Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.
Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.
Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-38%
Le deal à ne pas rater :
Ventilateur de table Rowenta VU2310F0
19.91 € 31.99 €
Voir le deal

 

 Accord pour l'emploi

Aller en bas 
+3
Libellule
Loïc
a.nonymous
7 participants
AuteurMessage
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Accord pour l'emploi Empty
MessageSujet: Accord pour l'emploi   Accord pour l'emploi EmptyLun 14 Jan 2013, 15:58

Alors qu'il y a plus de trois millions de chômeurs, le Front de Gauche a décidé de faire obstruction pour que l'accord pour l'emploi signé la semaine dernière entre les représentants du patronat et la majorité des organisations syndicales ne se transforme pas en loi....

Tous les chômeurs qui attendent des mesures comme les "droits rechargeables au chômage" apprécieront...

Sur le front de l'emploi, le FdG depuis l'élection de François Hollande c'est donc l'ouverture du marché du travail aux bulgares et aux roumains et le refus du CICE et désormais de cet accord...

Et quand à dire que cet accord rompt avec le modèle républicain alors que notre pays appartient à une Union qui s'est faite sans aucune harmonisation ça me fait bien rire...

Les chômeurs et les salariés du privé apprécieront...

Citation :
L’accord" sur l’emploi ne doit pas devenir une loi !

Le Front de gauche regrette la signature des accords sur l’emploi. Ce texte inspiré par le MEDEF marque une avancée pour celui-ci. Cette organisation patronale s’en est d’ailleurs aussitôt réjouie. S’il y a sécurisation c’est celle qui permet plus de flexibilité ! Le CDI est toujours plus attaqué comme norme de notre droit du travail. La hiérarchie des normes est contestée : les salariés ne pourront plus refuser un avenant à leur contrat de travail si un accord d entreprise le prévoit. Sur bien des aspects, cet accord rompt avec notre modèle social et républicain.

Cet accord est en réalité minoritaire puisque les syndicats qui, à juste titre, le refusent, qu’ils aient participé ou non à la négociation, sont ensemble les plus représentatifs des salariés.

La bataille n’est donc pas finie : ce texte ne vaut pas loi.

Le Front de gauche soutiendra les mobilisations des organisations syndicales qui, lui étant opposées, interpellent le Parlement pour qu’il ne le vote pas en l’état. Majoritaires à l’assemblée nationale, les parlementaires PS et Europe Ecologie –Les Verts ont une lourde responsabilité : ils peuvent refuser cette régression sociale. Nous appelons les assemblées citoyennes et toutes les structures du Front de Gauche à interpeller leurs député-e-s et sénateur-trices de gauche. Ce texte ne doit pas passer !
http://www.lepartidegauche.fr/actualites/communique/l-accord-sur-emploi-ne-doit-pas-devenir-une-loi-20305
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Accord pour l'emploi Empty
MessageSujet: Re: Accord pour l'emploi   Accord pour l'emploi EmptyLun 14 Jan 2013, 23:07

Ce matin sur Europe 1 j'ai entendu que chaque jour il y a 1000 chômeurs de plus en France! Mille! Plus qu'un Florange par jour.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Accord pour l'emploi Empty
MessageSujet: Re: Accord pour l'emploi   Accord pour l'emploi EmptyLun 14 Jan 2013, 23:36

WOOH a écrit:
Ce matin sur Europe 1 j'ai entendu que chaque jour il y a 1000 chômeurs de plus en France! Mille! Plus qu'un Florange par jour.

178000 diviser par 261 si l'on enlève samedis et dimanches ça fait 681 nouveaux chômeurs par jour...

C'est trop, beaucoup trop, surtout quand on sait qu'une grande partie de ces emplois sont repris par d'autres salariés de cette Union qui s'est faite sans harmonisation salariale, sociale et fiscale...

Et c'est vrai qu'à coté des Florange ou Virgin médiatisés, depuis l'élection présidentielle il y a aussi de nombreuses sociétés qui licencient en catimini...

Face à cette catastrophe pour de trop nombreux salariés, chacun appréciera les positions du FdG sur le CICE ou sur l'accord pour l'emploi...

Citation :
L'assurance chômage prévoit 178 000 chômeurs en plus en 2013
Le Monde.fr avec AFP | 14.01.2013 à 13h06

L'Union nationale interprofessionnelle pour l'emploi dans l'industrie et le commerce (Unedic) a revu à la hausse, lundi 14 janvier, ses prévisions de déficit pour 2013, à 5 milliards d'euros, estimant que le nombre de chômeurs allait croître de 178 800 personnes, à un rythme toutefois ralenti par rapport à 2012.

Pour 2012, l'organisme d'assurance chômage prévoit une hausse de 322 400 demandeurs d'emploi potentiellement indemnisables et un déficit de 2,7 milliards d'euros. En septembre, l'Unedic prévoyait pour 2012 un déficit de 2,6 milliards d'euros et pour 2013 un déficit de 4,1 milliards.

Au total, la dette (déficit cumulé) de l'assurance chômage devrait s'élever à 13,8 milliards d'euros à la fin de 2012 (au lieu des 13,6 milliards prévus) et à 18,6 milliards à la fin de 2013 (au lieu de 17,7).

Ces nouvelles prévisions sont basées sur des hypothèses de croissance encore révisées à la baisse depuis la dernière communication de l'Unedic, qui retient désormais + 0,1 % sur 2013. Ainsi, pour 2013, l'Unédic anticipe 174 000 destructions d'emploi, après 82 100 disparitions estimées en 2012. "2013 va rester une année extrêmement difficile", a commenté son président, Jean-François Pilliard.

Interrogé sur l'accord sur la sécurisation de l'emploi trouvé vendredi, il a estimé que celui-ci "devrait être bénéfique en termes d'emploi". "Il faut être lucide, cela présuppose deux choses: un retour à la croissance et des changements du comportement des entreprises, qui ne vont pas se faire du jour au lendemain sur un claquement de doigts", a-t-il ajouté.
Source: http://www.lemonde.fr/emploi/article/2013/01/14/l-assurance-chomage-prevoit-178-000-chomeurs-en-plus-en-2013_1816694_1698637.html
Revenir en haut Aller en bas
Loïc




Messages : 6318
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

Accord pour l'emploi Empty
MessageSujet: Re: Accord pour l'emploi   Accord pour l'emploi EmptyMar 15 Jan 2013, 08:23

Un mauvais accord, qui va précarisé un peu plus les travailleurs. L'anonyme peut s'en réjouir, mais ça ne résoudra rien. Mais alors rien du tout.

Des syndicats d'ailleurs n'ont pas signé et leurs raisons sont intéressantes à lire :

http://www.force-ouvriere.fr/page_principal/communique/index.asp?lk=c&id=2159

http://www.cgt.fr/Moins-de-securite-pour-les.html
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Accord pour l'emploi Empty
MessageSujet: Re: Accord pour l'emploi   Accord pour l'emploi EmptyMar 15 Jan 2013, 09:54

Si vous pensez Loïc que ce n'est rien que de tout faire pour sauvegarder l'emploi dans l'entreprise au lieu de licencier à tour de bras, c'est vraiment que vous êtes à côté de la plaque, où, plus simplement qu'il vous est facile de théoriser du poste que vous occupez, car ce type de menace ne vous touchera certainement jamais. Je fais partie de ces gens qui ont connu la précarité pour cause de perte d'emploi avec baisse des revenus progressifs, jusqu'au fameux seuil du RSA. Quand vous avez fait une fois ce voyage vers ce genre de difficultés vous prenez conscience que ce n'aurait pas été rien d'avoir vu votre emploi sauvegardé, le temps ne serait-ce que de pouvoir rebondir.

Le statut de "travailleur" comme vous dites, vaut mille fois mieux que celui de chômeur premant la route de l'attente et du terminus possible qui s'appelle "la fin de droit". Dèjà il est moins précaire, et deuxièmement il ne vous exclut pas du système temporairement, que ce soit d'une manière courte, ou pire durablement.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Accord pour l'emploi Empty
MessageSujet: Re: Accord pour l'emploi   Accord pour l'emploi EmptyMar 15 Jan 2013, 10:05

Loïc a écrit:
Un mauvais accord, qui va précarisé un peu plus les travailleurs. L'anonyme peut s'en réjouir, mais ça ne résoudra rien. Mais alors rien du tout.

Comme si la précarisation n'existait pas déjà pour les salariés du privé soumis à la concurrence des salariés des autres pays de l'Union voir du reste du monde...

Combien de salariés ont ainsi été licenciés en France depuis l'élection de François Hollande ?

Tous ces salariés crèvent aujourd'hui à Pôle emploi et si cet accord entre patronat et syndicats leur permet, par la souplesse qu'il offre aux employeurs, de retrouver plus facilement le chemin du travail ils s'en satisferont...

Ceci étant je doute que cet accord soit suffisant tant les distorsions salariales, sociales et fiscales sont importantes au sein de cette Union où la libre concurrence et la libre circulation sont de mise... C'est vraiment un élément important du problème mais hélas on n'entend pas grand monde sur le sujet...


Dernière édition par a.nonymous le Mar 15 Jan 2013, 10:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Accord pour l'emploi Empty
MessageSujet: Re: Accord pour l'emploi   Accord pour l'emploi EmptyMar 15 Jan 2013, 10:07

Libellule a écrit:
Si vous pensez Loïc que ce n'est rien que de tout faire pour sauvegarder l'emploi dans l'entreprise au lieu de licencier à tour de bras, c'est vraiment que vous êtes à côté de la plaque, où, plus simplement qu'il vous est facile de théoriser du poste que vous occupez, car ce type de menace ne vous touchera certainement jamais. Je fais partie de ces gens qui ont connu la précarité pour cause de perte d'emploi avec baisse des revenus progressifs, jusqu'au fameux seuil du RSA. Quand vous avez fait une fois ce voyage vers ce genre de difficultés vous prenez conscience que ce n'aurait pas été rien d'avoir vu votre emploi sauvegardé, le temps ne serait-ce que de pouvoir rebondir.

Le statut de "travailleur" comme vous dites, vaut mille fois mieux que celui de chômeur premant la route de l'attente et du terminus possible qui s'appelle "la fin de droit". Dèjà il est moins précaire, et deuxièmement il ne vous exclut pas du système temporairement, que ce soit d'une manière courte, ou pire durablement.

Rien à ajouter, tout est dit....
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Accord pour l'emploi Empty
MessageSujet: Re: Accord pour l'emploi   Accord pour l'emploi EmptyJeu 07 Fév 2013, 00:40

Même si cela va à l'encontre des intérêts de nombre de salariés du privé, CGT et FO ont donc décidé de s'unir pour faire barrage à l'accord pour l'emploi signé à l'issue de discussions initialisées par le gouvernement socialiste entre syndicats et patronat ....

Les intérêts des salariés du privé soumis à la concurrence internationale et ceux des fonctionnaires qui bénéficient de la sécurité de l'emploi semblent vraiment divergents...

Maintenant peut être que CGT et FO vont mettre en avant des revendications allant dans le sens des salariés du privé comme "pas de libre concurrence ni de libre circulation professionnelle à l'intérieur de l'Union sans un minimum d'harmonisation salariale, sociale et fiscale...."...

Citation :
06/02/2013 à 17:13
Syndicats: défilé CGT-FO début mars contre l'accord sur l'emploi, une première

L'accord sur l'emploi a eu pour effet collatéral d'unir les deux grandes centrales opposées au texte, la CGT et FO, qui ont décidé, une première, de mettre au rancart leurs inimitiés historiques et lancer ensemble une journée de mobilisation unitaire début mars pour lui faire barrage.

Signé le 11 janvier par trois centrales - CFDT, CFTC, CFE-CGC- et par le patronat, l'accord sur la sécurisation de l'emploi est qualifié d'"atteinte au droit du travail" par les deux confédérations qui ont multiplié le lobbying auprès du gouvernement et des parlementaires pour empêcher sa transcription fidèle et ont décidé d'ajouter à leur arsenal la pression de la rue.

C'est pour "aider" le ministre du Travail, Michel Sapin, à "trouver les bonnes réponses" face à cet accord, que la CGT et FO "ont décidé d'une action commune", a affirmé le numéro un de la CGT, Bernard Thibault.

"Nous allons joindre nos forces pour essayer de dissuader le gouvernement et la majorité des députés de commettre l'impair important que représenterait l'adoption" de l'accord, a renchéri son homologue de FO, Jean-Claude Mailly, qui espérait mercredi avoir pu "ébranler" un peu les députés.

Fait rare, les deux leaders se sont contactés dimanche. Les modalités de l'action commune devraient être annoncées vendredi soir à l'issue des réunions des instances dirigeantes des deux syndicats - le "Parlement" de la CGT s'est tenu mardi et mercredi et celui de FO se réunira jeudi et vendredi.

La direction de la CGT a évoqué une "puissante journée de mobilisation" début mars "pouvant aller jusqu'à la grève", avant la présentation en Conseil des ministres du projet de loi le 6 mars.

A FO on précise les contours de l'initiative: "l'appel à la mobilisation sera signé par les deux seules confédérations CGT et FO", libre à d'autres- FSU et Solidaires, alliées traditionnelles de la CGT - de s'y rallier, a précisé auprès de l'AFP Yves Veyrier, secrétaire confédéral de FO.

L'action, souligne-t-il, vise "l'accord sur l'emploi". Pas question d'élargir la contestation à la politique globale du gouvernement que FO a déjà dénoncée avec vigueur lors de son grand meeting du 24 janvier contre l'austérité.

L'initiative constitue "un événement dans le paysage syndical", estime auprès de l'AFP Bernard Vivier, directeur de l'Institut supérieur du Travail, alors que depuis la scission historique de 1947, les deux organisations avaient des allures de frères ennemis, et FO avait plutôt tendance à faire cavalier seul.

"Ce qui est nouveau c'est qu'il y a une action FO/CGT réduite à ces deux organisations", précise auprès de l'AFP, Jean-Marie Pernot, chercheur à l'Ires. Le vrai "tournant" pour FO date de 1995, lorsque ce syndicat a commencé à mobiliser dans la rue contre la réforme des retraites pour la première fois aux côtés des autres centrales, souligne-t-il. Elle a récidivé en 2003 (sur les retraites), et en 2006 (contre le CPE). Mais en 2010, après un premier défilé commun, elle s'est retirée du mouvement unitaire contre la réforme des retraites de Nicolas Sarkozy.
---/---
Source: http://actu.orange.fr/politique/syndicats-defile-cgt-fo-debut-mars-contre-l-accord-sur-l-emploi-une-premiere-afp_1340508.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Accord pour l'emploi Empty
MessageSujet: Re: Accord pour l'emploi   Accord pour l'emploi EmptyVen 08 Fév 2013, 09:27

Après la CGT et FO opposés à l'accord pour l'emploi, c'est désormais au tour du MEDEF de contester la transcription de celui-ci dans la loi...

Il est évident que les droits rechargeables sont primordiaux et qu'un accord sans ceux-ci perdrait beaucoup de son intérêt pour les salariés soumis aux aléas du marché du travail...

Citation :
Accord emploi : Laurence Parisot conteste la retranscription dans la loi
Par Les Echos | 07/02 | 22:23 | mis à jour à 23:05 | 3commentaires

La présidente du Medef n'est pas satisfaite de la retranscription de l'accord signé le 11 janvier dernier sur la sécurisation de l'emploi.

Le Medef met la pression sur le gouvernement et les syndicats dans le cadre de la transposition dans la loi du texte sur l'accord de sécurisation de l'emploi signé le 11 janvier dernier par les partenaires sociaux. Selon les informations du site lefigaro.fr confirmées par l'entourage de Laurence Parisot, la présidente du Medef a fait part jeudi soir de ses réserves sur le texte tel qu'il est rédigé, et qui soit être transmis au Conseil d'Etat lundi.

Laurence Parisot conteste la retranscription de cinq points en particulier. Elle s'oppose notamment à la réintroduction, par le ministère du Travail, de «la clause de désignation» dans l'article visant à généraliser les complémentaires santé. Une rédaction qui contraindrait les entreprises à retenir le prestataire recommandé par la branche.

Autre point : la mise en place de droits rechargeables pour les chômeurs, qui serait rendue «obligatoire», alors qu'elle est conditionnée dans l'accord à la réalisation d'études d'impact préalables.

Troisième point : l'homologation administrative des plans de sauvegarde de l'emploi qui n'auraient pas été validés préalablement par les syndicats. Pour le ministère, il ne s'agit que d'une «difficulté pratique de mise en oeuvre», indique lefigaro.fr.

Enfin, l'organisation patronale s'oppose aussi sur les mesures concernant la cession des sites rentables et la représentation des élus dans les conseils d'administration des grandes entreprises. Des points qui devaient être traités au Parlement, indique la CFDT.

La réalité du blocage des discussions sur ces points est relativisé par les autres parties prenantes aux discussions, dont le ministère du Travail. «Selon la lecture que chacun fait de l'ambiguïté de certaines dispositions ou de leur absence de précision, tous les signataires sont maintenant amenés à se positionner sur une version. Mais il n'y a pas de drame. C'est le cours normal d'une retranscription et nous avons prévu de travailler dessus tout le weekend», a indiqué le ministère, cité par le site du quotidien.
Source: http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0202554571709-parisot-refuse-que-l-accord-sur-l-emploi-soit-transmis-en-l-etat-au-conseil-d-etat-536388.php
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Accord pour l'emploi Empty
MessageSujet: Re: Accord pour l'emploi   Accord pour l'emploi EmptyVen 08 Fév 2013, 09:50

Nous voici repartis dans le débat tout à fait irrationnel à la française... Bon d'accord tout est politique et il faut tout ramener comme d'habitude à l'opposition patron - salarié histoire de faire avancer le schmilblic politique jusqu'aux municipales en répétant toujours la même chose. De mon point de vue cela ne fera rien avancer du tout. En revanche si posément on se posait les bonnes questions du type :

Qui crée de la richesse et des emplois en France?

Pourquoi des emplois un temps créés sont amenés à disparaitre?

On pourrait faire avancer le débat sans tabou ni langue de bois.

L'abolition de la lutte des classes, c'est fait, il n'y a pas à moins avis à revenir dessus.

Il faut plutôt comprendre ce qui se passe économiquement ; je propose à ceux qui le voudront de partir de deux notes d'analyse (les 296 et 297 d'octobre 2012) sur l'entrepreunariat en France

25/10/12 En publiant deux notes d’analyse sur l’entrepreneuriat en France, le Centre d’analyse stratégique a cherché à mieux comprendre les difficultés rencontrées par les entrepreneurs français pour maintenir et développer leur activité en menant une analyse détaillée des différents profils d’entrepreneurs au regard de leur exposition et de leurs attitudes face aux risques

•L'entrepreneuriat en France

Volet 1 : Mythes et réalités en comparaison internationale

Malgré un réel dynamisme de la création d’entreprises, la France reste souvent présentée comme un pays doté d’une faible culture entrepreneuriale. Cette image de la France doit cependant être nuancée. En effet, l’analyse d’enquêtes qualitatives récentes permet de montrer que les Français témoignent d’une forte envie d’entreprendre et que le potentiel entrepreneurial progresse en France.

Le portrait de la France en matière de culture et d’activité entrepreneuriale est établi à partir d’une comparaison avec trois pays : les États-Unis, souvent présentés comme un modèle de société entrepreneuriale, et l’Allemagne et le Royaume-Uni, qui sont considérés comme les économies européennes les plus dynamiques.

L’analyse permet tout d’abord d’apprécier le potentiel entrepreneurial de ces économies qui repose sur la conjugaison d’un désir d’entreprendre et de la faisabilité perçue du projet de création d’entreprises.

Sur ce point, les différences entre la France et ses partenaires européens sont peu marquées, tandis que les Américains se distinguent nettement par une forte confiance dans leur capacité à entreprendre. L’étude permet également d’évaluer l’engagement dans l’entrepreneuriat à chaque étape du processus de création d’une entreprise. À ce sujet, et alors même que les intentions entrepreneuriales y sont plus élevées que chez ses partenaires, la France se singularise par une plus faible pérennité des entreprises nouvellement créées.

Le sommaire

•Le désir d'entreprendre est bien présent en France

•Le potentiel entrepreneurial progresse en France

•Un décalage entre les intentions et l'activité entrepreneuriales en France

•Auteurs : Estelle Dhont-Peltrault et Fabienne Llense, département Économie Finances.

•L'entrepreneuriat en France

Volet 2 : Comment mieux accompagner la prise de risque des créateurs d'entreprises ?

Les entreprises nouvellement créées constituent une source de création de valeur d’autant plus importante pour la société qu’elles parviennent à croître, ce qui nécessite de prendre des risques. En effet, pour un créateur d’entreprise, faire le choix du développement (à travers l’investissement, l’innovation, les embauches) plutôt que celui du maintien du statu quo, a priori plus sûr, implique d’engager des ressources en vue d’un accroissement futur mais incertain de valeur.

La capacité d’un créateur à prendre ces risques dépend de la situation dans laquelle il se trouve au moment de fonder son entreprise. Ainsi, la prise en compte de variables telles que le statut antérieur, le diplôme et les motivations à la création de l’entreprise permet d’étudier l’exposition au risque et la capacité de croissance de quatre grands profils de créateurs. Cette étude, réalisée à partir des données de l’INSEE provenant du suivi d’une cohorte d’individus ayant créé leur entreprise en 2006, montre que les créateurs démarrant un projet ambitieux dans un environnement familier ne sont pas toujours les plus actifs en termes de développement de leur entreprise.Au contraire, certains créateurs adoptent des comportements dynamiques alors même qu’ils sont fortement exposés au risque.

Les pouvoirs publics peuvent aider à rationaliser la prise de risque des créateurs en incitant les plus prudents à développer leur entreprise (“menus” de contrats d’avances remboursables) et en diminuant l’exposition au risque des entrepreneurs les plus dynamiques (exigences comptables).

Ces documents sont accessibles ici

http://www.strategie.gouv.fr/content/entrepreneuriat-en-france-na-296-297
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Accord pour l'emploi Empty
MessageSujet: Re: Accord pour l'emploi   Accord pour l'emploi EmptyVen 08 Fév 2013, 11:28

Libellule a écrit:
Nous voici repartis dans le débat tout à fait irrationnel à la française... Bon d'accord tout est politique et il faut tout ramener comme d'habitude à l'opposition patron - salarié histoire de faire avancer le schmilblic politique jusqu'aux municipales en répétant toujours la même chose.

Et c'est bien là que se situe le problème, l'incapacité franco-française d'instaurer un dialogue social sortant du schéma d'affrontement "patrons-salariés"...

Le gouvernement de François Hollande s'y essaie mais pour le coup ce sont les syndicats CGT et FO et maintenant le MEDEF qui font tout pour rester dans ce schéma car celui-ci leur est sans doute confortable...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Accord pour l'emploi Empty
MessageSujet: Re: Accord pour l'emploi   Accord pour l'emploi EmptyVen 08 Fév 2013, 11:53

D'où le débat que je propose autour des documents que je fournis pour sortir de cette ornière.

http://www.strategie.gouv.fr/content/entrepreneuriat-en-france-na-296-297
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Accord pour l'emploi Empty
MessageSujet: Re: Accord pour l'emploi   Accord pour l'emploi EmptyVen 08 Fév 2013, 12:14

Libellule a écrit:
D'où le débat que je propose autour des documents que je fournis pour sortir de cette ornière.

Ces documents n'adressent pas le problème du dialogue sociale et la concertation entre patronat et salariés mais le statut de l'entrepreneur en France..... Ce n'est pas exactement le même sujet...

Il serait plus intéressant de regarder par exemple du coté de l'Allemagne pour voir comment dans ce pays patronat et syndicats arrivent à dialoguer sans être en permanence dans des positions d'affrontement...
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

mamiea


Messages : 4282
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 74
Localisation : Fontenay sous Bois

Accord pour l'emploi Empty
MessageSujet: Re: Accord pour l'emploi   Accord pour l'emploi EmptyVen 08 Fév 2013, 13:08

a.nonymous a écrit:
Libellule a écrit:
D'où le débat que je propose autour des documents que je fournis pour sortir de cette ornière.

Ces documents n'adressent pas le problème du dialogue sociale et la concertation entre patronat et salariés mais le statut de l'entrepreneur en France..... Ce n'est pas exactement le même sujet...

Il serait plus intéressant de regarder par exemple du coté de l'Allemagne pour voir comment dans ce pays patronat et syndicats arrivent à dialoguer sans être en permanence dans des positions d'affrontement...

Il y a au moins un point commun : l' état d' esprit dans lequel on aborde ces problèmes.
Dans le cadre des relations patronat / syndicats, le terme dialogue doit être lu comme "je vous dit ce que je veux, on fait comme je veux" ce qui en bon français ce traduit : je vous informe.
Pour avoir pratiqué le dialogue social avec une direction Suédoise je peux confirmer une grande différence entre les méthodes française et suédoise. Par contre le résultat final n' est guère différent.

Quand au statut de l' entrepreneur, là aussi il y a un état d' esprit (de l' administration) plutôt porté sur la défiance et la paperasse que sur le soutien et l' accompagnement.
J' invite chacun à tenter l' expérience puis on en reparlera.
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Ramadier

Pierre Ramadier


Messages : 42
Date d'inscription : 21/12/2011

Accord pour l'emploi Empty
MessageSujet: Re: Accord pour l'emploi   Accord pour l'emploi EmptyVen 08 Fév 2013, 13:23

a.nonymous a écrit:
Libellule a écrit:
D'où le débat que je propose autour des documents que je fournis pour sortir de cette ornière.

Ces documents n'adressent pas le problème du dialogue sociale et la concertation entre patronat et salariés mais le statut de l'entrepreneur en France..... Ce n'est pas exactement le même sujet...

Il serait plus intéressant de regarder par exemple du coté de l'Allemagne pour voir comment dans ce pays patronat et syndicats arrivent à dialoguer sans être en permanence dans des positions d'affrontement...

Bonjour a.nonymous et Libellule,

Je pense effectivement que le sujet que vous abordez, par deux approches différentes, est en effet le sujet crucial pour notre pays. Celui de l'emploi.

La création d'emploi passe en effet par les entreprises et, dans ce contexte, le dialogue social, plutôt que la lutte des classes, peut y contribuer efficacement.

C'est pour cette raison que j'approuve sans réserve ce premier pas que constitue l'accord sur l'emploi conclu entre le Medef et certaines organisations syndicales. Un premier pas qui doit ouvrir la porte vers une véritable démocratie sociale que j'appelle de mes voeux. A cet égard, regarder ce qui se passe chez nos voisins européens peut en effet être très utile.

Le statut de l'entrepreneur, le rôle de l'entreprise, la connaissance de ce qu'est la vie d'une entreprise (création, développement, cessation d'activité, transmission, etc.), doivent faire l'objet d'un effort pédagogique afin que l'on sorte de certains clichés. Il peut certes exister des patrons voyous comme il y a sans doute des salariés voyous, des fonctionnaires voyous ou même des élus voyous. Mais de là à généraliser comme le font certains...

Moi qui aime les entreprises et les entrepreneurs, je suis consterné de voir, dans notre pays, une telle méconnaissance de ce qu'est véritablement une entreprise. L'école a un rôle important à jouer dans ce domaine au delà de son rôle d'éducation habituel.

Mais combien d'élus au Parlement sont issus du monde de l'entreprise, combien au gouvernement, combien dans nos assemblées territoriales, combien au Conseil Municipal de Fontenay-sous-bois ?

Selon moi, vos approches, même si elles peuvent constituer des sujets à part entière, se complètent et je trouve que vos contributions peuvent être très utiles au débat et à l'appropriation de concepts parfois complexes.
Revenir en haut Aller en bas
sebastien




Messages : 48
Date d'inscription : 31/03/2011

Accord pour l'emploi Empty
MessageSujet: Re: Accord pour l'emploi   Accord pour l'emploi EmptyVen 08 Fév 2013, 14:19

[quote="Pierre Ramadier"]
a.nonymous a écrit:
Libellule a écrit:
D'où le débat que je propose autour des documents que je fournis pour sortir de cette ornière.

Ces documents n'adressent pas le problème du dialogue sociale et la concertation entre patronat et salariés mais le statut de l'entrepreneur en France..... Ce n'est pas exactement le même sujet...

Il serait plus intéressant de regarder par exemple du coté de l'Allemagne pour voir comment dans ce pays patronat et syndicats arrivent à dialoguer sans être en permanence dans des positions d'affrontement...

Mais combien d'élus au Parlement sont issus du monde de l'entreprise, combien au gouvernement, combien dans nos assemblées territoriales, combien au Conseil Municipal de Fontenay-sous-bois ?

quote]


très bonne question , êtes vous un ouvrier ? un entrepreneur? je crois que la composition du conseil municipal de notre ville peut expliquer le décalage total entre la réalité et la perception de certains élus de leurs réalités...............
Je ne rentre pas dans le débat lutte de classe ou dialogue social dans notre ville ( vendre un terrain à la bnp a peut etre pour but d'ouvrir un dialogue social avec le grand capital) Il est nécessaire pour un pays démocratique d'avoir des syndicats représentatifs qui ont réellement la légitimité pour décider pour tous, Car il est clair que le MEDEF défend les gros et que certains syndicats des travailleurs ne sont plus en phase avec la société ..........
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Accord pour l'emploi Empty
MessageSujet: Re: Accord pour l'emploi   Accord pour l'emploi EmptyVen 08 Fév 2013, 17:11

Combien? combien, combien ? combien ?

Même réponse à toutes ces questions, certainement pas assez.

C'est précisément le genre de choses qui doit évoluer, j'y suis pour ma part très favorable.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Accord pour l'emploi Empty
MessageSujet: Re: Accord pour l'emploi   Accord pour l'emploi EmptyVen 08 Fév 2013, 20:49

sebastien a écrit:
Je ne rentre pas dans le débat lutte de classe ou dialogue social dans notre ville ( vendre un terrain à la bnp a peut etre pour but d'ouvrir un dialogue social avec le grand capital)


Pour parler de cette vente de terrain pour construire des bureaux tout en restant dans le sujet, la question que l'on peut se poser est de savoir si une fois achevés ces bureaux trouveront preneurs tant le mouvement de délocalisation dans le tertiaire s'accentue ses derniers mois...

Entre employer des salariés de droit français ou des salariés de droits tchèques, roumains, indiens, .... de nombreuses sociétés ont fait leur choix et opté pour des plateformes offshore... Il est à craindre que ce mouvement ne fasse que se développer et c'est un vrai soucis...

sebastien a écrit:
Il est nécessaire pour un pays démocratique d'avoir des syndicats représentatifs qui ont réellement la légitimité pour décider pour tous, Car il est clair que le MEDEF défend les gros et que certains syndicats des travailleurs ne sont plus en phase avec la société ..........

Effectivement des syndicats représentatifs et non dogmatiques sont indispensables pour un vrai dialogue social...

Il faut garder à l'esprit que quand des syndicalistes par dogmatisme conduisent la société qui les emploie à une fermeture de site, ce n'est pas seulement l'employeur qui en fait les frais mais aussi l'ensemble des salariés qui perdent leur emploi...


Dernière édition par a.nonymous le Ven 08 Fév 2013, 20:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Accord pour l'emploi Empty
MessageSujet: Re: Accord pour l'emploi   Accord pour l'emploi EmptyVen 08 Fév 2013, 20:55

Pierre Ramadier a écrit:
Bonjour a.nonymous et Libellule,

Je pense effectivement que le sujet que vous abordez, par deux approches différentes, est en effet le sujet crucial pour notre pays. Celui de l'emploi.

Au niveau national le sujet de l'emploi au sens large est effectivement le sujet crucial de la présidence de Français Hollande...

D'autres sujet sociétaux qui aujourd'hui ou demain occupent ou vont occuper le devant de l'actualité tels le "mariage pour tous" ou le "droit de vote des étrangers", même si ils sont importants pour les intéressés ne sont qu'anecdotiques pour la très grande majorité des citoyens...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Accord pour l'emploi Empty
MessageSujet: Re: Accord pour l'emploi   Accord pour l'emploi EmptyMer 20 Fév 2013, 11:01

A l'heure où la gauche des Petits Copains Fonctionnaires peu préoccupée par le sort des salariés du privé refuse d'entendre parler amélioration de la compétitivité des entreprises françaises, le CEO du fabricant du pneus Titan vient d'envoyer une lettre qui déchire à Montenbourg à propos de l'usine Goodyear d'Amiens...

Même si les termes de cette lettre ne sont pas très diplomatiques, elle a le mérite de poser de vraies questions qui devraient faire réfléchir ceux qui ne veulent pas comprendre que les salariés français du privé sont en guerre contre la terre entière pour sauver leur job....

Accord pour l'emploi 1361354218
Accord pour l'emploi 1361354253
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Accord pour l'emploi Empty
MessageSujet: Re: Accord pour l'emploi   Accord pour l'emploi EmptyMer 20 Fév 2013, 11:15

Cette lettre vous donne une idée des pratiques de campagne électorale telles qu'elles se déroulent outre-atlantique ou le dégommage de l'adversaire est la règle... et tous les moyens permis...

Voici un article qui se laisse lire à ce sujet

ÉCONOMIE - Sa rudesse en affaire et son physique imposant lui ont valu un surnom, "the Grizz". Maurice M. Taylor, le PDG de la société américaine Titan international, s'est fait un nom parmi les Français en envoyant une lettre acerbe au ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg.

Dans son courrier dévoilé par Les Echos mardi 19 février, Maurice M. Taylor explique pourquoi la société qu'il dirige depuis 1990 a renoncé à reprendre l'usine de pneus Goodyear d'Amiens-Nord, décrivant pèle-mêle "un syndicat fou" et des ouvriers qui "discutent pendant trois heures et travaillent trois heures". "Cette lettre vient d'un déficient mental" qui "insulte le peuple français", a réagi mercredi sur France Info le responsable CGT Goodyear d'Amiens-nord, Mickael Wamen.

Inconnu en France, l'homme d'affaires est plus renommé aux Etats-Unis.

D'abord parce qu'il ne se contente pas d'arpenter les bureaux de sa société en costume-cravate, l'homme se met en scène pour faire la promotion des pneus produits par son entreprise. Le grizzly est même devenu l'emblême de la société Titan. Rendez-vous sur la page d’accueil du site internet de la compagnie américaine, le rugissement du mammifère vous accueillera...

Accord pour l'emploi O-GRIZZLY-570

Dans une publicité télévisée publiée sur Youtube en 2008, Maurice M. Taylor fait la promotion des pneus Titan, incitant ses compatriotes à acheter local et moquant les pneus produits par les Français de Michelin et les Japonais de Firestone.

Regardez la vidéo :
http://www.huffingtonpost.fr/2013/02/20/titan-international-portrait-maurice-taylor-arnaud-montebourg_n_2722208.html?utm_hp_ref=france


Mais ce n'est pas pour ses publicités bon marché que l'homme d'affaires est le plus connu aux Etats-Unis : en 1996, il a tenté d'obtenir l'investiture républicaine pour l'élection présidentielle.

Une aventure qui s'est soldée par un échec retentissant, son discours d'entrepreneur protectionniste teinté d'énormes couches de patriotisme et d'anti-fédéralisme n'aura pas suffi à séduire les électeurs républicains. Le projet proposé aux Américains était pourtant simple : gérer son pays comme il a géré son entreprise. Un projet séduisant tant Titan International a prospéré sous sa direction.

À son programme notamment, un sévère coup de patte aux dépenses publiques en supprimant certains programmes d'aides publiques et en virant un tiers des fonctionnaires les mieux payés...

Accord pour l'emploi O-TAYLOR-TITAN-570
En 1996, le magazine de centre gauche The New Republic décrivait ainsi Maurice M. Taylor : "C'est un homme d'affaires qui s'est comporté à peu près aussi bien que peut le faire un homme d'affaires qui a réussi. Il emploie 5500 personnes (...) qui ont tous un plan d'intéressement. Il se verse un salaire modeste et soutient avec force que les PDG des sociétés cotées en bourse ne doivent jamais être payés plus qu'environ vingt fois le salaire de leurs travailleurs les moins payés".

Après avoir dépensé 6,5 millions de dollars sur ses deniers personnels et recueilli seulement 1% des voix, il abandonnait la course, laissant Bob Dole représenter les Républicains face à Bill Clinton.

Regardez une des publicités diffusées à la télévision durant la campagne :



"Les politiciens veulent tous être aimés. Moi je me fous que les gens m'aiment", disait Maurice M. Taylor en 1996. En France, le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il a réussi son pari. Haut la main.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Accord pour l'emploi Empty
MessageSujet: Re: Accord pour l'emploi   Accord pour l'emploi EmptyMer 20 Fév 2013, 11:25

Libellule a écrit:
Cette lettre vous donne une idée des pratiques de campagne électorale telles que déroulent outre-atlantique

Voici un article qui se laisse lire à ce sujet

On ne parle pas campagne électorale aux Etats-Unis mais compétitivité des entreprises et guerre économique entre pays...

Comme le dit Taylor, et qu'il soit républicain ou démocrate n'est pas le problème, c'est Titan qui a l'argent et si cette société ne veut pas acheter l'usine Goodyear d'Amiens mais préfère acheter une usine chinoise ou indienne, personne ne pourra l'obliger à faire autrement...

Et oui, les fermiers français continueront à acheter les pneus Titan fabriqués en Chine ou en Inde si ceux-ci sont les moins chers...

Les salariés d'Amiens connaitront eux les joies de Pôle emploi avec ses 1095 jours d'allocation suivis ensuite du RSA...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Accord pour l'emploi Empty
MessageSujet: Re: Accord pour l'emploi   Accord pour l'emploi EmptyMer 20 Fév 2013, 11:32

Je parle des méthodes de déglingage pratiquées lors des campagnes électorales aux USA pour situer le personnage ; le problème n'est pas qu'il soit républicain ou démocrate, mais il se trouve que c'est un républicain, et j'ai encore le droit de le dire, si cela me parait contribuer au débat, à moins évidemment que cela vous contrarie qu'il le soit et que vous auriez préféré que cette lettre soit écrite par un social démocrate de centre gauche... afro et signée par exemple par l'un de vos mentors?

Qui plus est, cela n'enlève rien au débat sur la compétitivité, par ailleurs, bien au contraire, puisque l'article ci-dessus en parle en proposant une vidéo publicitaire qui en est le thème. Il n'y a qu'à cliquer sur le lien pour accéder aux deux vidéos mentionnées dans l'article...

Maurice Taylor est par ailleurs un investisseur, qu'on le veuille ou non, et on peut effectivement s'intéresser aux attendus qui font qu'il n'a pas voulu reprendre la filiale française en difficultés, ... vu le profil managérial qu'il a (pas surpayé a priori, intéressant ses salariés au résultat de l'entreprise et promouvant la méthode Montebourg " achetons d'abord la production locale".

Tout cela pou rdire qu'il ne faut pas toujours simplifier les problématiques posées anonymous, même si, j'en conviens, le Smic ROUMAIN est à 162 € et les salaires chinoix encore bien plus bas.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Accord pour l'emploi Empty
MessageSujet: Re: Accord pour l'emploi   Accord pour l'emploi EmptyMer 20 Fév 2013, 12:03

pour ce qui est de son implantation future, je ne sais pas ce que ce patron fera mais pour l'instant ses filiales sont là

http://www.titan-intl.com/subsidiaries

Alors on se la pose cette question de l'entreprenariat en France avec les diagnostics qui vont avec? (voir mes posts précédents).
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Accord pour l'emploi Empty
MessageSujet: Re: Accord pour l'emploi   Accord pour l'emploi EmptyMer 20 Fév 2013, 12:20

Libellule a écrit:
Tout cela pou rdire qu'il ne faut pas toujours simplifier les problématiques posées anonymous, même si, j'en conviens, le Smic ROUMAIN est à 162 € et les salaires chinoix encore bien plus bas.

Dans le cas présent, la problématique posée par Taylor est la même que celle posée par le gouvernement ou la CFDT: l'attitude dogmatique et jusqu'au-boutiste de la CGT face à Goodyear et aux éventuels repreneurs...


Citation :
Fermeture de Goodyear à Amiens-Nord : la CFDT implique la CGT

Publié le 01.02.2013, 11h13 | Mise à jour : 11h46

La CGT a une responsabilité dans le projet de fermeture du site de Goodyear à Amiens Nord, a estimé vendredi sur LCI le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger. Il met en cause le refus de la CGT de négocier un accord pour sauver l'emploi.

«La direction et l'organisation syndicale majoritaire (la CGT), porte une responsabilité dans ce qui se passe, (...) à part égale», a déclaré Laurent Berger. Il reproche à la CGT «une position dogmatique». «On voit bien que, quand il y a des dogmes, et pas de volonté de sauver l'emploi on va dans le mur», a-t-il dit.

Jeudi, la direction de Goodyear France a annoncé son projet de fermer son site d'Amiens Nord menaçant près de 1200 emplois. Elu CGT, Mickael Wamen a appelé à la mobilisation, annonçant une «journée de lutte» le 12 février.

61 millions d'euros de pertes en 2011

En 2007, les accords conclus entre syndicats et direction avaient permis le maintien du site voisin d'Amiens sud, où travaillent un millier de salariés.

L'usine d'Amiens-Nord a perdu 61 millions d'euros en 2011, dont 41 pour le pneu de tourisme, explique Richard Jouhannet, secrétaire du CHSCT (Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail), faisant un parallèle avec celle d'Amiens-Sud «aujourd'hui rentable», selon lui, après avoir accepté une organisation du travail différente (4X8) en contrepartie d'un plan d'investissement.

Depuis cinq ans, toutes les négociations pour Amiens Nord ont échoué. En septembre 2012, après huit mois de discussions avec les syndicats, la direction de Goodyear France a annoncé le retrait d'un projet de plan de départs volontaires sans licenciements. Avant cela, un plan social, qui prévoyait de mettre un terme à la production de pneus de tourisme à Amiens-Nord avait été invalidé par la justice, saisie par la CGT.

LeParisien.fr
Source: http://www.leparisien.fr/economie/fermeture-de-goodyear-a-amiens-nord-la-cfdt-implique-la-cgt-01-02-2013-2531289.php

Pour ce qui est de la publicité Titan, celle-ci n'a rien de surprenant tant les publicités patriotiques sont courantes aux Etats-Unis... Les mentions "Made in America", "Made by americans", "Made by americans for americans" sont assez courantes dans les communications produits et ça ne choque personne...

Revenir en haut Aller en bas
Dumez

Dumez


Messages : 181
Date d'inscription : 05/05/2011

Accord pour l'emploi Empty
MessageSujet: Re: Accord pour l'emploi   Accord pour l'emploi EmptyMer 20 Fév 2013, 12:43

Contre la grande braderie des droits des salariés ! RÉUNION PUBLIQUE du Collcetif pour un audit citoyen de la dette (CAC) à Fontenay avec Gérard Filoche, vendredi 1er mars, à 20 heures, école Michelet, 1, rue Michelet, Fontenay-sous-bois

Accord pour l'emploi Affiche-1ermars-cac-fsb-bd
Revenir en haut Aller en bas
http://partidegauche.94nord.over-blog.com
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Accord pour l'emploi Empty
MessageSujet: Re: Accord pour l'emploi   Accord pour l'emploi EmptyMer 20 Fév 2013, 13:25

Voilà en quelques insertions successives un résumé en images de ce qui différencie les visions des uns et des autres en politique finalement.. ; autour de deux notions qui se chevauchent bougrement pourtant, entre la nécessité d'être compétitif pour garder des emplois d'un côté, et de ne pas être pénalisés trop lourdement pas une dette qui ne cesse de gonfler, de l'autre. Ce que représente bien ce nouveau dessin (Gallois, en chevalier PERCEVAL, avec sa bannière sur la compétitivité, ... sauf que dans la littérature galloise, précisément son nom est... Peredur (ou Perdure)... quelle belle double lecture possible....

Il va falloir être bien armé côté gouvernement pour trouver le juste chemin.

D'ailleurs,

Je ne sais pas s’il faut y voir une allégorie particulière mais, il est intéressant de rappeler que dans la légende arthurienne, le jeune Perceval rencontre cinq chevaliers aux armures si étincelantes qu'il les prend d'abord pour des anges (les 5 principaux syndicats ? les 5 partis composant le front de gauche ?).

Mais quand il comprend ce qu'ils représentent, il veut devenir lui-même chevalier et se rend à la cour du roi Arthur. Après s'être révélé excellent combattant, il est adoubé et invité à se joindre aux chevaliers de la Table ronde in fine Very Happy De quoi satisfaire le Roi Arthur, au commande de l'Etat... queen
On en n'est pas tout à fait encore là, mais il va bien falloir que le dialogue s’installe… d'autant le le CAC 94 Nord n'a pas le monopole des débats sur la dette (je ne mets pour ma part qu'un lien qui contient l'image ) à en croire l'invitation au débat auquel participeront ... (je vous laisse cliquer sur le lien donc)

http://blogs.mediapart.fr/blog/ivan-villa/200213/engagement-et-eva-joly-vous-invitent-pour-remettre-la-finance-sa-place

Accord pour l'emploi Perceval-le-gallois3
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Accord pour l'emploi Empty
MessageSujet: Re: Accord pour l'emploi   Accord pour l'emploi EmptyMer 20 Fév 2013, 17:16

A propos de My Taylor is rich quelques anecdotes en sus :

L'homme «ne craint pas la controverse», notait pudiquement le Chicago Tribune à l’occasion d’une grève dans une usine Titan de l’Iowa, en 1999. Le journal cite notamment une lettre de Taylor au sénateur local, qui lui était favorable aux salariés : «Avez-vous déjà regardé ce qu’il se passe vraiment, ou êtes vous juste branché à la machine à fric des syndicats?», questionne l'homme d'affaires.

Quant à ces derniers, qui réclamaient une augmentation et des limites au nombre d'heures supplémentaire obligatoires, Taylor leur propose alors de s’exiler à Cuba, parmi leurs sembables «gauchistes, socialistes, communistes». Autrefois en difficultés, l’usine avait été reprise en 1994 par Titan au prix de baisses de salaires pour les ouvriers. Au cours des trois ans de grève, la direction fera appel à des travailleurs temporaires pour faire tourner les chaînes. Taylor s'était déjà distingué en bloquant l'entrée du site à des inspecteurs du travail venus enquêter sur une série de blessures du travail.

Lorsque l'homme d'affaires prend le contrôle de Titan en 1992, il ne s'agit encore que d'une entreprise moyenne, dont les ventes dépassent à peine les 110 millions de dollars. En 2011, ce chiffre était proche de 1,5 milliard de dollars. Entre-temps, le groupe a grossi à coups d'acquisitions, selon une méthode de corsaire revendiquée par son PDG : «Titan est un assemblage d’entreprises déficitaires, en faillite ou fermées, que nous avons redressées.» Une fois rachetées, les boîtes sont soumises à des plans de réduction de coûts.

Après des difficultés entre la fin des années 1990 et le milieu des années 2000, le groupe s'est redressé au prix de plusieurs fermetures de site. Pour promouvoir ses pneus, Taylor n'hésite pas à payer de sa personne. Comme dans cette publicité où il raille la concurrence étrangère : «Mettre un Michelin sur un tracteur, c'est comme mettre un bérêt sur un cow-boy».
Revenir en haut Aller en bas
Dumez

Dumez


Messages : 181
Date d'inscription : 05/05/2011

Accord pour l'emploi Empty
MessageSujet: Re: Accord pour l'emploi   Accord pour l'emploi EmptyMer 06 Mar 2013, 11:51

Argumentaire des "renégats" du PS contre l'accord : http://www.mnlienemann.fr/2013/03/avant-le-debat-au-parlement-relisez-notre-argumentaire-sur-laccord-emploi/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=avant-le-debat-au-parlement-relisez-notre-argumentaire-sur-laccord-emploi&utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter
Revenir en haut Aller en bas
http://partidegauche.94nord.over-blog.com
Contenu sponsorisé





Accord pour l'emploi Empty
MessageSujet: Re: Accord pour l'emploi   Accord pour l'emploi Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Accord pour l'emploi
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Accord pour l'emploi - Les explications de la CFDT
» Beth Chalom plus fort que Zola
» COP 21 - Applictaion de l'accord signé au Bourget
» Accord de libre échange entre les Etats-Unis et l'Union
» Allemagne: Merkel arrache un accord de gouvernement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne locale :: Tribune libre-
Sauter vers: