Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.
Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-18%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur la barre de son TV Bose Solo 5
139 € 169 €
Voir le deal

 

 Corée du Sud - Coronavirus, religions et sectes

Aller en bas 
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Corée du Sud - Coronavirus, religions et sectes Empty
MessageSujet: Corée du Sud - Coronavirus, religions et sectes   Corée du Sud - Coronavirus, religions et sectes EmptyJeu 27 Fév 2020, 23:00

Au pays de Samsung, LG, Hyundai, Kia, ... certains en sont encore au Moyen-Age:

« le diable propageait le coronavirus pour enrayer le développement de l’Eglise »


Citation :
Coronavirus : la secte Shincheonji, au cœur de l’épidémie en Corée du Sud

Par Philippe Mesmer Publié 27.02.2020

L’épidémie de Covid-19 continue de se propager en Corée du Sud, et les Eglises, comme les sectes, en sont le principal vecteur. L’essentiel des 334 nouveaux cas annoncés, jeudi 27 février, concernait des membres de la secte appelée Eglise Shincheonji (« nouveau monde ») de Jésus, dont le fonctionnement opaque pourrait avoir contribué à l’explosion des cas, 1 595 à ce jour dans tout le pays. La branche de Shincheonji à Taegu, dans le sud-est du pays, reste le premier foyer mondial du virus, hors de Wuhan en Chine.

La gravité de la situation a conduit 17 pays, dont le Vietnam et Israël, à interdire d’entrée les personnes venues de Corée du Sud. Le Japon impose cette interdiction pour les personnes s’étant rendues à Taegu et dans le Gyeongsang du Nord, les régions les plus touchées. Les Etats-Unis recommandent de ne pas y aller. Le président Moon Jae-in a élevé, le 23 février, l’alerte aux maladies contagieuses à « rouge », son niveau maximal.

L’inquiétude gagne Séoul après la découverte de contaminations au sein de l’Eglise presbytérienne de Somang, dans le quartier Gangnam, qui compte quelque 60 000 fidèles, et de celle de Myungsung, qui y en revendique 80 000. Sept cas ont par ailleurs été signalés à l’hôpital Eunpyeong Sainte-Marie de l’Université catholique de Corée, dans le nord-ouest de la capitale. L’Eglise catholique de Corée a annoncé la suspension de tous ses offices, une première en deux cent trente-six ans d’histoire.

Les chiffres devraient continuer de croître car le gouvernement a commencé, le 26 février, le contrôle des plus de 200 000 fidèles de Shincheonji, en commençant par ceux présentant des symptômes comme de la fièvre. L’opération a débuté avec retard, car le mouvement a tardé à accepter de coopérer avec les autorités. La secte est connue pour sa culture du secret et sa pratique de l’entrisme dans les autres groupes religieux, afin de les déstabiliser et d’en prendre le contrôle.

Le Centre coréen des maladies infectieuses (KCDC) a signalé le 18 février les premiers cas liés à Shincheonji. Le virus aurait été contracté lors de déplacements en janvier à Wuhan de plusieurs membres de la branche de Taegu. Les personnes contaminées incluraient une femme de 61 ans, la « patiente numéro 31 », qui serait un cas « superpropagateur », une personne pouvant facilement transmettre le virus.

Les responsables de l’Eglise ont alors demandé aux fidèles de ne pas révéler leur appartenance, de nier toute participation à des offices ou encore de ne pas suivre les recommandations du gouvernement. Lee Man-hee, le fondateur, en 1984, de la secte, qui prétend que Jésus-Christ lui est apparu et qu’il peut offrir la vie éternelle à ses fidèles, a affirmé que « le diable propageait le coronavirus pour enrayer le développement de l’Eglise ».

Les cas s’étant multipliés, la secte a fini par fermer ses centres à travers le pays. La transmission rapide du virus entre les membres aurait été facilitée par les conditions des offices. Tous les fidèles s’agenouillent et prient pendant des heures, et personne ne peut porter de masque.

Pour obtenir la coopération de la secte, le gouvernement a dû la menacer de poursuites judiciaires pour infractions à la loi sur la prévention des maladies infectieuses. L’Eglise a finalement transmis une liste de 212 000 membres aux autorités, en exigeant le plus grand respect de la protection des données personnelles. Mais beaucoup doutent de l’authenticité de la liste, l’organisation se vantant de compter près de 240 000 membres. Le vice-ministre de la santé, Kim Gang-lip, a expliqué que l’écart pourrait être dû au fait que Shincheonji est aussi implantée à l’étranger, en Chine notamment : « S’il s’avère que des membres ne sont pas mentionnés – par erreur ou intentionnellement –, le gouvernement prendra toutes les mesures possibles. »

L’attitude de Shincheonji a suscité de vives réactions dans tout le pays. Une pétition a été lancée le 22 février sur le site de la présidence, appelant la dissolution du mouvement, accusé d’avoir créé une crise « en raison de son dogme religieux immoral et de son attitude peu coopérative ». Le 27, elle avait recueilli plus de 875 000 signatures.

Philippe Mesmer(Tokyo, correspondance)
https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/02/27/les-mouvements-religieux-au-c-ur-de-l-epidemie-de-coronavirus-en-coree_6031027_3244.html
Revenir en haut Aller en bas
 
Corée du Sud - Coronavirus, religions et sectes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Pays de l'Union Européenne et international :: International-
Sauter vers: