pour industriels en Pologne.

Le premier plan social concernera la filiale mosellane France Transfo, où 90 emplois risquent d'être supprimés sur les trois sites, la chaudronnerie de Marange-Silvange étant promise à la fermeture, affirme le quotidien économique. Le site du Petit-Quevilly, en Seine-Maritime, où travaillent 80 salariés, est également menacé de fermeture.

Le groupe « ne parvient plus à être compétitif sur ses productions de grande série », alors que ses principaux concurrents, ABB et Siemens, « produisent déjà en Europe de l'Est » et que les grands donneurs d'ordres, comme ERDF, font pression sur les prix, expliquent Les Echos, à propos des motifs de cette délocalisation.
Source: http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/05/07/schneider-electric-va-delocaliser-en-pologne-170-emplois-en-danger_4629047_3234.html#8hWmsFtkK7F4pk56.99
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 EmptyMar 12 Mai 2015, 05:11

Pas la peine de s'en faire ! d'ici une quinzaine d'années les écarts seront nivelés et la situation sera stabilisée...

Les actuels pays supposés "pauvres" seront au top et les vieux pays feront la manche...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Chômage: un nouvel espoir   Chômage: un nouvel espoir - Page 8 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Chômage: un nouvel espoir
Revenir en haut 
Page 8 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» L’Europe, espoir ou handicap ?
» "77 étoiles, un livre d'hommage et d'espoir"
» Front de gauche pour le pays et notre ville.
» et si on parlait du chômage
» Limitation de vitesse et chômage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne locale :: Tribune libre-
Sauter vers: