Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.
Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.
Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
L’édition Collector de la BD Saint Seiya a été dévoilée par ...
Voir le deal
Le Deal du moment : -30%
Ecran PC Gamer Incurvé – VIEWSONIC VX3218 ...
Voir le deal
189 €

 

 Nous devons combattre (pas trop fort) l'ennemi dont on ne doit pas prononcer le nom !

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Nous devons combattre (pas trop fort) l'ennemi dont on ne doit pas prononcer le nom ! Empty
MessageSujet: Nous devons combattre (pas trop fort) l'ennemi dont on ne doit pas prononcer le nom !   Nous devons combattre (pas trop fort) l'ennemi dont on ne doit pas prononcer le nom ! EmptyMer 15 Juin 2016, 20:31

Hollande ne peut pas combattre efficacement un mal que, par idéologie, il refuse obstinément de nommer !

Voici le script de la déclaration de François Hollande prononcée après le terrible et lâche assassinat de deux policiers par Larossi Abballa, un terroriste islamiste radicalisé.
“Lui était commandant de police, elle, était fonctionnaire au ministère de l’intérieur et ils ont été lâchement par un terroriste hier. C’est un acte incontestablement terroriste, à la fois parce que son auteur, qui a été neutralisé grâce à l’assaut des forces de sécurité, avait lui-même voulu que son acte puisse être reconnu comme un acte de terrorisme. Et l’organisation dont il se réclamait a, elle aussi, revendiqué l’acte“.
“La France n’est pas le seul pays concerné. Nous l’avons vu encore ces jours derniers, aux Etats-unis, à Orlando. Mais nous l’avions vu aussi en Europe et dans d’autres pays du monde. La France est confrontée à une menace terroriste de très grande importance. Chacun se souvient ici de ce qui s’est produit en 2015, au mois de janvier, au mois de novembre.“
Pourquoi le président de la République est-il incapable – ou plutôt pourquoi s’interdit-il – de qualifier d’islamiste ce terroriste ? Pourquoi, François Hollande ne daigne-t-il pas prononcer, même le nom de Daesh ou d’état islamique en se contentant ce citer une vague « organisation » ?
Pourtant le passé de ce terroriste islamique est on ne peut plus clair avec sa condamnation à trois ans de prison pour association de malfaiteurs en vue de préparer des actes terroristes. Son activité sur les réseaux sociaux, avant et pendant l’exécution de son forfait, prouvent son allégeance à l’état islamique !
Mais Hollande n’en a cure ! Le mot d’ordre, créé au lendemain de la tuerie dans les locaux de Charlie Hebdo, et répété en boucle par la gauche et sa presse : « PAS D’AMALGAME« , et son avatar « C’EST PAS ÇA L’ISLAM« reste le fil conducteur de toute la communication de l’Elysée !
Cette attitude destinée probablement à protéger la communauté musulmane de France, qui ont fait, en grande partie la victoire de Hollande en 2012, est totalement contre-productive et ne fait qu’apporter de l’eau au moulin de ceux qui pointent la responsabilité des musulmans accusés, à minima, de passivité vis-à-vis des terroristes qui se revendiquent de l’islam.
Mais si d’autres attentats subviennent – et il est certain qu’il y en aura – certains n’hésiteront pas à passer de l’accusation de passivité à celle de complicité !
Vincent Tournier, maître de conférence de science politique à Grenoble, dans cet article paru dans Atlantico dont je recommande la lecture, témoigne ainsi de ce danger consistant à refuser de nommer le danger :
Mais entre ces musulmans intégrés et les djihadistes violents, il existe toute une gamme de situations très différentes. Les radicaux prospèrent sur un terreau favorable ; ils sont le produit d’une certaine culture, d’une certaine ambiance qui donne un sens à leur engagement, voire les pousse à l’action. Donc, il serait plus juste de voir les choses sous la forme de cercles concentriques : au milieu, les islamistes les plus dangereux, puis les militants radicaux, puis ceux qui les soutiennent, puis encore ceux qui partagent des valeurs communes sans approuver les méthodes, et ainsi de suite jusqu’aux musulmans les plus intégrés et les plus laïcs. Le problème est que la dynamique qui traverse actuellement le monde musulman ne joue pas en faveur d’un détachement du religieux, bien au contraire, ce qui tend à nourrir les processus de radicalisation.
Or, c’est là qu’est toutle nerf du problème. Il s’agit de casser cette dynamique de radicalisation, dont la manifestation la plus visible est la diffusion des normes les plus rigides de l’islam. En somme, il faut lutter à la fois contre l’islamisme et contre l’islamisation, ce qui suppose notamment de reprendre toute la question de la laïcité. Le chantier est ici immense. Mais le fait que le président Hollande préfère esquiver le sujet n’est pas de bon augure. Cela dit, d’autres pays ont également un long travail qui les attend, par exemple la Belgique, devenue le foyer du djihadisme européen.

http://www.je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr/blog/hollande-ne-peut-pas-combattre-efficacement-un-mal-que-par-ideologie-il-refuse-obstinement-de-nommer/

On va nous expliquer que c'est un Français qui a tué d'autres Français... et surtout pas d'amalgame !
Revenir en haut Aller en bas
Robin

Robin


Messages : 1374
Date d'inscription : 13/02/2011

Nous devons combattre (pas trop fort) l'ennemi dont on ne doit pas prononcer le nom ! Empty
MessageSujet: Re: Nous devons combattre (pas trop fort) l'ennemi dont on ne doit pas prononcer le nom !   Nous devons combattre (pas trop fort) l'ennemi dont on ne doit pas prononcer le nom ! EmptyMer 15 Juin 2016, 21:03

A propos, qu'en est-il de la mosquée salafiste de Val de Fontenay, est-elle sous vidéo-surveillance ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Nous devons combattre (pas trop fort) l'ennemi dont on ne doit pas prononcer le nom !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nous avons échoué mais nous restons en place ! c'est l'Europe !
» Vidéos de programme de Fontenay Ecologie
» Vidéos de programme de Fontenay Ecologie
» Nous ne sommes pas de nulle part, nous ne procédons pas de n’importe quoi, ce qui nous donne cette liberté de nous ébattre dans l’altérité sans nous noyer.
» Faut-il combattre les trolls ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne locale :: Tribune libre-
Sauter vers: