Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.
Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.
Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-33%
Le deal à ne pas rater :
Grosse promo sur le Xiaomi Mi Note 10 Lite 64 Go (violet)
255 € 379 €
Voir le deal

 

 Primes aberrantes, rigidité... La gestion RH de la RATP critiquée par la Cour des comptes

Aller en bas 
AuteurMessage
scola



Messages : 235
Date d'inscription : 05/06/2014

Primes aberrantes, rigidité... La gestion RH de la RATP critiquée par la Cour des comptes Empty
MessageSujet: Primes aberrantes, rigidité... La gestion RH de la RATP critiquée par la Cour des comptes   Primes aberrantes, rigidité... La gestion RH de la RATP critiquée par la Cour des comptes EmptyMer 03 Fév 2021, 15:45

Primes aberrantes, rigidité... La gestion RH de la RATP critiquée par la Cour des comptes
https://www.lefigaro.fr/societes/primes-aberrantes-rigidite-la-gestion-rh-de-la-ratp-critiquee-par-la-cour-des-comptes-20210125

Extrait :
Le rapport note également que des efforts supplémentaires doivent être fournis par les agents en termes de temps effectif de travail.
De «fortes variations» subsistent selon les métiers : en prenant en compte les absences et le nombre de jours servis dans l’année, «en 2018, le temps de travail réel a ainsi été particulièrement faible pour les conducteurs de métro (1235 heures et 14 minutes) et les conducteurs de RER (1216 heures et 5 minutes pour le RER A, 1199 heures et 44 minutes pour le RER B)».
Les conducteurs d’engins ferrés ont «un temps de travail journalier et annuel particulièrement limité», qui s’explique notamment par des accords historiques et par «des rigidités considérables dans l’organisation du travail» qui leur interdisent de conduire cinq ou six heures par jour, alors qu’ils pourraient le faire en deux parties séparées par une pause, note la Cour.

La RATP souffre également de deux travers liés à la question des salaires.
D’abord, les grilles salariales sont coûteuses, illisibles, avec des revalorisations «très fréquentes», souvent découplées de la question du mérite, et le dialogue social déconcentré a mené, peu à peu, à une «absence de véritable politique salariale de l’entreprise».
Ainsi, aux hausses générales liées à la revalorisation du point d’indice s’ajoutent d’autres, catégorielles, «d’un nombre particulièrement élevé», et d’autres encore, individuelles, propres à chaque métier.
Et, ajoute la Cour, si certaines sont justifiées, «beaucoup d’autres sont davantage le fruit de la recherche de la paix sociale dans l’entreprise».


Ces grilles sont aussi inadaptées au marché du travail : concrètement, la RATP recrute à un salaire inférieur aux prix du marché, mais avec la promesse de voir sa rémunération augmenter, jusqu’à avoir un niveau de rémunération bien supérieur au moment du départ à la retraite.

Le montant moyen de pension de retraite de droit direct est ainsi établi à 2856 euros à la RATP, bien plus qu’à la SNCF (2271 euros) ou à la fonction publique civile de l’État (2121 euros). Ce fonctionnement rend l’entreprise peu attractive aux yeux des jeunes diplômés, favorise les carrières longues dans la même entreprise, aux dépens de la mobilité, et conduit les protocoles négociés par les personnels «à améliorer la situation des plus anciens dans l’entreprise [...] plutôt que celle des nouveaux entrants».

De même, le système de primes est devenu illisible avec le temps : «311 primes» différentes ont été répertoriées, dont certaines avec des taux différents.
La «prime de qualification-pénibilité» a par exemple 1900 taux possibles, alors qu’elle concerne l’ensemble des 35.000 opérateurs de la régie. Cet ensemble «illisible et incohérent» voire «discutable» est un héritage du passé, ainsi qu’un résultat des négociations menées à l’échelle des métiers. Le «trop faible pilotage de la DRH centrale» est aussi pointé du doigt par le rapport.

«Certaines primes ne correspondent plus à aucune réalité et ne devraient plus être versées», constate sèchement le rapport.
À titre d'exemple, 56.000 euros de primes ont été versés à 145 agents en 2018 pour les féliciter de «travailler sur un terminal d'ordinateur»...
Et deux opérateurs ont aussi reçu une prime pour «travailler sur machine à écrire».
De même, des agents se déplaçant sur le ballast ou la voie publique touchent une prime «usure anormale de chaussures» en moyenne de «7,63 euros en 2018», alors que ces mêmes chaussures sont fournies par la RATP.
Les primes doivent donc être revues et basées avant tout sur le mérite, non sur l'ancienneté au sein de l'entreprise, souligne la Cour.

Point positif, le dialogue social a bien fonctionné à la RATP ces dernières années, et la «conflictualité sociale» a été «contenue» entre 2011 et 2018. Dans l’ensemble, le nombre de préavis de grève ainsi que le nombre de jours de grève ont eu tendance à baisser : ce dernier a fluctué entre 5989, en 2014, et 20.446, en 2013, un chiffre en baisse depuis.
Deux fragilités sont toutefois apparues : le nombre de préavis de grève illimitée ainsi que de «préavis de très courte durée (moins d’une heure)» a augmenté sur la même période.
La tendance à la baisse des jours de grève devrait aussi être stoppée par le conflit social de 2019 autour de la réforme des retraites.
Revenir en haut Aller en bas
 
Primes aberrantes, rigidité... La gestion RH de la RATP critiquée par la Cour des comptes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne locale :: Tribune libre-
Sauter vers: