Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.
Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.
Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Tome 34 édition collector de My Hero Academia : où le précommander ...
17.25 €
Voir le deal

 

 Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire»

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» Empty
MessageSujet: Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire»   Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» EmptyMar 18 Juil 2017, 01:55

http://www.leparisien.fr a écrit:
Seine-Saint-Denis : un mur antidrogue attaqué à la disqueuse par les trafiquants
Saint-Ouen|N.R.|17 juillet 2017, 20h50 | MAJ : 17 juillet 2017, 20h51

Les trafiquants ont fait sauter une partie de l’obstacle en employant les grands moyens.

Lundi après-midi, à leur arrivée dans la cité Charles-Schmidt, les policiers n’ont retrouvé que la disqueuse qui avait servi à scier une partie du mur antidrogue. Les auteurs avaient disparu. Le bailleur, Seine-Saint-Denis Habitat, avait installé une structure en bois en haut de ce promontoire, dans le but d’empêcher les guetteurs d’y grimper.

Ce muret d’environ 3 m de haut servait de tour de contrôle aux dealeurs. Ils y avaient installé des chaises et guettaient l’arrivée de la police. Quelquefois, ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire». Le bailleur avait décidé de les priver de ce site stratégique pour leur juteux business. Le point de deal de la cité est considéré par les policiers comme l’un des trois plus rémunérateurs de Saint-Ouen avec un chiffre d’affaires avoisinant 10 000 euros par jour. Il fait partie de l’une des nombreuses zones de sécurité prioritaire (ZSP) qui couvrent la ville.

Les trafiquants ont donc entrepris faire sauter l’obstacle en employant les grands moyens. Peu de temps après le passage des forces de l’ordre, les guetteurs avaient repris leurs occupations. Contrôles répétés et interpellations ne suffisent pas à faire tomber ce haut lieu du trafic de drogue en lisière de Paris.
Source: http://www.leparisien.fr/saint-ouen-93400/saint-ouen-le-mur-antidrogue-attaque-a-la-disqueuse-par-les-trafiquants-17-07-2017-7140321.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» Empty
MessageSujet: Re: Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire»   Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» EmptyMar 18 Juil 2017, 06:26

Et pendant ce temps là les humanistes de pacotille nous bassiner avec l'état de droit et les malades souffrant de cécite volontaire nous expliquent que les "zones de non droit" sont des inventions du FN...

Avec de tels fumistes aux manettes nous ne sommes pas sortis du pétrin.

Ceux qui pavoisent avec des drapeaux étrangers pourraient avantageusement concrétiser leur initiative en regagnant le pays dont ils sont si fier... mais à ce point du raisonnement ils sortent la CNI française.

Nb magnifique illustration du "vivre ensemble" si cher à nos démagogues.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» Empty
MessageSujet: Re: Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire»   Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» EmptyMar 18 Juil 2017, 07:23

Les zones de sécurité prioritaires ont été créées en juillet 2012.

Les zones de sécurité prioritaires ont été définies sur des critères relatifs à l’insécurité et aux déséquilibres socio-économiques constatés.

Avant tout, il s’agissait d’appliquer une méthode visant à concentrer les efforts sur un nombre réduit d’objectifs, afin d'obtenir, par là-même, des résultats concrets au bénéfice de la population.

Ces efforts concernent tous les acteurs de la police nationale : si la sécurité publique est impliquée dans le dispositif, la police judiciaire, la PAF, les CRS… le sont tout autant. L’enjeu est bien d’obtenir sur le terrain un effet multiplicateur grâce à l’action conjointe des services, chacun apportant son savoir-faire et sa « valeur ajoutée » au dispositif global.

Cette action collective à été mise au service d’objectifs partagés, ciblés, évolutifs et adaptés aux particularités des territoires concernés et de la délinquance constatée.

Ni le FN, ni les autres partis d'ailleurs ne vont se plaindre que ces zones aient été identifiées. Au nombre de 80 aujourd'hui, Elles concernent une population de 1600000 habitants.

En les créant le gouvernement Valls voulait faciliter la mobilisation pour déboucher sur des résultats tangibles :Faire baisser la délinquance et améliorer concrètement les conditions de vie des habitants des quartiers concernés.

Tout cela ne pouvant se faire sans la collaboration active de tous les partenaires locaux de la police nationale : justice, éducation nationale, municipalités, bailleurs, transporteurs, associations…

Les habitants sont les premiers concernés.
C'est bien de décrire les actions qui sont menées dans les zones concernées.

Saint-Ouen fit partie de la première vague concentrant à elle seule 7 zones (Cités Cordon, du 8-Mai-1945, Soubise, Dhalenne, Charles-Schmidt, Paul Vaillant, 32 rue Émile Zola).

Lucide le maire Udi de la ville déclarait en Mars 2016 :

Le ministre de l’Intérieur m'a recu pour poursuivre le plan d’action contre la drogue renforcé en 2015 par Bernard Cazeneuve. Je lui ai demandé d’être attentif à ce sujet. Un équipement public fermé à cause de la drogue, ce n’était pas encore arrivé… Il s'agissait d'un gymnase squatté par des dealers.

" Quand on a autant de Zones de sécurité prioritaires (ZSP) dans une ville, on peut imaginer que la présence des dealeurs a forcément un impact sur les équipements publics. La mobilisation doit être permanente."

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/10/18/01016-20161018ARTFIG00307-la-carte-de-france-des-zones-de-securite-prioritaires.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» Empty
MessageSujet: Re: Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire»   Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» EmptyMar 18 Juil 2017, 07:46

Résultat 5 ans après : situation dégradée !

On a beaucoup commissionné, réunioné, distribué du pognon aux assoces... les archers du roi ont tapé des procédures, se sont fait taper dessus (moindre mal des fois ça tire) et les loubards impunis font la loi et sévissent de plus belle.

En revanche la justice elle ne sévit pas beaucoup.

En mariée de zone de non droit qui n'existent pas nous avions un spécialiste du forum qui en niait l'existence...

Dans un état de droit on ne fermé pas un gymnase squatté par des dealers ! On met les dealers hors d'état de nuire et on fait fonctionner l'équipement !
Bel exemple de logique étatique cul par dessus tête ! Avec des pieds nickelés pareils aux manettes pas surprenant que ce soit la pagaille dans le pays.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» Empty
MessageSujet: Re: Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire»   Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» EmptyMar 18 Juil 2017, 07:56

Le contexte du mur de Saint Ouen ne date pas de 5 ans
http://www.la-croix.com/France/A-Saint-Ouen-habitants-opposent-anti-dealers-2017-01-10-1300816038
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» Empty
MessageSujet: Re: Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire»   Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» EmptyMar 18 Juil 2017, 08:02

Le mur non mais les zones de sécurité datent de 5 ans... on en juge l'efficacité et celle du gouvernement.

Les zones de non droit ne se limitent pas non plus à une ville... c'est parti pour la journée sodomisation de mouches avec incompréhension feinte pour justifier l'injustifiable.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» Empty
MessageSujet: Re: Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire»   Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» EmptyMar 18 Juil 2017, 08:06

Faut-il encore ne pas se tromper de mouvements de menton.

Cet article se laisse lire en complément du lien précédent
http://www.francesoir.fr/societe-faits-divers/saint-ouen-les-habitants-opposent-un-mur-anti-dealers-lutte

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» Empty
MessageSujet: Re: Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire»   Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» EmptyMar 18 Juil 2017, 08:12

Désolé menton fatigué, baballe rangée d'ailleurs tout va bien a pu bobo !
Pas de temps à perdre aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» Empty
MessageSujet: Re: Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire»   Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» EmptyMar 18 Juil 2017, 08:20

Tant mieux.

Extraits d'un interview de William Dellanoy maire de Saint Ouen :

"La police agit et bien. D'ailleurs, en démantelant des filières, elle a déstructuré le marché que se partagent diverses bandes. Depuis le début de l'année, ces dernières se livrent alors à une véritable guerre pour récupérer les trafics abandonnés par ceux qui ont été arrêtés. Mais l'action des forces de l'ordre ne suffit pas. Il faut repenser certains quartiers, les redynamiser, remettre en état les équipements sportifs.

Ïl nous faut des moyens. Saint-Ouen est la troisième ville, la plus endettée de France. Nous espérons que l'État nous aidera.

Il faut que l'État se donne les moyens d'éradiquer ces trafics. Si ce n'est pas le cas, alors, songeons à dépénaliser l'usage du cannabis. Cela ne sert à rien de vouloir lutter contre un commerce illicite extrêmement juteux si on n'agit pas en conséquence."

Une nouvelle fois, William Delannoy en appelle à un débat national sur la légalisation du cannabis. « Est-ce qu’on est capable d’éradiquer le trafic avec une politique de répression ? Si ce n’est pas le cas, si nous n’en avons pas les moyens, il faut chercher une autre méthode et étudier la piste de la légalisation ou de la dépénalisation*. Personnellement, je suis pour la légalisation. »

* Avec la légalisation, le cannabis deviendrait une substance légale, à l’image du tabac. Il pourrait donc être vendu en commerces, en bureaux de tabac ou bien uniquement en pharmacie, comme certains le proposent.

Avec la dépénalisation, l’usage de la drogue ne ferait plus partie des délits et ne serait donc plus puni pénalement. La culture et le commerce resteraient interdits mais la consommation serait soit autorisée, soit sanctionnée d’une contravention.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard


Messages : 4188
Date d'inscription : 08/07/2010

Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» Empty
MessageSujet: Re: Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire»   Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» EmptyMar 18 Juil 2017, 08:50

Citation :
Avec la dépénalisation, l’usage de la drogue ne ferait plus partie des délits et ne serait donc plus puni pénalement. La culture et le commerce resteraient interdits mais la consommation serait soit autorisée, soit sanctionnée d’une contravention

Outre la contradiction incluse dans cette phrase je m'insurge contre celle de l'idéologie des écologistes qui veulent le naturel en toutes choses, certains rejetant la consommation de tout produit d'origine animale, d'autres inscrits dans d'autres chapelles s'opposant aux vaccins, à l'allaitement naturel, etc...
Dans le même temps l'état augmente le prix du tabac, limite la vente des medicaments à base de codéine et relance les vaccinations obligatoires.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» Empty
MessageSujet: Re: Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire»   Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» EmptyMar 18 Juil 2017, 09:11

Sauf que ces propos sont tenus par un Udi à la tête d'une ville comptant 7 zones de sécurité prioritaires. Un maire qui face à certaines réalités pose des questions clefs. Sur l'efficacité de la répression face à un marché juteux.

Il parle dépénalisation ouvrant le champ à deux options. Non contradictoires mais alternatives. Ou/ou. Soit/soit.

Fillon défendait lui même cette idée de contraventions...

A Nice ce fut l'option répression qui fut choisie.

http://m.nicematin.com/nice/a-nice-la-delinquance-flambe-en-zone-de-securite-prioritaire.2086685.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» Empty
MessageSujet: Re: Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire»   Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» EmptyMar 18 Juil 2017, 17:07

Les ministres de l'intérieur successifs auraient ils une responsabilité dans la situation ou doit on s'attendre à ce que les polices municipales à qui on refuse des pouvoirs juridiques de la police nationale et de la gendarmerie soient une fois de plus mises en cause...

Ne parlons pas de la justice... les prisons sont pleines donc on ne peut flanquer au trou les truands.

Tout ça c'est de la faute de sarko et du motodidacte...

cela n'explique pas cependant que l'on puisse placer des drapeaux d'un pays étranger pour signaler l'extra territorialité d'une partie du territoire national placé sous le commandement des dealers.

C'est curieux à Fontenay les problèmes de sureté ne sont pas du ressort du maire mais du gouvernement mais ailleurs surtout dans les villes de droite et que le gouvernement est de gauche c'est le contraire.

POur soutenir de telles imbécilités il ne faut pas manquer de mauvaise foi ou être totalement stupide. On peut choisir encore que l'on puisse cumuler les deux !

Pour conclure dans le sujet : Ceux qui portent haut ces drapeaux pourraient aller au bout de leurs idées et les mettre en pratique en rejoignant ces pays dont visiblement ils ont la nostalgie


Dernière édition par tonton christobal le Mer 19 Juil 2017, 06:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» Empty
MessageSujet: Re: Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire»   Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» EmptyMar 18 Juil 2017, 17:39

J'imagine le franchouillard qui après avoir attendu parfois des années obtient un logement dans ce genre  de cité de banlieue gangrénée par le deal...

Ce franchouillard il rame toute la journée comme sa femme pour arriver avec son SMIC amélioré à se payer quelques plaisirs tel un téléphone Wiko ou une Logan d'occasion avant peut être de se retrouver un jour à Pôle emploi quand son job sera délocalisé en Roumanie ou au Maroc... Même si ça ne lui est pas encore arrivé, il connait bien ce genre de situation parce que c'est à arrivé à son beau frère ou à son cousin...

Et que voit-il de sa fenêtre au delà de son cadre de vie pourri ce franchouillard ?

Des algériens et marocains, ils affichent le drapeau de leur pays, qui n'en branlent pas une, font du business, se paient le dernier iphone et roulent en SUV BM ou Merco...

On aurait presque pitié de ce franchouillard mais voilà il ne mérite pas notre pitié car c'est un sale raciste, xénophobe, fasciste, populiste, ..., j'en passe, qui a soutenu la déchéance de nationalité et qui vote Marine Le Pen alors pensez bien, nous qui sommes des humanistes nous n'allons pas avoir de pitié pour ce genre d'individu...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» Empty
MessageSujet: Re: Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire»   Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» EmptyMar 18 Juil 2017, 18:01

Déjà je ne suis pas sûr qu'un nouvel arrivant dans une cité difficile aimerait qu'on le traite de franchouillard au premier second ou troisième degré. Surtout s'il s'agit de quelqu'un qui cherche un logement depuis longtemps. Fut il athée, juif, catholique, ou musulman. Blanc, métisse, basané, ou que sais je. Amateur de couscous ou de viande rouge pinard frites.

Quant à sa présumée aversion des autres, cela reste à voir.
Une pensée attendrie pour le film le Vieil homme et l'enfant.

Qu'il soit ainsi précatalogué me paraît un peu rapide Même en invoquant la notion de pitié.

Moralité provisoire : au pays des borgnes aurait on pitié des aveugles?

Souvenirs :

Jean-Marie Le Pen affirma d'abord qu’il avait perdu son oeil en défendant un ami algérien, Ahmed Djebbour, lors d’un meeting à la Mutualité, le 28 mars 1958. L’intention est claire : exalter son courage physique et affirmer qu’il n’est, en aucun cas, raciste.

Cette histoire de l’oeil est diffusée aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du parti d’extrême droite. Dans une sorte de questionnaire de National Hebdo (1985) – destiné à fournir aux militants des réponses clés en main pour les guider et éviter les impairs langagiers – est écrit ceci : « C’est en faisant la campagne d’Ahmed Djebbour, un musulman qui voulait rester français, qu’il a été frappé à terre de façon affreuse et qu’il a perdu un œil. »

En réalité, Jean-Marie Le Pen ne perd pas son œil à ce moment. C’est quelques années plus tard, (1970) après une opération de la cataracte – visant à lui mettre une prothèse – qu’un bandeau est placé sur son oeil gauche.

"C'est psychologiquement important. L'œil est un élément d'appréhension de la réalité, on ne voit pas de la même manière avec un œil qu'avec deux, et en particulier en profondeur, il y a un effet de perspective qu'on n'a pas et auquel on doit se réadapter".
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» Empty
MessageSujet: Re: Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire»   Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» EmptyMer 19 Juil 2017, 06:56

Les "franchouillards" qui vivent dans ces villes se foutent des yeux de le pen !

Encore un exemple de fil que l'on veut véroler car dérangeant !

En revanche si le pen voit mal il n'est pas responsable de la situation et il est dommage que ceux qui ont deux bons yeux et sont aux manettes non seulement ne voient pas, mais ne sachent pas et surtout étant les patrons du pays où de la ville ne traitent pas le problème.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» Empty
MessageSujet: Re: Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire»   Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» EmptyMer 19 Juil 2017, 07:38

C'est les deux yeux bien ouverts que l'on doit aborder la difficile situation des zones de sécurité prioritaire. Pas avec des ornières pseudo identitaires. Même si des délinquants jouent la provoc pour favoriser cette montée en puissance d'un vrai ras le bol de certains français. Certainement pas des franchouillards.

Le principe de réalité doit prendre le dessus. L'équation chômage, délinquance, ville dortoir et une ambiance très West Side Story et clanique rend le travail des préfets, des forces de l'ordre et des maires pas assez efficace dans l'immédiateté. Mais sur le moyen terme, les résultats finiront par se voir plus que quelques drapeaux provocateurs.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard


Messages : 4188
Date d'inscription : 08/07/2010

Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» Empty
MessageSujet: Re: Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire»   Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» EmptyMer 19 Juil 2017, 08:01

Depuis le temps...
Des miniistres de la ville,, du vivre ensemble, de l'amenagement, des banllieues...ça doit meme faire rire Tapie ou la ministre d'origine algerienne dont j'ai oublié le nom. Sans oublier Cosse...

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» Empty
MessageSujet: Re: Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire»   Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» EmptyMer 19 Juil 2017, 08:10

Je ne le crois pas. Une certaine politique urbanistisque a été menée dans les années 70 sans que soit anticipée une quelconque politique de la ville. Depuis les constats se suivent et colmater les brèches dans un contexte de précarisation de certaines zones s'avère difficile à gérer en moins d'une génération. Que ce soit par le biais de la reconstruction ou de la rénovation. Question de flux financiers.

Les ministres ne font que de la représentation. Les services de l'Etat, des préfectures,  de police et municipaux agissent au mieux de concert.

Une large partie de la population adepte du yakafocon trouve que le temps passe sans que leur situation ne s'améliore. Ce qui crée, sur la durée, Une forme de désespérance que personne ne conteste.

On peut juste regretter que cette désespérance divise la société entre identitaires et communautaires.

Extrait d'un débat sur Saint Ouen à l'occasion de la révision du Plu local :

Mixité sociale, démographie et logements

- Aujourd’hui, la ville compte plus de 30% de logements sociaux. Comment va se dérouler le passage à ce nouveau taux ? Les nouveaux programmes de logements comprendront-ils tout de même des logements sociaux ?

Monsieur le Maire : La nouvelle municipalité a été élue sur un programme qui portait notamment sur cette question, et s’opposait aux 40% imposés par l’ancienne municipalité. L’évolution récente de la loi SRU (taux légal de logements sociaux initialement fixé à 20% et aujourd’hui à 25%) met en évidence qu’il n’y a pas de valeur chiffrée fixe dans le temps : l’objectif est de parvenir à un équilibre social et fiscal permettant notamment de financer de nouveaux équipements.

Aujourd’hui, à Saint-Ouen, l'’objectif de 30% à terme permettrait ce rééquilibrage social et fiscal. Par ailleurs, le nombre de logements sociaux (en valeurs absolues) va continuer d’augmenter. Leur part dans la construction sera simplement moins importante ; maisils’agira de logements dignes et convenables, réservés en priorité aux Audoniens. L’objectif est également de construire des logements plus diversifiés, pour attirer une nouvelle population.

- Il y a peut-être des problèmes dans la ville mais ils ne sont pas liés aux logements sociaux. Il ne faut pas les accabler. Qu’allez-vous faire de la population qui est présente, qui ne peut pas acheter et qui ne peut/veut pas forcément partir. Nous avons besoin de logements sociaux. Il faut aussi améliorer les logements existants qui sont souvent insalubres.

Monsieur le Maire : Il n’est pas question d’opposer les gens et il n’est pas non plus question de diminuer le nombre réel de logements sociaux. Ce nombre va continuer d’augmenter : c’est sa part au sein du parc global de logements qui va diminuer.

Sur Fontenay ce lien
http://www.fontenay-sous-bois.fr/cadre-de-vie/habitat-durable-et-solidaire/logement-social/demande-logement/index.html?L=m
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard


Messages : 4188
Date d'inscription : 08/07/2010

Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» Empty
MessageSujet: Re: Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire»   Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» EmptyMer 19 Juil 2017, 09:41

Pourquoi citer St Ouen alors que Fontenay, sous la conduite successive de M.Voguet puis de M.Gautrais va vers 35% de logements sociaux avec des opérations programmées à 50%.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» Empty
MessageSujet: Re: Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire»   Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» EmptyMer 19 Juil 2017, 09:41

Ce que constatent les gens sérieux est que nous avons dépensé depuis des dizaines d'années beaucoup d'argent public pour la "politique de la ville " et que l'échec est là !

Entre les rénovations qui durent 15 jours, les aides à des mafieux pour acheter un semblant de paix, les assoces bidons pompes à fric, les études bidons faites et refaites qui ne débouchent sur rien de concret mais qui financent les amis politicards... le pognon offert gracieusement à des structures politico religieuses qui se battent ouvertement contre notre civilisation... c'est en prime.

Tout cela pour rien ! nada ! les aveugles et les sourds nous jouent la même rengaine et persistent à agir selon les principes d'une méthode vouée à l'échec.

Nous sommes dans le bus macron estampillé "France" plein de passagers qui braillent "plus vite chauffeur" au conducteur bourré qui roule sur la mauvaise route et va droit dans le mur en claksonant..

Pas grave on continue à se boucher les yeux et les oreilles ! toujours plus fort nos politicards.

Dormez braves gens mais n'oubliez pas de financer la gabegie.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» Empty
MessageSujet: Re: Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire»   Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» EmptyMer 19 Juil 2017, 09:45

Gérard a écrit:
Pourquoi citer St Ouen alors que Fontenay, sous la conduite successive de M.Voguet puis de M.Gautrais va vers 35% de logements sociaux avec des opérations programmées à 50%.

Pour dire que les problématiques sont plus transversales que supposé. Et parce que l'objet premier de ce fil est une discussion sur les événements qui se déroulent dans les ZSP de Saint Ouen. Et non à Fontenay sous Bois.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal


Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» Empty
MessageSujet: Re: Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire»   Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» EmptyMer 19 Juil 2017, 11:29

Région parisienne, 13 juillet, tensions extrêmes dans les territoires occupés du Val d’Oise. Des habitations ont été la cible de tirs de mortiers.

A Fosse, dans la nuit de jeudi à vendredi 14 juillet peu après 1 heure du matin, des tirs de mortiers ont ciblé les bâtiments où logent des civils, notamment des familles de gendarmes.

Dans la soirée du 13 juillet, les gendarmes ont été confrontés à un groupe d’une quarantaine de personnes, pour certaines munis de bâtons ou de barres de fer, dans le quartier du Plateau. Les gendarmes doivent leur vie à l’arrivée de gendarmes mobiles, de pelotons de surveillance et l’intervention par l’hélicoptère de la gendarmerie.

Toujours le 13 juillet au soir, le commissariat de Jouy-le-Moutier a été visé.

D’autres incidents se sont produits à Garges, à Sarcelles, à Goussainville et à Argenteuil.
Grâce aux renforts, « Il n’y a pas eu d’affrontement direct, il n’y a pas eu de blessé », a indiqué vendredi la préfecture du Val-d’Oise, citée par le Parisien (leparisien.fr/fosses-la-caserne-de-gendarmerie-prise-pour-cible).

Un grand nombre de voitures ont été brûlées, et des feux de poubelles ont été allumés un peu partout.

21 militants dont on ne sait à quelles organisations ils appartiennent ont été interpellés.

La police nationale a été mobilisée pour assurer un calme relatif dans le secteur urbain occupé du Val-d’Oise.

Pendant la fête du 14 juillet, où les tensions entre les deux camps dégénèrent en émeutes et violences, la gendarmerie et la police du Val-d’Oise ont déployé « un très gros dispositif, solide et dense », a déclaré le colonel Thomas, constitué de 290 gendarmes et 30 gendarmes mobiles, auquel s’ajoute, selon la préfecture, « plus de 650 policiers et gendarmes, 370 sapeurs-pompiers pour garantir la sécurité et l’ordre public sur tout le département. »

Alors que le ministère des Affaires étrangères français a publié le communiqué suivant, vendredi suite à l’attentat commis par trois terroristes à Jérusalem, c’est à l’attention des leaders des territoires occupés du Val-d’Oise qu’il s’applique à la perfection :

Le recours à la violence, sous toutes ses formes, est inacceptable et va à l’encontre de la recherche de la paix. Dans un contexte d’accroissement des tensions notamment dans la partie occupée [remplacer Jérusalem par Val d’Oise], la France appelle l’ensemble des parties à s’abstenir de tout acte ou déclaration de nature à aggraver ces tensions. »


ON veut s'occuper des "autres" et c'est la pagaille chez nous !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» Empty
MessageSujet: Re: Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire»   Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire» Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ils pavoisaient des drapeaux algérien ou marocain pour «marquer leur territoire»
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un autre enjeu des législatives pour les partis politiques: leur financement....
» Des dizaines de policiers des «Stups» déposent les armes pour dire leur colère
» Voile islamique au Maghreb
» Conseil de territoire de Fontenay : où en est-on ?
» Aménagement du territoire - Métropolisation - Désertification

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: