Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.
Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.
Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos

Aller en bas 
+3
tonton christobal
Libellule
patoo
7 participants
AuteurMessage
patoo

patoo


Messages : 164
Date d'inscription : 02/01/2013

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyDim 04 Jan 2015, 16:08

Puisque c’est l’époque des rétrospectives, cela s’est passé en 2014 à Fontenay avec Europe Ecologie – Les Verts…

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Retro-300x200

Extrait :

Mars
- Programme : toutes nos propositions

Mai
- Flash mob pour les européennes : photos , messages et vidéos

Septembre
- Débat " Quel travail sans croissance«  , avec Philippe Fremeaux, avec comme à chaque fois son compte-rendu

>> En savoir plus : http://fontenaysousbois.eelv.fr/cela-sest-passe-en-2014-nos-meilleurs-souvenirs/
.
A bientôt,
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyDim 04 Jan 2015, 17:09

Et les vôtres Cadichon?

Ici on peut faire simple.

Que le forum du Plateau reste et demeure un lieu d'échanges et de débats entre tous.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyDim 04 Jan 2015, 17:26

Non. Mais je pratique la trêve des confiseurs. Chaque année.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyLun 05 Jan 2015, 08:56

Cadichon a écrit:


mes voeux sont indiqués, ils vous promettent de belles carrières pour quelques uns de votre camp.
Vos voeux pour le forum et ses lecteurs sont le minimum syndical, compte tenu de la place que tient cet espace, du nombre de personnes qui s'intéressent à vos écrits vous pourriez faire un effort.
On a comme l'impression dépuis quelques temps que vous êtes un peu coincé. Vous avez eu, comme Loic, un rappel'à l'ordre du chef d'orchestre?

Peut être une prise de conscience tardive que certaines interventions se voulant un peu trop directives devenaient intempestives et contre productives...

En bref, un éclair de lucidité.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyLun 05 Jan 2015, 09:30

Un peu de formalisme alors en reprenant les voeux officiels :

A chacun et chacune d’entre vous, je souhaite le meilleur pour cette nouvelle année. Tous mes vœux de santé, de bonheur et de paix pour vous et celles et ceux auxquels vous tenez.

L’année 2015 sera une année décisive pour l’écologie et notamment la lutte contre le dérèglement climatique. Avec le sommet international qui se tiendra à Paris en fin d’année, nous avons l’occasion de nous rassembler autour de valeurs de solidarité, à l’échelle du monde, pour mieux partager les ressources naturelles et relever un défi vital pour l’humanité.

Je formule ainsi le vœu que la France joue un rôle majeur dans la poursuite d’une transition écologique mondiale et soit le fer de lance d’une nouvelle manière de vivre ensemble et de prospérer, dans le respect de l’autre et de la planète. L’année 2015 doit être une étape décisive dans la recherche d’un épanouissement collectif qui soit centré sur le bien-être plutôt que sur la possession, sur le travailler tous plutôt que sur le travailler plus.

Plus que les grands rendez-vous, l’année 2015 doit également être l’année de l’écologie de terrain, au service des habitants, en développant et en multipliant les politiques sociales, les innovations économiques, les pratiques justes et éthiques. Ce sont ces pratiques que nous devons mettre en avant et encourager pour montrer que, sans attendre le grand soir des puissants, le monde de demain se construit chaque matin.

C’est comme cela que l’écologie est utile, lorsqu’elle s’occupe dans un même mouvement des grands désordres du monde et des problèmes du quotidien. En ce sens, on ne réussira pas la COP21 si on ne montre pas qu’elle peut apporter des réponses à l’urgence sociale en s’attaquant prioritairement à la pauvreté. Année de l’écologie, l’année 2015 doit ainsi être conçue comme l’année de l’égalité.

Enfin, à travers ces priorités, je souhaite que l’année 2015 soit l’année de la réconciliation entre les individus et le collectif. Le décalage entre les actes et les paroles, les affaires et les scandales, les discours technocratiques incompréhensibles, les violences aux conséquences parfois dramatiques et le manque de dialogue ont profondément brisé le lien entre les citoyens et tous les acteurs du bien public. L’année 2015 doit ainsi être celle du retour de la confiance et, plus largement, de la capacité du politique à apporter joie et bonheur à toutes et tous.


C'est signé Emmanuelle Cosse.

Sinon je confirme : Que le forum du Plateau reste et demeure un lieu d'échanges et de débats entre tous.
Revenir en haut Aller en bas
celine




Messages : 398
Date d'inscription : 20/08/2010

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyLun 05 Jan 2015, 10:19

[quote="Libellule"] L’année 2015 doit ainsi être celle du retour de la confiance et, plus largement, de la capacité du politique à apporter joie et bonheur à toutes et tous.[/i]

Capacité du politique à apporter joie et bonheur à toutes et à tous ??
Avec diminution des retraites (pas d'augmentation mais plus de taxes et augmentation du taux de csg)
Augmentation des impôts sauf pour la première tranche d'imposition et celle à 75%, merci pour la classe moyenne qui supporte encore plus la baisse du niveau de vie

Augmentation des transports, des mutuelles, des impôts locaux, la taxe foncière, le gaz, l'électricité, le carburant qui devrait diminuer beaucoup plus grâce à la baisse du pétrole mais les politiques en profitent pour augmenter les taxes, et autres augmentations .... donc baisse de pouvoir d'achat et on devrait dire merci pour les voeux 2015, joie et bonheur peut-être mais pas par le fait des politiques ! Rien de positif pour les remercier.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyLun 05 Jan 2015, 10:33

Capacité du politique à apporter joie et bonheur à toutes et à tous ??
Avec diminution des retraites (pas d'augmentation mais plus de taxes et augmentation du taux de csg)
Augmentation des impôts sauf pour la première tranche d'imposition et celle à 75%, merci pour la classe moyenne qui supporte encore plus la baisse du niveau de vie

Augmentation des transports, des mutuelles, des impôts locaux, la taxe foncière, le gaz, l'électricité, le carburant qui devrait diminuer beaucoup plus grâce à la baisse du pétrole mais les politiques en profitent pour augmenter les taxes, et autres augmentations .... donc baisse de pouvoir d'achat et on devrait dire merci pour les voeux 2015, joie et bonheur peut-être mais pas par le fait des politiques ! Rien de positif pour les remercier.

------------------------------------

Normal Céline, les politicards ne vivent pas sur la même planète que nous...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyLun 05 Jan 2015, 12:37

Je suis assez d'accord. Les voeux quand ils prennent un certain formalisme sont en général des voeux qui sonT moins efficaces que des voeux simples et circonstanciés. Je pouvais donc en rester à ma formulation. CQFD.

Que le forum du Plateau reste et demeure un lieu d'échanges et de débats entre tous.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyLun 05 Jan 2015, 13:24

espoir a écrit:


Il aurait été décent  de votre part et élégant de ne pas vous associer au personnage qui a voulu salir le webmaster. Vos colistiers  EELV ont eu au moins cette attitude correcte. Pas vous.

oui la décence voudrait que... mais non !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyLun 05 Jan 2015, 14:07

Chaque membre de ce forum positionne la décence où bon lui semble, et la met en application selon ses propres critères, en faisant plus ou moins du basching sur telle ou telle personne, ou plus ou moins de révérence pour d'autres, avec plus ou moins d'acharnement et/ou de complaisance, bien entendu.

Quant aux élus de tel ou tel bord, ou ex élus, ils viennent ou ne viennent pas sur ce forum pour débattre. Pour ma part j'y viens en tant qu'odonate indépendant, et sauf avis contraire du webmaster qui à tout moment peut estimer ma présence ici comme inconvenante, je compte en rester un intervenant. D'où la formulation de mes voeux.

Sachant que ce n'est pas parce qu'ils sont émis, qu'ils vont ou peuvent être réalisés.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyLun 05 Jan 2015, 16:58

Je sais tout cela, vous pensez bien. Mais ce qui me plait avant tout c'est que les libellules ou Odonates appartiennent à la classe des insectes la plus importante et la plus diversifiée du monde animal. Elles comptent plus de 5 500 espèces.

Elles ont une grande capacité à résister à plein de phénomènes redoutables puisqu'elles ont vu naître et disparaître les dinosaures... étant apparu il y a 325 millions d’années bien avant les grosses bébêtes qui elles ont disparu il y a 65 millions d'années et que malgré tout l'on présente aujourd'hui aux enfants pour leur faire peur... aux côtés des humains qui n'étaient pas encore apparus.

Aujourd'hui encore elles font l'actualité puisque les drones les plus performants ont leur forme et l'une des voitures électriques les plus avancées en terme de technique a choisi comme nom .. et oui... la libellule.

Mes souvenirs peuvent remonter loin à ce que vous voyez ; et c'est peut-être pour cela aussi que je m'intéresse à l'histoire de notre ville. Un lieu qui fut propice aux libellules. Si, si... alien cat
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyLun 05 Jan 2015, 17:52

patoo a écrit:
Puisque c’est l’époque des rétrospectives, cela s’est passé en 2014 à Fontenay avec Europe Ecologie – Les Verts…



Plus intéressant que ce qui s'est passé en 2014 sera ce qui va se passer en 2015....

La tribune de Cécile Duflot dans le JDD d'hier laisse à penser que ça va être camp contre camp, gauche sociale-démocrate contre gauche antilibérale et écologique, à l'opposé de la convergence et de l'union des gauches prônés par certains....

Une des conséquence risque d'être une certaine déception chez les électeurs fontenaysiens qui, suivant les consignes de vote du PS, ont voté comme des ânes et des baudets pour une député qui se disait alors "candidate de la majorité présidentielle"...



Céciel Duflot dans le JDD a écrit:
Cécile Duflot : "Mettre en échec la loi Macron est un devoir"

TRIBUNE - Cécile Duflot (EELV) critique la politique écologique de François Hollande et fait de la "mise en échec" de la loi Macron "un devoir". Ce texte serait un recul "dramatique", affirme l'ex-ministre du Logement (2012-2014).

"Il se fait tard pour la planète. Tout le monde s'accorde à dire que, pour notre avenir commun, 2015 doit être l'année de l'écologie. Alors que 2014 a été l'année la plus chaude, l'urgence est de passer à l'action pour le climat. C'est aussi un moment de vérité : l'heure n'est plus aux grands discours contredits par les actes.

Le gouvernement démarre cette année avec un texte paré des atours de la modernité. La loi Macron serait un 'coup de jeune pour la France'. Nous ne pouvons laisser faire un tel tour de passe-passe idéologique. Parce que lorsque l'on cède sur les concepts, on prépare toujours des concessions majeures. Non, la loi Macron n'est pas moderne. Elle est même d'un certain point de vue un grand bond en arrière, une occasion manquée de changer de modèle.

Beaucoup de critiques, souvent justes, ont ainsi pointé les risques sociaux du texte. Mais chose peu dite, ce projet de loi peut également marquer un net recul écologique du quinquennat. Après les timides avancées de la transition énergétique et l'abandon de la taxe poids lourds, ce pas en arrière serait dramatique. Alors qu'en 2015 la France s'apprête à accueillir la conférence mondiale décisive sur le climat, notre pays se doit d'être exemplaire. Or ce texte vient fragiliser le modèle environnemental français, déjà en retard.

Une lecture attentive du texte provoque une grande inquiétude chez les défenseurs de la nature. Une partie du projet de loi vise à 'simplifier' le droit de l'environnement. Alors que le dialogue avait été prôné lors de la conférence environnementale, il s'agit là d'un passage en force. La simplification est parfois nécessaire, je l'ai moi-même menée. Mais la méthode ici proposée est dangereuse. Elle permet d'alléger par ordonnances toutes les mesures du code de l'environnement qui viendraient soi-disant gêner l'activité et la croissance. Or le droit de l'environnement est justement un droit de protection face à la logique de marché qui a trop souvent sacrifié notre avenir pour des profits de court terme. S'il peut finalement être démantelé sur l'autel de l'activité, qu'en restera-t-il demain? Tous les défenseurs de l'environnement le savent, il y a toujours une fausse bonne raison liée à la croissance pour sacrifier une zone naturelle ou contourner des réglementations écologiques.

Par ailleurs, le texte porte aussi atteinte à la transition énergétique française. Après avoir envisagé de valider l'enfouissement des déchets nucléaires, le texte contient finalement des dispositions pour encourager l'exportation de centrales nucléaires. En prônant le transport par car, elle va renforcer le transport routier, premier facteur d'émissions de gaz à effet de serre. Certes, lorsqu'il n'existe pas d'autres alternatives, certaines lignes peuvent être nécessaires. Alors que cela fait des années que l'urgence commanderait d'améliorer les réseaux ferrés secondaires, ce texte organise la concurrence entre le rail et la route. En somme, au nom d'une certaine idée de la croissance, ce texte rompt avec des années d'amélioration progressive du droit en faveur de l'environnement.

En dépit de l'affichage de bonnes intentions vertes, le gouvernement a le tort de mener une course sans fin à la croissance, accrochée à un modèle périmé. À cette cécité écologique s'ajoute un renoncement social. Ainsi, le travail du dimanche, véritable régression et menace pour la cohésion sociale, est proposé sans être capable d'en mesurer l'impact économique. En facilitant le licenciement et en affaiblissant le code du travail, cette loi prend le risque à court terme d'accroître le chômage. En matière de logement, elle encourage les pratiques spéculatives de 'la vente à la découpe', qui menace les locataires aux faibles revenus.

'Moderniser', disaient-ils… Au final, le texte baptisé loi pour l'activité et la croissance, porté par Emmanuel Macron, est en fait un catalogue fourre-tout de vieilles idées des années 1980 enfouies dans les cartons de Bercy. Leur prétendue modernité est un recul. À la vérité, on tourne le dos à la modernité dont notre pays a besoin. La modernité réelle serait d'inventer un nouveau modèle social écologique, capable de répondre aux deux grands défis de notre époque : le dérèglement climatique et la montée des inégalités. La lucidité oblige à constater que ce texte emprunte le chemin inverse. C'est pourquoi mettre en échec cette loi est un devoir pour tous ceux qui ont encore de l'espoir et veulent inventer le siècle qui vient. Parce que parfois, le sursaut se fonde d'abord sur un refus."

Rédaction - Le Journal du Dimanche

dimanche 04 janvier 2015
Source: http://www.lejdd.fr/Politique/Cecile-Duflot-Mettre-en-echec-la-loi-Macron-est-un-devoir-710284
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre


Messages : 5017
Date d'inscription : 08/01/2012

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyLun 05 Jan 2015, 19:46

Dans la loi Macron, Duflot craint donc les modifications du droit de l'environnement, du droit du travail, la concurrence entre car et train, etc.
Il y a matière à débats sans doute. Mais la critique est toujours plus facile. Car les écolos ont-ils une solution ? Non, et c'est Duflot qui le dit :

Cécile Duflot a écrit:
La modernité réelle serait d'inventer un nouveau modèle social écologique, capable de répondre aux deux grands défis de notre époque : le dérèglement climatique et la montée des inégalités.

Outre qu'elle semble ignorer le grand défi économique (et social) qui n'a pas échappé à Macron : être capable de produire en France suffisamment de bien et services pour maintenir notre niveau de vie.
Et d'en exporter suffisamment pour équilibrer nos importations, en particulier de biens dont nous sommes démunis à ce jour.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyLun 05 Jan 2015, 20:38

Lorsque l'on est cocologiste et de gauche (pléonasme) l'économie qui plus est internationale est une abstraction !
On fait de la pédagogie socialiste et on estime que tout étant dit les choses se feront selon les règles de la cocologie gauchisante internationale...

Manque de chance Angela la teutonne et quelques autres viennent nous tirer les oreilles.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyMar 06 Jan 2015, 05:05

Je vous disais qu'il allait être intéressant de voir ce qui allait se passer en 2015 et ça commence fort...

Alors que le dimanche Cécile Duflot, ex-ministre démissionnaire, appelait dans une tribune sur le JDD  à saborder la loi Macron portée par le gouvernement, le lundi De Rugy, président du groupe EELV à l'Assemblée juge lui "souhaitable" un retour des écologistes au gouvernement....

Comment imaginer que les électeurs lambdas ainsi que les ânes et les baudets y comprennent quelque chose ?

Pourquoi les EELV veulent-il revenir au gouvernement, est-ce pour plomber encore un peu plus celui-ci qui n'a pourtant besoin d'aucune aide tant il est capable de se plomber tout seul ?



Dimanche: "Cécile Duflot (EELV) critique la politique écologique de François Hollande et fait de la "mise en échec" de la loi Macron "un devoir"."

Lundi: "Le co-président du groupe EELV à l'Assemblée nationale, François de Rugy, a jugé "souhaitable"que les écologistes reviennent au gouvernement, à l'antenne de BFMTV lundi 5 janvier."



France TV Info a écrit:
De Rugy juge "souhaitable" un retour des écologistes au gouvernement

Le co-président du groupe EELV a relevé une "évolution" du président.

Par Francetv info avec AFP

Mis à jour le 05/01/2015 | 23:35 , publié le 05/01/2015 | 23:35

François de Rugy nostalgique du temps où son parti était au gouvernement ? Le co-président du groupe EELV à l'Assemblée nationale, François de Rugy, a jugé "souhaitable"que les écologistes reviennent au gouvernement, à l'antenne de BFMTV lundi 5 janvier.

"L'année de la conférence climat en France, l'année 2015, si on ne travaille pas ensemble, je ne sais pas quand on le fera", a-t-il ajouté. Mais "si on veut travailler ensemble, il faut évidemment qu'on ait des sujets de travail en commun qui soient constructifs".
Le député note une évolution du président

Les déclarations lundi matin du président en faveur du climat sont-elles une "posture" ? "Non, a répondu le député. Je crois que c'est une évolution et quand une évolution est positive, il faut la saluer". François Hollande "s'engage sur l'écologie et notamment sur l'enjeu du climat. Et nous, les écologistes, nous souhaitons que l'année 2015 soit placée sous le signe de la lutte contre l'effet de serre et le dérèglement climatique".

"Soyons tous mobilisés sur cet enjeu extrêmement important (de la Conférence sur le climat, à Paris, à la fin de l'année). Et tant mieux si le président de la République, ce qui est un peu nouveau, est très mobilisé et engagé sur ce sujet", s'est félicité François de Rugy. "Pour une fois que cet enjeu-là est au premier rang des priorités politiques dans notre pays, ce n'est pas quand même tous les jours, eh bien, il faut s'engouffrer dans la brèche. Et c'est une brèche", a souligné le député.
Source: http://www.francetvinfo.fr/politique/eelv/de-rugy-juge-souhaitable-un-retour-des-ecologistes-au-gouvernement_789081.html
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

vieux-breton


Messages : 3099
Date d'inscription : 07/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyMar 06 Jan 2015, 06:11

Là ou il y a des verts associés aux prises de décisions voilà ce qui se passe.

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1302132-180-pour-le-stationnement-a-paris-cette-mesure-d-anne-hidalgo-est-suicidaire.html
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyMar 06 Jan 2015, 07:51

Une occasion pour rappeler qu'à Fontenay il n'y a pas de stationnement payant. Ce qui n'est pas le cas ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyMar 06 Jan 2015, 07:53

Libellule a écrit:
Une occasion pour rappeler qu'à Fontenay il n'y a pas de stationnement payant. Ce qui n'est pas le cas ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyMar 06 Jan 2015, 08:06

Quoi qu'il fasse, Hollande sera critiqué. Moi, je trouve ça bien qu'il se soucie des générations futures. On verra comment il s'y prend
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyMar 06 Jan 2015, 08:36

Avant de se soucier des générations futures il faudrait déjà que Hollande s'occupe des jeunes qui n'arrivent pas à s'insérer dans le monde du travail et des seniors qui se font jeter et qui partent crever sans avenir à Pôle emploi....

En juin 2012, quand Hollande est arrivée aux affaires, il y avait 2 922 100 chômeurs de catégorie A.....

En novembre 2014, deux en demi après l'arrivée de Hollande aux affaires, il y a 3 488 300 chômeurs de catégorie A....

On fait quoi, on continue à se soucier des générations futures ou à construire des théâtres inutiles, quitte à ce qu'il y ait demain de l'agitation sociale, du sang et des larmes avec en prime quelques DRH ou DAF, ces spécialistes des plans sociaux, qui se balancent à la lanterne ?


Je pense qu'il faudrait quand même redevenir sérieux et enfin admettre que l'urgence absolue pour ne pas dire vitale c'est l'économie du pays, c'est l'amélioration de celle-ci qui améliorera le sort des jeunes qui n'arrivent pas à s'insérer, des seniors qui se font sortir, des retraités qui ont des retraites figées, ...



Dernière édition par a.nonymous le Mar 06 Jan 2015, 09:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

vieux-breton


Messages : 3099
Date d'inscription : 07/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyMar 06 Jan 2015, 09:02

Libellule a écrit:
Une occasion pour rappeler qu'à Fontenay il n'y a pas de stationnement payant. Ce qui n'est pas le cas ailleurs.

Sauf que Fontenay sous Bois est devenu un dépotoir à voiture abandonnée, mais ça la mairie s'en fout littéralement, tant pis pour ceux qui mettent 1/2 heure à trouver une place, après on va venir nous parler de pollution.

Et dire que le stationnement à Fontenay os Bois est gratuit est un mensonge, le stationnement a été privatisé par ceux qui occupent le stationnement de façon illégal et les zones bleue c'est quoi ????
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyMar 06 Jan 2015, 09:10

Dès lors que le stationnement de surface est gratuit, anarchique et non verbalisé, pourquoi s'embêter à payer un parking même si il y en a de disponibles ?

Il n'y a pas de "petit clientélisme", l'épave qui pourrit la rue depuis deux ans peut-être celle d'un électeur...


Valophis a écrit:
Louez un parking

Depuis 2009, le groupe Valophis conduit une politique volontariste de modernisation et de sécurisation des parkings souterrains.

Cette politique se traduit par des travaux lourds de remise à niveau, mais également par la mise en place d'une gestion adaptée en coordination avec les collectivités et les services publics concernés (Vidéo-protection, gestion des accès...).

Le groupe Valophis propose ces places de stationnement à ses locataires. Dans certaines communes, il peut également les proposer à la location à des personnes qui ne sont pas locataires du groupe.

Si vous êtes intéressés et locataire du groupe Valophis adressez vous à votre gardien ; si vous n'êtes pas locataire du groupe Valophis contactez le 01 55 96 55 00.

Le groupe Valophis dispose de places de stationnement dans les parkings suivants :

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos 1420531677
Source: http://www.groupevalophis.fr/louez-un-parking


Dernière édition par a.nonymous le Mar 06 Jan 2015, 09:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyMar 06 Jan 2015, 09:25

Pour ma part je conçois que les écologistes passés au gouvernement s'agitent contre lui : il faut se refaire une virginité avant les prochaines élections... que d'autres écolos souhaitent entrer dans un gouvernement quoi de plus normal ?
Chacun son tour de bénéficier des prébendes officielles...

Ensuite lorsque l'on avance en âge, pouvoir prétendre à une retraite de ministre ou de secrétaire d'état ne se refuse pas.

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyMar 06 Jan 2015, 10:01

@a.nonymous Aujourd'hui à 08:36

On fait les deux, voire les trois, car la vie doit continuer et les travaux publics représentent la plus grande part des investissements créateurs d'emplois.
Hollande fait certainement au mieux ce qui n'empêche pas les interprétations des uns et des autres. Le fait que le chômage de masse progresse n'est pas un micro phénomène franco français. Quant au fait que la régulation du nombre d'emplois est strictement liée au niveau de l'activité des entreprises ce n'est pas nouveau. Vouloir rechercher de la croissance par le développement d'une économie plus verte avec des emplois non délocalisables n'est pas une tare. Ce n'est pas parce que cela n'avance pas assez vite, qu'il faut dire que cela ne doit pas avancer.

Je crois pour ma part à la notion de valeur ajoutée, plus qu'à celle d'une croissance des volumes avec baisse des prix permanente (sans profit pas de réinvestissement possible, et pas de marge non plus) ; le modèle capitaliste a atteint le seuil de la surproduction chronique à bas prix, pour ne pas dire à vil prix. Une spirale non vertueuse qu'il est de plus en plus difficile d'arrêter. Quand on veut ignorer cette réalité on parle d'austérité, plutôt que de parler plus crûment de la paupérisation générale.

On ne devrait pas parler de plans sociaux mais de plans de relance ; et cela ne se fait pas sans moyens. Or les moyens manquent faute d'avoir su mutualiser les monnaies, les dettes et les fiscalités.

La russie voit sa monnaie foutre le camp, l'euro est en train de dévisser, la stagflation fait des siennes, et il ne faut surtout pas parler des années 30.

Le monde n'est pas géré par des DRH ou des DAF qui n'auraient qu'une seule spécialité; celle de détruire des emplois. Mais par des flux macro économiques que les politiques ne savent plus maîtriser. Comme cela fait longtemps que le processus de "non gestion" est devenu la règle, c'est sûr que lorsque l'on se met à vouloir "gérér" la vérité crue apparaît. Cela fait bien longtemps que les états vivent au dessus de leurs moyens.

La part d'investissement baisse constamment au profit du maintien des structures de fonctionnement. C'est vrai dans le public comme dans le privé. Et c'est bien là le drame.

Le patronat attend que l'état soit au levier pour la relance, les collectivités aussi pour ne pas avoir à réduire leur levier de maintien d'emplois locaux, sauf que -l'état providence- est aux abonnés absents, l'état attendant de son côté que chacun prenne ses responsabilités et se contentant de parler de "pacte" éponyme, sans admettre que la concurrence ne permet plus aux entreprises de dégager des marges. Une spirale non vertueuse qui peut à peu prend la forme d'un typhon économique qui balaie tout sur son passage.

A ce niveau de problématique on va dire que concevoir que des rapports entre quelques individus de ci de là, à droite ou à gauche, ont du mal à être au beau fixe, tient de la métaphore.

Ceci dit je trouve que l'on parle beaucoup des vierges et de la virginité ces temps ci. Faute de mieux je suppose.

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyMar 06 Jan 2015, 10:32

Lire que "les travaux publics représentent la plus grande part des investissements créateurs d'emplois" me fait bien rire quand on  sait que par le biais de la sous-traitance ou des travailleurs détachés la plus grande partie de ces emplois sont occupés par des travailleurs venant de pays low-cost...

Si effectivement comme vous le dites "les travaux publics représentent la plus grande part des investissements créateurs d'emplois" alors il faut faire jouer à fond la "préférence nationale" et, avec 3,5 milllions de chômeurs,  faire travailler d'abord entreprises et salariés de droits français....

Pour mémoire on a vu il y a seulement quelques semaines en Gironde des salariés hongrois travailler pour deux euros de l'heure à l'installation de panneaux solaires...

Après et au delà des travaux publics, la question qu'il faudrait se  poser est l'origine de tous les biens de consommations que nous continuons pour l'instant à acquérir comme par le passé... On mange, on s'habille, on achète des véhicules, des ordinateurs, des téléphones, des téléviseurs, des meubles, .... fabriqués par des salariés sous-payés à l'autre bout du monde... Et aujourd'hui même le tertiaire immatériel est délocalisé ou en voie de délocalisation: centres d'appels au Maghreb, gestion des RH en Roumanie, pilotage des centres informatiques en Inde ...

Et là on s'aperçoit que dans un grand marché ouvert il y a un réel problème de concurrence avec les pays low-cost, le salariés roumain ou chinois payé bien moins que le salarié de droit français captant en final l'emploi de celui-ci...

Face à cette situation il n'y a pas trente six solutions: soit on s'adapte pour être concurrentiels quitte à réduire notre train de vie soit on restreint l'ouverture du marché pour se protéger et conserver des emplois, l'idéal étant un mixte des deux...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyMar 06 Jan 2015, 10:57

On est d'accord sur un point. Le low cost n'est pas créateur de valeur ajoutée. Il est le résultat d'une paupérisation générale. Moins on a, plus on va vers le bas coût. vous inversez la chronologie des faits dans votre conclusion. Quand le train de vie est déjà restreint, on n'à plus accès aux produits à haute valeur ajoutée. Là est la spirale non vertueuse de "l'austérité".
Il faut conserver des emplois, mais surtout en créer dans de nouveaux créneaux innovants.
Créer de nouveaux marchés, fussent ils de transition et verts, je le redis, peut nous permettre de passer à une autarcie économique locale et non delocalisables.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyMar 06 Jan 2015, 11:46

emplois verts, innovants et économiquement rentables... cherchez le terme qui détonne parmi les trois cités !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyMar 06 Jan 2015, 18:28

Amgela la teutone... Du tonton dans le texte.
Un lien qui se lit

http://cadtm.org/L-annulation-de-la-dette-allemande
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyMar 06 Jan 2015, 20:37

Pour l'instant en 2015 ce n'est pas Angela la teutonne qui n'arrive pas à boucler son budget !

flambi le président normal d'une république irréprochable dont l'ambition était d'être le leader des pays d'Europe du sud largués par le peloton des bons élèves est même chez les "mauvais" passé à la trappe...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyMar 06 Jan 2015, 20:50

tonton christobal a écrit:
Pour l'instant en 2015 ce n'est pas Angela la teutonne qui n'arrive pas à boucler son budget !

Arrêtez d'embêter Merkel sinon Hollande va être obligé de demander à Ayrault de lui twitter un mot d'excuse en allemand comme quand des députés socialistes avaient eu l’outrecuidance d'écrire que la France ne devait pas toujours être à la remorque de l'Allemagne...

Voir: https://fontenayplateau.forum-actif.eu/t1091-pole-emploi-accueille-la-generation-mitterrand#31708

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyMar 06 Jan 2015, 21:21

Restons encore un peu sur l'accord de Londres de 1953 en sus du lien plus haut qui précise bien le contexte par ailleurs

http://mobile.lemonde.fr/europe/article/2012/02/17/l-allemagne-a-t-elle-une-dette-de-guerre-envers-la-grece_1644633_3214.html
Les Allemands, qui rechignent à financer un secondplan de sauvetage pour la Grèce, devraient se souvenir de toutce qu'ils ont pillé dans ce pays pendant la Seconde Guerre mondiale [...] Avec les intérêts, ce sont 81 milliards d'euros qui sont dus à Athènes. C'est là une autre façon de voir l'Europe et son histoire."

L'homme qui s'exprime ainsi n'est pas un ancien résistant grec, ni même un membre de l'opposition grecque, il n'est pas grec du tout. Il s'agit de l'eurodéputé Daniel Cohn-Bendit, interpellant mercredi 15 février les responsables allemands au Parlement européen au lendemain du refus de la troïka européenne d'octroyer un deuxième plan d'aide de 130 milliards d'euros à Athènes.

"ILS ONT PRIS L'ARGENT GREC ET NE L'ONT JAMAIS RENDU"

L'Allemagne a-t-elle une dette de guerre non réglée envers la Grèce ? La question peut sembler saugrenue, mais elle a le mérite de replacer la crise de la dette que traverse le continent européen dans un temps long. Montrés du doigt comme de mauvais payeurs, étranglés par plusieurs plans de rigueur, excédés par le "diktat" allemand, les Grecs sont de plus en plus nombreux à renvoyer Berlin aux ardoises du passé.

Début 2010, lors d'un voyage en Allemagne, Theodoros Pangalos, alors vice-premier ministre, avait lancé une bombe sur les ondes de la BBC : "Ils ont pris les réserves d'or de la Banque de Grèce, ils ont pris l'argent grec et ne l'ont jamais rendu. C'est un sujet qu'il faudra bien aborder un jour ou l'autre." En décembre de la même année, le secrétaire d'Etat aux finances hellènes, Philippos Sahinidis, était allé plus loin en chiffrant la dette allemande envers son pays à 162 milliards d'euros, à comparer au montant de la dette grecque qui s'élevait à 350 milliards d'euros fin 2011.

Pour le héros de la Résistance Manolis Glezos, l'Allemagne doit 162 milliards d'euros à la Grèce. | AFP/LOUISA GOULIAMAKI

Plus récemment, c'était au tour du héros de la Résistance Manolis Glezos, 89 ans, connu pour avoir décroché le drapeau nazi de l'Acropole en 1941, de réclamer le remboursement du prêt imposé à la Grèce par le régime nazi. "Avec les dommages de guerre", qu'Athènes se réserve toujours le droit de revendiquer, "c'est 162 milliards d'euros, sans les intérêts", estime-t-il.

BATAILLE DE CHIFFRES

Conbien doit l'Allemagne ? 81 milliards, comme le dit Cohn-Bendit ? 162 milliards, à en croire les revendications grecques ? 68 milliards comme l'affirme Le Point ? ou rien du tout, comme le soutient Berlin ? La bataille de chiffres qui entoure cette question est à la mesure de la complexité de la situation.

Nous sommes en 1941. Le 6 avril, la Wehrmacht envahit la Grèce. Elle y restera jusqu'en 1944. Dans son ouvrage Dans la Grèce d'Hitler, l'historien Mark Mazower estime que la Grèce est le pays qui a le plus souffert du joug nazi –derrière la Russie et la Pologne – et qu'elle a subi un "pillage systématique de ses ressources". En 1941, les nazis imposeront en outre à la Banque centrale grecque, comme ils l'ont fait dans d'autres pays, un prêt de 476 millions de reichsmarks au titre des contributions à l'effort de guerre.

Cet "emprunt" ne sera jamais remboursé, pour la simple raison qu'il ne figure pas dans l'accord de Londres de 1953 qui fixe le montant des dettes extérieures contractées par l'Allemagne entre 1919 et 1945. Afin de ne pas répéter les erreurs du traité de Versailles et de ménager ce nouvel allié de l'Ouest face à la menace communiste, les Etats-Unis consentent à réduire la dette de l'Allemagne de moitié. Les victimes de l'Occupation sont priées d'oublier leurs demandes de réparation. L'objectif stratégique des alliés est d'édifier une Allemagne forte et sereine, plutôt que ruinée par les dettes et humiliée.

Washington obtient surtout des pays bénéficiaires du plan Marshall qu'ils renoncent à exiger immédiatement leur dû, repoussant d'éventuelles réparations à une réunification de l'Allemagne dans le cadre d'un "traité de paix". "A partir de là, l'Allemagne s'est portée comme un charme pendant que le reste de l'Europe se saignait aux quatre veines pour panser les plaies laissées par la guerre et l'occupation allemande", résume l'historien de l'économie allemand Albrecht Ritschl, professeur à la London School of Economics, dans un entretien à Der Spiegel (en version française dans Courrier international).

L'ALLEMAGNE A FAIT TROIS FOIS DÉFAUT

Ce sursis permettra à la RFA de connaître un véritable "miracle économique", le fameux Wirtschaftswunder pendant quatre décennies. Et au moment de passer à la caisse, Bonn s'arrangera pour ne pas honorer ses engagements. Le chancelier Helmut Kohl obtient en effet que le traité de Moscou de 1990 entérinant la réunification ne porte pas la mention "traité de paix", une des conditions figurant dans l'accord de 1953 pour d'éventuels remboursements. "C'était un moyen de continuer à fuir les réparations", souligne le Süddeutsche Zeitung (article traduit en français). En approuvant ce traité, la Grèce a perdu, aux yeux de Berlin, toute légitimité à réclamer des réparations. "Dans la pratique, l'accord de Londres de 1953 libéra les Allemands de leur obligation de rembourser leurs dettes de guerre", résume le quotidien allemand.

En d'autres termes, l'actuel champion économique de la zone euro a fait trois fois défaut au cours du XX siècle : dans les années 1930, en 1953 et en 1990. "L'Allemagne n'a pas réglé ses réparations après 1990 – à l'exception des indemnités versées aux travailleurs forcés, poursuit Albrecht Ritschl dans Der Spiegel. Les crédits prélevés de force dans les pays occupés pendant la Seconde Guerre mondiale et les frais liés à l'Occupation n'ont pas non plus été remboursés. A la Grèce non plus." Or "personne en Grèce n'a oublié que la République fédérale devait sa bonne forme économique aux faveurs consenties par d'autres nations", insiste-t-il.

L'avocat allemand Joachim Rollhauser lit une déclaration devant l'ambassade d'Allemagne à Athènes lors d'une manifestation de citoyens allemands réclamant des réparations immédiates pour toutes les victimes grecques du nazisme, le 6 juin 2011. | AFP/LOUISA GOULIAMAKI

En tout et pour tout, la République fédérale n'a dédommagé qu'une fois la Grèce : 115 millions de deutsche Marks (environ 58 millions d'euros). C'était en 1960, dans le cadre d'un accord global avec plusieurs pays européens et Israël. Depuis cette date, l'Allemagne estime s'être acquittée de sa dette. Mieux encore, elle n'hésite pas à rappeler qu'elle a "payé depuis 1960 environ 33 milliards de deutsche Marks d'aides à la Grèce, à la fois de façon bilatérale et dans le cadre de l'Union européenne". A quoi il faut ajouter que la Grèce a bénéficié de plus de 700 millions de dollars de l'époque dans le cadre du plan Marshall.

COHN-BENDIT : UNE QUESTION "MORALE"

Sauf qu'en cette période de crise continentale, tout le monde, y compris en Allemagne, ne se satisfait pas des immenses faveurs accordées à Berlin au lendemain de la guerre. Asphyxiés par leurs dettes et pressés par Berlin d'enchaîner les plans d'austérité, les Grecs sont de plus en plus nombreux à vouloir faire partager une partie de leur fardeau à leurs anciens envahisseurs.

La somme de 162 milliards d'euros évoquée va ainsi bien au-delà du seul remboursement du prêt forcé, qu'on estime dans une fourchette comprise entre 54 milliards et 81 milliards d'euros. Elle englobe en outre les 108 milliards évalués lors de la Conférence internationale de paix à Paris pour la réparation des dommages causés par les troupes nazies sur l'infrastructure économique du pays.

Daniel Cohn-Bendit, lui, se place sur un "plan moral" : "Les Allemands, qui se disent vertueux, estiment que les Grecs ont péché et qu'ils doivent payer. Or, ceux qui ont le plus péché, ce sont tout de même les Allemands, dont la dette a pourtant été effacée parce que les Américains y voyaient un intérêt stratégique. Pourquoi ne pas considérer que sauver la Grèce est stratégique, au lieu de mettre ce pays à genoux ?"

Par Soren Seelow pour le Monde
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyMar 06 Jan 2015, 21:42

Je crois d'ailleurs que la France devrait demander des réparations à l'Italie pour avoir tué Vercingétorix !
De même que la SNCF doit dédommager les familles de déportés, on devrait demander aux familles des mineurs qui ont extrait le charbon des locomotives de mettre la main à la poche...
Pour la guerre de cent ans on doit pouvoir ouvrir un recours contentieux avec les Anglais.

Dans le domaine du ridicule il ne faut reculer devant rien ! y compris attendre le remboursement des emprunts russes qui ont mis quelques familles sur la paille.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyMar 06 Jan 2015, 22:46

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Social10
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyMer 07 Jan 2015, 00:01

L'equally poor...

Une catastrophe sociale tout d’abord

Entre 2008 et 2013, le niveau de vie moyen de la population grecque a chuté de 35 %. 26,5 % de la population active est, aujourd’hui, au chômage.

La Troïka (FMI, Banque Centrale européenne, Commission européenne) a imposé une diminution du salaire minimum de 22 % (32 % pour les moins de 25 ans), une baisse des retraites de 22 %. Le taux de TVA est passé de 19 à 23 %. Les entreprises privées ont pu licencier à tour de bras sans aucune contrainte. L’impôt sur les sociétés a été réduit, les impôts payés par les salariés ont augmenté, notamment une taxe foncière particulièrement injuste. Les salariés du secteur public ont été victimes de multiples charrettes de licenciements. En juin 2012, la radio-télévision publique (ERT), a été brutalement fermée, du jamais vu, même sous la dictature des colonels. Les allocations sociales ont connu une baisse brutale. Les Grecs ne trouvent plus de médicaments et les hôpitaux publics n’ont plus les moyens de soigner la population.

Une catastrophe économique ensuite

En massacrant les salaires, le droit du travail et l’emploi, l’Union européenne, le FMI et les gouvernements grecs de Papandréou et de Samaras ont du même coup écrasé la demande intérieure grecque. La généralisation de l’austérité dans toute l’Europe a passé au pilonla demande extérieure grecque : 80 % des exportations de la Grèce ont pour destination l’Union européenne.

La Grèce est en récession depuis 2008 ! Le PIB a diminué de 26 % depuis cette date. L’équivalent, en France, d’une diminution de 525 milliards d’euros du PIB.

Une catastrophe financière

La dette publique grecque s’élevait à 113 % du PIB grec en 2009, après qu’ait été révélé le maquillage des comptes publics par la droite de Karamanlis, le dirigeant de Nouvelle Démocratie. Elle atteint aujourd’hui 176 % du PIB de la Grèce, malgré la restructuration de cette dette publique réalisée à l’initiative de ses créanciers. L’Union européenne qui avait juré que, jamais au grand jamais, la dette grecque ne serait restructurée, a dû accepter, en catastrophe, une restructuration de 107 milliards d’euros de la dette publique grecque en mars 2012.

Les banques se sont débarrassées d’une partie des titres de la dette publique grecque qu’elles détenaient aux dépens de la Banque centrale européenne (la BCE) qui en possède maintenant 38 %. Les États européens sont donc maintenant responsables de 38 % de la dette publique grecque à proportion de leur apport au capital social de la BCE. Cet apport est environ de 20 % pour la France qui a ainsi récupéré 7,6 % des 250 milliards d’euros de la dette grecque, soit 19 milliards d’euros qui ne sont pas comptabilisés dans la dette publique française. Les banques privées ont réussi, avec la restructuration de la dette grecque, menée à leur initiative, à se débarrasser d’une partie de leurs créances aux dépens de la BCE. C’est depuis le début de la crise financière de 2007-2008, le même schéma qui ne cesse de se reproduire : les dettes privées, notamment celles des banques, sont mises à la charge directe ou indirecte des États et donc, vu les impôts payés par les sociétés, essentiellement à la charge du salariat. Il reste, cependant, 62 % de la dette publique grecque qui reste aux mains de fonds de pension, de fonds spéculatifs, de compagnies d’assurance et de banques privées (européennes ou non).

Une catastrophe politique pour les partis de la coalition gouvernementale

À la suite de ces trois catastrophes, Nouvelle Démocratie est arrivée en deuxième position, derrière Syriza aux élections européennes de juin 2013.

Le petit parti de gauche, Dimar, qui avait accepté de participer à la coalition gouvernementale n’a recueilli que 1,20 % des suffrages aux élections européennes de juin 2014. Il a cessé sa participationet son soutien au gouvernement d’Antonis Samara.

Le troisième larron de la coalition, le PASOK n’en finit pas de dégringoler. Il avait obtenu 43,92 % des voix aux élections législatives d’octobre 2009 et seulement 12,28 % aux législatives de juin 2012. Après n’avoir obtenu que 8,02 % des suffrages avec une coalition (l’Olivier) qui ne comptait pas moins de 6 partis, il est aujourd’huicrédité de 3 à 4 % dans les derniers sondages. Pire, ce parti est en voie d’éclatement entre une fraction fidèle au ministre des Finances d’Antonis Samara, Evangelos Vénizelos, et une autre, dirigée par l’ancien Premier ministre Georges Papandréou. Une leçon qui devait être méditée par tous les partis socialistes européens qui mettent en œuvre les politiques d’austérité et de « réformes structurelles » de la Commission européenne et du TSCG.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyMer 07 Jan 2015, 07:18

Moralité pour sauver le pays continuons à vivre à crédit et à dépenser plus que nous gagnons !

A terme j'ai quelques doutes sur la pérennité du système mais puisque les politicards démagogues y croient...
Depuis quelques dizaines d'années en France, à gauche comme à droite on laisse filer la dette.
C'est que si on veut redresser la barre on va perdre les élections (lesquelles ? toutes) et on ne sera plus au manche, fini les prébendes gouvernementales !
C'est d'ailleurs l'épouvantail : si on perd les élections des vilains pas beaux qui plus est méchants comme tout vont arriver au pouvoir... En vérité, le pire c'est qu'ils vont nous piquer nos rentes de situation !

Malheureusement un jour ou l'autre il faut rembourser et là les brillantes théories s'effondrent.

La solution est trouvée : YAKA pas rembourser ! comme pour les emprunts russes...

http://www.lesechos.fr/economie-france/conjoncture/0204059417846-la-france-perd-sa-place-de-cinquieme-puissance-economique-mondiale-1080769.php

pour flambi qui est dans sa bulle la nouvelle n'est pas encore connue...


Dernière édition par tonton christobal le Mer 07 Jan 2015, 08:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyMer 07 Jan 2015, 07:42

A défaut de venir à bout de notre crise économique, la notre, pas celle de certains autres pays où elle n'existe pas parce que l'on a pris des mesures pour l'éviter notre ministre de l'éducation nationale va réformer l'étude de l'économie.

---------------------------------------------------------------------

Universités: guerre ouverte chez les profs d’économie

La décision de Najat Vallaud-Belkacem de créer une deuxième section d’économie intitulée « Institutions, économie, territoire et société » hérisse les doyens de facultés. Certains y voient un coup de pouce aux chercheurs proches de la gauche.

Pour accomplir une promesse de son prédécesseur, Benoît Hamon, Najat Vallaud-Belkacem vient de décider de créer une deuxième section d’économie au sein du Conseil national universitaire (CNU) – l’instance toute-puissante qui décide des carrières des professeurs – intitulée «Institutions, économie, territoire et société».

Offusqué, Alain Ayong Le Kama, président de la 5e section du CNU, celle des sciences économiques, a convoqué une réunion extraordinaire ce lundi 5 janvier pour demander à ses membres «de se prononcer sur une démission collective». En jeu selon lui, la survie de cette discipline, en voie de balkanisation dans les universités françaises. La quasi-totalité des 20 doyens de facultés d’économie s’opposent aussi à ce projet. Ils affirment ne pas avoir été consultés: «On ne comprend pas. C’est ubuesque», disent-ils rappelant qu’ils soutiennent la diversité des approches économiques. «Nous appelons à œuvrer dans ce sens, et non pas à morceler la discipline au CNU.»

Pour eux, cette nouvelle section «fourre-tout» va essentiellement servir à caser les «ratés» ou «frustrés» du système universitaire : ceux qui n’ont pas réussi à devenir professeurs, ceux qui n’ont pas réussi l’agrégation ou ceux qui n’arrivent pas à se faire publier dans des revues de renom.

L’évaluation de ces nouveaux venus pourrait ainsi ne pas se baser, comme partout ailleurs, sur leurs publications dans les revues internationales: «Un article au sein de la revue française d’économie rurale vaudra autant que celle de l’American Economy Review! Cela va avantager ceux qui font plein de petits essais dans des petites revues. Résultat: le copinage va se développer. Ce n’est pas brillant, c’est très idéologique», commente Alain Ayong Le Kama. Il va par ailleurs s’agir de créer de nouveaux postes de professeurs, de créer une nouvelle filière alors «qu’on a déjà du mal à attirer des étudiants!», s’étonne-t-il. Et ce dans un contexte où le ministère affirme paradoxalement sa volonté de simplifier les formations…

Un président d’université n’y va pas par quatre chemins: «La ministre s’est fait rouler par les gauchistes.» Certains ne manquent pas, en effet, pour caricaturer, d’opposer les «économistes orthodoxes» aux «économistes hétérodoxes» en traduisant par une opposition droite-gauche au sein de la discipline. Les «économistes hétérodoxes» font un lobbying incessant depuis quelques années auprès du ministère par le biais de l’Association française d’économie politique. Eux affirment qu’ils ne veulent pas de cette nouvelle section pour des questions de carrière mais pour des raisons idéologiques: il y aurait à l’université française une pensée dominante orthodoxe «néoclassique» qu’ils appellent aussi la «pensée toulousaine» incarnée par l’École d’économie cofondée par Jean Tirole. De plus en plus théorique, formaliste et mathématique, ils la décrivent comme «trop abstraite» et ne tenant pas assez compte des chercheurs qui outre l’économie utilisent des disciplines comme la psychologie, la sociologie, l’histoire, la philosophie, etc. Ils revendiquent une approche critique post-keynésienne voire post-marxiste.

La conclusion a été donné par le doyen d’économie de l’université de Strasbourg, Thierry Burger-Helmchen:

«À Strasbourg, nous apprécions l’interdisciplinarité. Nous avons des cours sur l’économie du bonheur ou de l’innovation. La vraie question, c’est la qualité des chercheurs. Tirole est très théorique, Piketty s’intéresse à une économie plus appliquée. Et ils réussissent tous les deux. La vraie question, c’est qui est bon, qui est mauvais.»

Extrait de l’article de Marie-Estelle Pech pour le Figaro Etudiant

------------------------------------------------------------------------

Une fois de plus, les socialistes se montrent plus idéologues que scientifiques. Ils voudraient qu’on enseigne aux étudiants comment l’économie devrait fonctionner (selon eux) et non pas, comment elle fonctionne réellement !

Tout est dit : la réalité si elle dérange la doctrine est niée... on ne change pas la doctrine, il suffit de changer la réalité !

étonnons nous d'être dans la panade.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyMer 07 Jan 2015, 09:04

Libellule a écrit:
L'equally poor...

Une catastrophe sociale tout d’abord

Entre 2008 et 2013, le niveau de vie moyen de la population grecque a chuté de 35 %. 26,5 % de la population active est, aujourd’hui, au chômage.
---/---

Et alors ?

En France depuis que Hollande est arrivé aux affaires le nombre de chômeurs est passé de 2 922 100 chômeurs de catégorie A en mai 2012 à 3 488 300 en novembre 2014 soit 566 200 chômeurs supplémentaires en 914 jours....

François Hollande, j'en suis désolé mais c'est lui qui dirige, générant 620 nouveaux chômeurs par jour, on devrait bien finir à défaut de rattraper les allemands et les pays du Nord par rattraper les grecs et les espagnols...

Et peut être qu'à ce moment-là, jeunes non insérés dans la vie professionnelle, seniors jetés à Pôle emploi, retraités aux pensions figées, commerçants en faillite, .... s'uniront dans un vaste mouvement de contestation sociale qui se terminera dans le sang et les larmes...


Dernière édition par a.nonymous le Mer 07 Jan 2015, 09:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyMer 07 Jan 2015, 09:17

Désolé, encore un peu plus pour les Français, mais les Espagnols, au lieu de se raccrocher à flambi qui faisait de la "retape" et se voyait leader des pays du sud en difficulté et capable à ce titre de contrer Angela la Teutonne et quelques autres, se tournent vers les Allemands...

Là encore la stratégie géniale de pépère tombe à l'eau, d'autant que le big boss médiatique italien veut aussi la tête de gondole... ces gens ne comprennent rien à la brillante stratégie française dont l'originalité habituelle ne fait pas recette.

On se demande pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre


Messages : 5017
Date d'inscription : 08/01/2012

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyMer 07 Jan 2015, 10:00

Les contestataires font toujours partir les malheurs de la Grèce de 2008. Veulent annuler sa dette. Mais d'où vient la montagne de dettes grecque, sinon d'une accumulation de déficits antérieurs ?
Souvenirs :
Citation :
L'économie de la Grèce était l'une des plus dynamiques de la zone euro de 2000 à 2007, grâce notamment à l'apport de capitaux étrangers.
Mais en 2000, afin de rejoindre la zone euro, la Grèce fournit de fausses statistiques, divisant par deux le chiffre de son déficit public
(…)
Cependant, à l'automne 2009, alors que la crise économique mondiale touche déjà l'Europe, le nouveau gouvernement décide de dévoiler la vérité sur le déficit budgétaire du pays, qui s'élève à 12,7% et non 6% du PIB.

http://www.touteleurope.eu/les-pays-de-l-union-europeenne/grece.html

Dans des villes en France, il est arrivé d'ailleurs qu'un audit d'après alternance révèle des horreurs comptables.
Les départements aussi : le 93 a "découvert" ses prêts toxiques quand son président communiste fut remplacé par le socialiste Bartolone
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyMer 07 Jan 2015, 10:07

@a.nonymous votre Et alors ? Nous n'en sommes pas encore là en France, et notre modèle social tient encore. Ce qui n'est plus le cas en Grèce. Reste à savoir pour combien de temps encore : il est toujours bon d'appréhender les situations en faisant parfois autre chose que de comparer le salaire roumain au salaire français. C'est ce que je suis en train de faire.

@salamandre il ne faut rien dissimuler, je suis bien d'accord avec vous. Mais il faut aussi savoir affronter avec pragmatisme les réalités économiques ; ce pragmatisme manque depuis des décennies, non par ignorance, mais pour entretenir un système afin d'éviter un nouveau crack boursier. Il se rapproche néanmoins, les cycles économiques sont ainsi faits que le plan de sauvetage s'appelle Marshall ou Rooselvet, il va bien falloir qu'il arrive.


Dernière édition par Libellule le Mer 07 Jan 2015, 10:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos EmptyMer 07 Jan 2015, 10:13

Le modèle social français tient encore... grace à notre déficit dont il est en partie la cause et pour combien de temps ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty
MessageSujet: Re: Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos   Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Cela s’est passé en 2014… Nos meilleurs souvenirs écolos
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» EELV Fontenay : Cela s’est passé en 2016…
» Meilleurs voeux pour 2014
» C'est à Paris que cela se passe, continuez à dormir tranquilles à Fontenay !
» Bientôt la nouvelle année... souvenirs, souvenirs...
» Lorsque cela plait au MEDEF, cela ne peut que plaire aux Français (pensée Macronienne)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne locale :: Tribune libre-
Sauter vers: