Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.
Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -39%
PNY – SSD Interne – CS3030 – 1To ...
Voir le deal
119.99 €

 

 Un fil sur la police

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
joseph1



Messages : 792
Date d'inscription : 08/09/2014

Un fil sur la police - Page 6 Empty
MessageSujet: Un fil sur la police   Un fil sur la police - Page 6 EmptySam 22 Avr 2017, 11:31

Rappel du premier message :

Je m 'autorise à créer un fil sur la Police.
Pour ma part j ' y posterai les articles, se rapportant à ce thème, qui me semblent intéressant. J ' aurai aussi l 'occasion de donner ma vision des choses.

Je commence par un article du Figaro :


Les Femmes des Forces de l'Ordre en Colère se mobilisent

Les familles des policiers et gendarmes, qui ne sont pas soumises à l'obligation de réserve, entendent dénoncer samedi «les conditions de travail, le manque de considération et de moyens».

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/04/22/01016-20170422ARTFIG00015-les-femmes-des-forces-de-l-ordre-en-colere-se-mobilisent.php
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Un fil sur la police - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un fil sur la police   Un fil sur la police - Page 6 EmptySam 13 Juil 2019, 03:10

Citation :
Le « rencard » tourne mal au commissariat de Rouen... La grosse bévue du policier coquin

PN Baptiste LAUREAU Sylvain AUFFRET
Publié le 12/07/2019

Ça cancane. Ça jacasse. Ça jase. Depuis quelques semaines, l’histoire circule sous le manteau – ou plutôt sous l’uniforme – au commissariat central de Rouen. En patrouille, dans les bureaux, au « 12.12 » (la cafétéria), les policiers parlent de « l’affaire ». Parfois désolés, le plus souvent sarcastiques. Il faut dire que « l’affaire » est quelque peu croquignolesque dirait un certain Emmanuel Macron, abracadabrantesque aurait peut-être même ajouté en son temps Jacques Chirac. Il s’agit d’un rendez-vous coquin. Un « rencard », donné au commissariat de police, qui a mal tourné...

Nous sommes un dimanche du mois de mai. David (prénom d’emprunt), la quarantaine, marié et père de famille, navigue, traîne et se perd sur internet. Le policier, qui aime aussi les hommes – c’est son jardin secret –, clique sur un site de mises en relation. Ce n’est pas forcément un site de rencontres gays d’après les explications du policier mais... Mais finalement, le brigadier échange par claviers interposés avec un homme et lui propose une rencontre. Aucune ambiguïté : l’objectif est de passer du bon temps à l’hôtel... de police ! Le rendez-vous est fixé en début d’après-midi au commissariat central, rue Brisout-de-Barneville, siège de la direction départementale de la Sécurité publique (DDSP) de Seine-Maritime.

Comme convenu, vers 14 h, le « bricard » descend l’escalier de « La Grande Maison » et se rend à l’accueil. Il aperçoit un monsieur dans le hall qui correspond à la description de celui avec qui il a échangé sur le web. Les deux hommes se saluent et remontent dans les étages. Dans le bureau de David. L’affaire, la « petite affaire », semble alors engagée. Le policier passe sa main sur le pantalon de son visiteur et touche son sexe en le palpant. « L’homme semble quelque peu surpris par le comportement du fonctionnaire, précise une source judiciaire bien au fait du dossier. Mais dans le cadre du plan Vigipirate, après les attentats, il se dit : Bon... Peut-être que c’est normal... Après tout, pourquoi pas ?!... »

Le gradé défait ensuite la ceinture de son propre pantalon. Et là, patatras ! « Nous nous sommes aperçus tous les deux qu’il y avait un problème. J’ai compris qu’il y avait une grosse méprise de ma part, que je m’étais trompé de personne à l’accueil, confie à notre journal le policier coquin. Immédiatement, je me suis excusé, j’étais très confus, gêné par la situation. J’ai alors raccompagné ce monsieur en bas en m’excusant à nouveau et suis remonté dans mon bureau ».

De retour à l’accueil, l’homme est pour le moins perturbé par ce qu’il vient de vivre. Témoin avec son épouse d’une rixe survenue sur la voie publique qui a eu lieu quelque temps plus tôt, il était convoqué initialement pour être auditionné par des enquêteurs... Il explique alors « son » histoire à un policier. Forcément, dans un premier temps, il n’est pas cru... Son témoignage est surréaliste. Le gardien de la paix sourit, lui demande si ce n’est pas une plaisanterie, et appelle l’un de ses collègues. Ce deuxième policier, lui aussi médusé et amusé par ces déclarations, prend cependant en considération les propos de cet homme et l’oriente vers un agent de police judiciaire (APJ). Le quadragénaire dépose plainte pour « agression sexuelle ». « Et autant vous dire que vu les circonstances et la nature des faits, l’information est remontée très vite et très haut : l’officier de commandement, le commissaire de permanence, le commissaire central, le directeur départemental, la préfecture... Jusqu’à Paris ! », indique une autre source proche du dossier.

Dès le lendemain des faits, David a été convoqué par le directeur départemental de la Sécurité publique en personne. Le commissaire général Philippe Trenec lui a demandé un rapport circonstancié des faits et précisé qu’il saisissait la « police des polices » pour diligenter une enquête administrative en vue d’une – très – probable sanction disciplinaire. Contacté par Paris-Normandie, le DDSP confirme que l’antenne de Rennes de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) mène des investigations. Il n’en dira pas plus. Des investigations judiciaires sont également en cours. Selon nos informations, le procureur de la République de Rouen Pascal Prache – qui n’a pas répondu à nos sollicitations – a ouvert une enquête préliminaire après la plainte déposée.
---/---
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Un fil sur la police - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un fil sur la police   Un fil sur la police - Page 6 EmptySam 13 Juil 2019, 03:11

Citation :
---/---
Anéanti, le policier, très bien considéré et noté par ses supérieurs, est aujourd’hui en arrêt de travail. Il doit changer de service, mais réfléchit à son avenir professionnel. « Je regrette d’avoir pu choquer ce monsieur. Je le regrette sincèrement. Je regrette aussi sincèrement d’avoir organisé ce rendez-vous sur mon lieu de travail... C’est la première fois que je faisais venir quelqu’un au commissariat... » Pour l’homme hameçonné sur le web le dimanche matin, ce devait être aussi « une première » dans un commissariat de police. Finalement, il est reparti bredouille. Et tant pis pour le fantasme de l’uniforme, et les menottes.
https://www.paris-normandie.fr/actualites/faits-divers/le-rencard-tourne-mal-au-commissariat-de-rouen-la-grosse-bevue-du-policier-coquin-AF15321436#
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 792
Date d'inscription : 08/09/2014

Un fil sur la police - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un fil sur la police   Un fil sur la police - Page 6 EmptyVen 19 Juil 2019, 11:42

Langlois,  le policier que Castaner a dans le nez . Alexandre Langlois est une grande gueule ... Et il est en train de le payer très cher. Secrétaire général du syndicat de policiers Vigi, il vient d’être suspendu par sa hiérarchie, donc Castaner, pour "12 mois dont 6 avec sursis".


Ce que nous dit Langlois :
https://youtu.be/_vRtdy7cD0Y
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Un fil sur la police - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un fil sur la police   Un fil sur la police - Page 6 EmptyVen 19 Juil 2019, 12:49

a.nonymous a écrit:

https://www.paris-normandie.fr/actualites/faits-divers/le-rencard-tourne-mal-au-commissariat-de-rouen-la-grosse-bevue-du-policier-coquin-AF15321436#

La connerie en droit français est punissable… lorsque l'on cumule on passe à la caisse.
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 792
Date d'inscription : 08/09/2014

Un fil sur la police - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un fil sur la police   Un fil sur la police - Page 6 EmptyVen 26 Juil 2019, 18:10

Nous n'en sommes qu'à fin juillet et déjà 8 policiers de plus que l'année dernière se sont donnés la mort. Et cela ne semble pas émouvoir les politiques, ni le gouvernement.
Ne pas payer leurs heures supplémentaires à ces officiers corvéables à merci, qui n'ont plus de repos ni de vie de famille, tout cela pour un travail où leur vie est de plus en plus exposée, c'est déjà un crime contre l'esprit.
Mais une des raisons de ces suicides tient probablement au fait que le travail de la police ne sert à rien : on attrape un suspect multirécidiviste, le lendemain il est relaxé et ricane à juste titre. Le laxisme de la justice est probablement à l'origine de ce désespoir. Ne pas être rémunéré suffisamment, ne pas disposer de moyens adéquats devant la délinquance, voir sa vie exposée, travailler dans l'insalubrité, ne pas être reconnu, être mal-aimé du public, tout passe. Sauf quand le sacrifice et le dévouement ne servent finalement à rien pour le maintien de l'ordre et le service de la justice.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Un fil sur la police - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un fil sur la police   Un fil sur la police - Page 6 EmptyVen 26 Juil 2019, 18:17

La police écopait le titanic avec une louche... depuis flanbi et avec le paltoquet ils ont droit à une fourchette pour faire le boulot.

La semaine derniére un policier marseillais expliquait que l'administration lui devait 1200 heures supplémentaires non payées...
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 792
Date d'inscription : 08/09/2014

Un fil sur la police - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un fil sur la police   Un fil sur la police - Page 6 EmptyLun 29 Juil 2019, 14:25

Quand un officier supérieur de Gendarmerie déclare au vu d ' images  « qu’il s’agit bien de violences policières », c’est qu’il a bien vu les policiers  tabasseurs aller matraquer sans raison légale les manifestants et les badauds réfugiés dans un fast-food. ( lien 1 ). Qui leur a donné l 'ordre et pourquoi ?
A contrario , à  aucun moment,  le pouvoir n’a montré de volonté de coincer dans  une nasse les blacks-blocs , les arrêter, les démasquer, les faire juger. Cela fait de nombreuses années que les blacks-blocs détruisent des centres villes; cela fait des années qu 'ils le font en toute impunité. Pour quelles raisons les politiques ne donnent-ils pas l ' ordre à la police de mettre hors d 'état de nuire ces groupuscule ?
Et puisque on aime briser les tabous disons que c ' est cette utilisation politique de la police qui est une des causes de sa dépression. C 'est ce harcèlement permanent du fait des blacks-blocs , cette impuissance voulue à sanctionner  leurs exactions , qui est une des causes du très grave  malaise des policiers, de leur violence qui se reporte sur d 'autres , les gilets jaunes par exemple. Les plus actifs dans ce combat contre les gilets jaunes sont récompensés ( lien 2 ) ce qui constitue une forme de reconnaissance du caractère vital pour le pouvoir politique de cette répression contre les gilets jaunes.

lien 1 :
http://www.profession-gendarme.com/le-colonel-de-gendarmerie-michael-di-meo-est-attaque-par-les-syndicats-policiers-pour-avoir-dit-la-verite/
lien 2 :
https://www.nouvelobs.com/politique/20190718.OBS16091/castaner-a-decore-plusieurs-policiers-soupconnes-de-violences-contre-des-gilets-jaunes.html

La chasse aux gilets jaunes :
https://twitter.com/GiletsJaunesGo/status/1155582666265247745
https://twitter.com/GiletsJaunesGo/status/1155586661960626177
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Un fil sur la police - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un fil sur la police   Un fil sur la police - Page 6 EmptyMar 30 Juil 2019, 16:46

http://www.plateaufontenay.net/t3140p250-un-fil-sur-la-police#112330 ci-dessus suite.....

Citation :
Rouen : un policier soupçonné d'agression sexuelle sur la liste des médaillés de la Sécurité intérieure

Orange avec AFP-Services, publié le mardi 30 juillet 2019 à 14h49

Ce brigadier avait fait parler de lui en mai dernier dans la rubrique des faits divers.

On retrouve aujourd'hui son nom sur la liste des personnels nommés pour recevoir la médaille de la Sécurité intérieure, signée le 16 juin par le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, ce qui a provoqué la colère du syndicat Unité SGP Police.

Visé par une plainte pour agression sexuelle, l'homme avait donné rendez-vous à un autre homme qu'il avait connu sur un site de rencontres au commissariat central de Rouen (Seine-Maritime). "Le brigadier descend à l'accueil, il voit un homme qui correspond au profil de celui avec qui il a donné rendez-vous, il le fait donc monter dans son bureau. Et là, il lui fait baisser son pantalon, lui palpe le sexe et commence à baisser son propre pantalon. C'est là que l'homme s'est dit qu'il y avait quelque chose d'anormal", a raconté à France Bleu Normandie une source policière.

Selon le brigadier mis en cause, il aurait confondu l'homme avec qui il avait rendez-vous avec un autre convoqué au commissariat pour y être entendu en tant que témoin. "J'ai compris qu'il y avait une grosse méprise de ma part, que je m'étais trompé de personne. Immédiatement je me suis excusé, j'étais très gêné et j'ai raccompagné ce monsieur à l'accueil en m'excusant à nouveau", a témoigné le policier dans les colonnes de Paris-Normandie.

Le brigadier serait sous le coup de deux enquêtes, pénale et administrative. Selon France Bleu Normandie, également auto-entrepreneur dans le domaine des systèmes d'alarmes, il est soupçonné d'utiliser les mains courantes pour trouver des clients. Selon le site de la radio locale, L'IGPN, "la police des polices", pourrait rendre ses conclusions à l'automne.

La nomination du brigadier pour une décoration a provoqué la colère du syndicat Unité SGP Police qui exige selon la radio locale son retrait de la liste. Le directeur départemental de la sécurité aurait fait remonter l'affaire jusqu'au ministère, ajoute France Bleu.

Le brigadier, toujours en arrêt de travail, devrait faire l'objet d'un conseil de discipline dans les prochains mois. Son nom pourrait-il être retiré de la liste ? "Le retrait de la médaille de la sécurité intérieure peut être prononcé en cas de condamnation définitive pour un crime ou un délit, ou de sanction disciplinaire du récipiendaire. Si l'un des médaillés est reconnu responsable d'actes contraires à la déontologie ou de faute et sanctionné à ce titre, ou condamné par la justice, la médaille de la sécurité intérieure lui sera retirée", peut-on lire sur le site du ministère de l'Intérieur.  
https://actu.orange.fr/france/rouen-un-policier-soupconne-d-agression-sexuelle-sur-le-liste-des-medailles-de-la-securite-interieure-magic-CNT000001hxHku.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Un fil sur la police - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un fil sur la police   Un fil sur la police - Page 6 EmptyMar 30 Juil 2019, 17:01

Lorsque j'écris que le pays fonctionne le "cul par dessus tête" peut être y a t il une lueur de cohérence dans mon appréciation des situations...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Un fil sur la police - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un fil sur la police   Un fil sur la police - Page 6 EmptyJeu 01 Aoû 2019, 19:03

Lorsque la police décide de ne plus appliquer la loi...

https://www.valeursactuelles.com/societe/pays-bas-la-police-ne-fera-pas-appliquer-linterdiction-de-la-burqa-109596

Sommes nous dans la pré anarchie ?
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 792
Date d'inscription : 08/09/2014

Un fil sur la police - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un fil sur la police   Un fil sur la police - Page 6 EmptySam 17 Aoû 2019, 10:10

Mes connaissances du travail policier me permettent d ' affirmer l 'exactitude de l 'analyse reprise dans l ' article ci-dessous :

Michel Thooris : « Des lobbies mettent la pression sur la police pour assurer l’impunité des dealers »
https://www.bvoltaire.fr/michel-thooris-des-lobbies-mettent-la-pression-sur-la-police-pour-assurer-limpunite-des-dealers/
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Un fil sur la police - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un fil sur la police   Un fil sur la police - Page 6 EmptyDim 15 Sep 2019, 14:36

Encore une bavure !

Citation :
Gers. Après la course-poursuite mortelle avec la police, flambée de violences dans un quartier d’Auch

Publié le 14 Sep 19 à 20:28

Flambée de violences, dans la nuit de vendredi 13 à samedi 14 septembre 2019, à Auch (Gers), après le dramatique accident survenu la veille à Pavie, à quelques kilomètres de là.

« Entre 01H00 et 05H00 du matin, des violences ont éclaté au sein du quartier du Grand Garros, où résidaient deux des occupants du véhicule », a indiqué la préfecture du Gers dans un communiqué, avant de préciser :

Six voitures et huit containers à poubelle ont été incendiés, et deux abribus dégradés.

Toujours selon la préfecture, un groupe d’une quarantaine de personnes a « jeté des projectiles sur les véhicules des pompiers, qui tentaient d’éteindre les feux ». Une source proche du dossier assure également à Actu.fr que « des policiers ont été caillassés lors de l’intervention ». Mais comme le précise la préfecture, aucun blessé n’est à déplorer.

Des policiers du syndicat Alliance témoignent en outre d’inscriptions taguées sur la devanture d’un mobil-home de La Poste : « Œil pour œil, dent pour dent » et « Tu tires, on tire ! ». Des propos que viennent corroborer des photos fournies par un internaute d’Actu.fr.

Ces incidents surviennent quelques heures après le drame survenu à Pavie, au sud d’Auch, où un jeune homme a trouvé la mort, lors d’une course-poursuite avec la police. Il était l’un des deux passagers d’une voiture volée, qui avait refusé de se soumettre un contrôle de police sur la voie publique. Et qui avait foncé sur les forces de l’ordre, à pleine vitesse, avait expliqué Philippe Lavenu, secrétaire régional du syndicat Alliance, à Actu.fr, précisant que l’un de ses collègues avait ouvert le feu :

Il arrivait sur nos collègues qui s’étaient mis en barrage ouvert. Les individus, arrivant à vive allure, ont foncé délibérément sur nos collègues. L’un d’eux a dû se jeter sur le coté pour échapper à la percussion et un autre a fait usage de son arme.

On ignore, pour l’heure, si la ou les balle(s) ont touché la voiture, ou non. C’est après s’être trouvée coincée entre un véhicule de police et un autre de la gendarmerie que la Peugeot 1007 des fuyards serait sortie de la route, avant de faire des tonneaux. Reste qu’à l’arrivée, le bilan est lourd : un mort, deux blessés graves.

L’affaire a suscité un vif émoi dans le Gers. Après les incidents de la nuit, Christian Laprébende, le maire d’Auch, s’est fendu d’un appel au calme. « Quelles qu’en soient les circonstances, la mort d’un jeune est un drame absolu et je comprends l’émotion considérable que cela peut susciter », a-t-il indiqué samedi à nos confrères de l’AFP, tout en « condamnant fermement » les dégradations : « Rien ne justifie que l’on s’en prenne à des biens privés ou publics pour exprimer sa peine ou sa colère ».

Pour faire toute la lumière sur cette affaire, une enquête a été ouverte, confiée par le parquet d’Auch au Service régional de police judiciaire (SRPJ) de Toulouse.
https://actu.fr/occitanie/auch_32013/gers-apres-course-poursuite-mortelle-police-flambee-violences-quartier-auch_27239847.html
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 792
Date d'inscription : 08/09/2014

Un fil sur la police - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un fil sur la police   Un fil sur la police - Page 6 EmptySam 05 Oct 2019, 16:31

Linda Kebbab ( responsable syndicale ) admet que les Black Blocs pourraient être arrêtés mais que les ordres ne sont pas donnés en ce sens !

https://twitter.com/i/status/1179695642270212096
Revenir en haut Aller en bas
paulau



Messages : 288
Date d'inscription : 03/04/2013

Un fil sur la police - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un fil sur la police   Un fil sur la police - Page 6 EmptyMer 11 Déc 2019, 10:40

Un état des lieux de la police réaliste. Soutien à Monsieur Thooris, syndicaliste :
https://www.causeur.fr/michel-thooris-france-police-viry-chatillon-170035
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 792
Date d'inscription : 08/09/2014

Un fil sur la police - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un fil sur la police   Un fil sur la police - Page 6 EmptyLun 27 Jan 2020, 09:52

https://twitter.com/DamienRieu/status/1221385197347835905?s=09
Revenir en haut Aller en bas
paulau



Messages : 288
Date d'inscription : 03/04/2013

Un fil sur la police - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un fil sur la police   Un fil sur la police - Page 6 EmptyLun 17 Fév 2020, 10:01


Un braqueur tué et des individus (une soixantaine)
prennent d'assaut l'hôtel de police à Marseille.

https://actu17.fr/marseille-une-soixantaine-dindividus-tentent-de-sen-prendre-a-lhotel-de-police-apres-laffaire-du-braqueur-tue/
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Un fil sur la police - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un fil sur la police   Un fil sur la police - Page 6 EmptyLun 17 Fév 2020, 10:08

La situation se dégrade partout... dormez braves gens !

On braque un commerce... on braque les archers du roi, ceux ci on l'audace de tirer... on n'est pas habitué à ça.

Avec un peu de chance les policiers seront sanctionnés pour manque de discernement.
Le manque de discernement étant le fait pour un policier d'agir légalement mais d'avoir provoqué ainsi des troubles dans une zone où le calme est "précaire"... et la "tolérance" de mise.

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Un fil sur la police - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un fil sur la police   Un fil sur la police - Page 6 EmptyLun 17 Fév 2020, 10:48

Si un jeune ne peut plus braquer un commerce avec un fusil sans risquer de se faire descendre où va-t-on ?

Castaner démission  !

Ce dont ne se rendent pas compte ceux qui ciblent le police c'est qu'à force de défendre des causes indéfendables comme celle-ci ils finissent par ne plus être crédibles même quand la cause est juste...

L'article du HuffPost avec AFP...

Citation :
À Marseille, après la mort du braqueur du Lidl, l'hôtel de police pris pour cible

Le HuffPost avec AFP 16/02/2020

MARSEILLE - “Assassins!” L’ambiance était très tendue samedi 15 février vers 20h devant l’hôtel de police de Marseille. SelonLa Provence, un groupe d’une soixantaine d’individus composé de jeunes de cités et de membres de l’ultra-gauche ont tenté d’attaquer l’hôtel de police situé dans le 2e arrondissement.

Au son des pétards qu’ils jetaient, les individus ont scandé “assassins!” tout en réclamant la libération des deux braqueurs d’un Lildl en garde à vue depuis samedi soir. Une action qui intervient au lendemain de la mort de l’un des trois braqueurs présumés, après que ce dernier ait mis en joue un policier.

Samedi soir, face aux nombre de personnes mobilisées, la police a dû appeler en renfort la Compagnie de sécurisation et d’intervention (CSI), ainsi que des équipages Bac afin de sécuriser les lieux.

Tout a commencé vendredi vers 19h30 quand “les services de police étaient avisés d’un vol à main armée en cours au préjudice du magasin Lidl de l’avenue des Chartreux”, dans un quartier proche du centre-ville marseillais, selon un communiqué du parquet, qui a confirmé une information du quotidien régional La Provence.

“Les premiers témoignages relatifs à ces faits faisaient état de la présence de fusils et de menaces accompagnées de violences physiques sur les clients et personnels du magasin”, ajoute-t-il.

“Au moins trois malfaiteurs prenaient la fuite (...) avant d’être repérés” par un équipage de la Bac (brigade anti-criminalité) nord, toujours selon le parquet. Une course-poursuite s’est alors engagée “jusqu’à la cité des Marronniers où les malfaiteurs stoppaient le véhicule”.

“Dans des conditions que les investigations préciseront, un fonctionnaire de police ouvrait le feu à plusieurs reprises après avoir été lui-même, puis un de ses collègues, mis en joue par un des malfaiteurs armé d’un fusil”, ajoute le parquet.

La procureure de Marseille, Dominique Laurens, a précisé à l’AFP que le jeune homme touché par les tirs d’un des policiers était bien celui qui les avait mis en joue. Une enquête judiciaire a été confiée à l’inspection générale de la police nationale sur l’usage des armes des forces de l’ordre. Selon le parquet, malgré les appels immédiats de la police aux services de secours, l’homme blessé est décédé sur place.

Le déroulé des faits présenté par le parquet était toutefois mis en doute samedi par un collectif d’habitants de la cité d’où était originaire le jeune homme tué. “Il y a contestation sur le fait qu’il ait menacé les policiers; oui, il y a eu braquage, oui, il y a eu course-poursuite. Selon les témoignages qu’on a pu recevoir, il est sorti du véhicule avec une arme mais il ne l’a pas pointée sur les policiers, il voulait fuir”, a affirmé à l’AFP un porte-parole de ce collectif, Nair Abdallah.

“Des témoins disent qu’il a été roué de coups en étant au sol et menotté”, a-t-il ajouté, appelant la justice à faire “toute la lumière sur ce qu’il s’est passé”.  Soupçonnant “un usage disproportionné de la force” par les policiers, il a estimé que la famille et les habitants avaient “besoin de savoir la vérité”.

“Beaucoup ne font plus confiance à la police nationale, il y a beaucoup de douleur, une famille endeuillée et nous appelons la justice à faire sortir la vérité”, a pour sa part estimé Salim Grabsi, du Syndicat des quartiers populaires de Marseille.

Selon le parquet, plusieurs milliers d’euros et des armes, dont une chargée, ont été retrouvées dans le véhicule des braqueurs présumés.

Une enquête pour “vol à main armée en bande organisée et tentative d’homicide volontaire sur personne dépositaire de l’autorité publique” a elle été confiée à la police judiciaire de de Marseille.

Deux personnes qui tentaient de fuir à proximité du lieu des faits ont été interpellées et placées en garde à vue. Les enquêteurs cherchent à déterminer s’il s’agit des autres occupants de la voiture soupçonnés d’être impliqués dans le vol à main armée.
https://www.huffingtonpost.fr/entry/a-marseille-apres-la-mort-dun-braqueur-presume-lhotel-de-police-pris-pour-cible_fr_5e4930f4c5b64ba29750dde9
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Un fil sur la police - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un fil sur la police   Un fil sur la police - Page 6 EmptyLun 17 Fév 2020, 11:51

Il est curieux tout de même que l'on ne semble pas comprendre que l'exercice de certains métiers dont l'activité est ou devrait être réprimée par la loi présentent des risques pour ceux qui choisissent de s'y investir...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Un fil sur la police - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un fil sur la police   Un fil sur la police - Page 6 EmptySam 22 Fév 2020, 15:11

Citation :
Marche à Marseille pour un jeune tué par un policier après un braquage

Par Le Figaro avec AFP
Publié 22.02.2020

Une rose blanche à la main, quelque 300 personnes ont défilé samedi 22 février à Marseille en mémoire d'un jeune homme d'une cité populaire, Mehdi B., tué il y a une semaine par un policier après une course-poursuite ayant suivi le braquage d'un magasin.

Le cortège, qui a rassemblé des jeunes et des familles, est parti de la cité de Maison-Blanche, d'où était originaire le jeune homme âgé de 18 ans. «RIP Mehdi» (Repose en paix) et «Justice pour Mehdi» proclamaient des banderoles en tête de cette marche blanche. «Il faut que la justice dise ce qui s'est passé», a dit à l'AFP Haoulata, 24 ans. Ancienne habitante du quartier, cette employée de crèche était amie avec la soeur du jeune homme tué et a grandi en côtoyant sa famille.

Beaucoup d'habitants, qui estiment que leur quartier est abandonné par les pouvoirs publics, confient placer leurs espoirs dans la justice pour déterminer le déroulé des événements du 14 février.

Selon les premiers éléments communiqués par le parquet de Marseille, ce soir-là, après un braquage commis dans un magasin proche du centre-ville, trois malfaiteurs présumés avaient pris la fuite en voiture et avaient été poursuivis par des policiersde la BAC nord. Les fuyards avaient stoppé leur véhicule dans la cité des Marronniers.

«Dans des conditions que les investigations préciseront, un fonctionnaire de police ouvrait le feu à plusieurs reprises après avoir été lui-même puis un de ses collègues mis en joue par un des malfaiteurs», avait indiqué le parquet samedi 22 février. La procureure Dominique Laurens avait indiqué que le jeune homme blessé mortellement était celui qui aurait mis les policiers en joue.

Un collectif d'habitants de Maison-Blanche s'interroge sur le fait qu'il ait menacé les policiers, sur la foi de témoignages de gens présents sur les lieux des faits. «Des témoins disent qu'il a été roué de coups en étant au sol et menotté», a-t-il ajouté, soupçonnant «un usage disproportionné de la force» par les policiers.

Une enquête judiciaire a été confiée à l'inspection générale de la police nationale sur l'usage des armes des forces de l'ordre.

Le jeune garçon mortellement touché par le tir du policier était connu des services, il avait déjà fait de la prison pour braquage par le passé.

«Personne ne doit mourir lors d'une interpellation, sauf s'il fait feu sur la police. On préférerait qu'il soit des années en prison plutôt qu'il soit mort», a déclaré à l'AFP un des membres du collectif, Nair Abdallah. «Vous n'aurez pas de discours de haine sur la police. Les policiers ne sont pas tous mauvais comme les jeunes dans les quartiers ne sont pas tous mauvais (...) On les appelle à un dialogue pour qu'il n'y ait plus de mort comme ça», a-t-il ajouté.

Dans cette affaire, la procureure de Marseille a requis le placement en détention provisoire contre l'un des auteurs présumés du vol à main armée, arrêté après les faits. Selon le parquet, plusieurs milliers d'euros et des armes ont été retrouvées dans le véhicule des malfaiteurs présumés.
https://www.lefigaro.fr/flash-actu/marche-a-marseille-pour-un-jeune-tue-par-un-policier-apres-un-braquage-20200222

Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 792
Date d'inscription : 08/09/2014

Un fil sur la police - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un fil sur la police   Un fil sur la police - Page 6 EmptyJeu 19 Mar 2020, 07:17

Police et coronavirus.
A lire. En particulier les commentaires sur l 'absence de masques :

https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/politique/masques-interdits-desorganisation-totale-risques-de-contagion-les-policiers-revoltes-par-la-gestion-de-la-crise-du-coronavirus-117163


Soutien à la police.
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 792
Date d'inscription : 08/09/2014

Un fil sur la police - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un fil sur la police   Un fil sur la police - Page 6 EmptyMar 07 Avr 2020, 04:15

La police inspecte un immeuble. Elle se fait insulter. Elle ne peut réagir :
https://twitter.com/DamienRieu/status/1246506557132673029
Revenir en haut Aller en bas
Smile



Messages : 730
Date d'inscription : 27/09/2010

Un fil sur la police - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un fil sur la police   Un fil sur la police - Page 6 EmptyMar 07 Avr 2020, 10:24

Il y aura toujours une association ou un parti pour défendre ces individus!
Au moins, confiné on ne les croise pas et ça me fait bien des vacances Smile
Revenir en haut Aller en bas
paulau



Messages : 288
Date d'inscription : 03/04/2013

Un fil sur la police - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un fil sur la police   Un fil sur la police - Page 6 EmptyVen 15 Mai 2020, 10:41

Il faut lire le New-York Times pour savoir ce qui arrive à la police française :
https://twitter.com/GaultierBes/status/859748640084168704
Revenir en haut Aller en bas
paulau



Messages : 288
Date d'inscription : 03/04/2013

Un fil sur la police - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un fil sur la police   Un fil sur la police - Page 6 EmptyMar 16 Juin 2020, 05:15

Un texte à lire :

http://www.profession-gendarme.com/message-dun-policier-message-de-tous-les-policiers-a-ceux-qui-ne-savent-rien/

extraits :
"
.................Enfile mon uniforme de policier et monte dans un véhicule sérigraphié « Police », floqué de nos trois couleurs nationales et tu y découvriras une dure réalité….

Tu commenceras ta journée par devoir apposer un scellé sur le cercueil d’un nouveau-né. Cela s’appelle une vacation funéraire.
Ton café du matin prendra tout de suite un goût particulièrement amer.

Mais ne te démonte pas, cela fait parti du quotidien et d’autres choses t’attendent…

Tu iras ensuite sur un accident de la route, et tu y verras un gamin de 18 ans, le crâne fracassé sur le tableau de bord, le corps si déformé que tu peineras à croire que ce n’est pas un mauvais rêve. Tu iras sonner, à l’heure du déjeuner, à la porte d’une famille heureuse, qui t’ouvrira avec un sourire se mélangeant aux effluves d’un repas préparé généreusement par l’amour d’une mère pour son foyer; afin de leur annoncer qu’ils viennent de perdre l’être le plus cher à leurs yeux.
Tu feras face aux hurlements de douleurs de cette maman qui te tombera dans les bras, à la limite d’une hystérie humaine dont l’existence t’étais jusque-là bien inconnue.

Tu repartiras et iras prendre ta pause déjeuner, devant malgré tout garder la tête haute et rester lucide, car d’autres gens comptent sur toi…

Un appel radio t’enverras récupérer une gamine violée dans une cave, te regardant avec des yeux dans lesquels brille une lueur mêlée de honte et d’humiliation, au reflet d’une âme vidée par la violence et l’inimaginable abomination qu’elle vient de subir.
Il te faudra trouver les mots pour lui apporter une once de chaleur qu’elle sera de toute façon incapable de recevoir…

Tu te dirigeras ensuite dans un bel immeuble, à la façade raffinée et à l’intérieur somptueux, frapper à la porte d’une personne âgée, dont les proches n’ont plus de nouvelles.
En pénétrant à l’intérieur, tu découvriras, au sol, le cadavre d’un homme de l’âge de ton grand-père, décédé dans la solitude la plus totale car délaissé par ceux qui l’entouraient, en état de décomposition avancée. Vision d’un corps que même les films d’horreur les plus crus n’osèrent jamais te montrer.
Les photos aux murs et les souvenirs en tout genre te feront parcourir malgré toi le fil de sa vie. Tu plongeras au jour de son mariage, verras les photos de ses enfants et petits-enfants, les anniversaires passés et multiples joies de sa vie, tout en étant l’unique et privilégié témoin de sa fin la plus triste.

Puis, sortant de l’immeuble, tu iras en soutien d’autres collègues, pris sous les projectiles de jeunes gamins de 15 ans. Tu sais, ces « chances pour la France », à la violence sans cesse légitimée par leur pauvreté et leur discrimination quotidienne.
Tu leur feras face, et te feras insulter, toi ainsi que toute ta famille, pour une raison que tu ignores, hormis le fait de représenter un pays pour lequel ils n’éprouvent que haine et désir de vengeance, mais dont les aides sociales leur assurent la tranquillité de la vie qu’ils n’auraient certainement pas dans le pays dont ils revendiquent leurs origines…

Des boules de pétanque et des machines à laver pleuvront des toits d’immeubles, manquant de te fracasser le crâne à la moindre inattention de ta part, t’assurant une mort certaine en cas d’impact soudain.

Tu prendras des crachats au visage, te réduisant à l’état d’animal pour ces jeunes qui n’hésiteront pas, lorsque l’occasion se présentera, à te brûler vif dans ton véhicule de service.
Tu tenteras malgré tout d’en interpeller un, avec la violence que cela implique et qui n’est que la seule réponse possible face à ce que tu reçois..............
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 792
Date d'inscription : 08/09/2014

Un fil sur la police - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un fil sur la police   Un fil sur la police - Page 6 EmptyMar 30 Juin 2020, 04:53

Quand la police choisi où aller patrouiller et où ne pas aller pour ne pas se retrouver avec une émeute identitaire et le préfet et le ministre sur le dos, c'est la preuve de la présence de communautés qui font la loi.
Revenir en haut Aller en bas
paulau



Messages : 288
Date d'inscription : 03/04/2013

Un fil sur la police - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un fil sur la police   Un fil sur la police - Page 6 EmptyVen 10 Juil 2020, 16:59

La répression policière fait rage en France. Les policiers sont des monstres assoiffés de sang. Des tortionnaires hargneux, redoutables, impitoyables, qui font vivre à d'innocentes racailles un indicible calvaire.
Ah, ils ont le beau rôle, les policiers, ça ne fait aucun doute. De vrais cow-boys dominateurs et arrogants. La preuve ? Ils se suicident trois fois plus que les autres Français. Les policiers, hein. Pas les racailles...

source : blog les minuscules
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 792
Date d'inscription : 08/09/2014

Un fil sur la police - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un fil sur la police   Un fil sur la police - Page 6 EmptyLun 12 Oct 2020, 12:08

Lorsque des individus agressent les policiers et utilisent les armes qu'ils leur ont dérobées, il s'agit bien là, d'éléments de guerre civile. De même lorsque un commissariat est attaqué par quarante voyous.
Malheureusement, les fonctionnaires de police ou de gendarmerie n'osent pas faire usage de leurs armes, de peur de se retrouver en garde à vue comme un vulgaire délinquant, voire de se faire taxer de raciste ou, pire encore, de déclencher des émeutes dans toute la France.
La police est moralement désarmée.
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 792
Date d'inscription : 08/09/2014

Un fil sur la police - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un fil sur la police   Un fil sur la police - Page 6 EmptyMar 13 Oct 2020, 15:42

La mort des policiers émeut mais ne suscite pas d'émeutes. Celles de Français en général qui se trouvaient au mauvais endroit et au mauvais moment non plus. Seule la mort des délinquants suscite des émeutes : tant qu'aucun gouvernement n'aura fait de véritable "plan de bataille" pour répondre à d'éventuelles émeutes les dégâts, les morts ne feront que s'accumuler. Et ce plan nécessitera des lois d'exception et des structures d'emprisonnement et des mesures de renvoi des illégaux réellement effectuées.
Acceptons les émeutes et leurs conséquences parce qu'il vaut mieux des émeutes maintenant, qu'une guerre civile dans 1 an, 2 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Un fil sur la police - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un fil sur la police   Un fil sur la police - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un fil sur la police
Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: