Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.
Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-28%
Le deal à ne pas rater :
110€ de remise sur le Dyson Pure Hot+Cool (purificateur + ...
289 € 399 €
Voir le deal

 

 Le livre brûlot d'Eve Szeftel

Aller en bas 
AuteurMessage
goofyto8



Messages : 104
Date d'inscription : 26/05/2018

Le livre brûlot d'Eve Szeftel Empty
MessageSujet: Le livre brûlot d'Eve Szeftel   Le livre brûlot d'Eve Szeftel EmptyLun 24 Fév 2020, 16:30

Les médias parlent, de plus en plus, du livre-enquête d'Eve Szeftel qui dénonce une "omerta".
Les alliances de certains élus avec la voyoucratie pour conserver leur poste d'élu et acheter la paix sociale.

Certes le livre parle surtout de la Seine Saint-Denis et de plusieurs villes de province, mais le lecteur peut s'interroger sur certaines pratiques douteuses qui gangrènent l'ensemble du territoire et menacent la démocratie.


https://livre.fnac.com/a14097384/Eve-Szeftel-Le-Maire-et-les-barbares
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4982
Date d'inscription : 08/01/2012

Le livre brûlot d'Eve Szeftel Empty
MessageSujet: Re: Le livre brûlot d'Eve Szeftel   Le livre brûlot d'Eve Szeftel EmptyLun 24 Fév 2020, 19:09

Ève Szeftel: «En banlieue, le communautarisme et le clientélisme progressent à une vitesse folle»
20.02.2020

le clientélisme des élus locaux est-il généralisé en banlieue? Cela a-t-il facilité l’expansion de la délinquance et de l’islamisme?

Le clientélisme, c’est une conséquence directe de la paupérisation de cette partie de la société française qui vivote aux marges des métropoles. Et ce fossé entre l’élite mondialisée et les pauvres, qui était déjà à l’origine des révoltes urbaines de 2005, n’a fait que s’aggraver depuis la crise de 2008. Au cours des six dernières années, j’ai rencontré de nombreux maires, et tous ont admis qu’il y avait une part de clientélisme incompressible. Avant, on appelait ça «arranger les bidons».
(..)
Cependant le clientélisme progresse à vitesse grand V car c’est la solution de facilité: échanger une promesse de vote contre une promesse d’embauche ou de logement, plutôt que de s’efforcer de convaincre, c’est une tentation qui est grande, et c’est indigne, car cela revient à exploiter la misère. En matière de clientélisme, les communistes n’étaient pas en reste, mais désormais on a affaire aussi au communautarisme, c’est-à-dire à l’instrumentalisation du vote ethno-religieux à des fins électorales. Aujourd’hui, de plus en plus de maires, de droite comme de gauche, ont découpé leur corps électoral en parts de marché communautaires. Est-ce un prélude à ce que nos élus nationaux comptent faire de la France?

Dans ces villes de banlieue pauvres, si on veut lutter contre le clientélisme électoral il faut un plan massif d’investissement en faveur de l’emploi, de l’éducation, de la culture. C’est comme ça qu’on favorisera la mixité sociale, qu’on mettra fin au processus de ghettoïsation de ces villes.
(..)
Il faut mettre des moyens dans ces quartiers, mais aussi faire appliquer la loi, les règles en matière d’embauche dans la fonction publique, de respect de la laïcité, de l’égalité homme/femme. Et, si nécessaire, comme l’avait proposé Malek Boutih après les attentats de janvier 2015, mettre sous tutelle de l’État, via le préfet, certaines municipalités vérolées.

Cela sera-t-il un enjeu majeur des prochaines municipales?

Oui, lutter contre ce clientélisme électoral sera le principal et c’est pourquoi j’ai écrit ce livre: pour que les habitants puissent faire un choix éclairé, le jour du vote. Qu’ils se décident en connaissance de cause. Le clientélisme, qu’il soit individuel ou communautaire, est la gangrène des villes pauvres, et la seule façon de l’extirper, c’est de soutenir des candidats qui ne font pas de promesses sur une base individuelle ou communautaire, mais portent un projet universel, qui transcende les différences et les intérêts factieux. Il faut retrouver le sens de l’intérêt général, sinon c’est le règne du chacun pour soi, et la loi du plus fort.

Eve Szeftel (interview au Figaro - extraits)
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1352
Date d'inscription : 03/03/2013

Le livre brûlot d'Eve Szeftel Empty
MessageSujet: Re: Le livre brûlot d'Eve Szeftel   Le livre brûlot d'Eve Szeftel EmptyMer 26 Fév 2020, 13:28

Entre les emplois a la mairie ou dans les associations para publiques et le logement tout azimut, Fontenay fait figure de bon éleve du clientélisme de gauche.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le livre brûlot d'Eve Szeftel Empty
MessageSujet: Re: Le livre brûlot d'Eve Szeftel   Le livre brûlot d'Eve Szeftel Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le livre brûlot d'Eve Szeftel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne locale :: Les élections à Fontenay, passées et à venir. Promesses, satisfactions, déceptions, attentes... :: Municipales 2020-
Sauter vers: