Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.
Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.
Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-41%
Le deal à ne pas rater :
T-shirt Pokemon 25eme anniversaire Pikachu à 9.99€ – Livraison ...
9.99 € 16.99 €
Voir le deal

 

 Tensions autour du temps de travail des agents de la Ville de Paris

Aller en bas 
AuteurMessage
scola



Messages : 235
Date d'inscription : 05/06/2014

Tensions autour du temps de travail des agents de la Ville de Paris Empty
MessageSujet: Tensions autour du temps de travail des agents de la Ville de Paris   Tensions autour du temps de travail des agents de la Ville de Paris EmptyMer 03 Fév 2021, 15:41

Tensions autour du temps de travail des agents de la Ville de Paris
https://www.lesechos.fr/politique-societe/regions/tensions-autour-du-temps-de-travail-des-agents-de-la-ville-de-paris-1284228

Extrait :
Les discussions sur la régularisation du temps de travail à la Ville de Paris s'annoncent tendues.

Comme d'autres communes, la collectivité administrée par la maire socialiste Anne Hidalgo doit s'aligner sur le régime légal des 1.607 heures de travail annuelles d'ici le 1er janvier 2022 au plus tard.
« Nous refusons toute augmentation du temps de travail », ont déjà prévenu six syndicats rassemblés en intersyndicale, qui viennent de déposer un préavis de grève pour le 4 février, au moment où se tiendra le prochain Conseil de Paris.

Le passage aux 1.607 heures signifiera « pour chaque agent de la collectivité, fonctionnaire ou contractuel, l'obligation de travailler au moins huit jours de plus chaque année », dénoncent la CFTC, la CGT, FO, le SUPAP-FSU, l'UCP et l'Unsa de la Ville de Paris.
Les agents parisiens, qui disposent de 33 jours de congé et jusqu'à 22 jours de RTT, travaillent en moyenne environ 1.550 heures par an. Dans un rapport de 2017, la Chambre régionale des comptes (CRC) d'Ile-de-France avait avancé le chiffre de 1.552 heures.

« Régression sociale »
Comme l'impose la loi de Transformation de la fonction publique d'août 2019 qui met fin aux régimes dérogatoires à la durée légale du temps de travail dans les collectivités locales, la municipalité a jusqu'à fin juin pour délibérer sur le sujet. L'adjoint en charge des ressources humaines, du dialogue social et de la qualité du service public, Antoine Guillou, a organisé début janvier une réunion consacrée à l'agenda social présentant notamment une méthodologie de travail.

« Pour l'instant, nous sommes dans le flou le plus total. Nous nous interrogeons sur les choix qui seront faits : la suppression de huit jours de congé ? un allongement de la durée journalière de travail ? Dans tous les cas, ce sera une régression sociale sans bornes », critique Olivier Hoch, secrétaire général de l'Unsa-Administrations Parisiennes. Sollicitée par « Les Echos », la mairie de Paris répond qu'il est un peu tôt pour s'exprimer sur le sujet.

Sujétions
« Nous souhaitons conserver ces 1.550 heures. Ce serait possible en introduisant, par exemple, une heure de sujétion [diminution du temps de travail, NDLR] par semaine pour tenir compte de la situation particulière des agents parisiens du fait du coût du logement, des temps de trajet ou de la pollution », propose Olivier Hoch.

Les enjeux sont considérables pour les deux parties. Dans son rapport, la CRC avait ainsi estimé que « le maintien de ses jours de congé coûte à la Ville l'équivalent de plus 2.100 emplois ». Selon les calculs faits par les syndicats, la suppression de huit jours de congé permettrait à la Ville de Paris de récupérer entre 1.800 et 2.000 équivalents temps pleine (ETP), indique Olivier Hoch.

« Pour aller aux 1.607 heures, le saut est important. Il faut revenir intelligemment dans les clous en réexaminant aussi l'organisation du travail. Mais à Paris, c'est l'ensemble de la politique RH qui est à revoir quand on voit la progression énorme du nombre de jours d'absence entre 2016 et 2019 (+12,3 %) et des accidents de travail, de service et de trajet (+11,8 %) », juge pour sa part Marie-Claire Carrère-Gée, conseillère LR de Paris, parlant d'« un gros échec pour une maire ex-inspectrice du travail ».

thierry aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
 
Tensions autour du temps de travail des agents de la Ville de Paris
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne locale :: Tribune libre-
Sauter vers: