Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.
Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.
Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau ...
Voir le deal

 

 Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide

Aller en bas 
+3
Gérard
Libellule
a.nonymous
7 participants
AuteurMessage
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide Empty
MessageSujet: Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide   Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide EmptyMar 05 Fév 2013, 21:06

Quelle lucidité dans ces déclarations du député socialiste Malek Boutih...

Oui nous sommes en guerre pour l'emploi et oui toutes les conditions sont réunies ou en train de se réunir pour que l'extrême droite prenne le pouvoir et l'heure n'est vraiment plus à tergiverser...

Guerre pour l'emploi et déjà ni libre concurrence ni libre circulation professionnelle à l'intérieur de l'Union sans un minimum d'harmonisation salariale, sociale et fiscale...

AFP a écrit:
Malek Boutih attend le "général Hollande" dans la guerre anti chômage
Par AFP | AFP – il y a 7 heures

Le député PS Malek Boutih a déclaré mardi attendre du "général Hollande" qu'il devienne le "général de la lutte contre le chômage", mettant en garde contre une fermeture de Petroplus et une montée de l'extrême droite.

"Un agenda politique, c'est parer aux urgences et l'urgence, c'est la situation sociale en France", a plaidé l'élu de l'Essonne sur RMC. "Notre pays est au bord de la rupture sociale, ça craque".

"J'attends que le général Hollande, qui a des belles victoires sur le terrain militaire et de la politique étrangère, devienne le général de la lutte contre le chômage", a insisté M. Boutih.

Or actuellement, "on est une main en dessous", selon lui. De plus, "on a l'impression qu'on est revenus au principe : une seule politique possible", principe qu'il récuse.

Si la raffinerie normande Petroplus, en attente de repreneurs, ferme, "ce sera un échec politique définitif", poursuit l'ancien président de SOS Racisme. "Ce sera le signe qu'on est des faibles".

"On est dans nos débats techniques, nos débats juridiques, nos débats sur le mariage pour tous, mais moi je vois les queues devant les caisses d'allocations familiales, les personnes qui couchent dans la rue...", a-t-il relevé.

"Toutes les conditions sont en train de se réunir pour que l'extrême droite prenne le pouvoir en France", s'est alarmé M. Boutih. "Je vois les idées du Front national pénétrer toutes les couches de la population, y compris dans les banlieues, dans les cités. Aucune catégorie sociale ou culturelle n'est à l'abri des idées de l'extrême droite".
Source: http://fr.news.yahoo.com/malek-boutih-attend-g%C3%A9n%C3%A9ral-hollande-guerre-anti-ch%C3%B4mage-124505129.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide Empty
MessageSujet: Re: Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide   Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide EmptyMer 06 Fév 2013, 21:27

Hier c'était le député socialiste Malek Boutih qui, très lucide, exprimait ses craintes sur la montée de l'extrême droite dans un contexte de l'emploi très préoccupant...

Aujourd'hui et alors que l'ensemble des députés est très occupé à discuter à l'Assemblée non pas du "chômage pour tous" mais du "mariage pour tous" ce sont les résultats de ce sondage qui devraient faire réfléchir...

Désormais, il y a péril en la demeure même si il y a dans ce sondage certains éléments rassurants:

"Une très nette majorité de Français, 81%, n'adhèrent pas aux "solutions" que propose Marine Le Pen, même si 35% d'entre eux adhèrent à ses "constats". Seuls 12% adhèrent "aux constats" et "aux solutions"."

Citation :
06/02/2013 à 16:53
Front National: près d'un tiers des Français adhèrent aux idées mais pas aux solutions

L'adhésion aux idées du FN se stabilise à son plus haut niveau (32%) et son image s'améliore, notamment auprès des sympathisants UMP, mais une nette majorité de Français (67%) n'envisage pas de voter "à l'avenir" pour le parti d'extrême droite et rejette ses solutions, selon le baromètre annuel de TNS-Sofres.

Selon ce sondage pour France Info/Le Monde/Canal+, 32% de Français se disent "tout à fait" (6%) ou "assez" (26%) d'accord avec les idées du Front national, un chiffre en hausse d'un point sur un an, tandis que 63% sont en désaccord (26% "plutôt", 37% "tout à fait").

Dans l'historique des enquêtes de l'institut, une adhésion à 32% n'avait été atteinte qu'en 1991. Elle se situait à 28% en mai 2002 et a connu un bond de 14 points depuis 2010.

"Ce qui est frappant, c'est qu'il n'y a pas de décrue post-électorale" comme après les présidentielles de 1995 ou de 2002, souligne à l'AFP Emmanuel Rivière, directeur du département Opinion chez TNS-Sofres.

Sur fond de crise économique, l'analyste pointe une conjonction nouvelle: "un niveau d'adhésion élevé aux idées frontistes, un étiage électoral haut (17,9% à la présidentielle) et un niveau bas de ceux qui considèrent le FN comme un danger".

Le parti de Marine Le Pen ne "représente un danger pour la démocratie" qu'aux yeux de 47% de sondés (-6), passant pour la première fois sous la barre des 50% (39% chez les sympathisants UMP).

De même, 35% des sondés - 40% à l'UMP - jugent le FN en "capacité de participer à un gouvernement", en hausse de 10 points sur deux ans.

Au FN, on s'est immédiatement félicité de ces chiffres.

"La dédiabolisation du Front National est achevée parmi le peuple. Seule une petite caste intellectuellement congelée (...) continue de vouloir (nous) caricaturer", a réagi le vice-président du parti d'extrême droite, Florian Philippot.

"On a tout fait pour nous présenter comme des gens dangereux" mais "c'est vrai aussi que du côté du Front, on a parfois fait tout ce qu'il fallait", a convenu, pour sa part, l'un des deux députés FN, Gilbert Collard.

Pour autant, "on n'est pas dans un phénomène de banalisation", note M. Rivière.

Une très nette majorité de Français, 81%, n'adhèrent pas aux "solutions" que propose Marine Le Pen, même si 35% d'entre eux adhèrent à ses "constats". Seuls 12% adhèrent "aux constats" et "aux solutions".

63% des sondés n'ont "jamais voté" et "n'envisagent pas de voter FN à l'avenir" et 4%, s'ils l'ont déjà fait, n'en ont plus l'intention. Pour 27%, c'est une hypothèse envisageable.

Les niveaux d'adhésion à des opinions rattachables au FN sont stables ou en légère hausse, à l'exception de l'idée selon laquelle "on ne défend pas assez les valeurs traditionnelles en France", qui culmine à 72% (+9).

Si 54% (+3) trouvent qu'"on accorde trop de droits à l'islam et aux musulmans en France" - 71% chez les sympathisants UMP - et si 54% (+3) jugent qu'"il y a trop d'immigrés en France" - 74% chez les sympathisants UMP -, le retour au franc perd encore un point (29%).

Seuls 24% (+2) trouvent qu'"en matière d'emploi", "on doit donner la priorité à un Français sur un immigré en situation régulière".

"Quand les mots d'ordre sont exclusifs au FN comme la sortie de l'euro ou la peine de mort, on note plutôt un repli", selon M. Rivière. "Cela montre bien que c'est plutôt ce qui se passe au sein de l'UMP qui compte. Ses leaders aident à ce que les thématiques de l'immigration et de l'islam soient plus présentes, plus débattues et sans doute vécues comme plus problématiques", explique-t-il.

Dans ce contexte, 27% des personnes interrogées souhaitent des alliances locales, "au cas par cas", entre l'UMP et le FN, aux municipales de mars 2014 (37% chez les sympathisants UMP) et 25% sont favorables à un "accord national" (37% des sympathisants UMP) à ces élections.

Sondage réalisé du 24 au 28 janvier auprès d'un échantillon de 1.012 personnes représentatif de l'ensemble de la population âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas.
Source: http://actu.orange.fr/politique/front-national-pres-d-un-tiers-des-francais-adherent-aux-idees-mais-pas-aux-solutions-afp_1340370.html


Dernière édition par a.nonymous le Mer 06 Fév 2013, 21:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide Empty
MessageSujet: Re: Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide   Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide EmptyMer 06 Fév 2013, 21:32

Citation :
Aujourd'hui et alors que l'ensemble des députés est très occupé à discuter à l'Assemblée non pas du "chômage pour tous" mais du "mariage pour tous" ce sont les résultats de ce sondage qui devraient faire réfléchir...

on a aussi parler des salles de shoot. Mais pas sur ce forum, c'est étrange. Libellule va encore, avec Loic, nous écrire un verset pleurnichard, et Marion dire qu'elle est contre mais votera pour si la question se pose.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide Empty
MessageSujet: Re: Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide   Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide EmptyMer 06 Fév 2013, 22:50

Et ce soir dans la ville voisine de Montreuil une soirée qui montre si il en était besoin qu'il y a vraiment divergence entre les citoyens et les politiques à gauche de la gauche...

Ce qui est vraiment ennuyeux c'est que cette gauche de la gauche agit comme un apprenti sorcier qui n'a pas compris qu'il était en train de dégoupiller des grenades qui risquaient de nous péter à la figure...

Si des mesures comme le "mariage pour tous" ou le "droit de vote pour les immigrés" peuvent être acceptables et acceptées dans un pays apaisé et connaissant le plein emploi, il n'en va de même dans un pays en crise avec plus de trois millions de chômeurs....


Citation :
Montreuil : grande soirée de mobilisation sur le vote des étrangers

Bérangère Lepetit | Publié le 06.02.2013, 10h54

C’était la proposition n° 50 du candidat socialiste François Hollande, mais aussi une promesse formulée dès 1981 par François Mitterrand : instaurer le droit de vote aux résidants étrangers non communautaires aux élections locales. A Montreuil, la maire (EELV) Dominique Voynet, le député PS de la 7e circonscription Razzy Hammadi mais aussi l’ensemble des groupes d’opposition et de nombreuses associations organisent une soirée de mobilisation unitaire et festive en guise de piqûre de rappel.
Au programme : la participation de nombreux artistes parmi lesquels le Sénégalais Touré Kounda, la fanfare Tarace Boulba ou encore le rappeur Rost. Ce rendez-vous se déroule alors que le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a commencé hier ses consultations sur le sujet.

Quelles conséquences auraient cette mesure sur une ville comme Montreuil ? Le nombre de personnes concernées, important dans la 2e ville du département où résident de nombreux étrangers, reste difficile à estimer. La portée serait de toute façon symbolique. « C’est un signe d’insertion, de reconnaissance, assure Dominique Voynet. C’est un peu comme le mariage pour tous : on n’oblige pas les gens à se marier mais on leur donne le droit. » « Aujourd’hui à Montreuil, les étrangers non communautaires se retrouvent dans la vie associative, la vie syndicale ou dans les conseils de parents d’élèves, estime de son côté le député PS Razzy Hammadi. Il est temps qu’ils puissent acquérir ce droit. »

Les habitants sont-ils partants ? Dans un récent sondage réalisé il y a quelques jours par l’Ifop, 56% des Français se déclarent opposés au droit de vote des résidants étrangers non communautaires. Aucune étude n’existe à l’échelle du 93. En Seine-Saint-Denis, des votations citoyennes se sont multipliées ces dernières années sur ce thème et se sont toujours prononcées en faveur du projet. Un peu partout sur le territoire, des collectifs d’habitants, souvent chapeautés par la Ligue des droits de l’homme (LDH), réclament un projet de loi en 2013 et une première application pour les élections municipales de 2014. C’est le cas à Rosny où un collectif s’est réuni pour la première fois cette semaine. A Aubervilliers, Bondy, Noisy-le-Sec, le mouvement est aussi en marche. Pour Jean-Michel Delarbre, le délégué départemental de la LDH « l’importance de la population concernée dans le 93 donne au territoire un rôle particulier dans ce débat national ».


Ce mercredi soir à partir de 19 heures dans la salle des fêtes de l’hôtel de ville à Montreuil.

Le Parisien
Source: http://www.leparisien.fr/aubervilliers-93300/montreuil-grande-soiree-de-mobilisation-sur-le-vote-des-etrangers-06-02-2013-2544537.php
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide Empty
MessageSujet: Re: Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide   Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide EmptyMer 06 Fév 2013, 23:06

On finit par regretter Sarko et surtout Chirac
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide Empty
MessageSujet: Re: Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide   Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide EmptyJeu 07 Fév 2013, 07:56

Chirac? Le premier des arlésiens dès 1979
http://www.eleves.ens.fr/pollens/seminaire/seances/citoyennete%20locale/DVE.htm
L'article est à lire, car très complet quant à l'approche du sujet tel que posé subjectivement par anonymous
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide Empty
MessageSujet: Re: Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide   Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide EmptyJeu 07 Fév 2013, 10:31

Libellule a écrit:
Chirac? Le premier des arlésiens dès 1979
http://www.eleves.ens.fr/pollens/seminaire/seances/citoyennete%20locale/DVE.htm
L'article est à lire, car très complet quant à l'approche du sujet tel que posé subjectivement par anonymous

Cet article est juste un énième article sur le droit de vote des étrangers...

Le problème que je pose, et pas subjectivement, est celui des divergences profondes et qui vont en se creusant entre les citoyens et les politiques qui sont censés les représenter...


Dernière édition par a.nonymous le Jeu 07 Fév 2013, 12:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard


Messages : 4188
Date d'inscription : 08/07/2010

Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide Empty
MessageSujet: Re: Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide   Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide EmptyJeu 07 Fév 2013, 12:11

A propos du droit de vote des étrangers non communautaires je pense que, là encore, les conditions d'accès ne sont pas claires.
  • Maîtrise raisonnable de la langue française? (ne serait-ce que pour comprendre pour qui et pour quoi on vote, imaginez-vous électeur au Japon sans connaître le Japonnais !)

  • Durée effective de la présence antérieure au vote sur le sol français

  • Réciprocité avec les pays d'origine


et d'autres points qui ne sont pas nécessairement des points de blocage mais qui doivent faire l'objet d'un débat national, voire d'une référendum.

J'assortirais dans tous les cas l'accord de ce droit de vote aux étrangers non communautaires à un décret rendant le vote OBLIGATOIRE pour tous les citoyens inscrits sur des listes électorales, avec sanctions à la clé en cas de non déplacement injustifié.

Un premier pas vient d'être discrètement franchi il y a quelques jours en distinguant désormais les votes nuls des votes blancs, sans pour autant que ceux ci soient comptabilisés.

Cette loi électorale devrait enfin laisser plus de place à la proportionnelle, ce qui, tous comptes faits, cumule pas mal de choses, mais ceci n'est que mon point de vue
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

mamiea


Messages : 4282
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 74
Localisation : Fontenay sous Bois

Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide Empty
MessageSujet: Re: Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide   Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide EmptyJeu 07 Fév 2013, 12:44

Il ne faut pas cacher que ce droit de vote "local" a une répercussion "nationale" sur les élections sénatoriales, là est une autre question qu'il faut se poser.
Ne pas en tenir compte serait pour le moins un oubli fâcheux et au pire un mensonge grave.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide Empty
MessageSujet: Re: Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide   Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide EmptyJeu 07 Fév 2013, 13:00

mamiea a écrit:
Il ne faut pas cacher que ce droit de vote "local" a une répercussion "nationale" sur les élections sénatoriales, là est une autre question qu'il faut se poser.
Ne pas en tenir compte serait pour le moins un oubli fâcheux et au pire un mensonge grave.

La proposition de loi adoptée par le Sénat le le 8 décembre 2011 est ainsi rédigée:

Citation :
Après l'article 72-4 de la Constitution, il est inséré un article 72-5 ainsi rédigé :

« Art. 72-5. - Le droit de vote et d'éligibilité aux élections municipales est accordé aux étrangers non ressortissants de l'Union européenne résidant en France. Ils ne peuvent exercer les fonctions de maire ou d'adjoint, ni participer à la désignation des électeurs sénatoriaux et à l'élection des sénateurs. Une loi organique détermine les conditions d'application du présent article. »
Source: http://www.senat.fr/leg/tas11-021.html
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

mamiea


Messages : 4282
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 74
Localisation : Fontenay sous Bois

Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide Empty
MessageSujet: Re: Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide   Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide EmptyJeu 07 Fév 2013, 13:06

a.nonymous a écrit:
mamiea a écrit:
Il ne faut pas cacher que ce droit de vote "local" a une répercussion "nationale" sur les élections sénatoriales, là est une autre question qu'il faut se poser.
Ne pas en tenir compte serait pour le moins un oubli fâcheux et au pire un mensonge grave.

La proposition de loi adoptée par le Sénat le le 8 décembre 2011 est ainsi rédigée:

Citation :
Après l'article 72-4 de la Constitution, il est inséré un article 72-5 ainsi rédigé :

« Art. 72-5. - Le droit de vote et d'éligibilité aux élections municipales est accordé aux étrangers non ressortissants de l'Union européenne résidant en France. Ils ne peuvent exercer les fonctions de maire ou d'adjoint, ni participer à la désignation des électeurs sénatoriaux et à l'élection des sénateurs. Une loi organique détermine les conditions d'application du présent article. »
Source: http://www.senat.fr/leg/tas11-021.html
Il n' est pas besoin de faire partie du collège des grands électeurs pour les influencer. Ce texte est,comme beaucoup de texte de loi assez vague pour laisser place à interprétation.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide Empty
MessageSujet: Re: Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide   Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide EmptyJeu 07 Fév 2013, 13:19

mamiea a écrit:
Il n' est pas besoin de faire partie du collège des grands électeurs pour les influencer. Ce texte est,comme beaucoup de texte de loi assez vague pour laisser place à interprétation.

Je suis d'accord, et certains élus en sont aussi parfaitement conscients, que dès lors que des étrangers développant des pratiques communautaristes siégeront avec droit de vote dans les conseils municipaux, il y a un risque de dérive avec des échanges de vote contre des "mesures favorables" à leur communauté...

Ceci étant, le vote des étrangers n'est qu'un des aspects des divergences actuelles entre citoyens et politiques... Celle-ci pourrait sans doute être débattue dans un climat social apaisé mais aujourd'hui je ne pense vraiment pas que ce soit le moment de pousser ce sujet sur le devant de la scène...

Pour en revenir à la situation sociale du plus grand nombre, Manuel Valls a eu aujourd'hui des propos assez révélateurs du climat social dans notre pays qui devrait faire réfléchir les boute-feux de la gauche de la gauche...

Citation :
Valls aux ouvriers : "Pas de place pour la violence"
Mis en ligne le 07 février 2013 à 11h56 par Olivier Levard, mis à jour le 07 février 2013 à 13h04

Le ministre de l'Intérieur lance un avertissement aux ouvriers en colère. "Il n'y a pas de place pour la violence, et je lance évidemment un avertissement, la police, elle fait son travail", prévient-il.

C'est un avertissement ferme. Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, qui s'est inquiété mardi des risques "d'implosion sociale" en France en raison de la crise économique, s'est adressé jeudi aux ouvriers en colère, en estimant qu'il n'y a "pas de place pour la violence". L'annonce par Goodyear Dunlop France de son intention de fermer son usine de pneumatiques d'Amiens-Nord (Somme), les licenciements prévus à PSA et la confusion quant à l'avenir de la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne (Seine-Maritime) ont ravivé des tensions en France, théâtre d'annonces à répétition de plans sociaux depuis plusieurs mois.

"Il y a de la désespérance chez les ouvriers, chez les ouvrières, il y a de la colère. (...) J'en appelle évidemment à la retenue, au dialogue social, à la recherche de solutions", a dit jeudi le ministre de l'Intérieur sur Europe 1. "Il n'y a pas de place pour la violence, et je lance évidemment un avertissement, la police, elle fait son travail, mais on ne peut pas admettre qu'on cherche à casser l'outil de travail, à briser des mobiliers urbains, qu'on s'attaque à des édifices publics, qu'on lance des boulons sur des policiers", a-t-il ajouté.

"Nous sommes là pour trouver des solutions"

Le ministre du Travail Michel Sapin a de son côté appelé de ses voeux un "dialogue renoué entre les organisations syndicales et la direction de ces entreprises". "On peut comprendre qu'il y ait de la tension, qu'il y ait parfois même de la colère chez les syndiqués, chez les salariés concernés", a-t-il dit sur Radio Classique et Public Sénat. "Nous sommes là pour trouver des solutions", a-t-il ajouté. Interrogé mardi sur BFM TV, Manuel Valls avait estimé qu'on assistait "moins à des mouvements sociaux qu'à des explosions, des implosions sociales".

Le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici a pour sa part appelé jeudi les 470 salariés de la raffinerie de Petroplus de Petit-Couronne à ne pas perdre espoir après le rejet par la direction et les administrateurs judiciaires de plusieurs offres de reprises. "C'est le Tribunal de commerce qui est compétent pour estimer ces offres", a rappelé le ministre sur France Inter. Les salariés "ne doivent pas abandonner l'espoir", a-t-il poursuivi assurant que le gouvernement continuait "à être mobilisé" pour sauver l'usine de Seine-Maritime en faillite.

Source sur TF1 News : Valls aux ouvriers : "Pas de place pour la violence"
Source: http://lci.tf1.fr/economie/social/valls-aux-ouvriers-pas-de-place-pour-la-violence-7812606.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide Empty
MessageSujet: Re: Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide   Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide EmptyJeu 07 Fév 2013, 16:45

Valls a raison, briser des vitrines, du mobilier urbain ou des équipements publics ce n'est pas une solution.
Ceux qui voulaient le changement maintenant et y croyaient se réveillent. Aussi bien au plan national que dans les collectivités
Doit on dire le changement ce sera en 2014?
Je propose pour accélérer le mouvement

Fermons Fessenheim
Augmentons le prix du diesel
Remettons la vignette
N'augmentons pas les fonctionnaires
Emmerdons les médecins
Taxons les retraités
Faisons passer la PMA
Limitons les ondes électro magnétiques
Ne faisons rien pour les hôpitaux
Taxons les ordures au poids
Applaudissons lorsque les partis politiques se ridiculisent
Abdiquons pour la PAC

Le bleu marine deviendra à la mode, et, à nouveau on cassera des vitrines, des lampadaires...
Revenir en haut Aller en bas
Loïc




Messages : 6318
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide Empty
MessageSujet: Re: Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide   Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide EmptyVen 08 Fév 2013, 08:31

a.nonymous a écrit:

Citation :
Valls aux ouvriers : "Pas de place pour la violence"
Mis en ligne le 07 février 2013 à 11h56 par Olivier Levard, mis à jour le 07 février 2013 à 13h04

Le ministre de l'Intérieur lance un avertissement aux ouvriers en colère. "Il n'y a pas de place pour la violence, et je lance évidemment un avertissement, la police, elle fait son travail", prévient-il.

C'est un avertissement ferme. Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, qui s'est inquiété mardi des risques "d'implosion sociale" en France en raison de la crise économique, s'est adressé jeudi aux ouvriers en colère, en estimant qu'il n'y a "pas de place pour la violence". L'annonce par Goodyear Dunlop France de son intention de fermer son usine de pneumatiques d'Amiens-Nord (Somme), les licenciements prévus à PSA et la confusion quant à l'avenir de la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne (Seine-Maritime) ont ravivé des tensions en France, théâtre d'annonces à répétition de plans sociaux depuis plusieurs mois.

"Il y a de la désespérance chez les ouvriers, chez les ouvrières, il y a de la colère. (...) J'en appelle évidemment à la retenue, au dialogue social, à la recherche de solutions", a dit jeudi le ministre de l'Intérieur sur Europe 1. "Il n'y a pas de place pour la violence, et je lance évidemment un avertissement, la police, elle fait son travail, mais on ne peut pas admettre qu'on cherche à casser l'outil de travail, à briser des mobiliers urbains, qu'on s'attaque à des édifices publics, qu'on lance des boulons sur des policiers", a-t-il ajouté.

"Nous sommes là pour trouver des solutions"

Le ministre du Travail Michel Sapin a de son côté appelé de ses voeux un "dialogue renoué entre les organisations syndicales et la direction de ces entreprises". "On peut comprendre qu'il y ait de la tension, qu'il y ait parfois même de la colère chez les syndiqués, chez les salariés concernés", a-t-il dit sur Radio Classique et Public Sénat. "Nous sommes là pour trouver des solutions", a-t-il ajouté. Interrogé mardi sur BFM TV, Manuel Valls avait estimé qu'on assistait "moins à des mouvements sociaux qu'à des explosions, des implosions sociales".

Le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici a pour sa part appelé jeudi les 470 salariés de la raffinerie de Petroplus de Petit-Couronne à ne pas perdre espoir après le rejet par la direction et les administrateurs judiciaires de plusieurs offres de reprises. "C'est le Tribunal de commerce qui est compétent pour estimer ces offres", a rappelé le ministre sur France Inter. Les salariés "ne doivent pas abandonner l'espoir", a-t-il poursuivi assurant que le gouvernement continuait "à être mobilisé" pour sauver l'usine de Seine-Maritime en faillite.

Source sur TF1 News : Valls aux ouvriers : "Pas de place pour la violence"
Source: http://lci.tf1.fr/economie/social/valls-aux-ouvriers-pas-de-place-pour-la-violence-7812606.html


Ce qui est certain c'est que cette colère des gens que des patrons voyous jettent à la rue s'exprime et s'exprimera sans doute encore. Parce que pour la plupart d'entre eux ils ont voté en mai dernier pour un candidat qui disait "le changement c'est maintenant" et ils se sentent peut-être un peu... déçus pour le moins.

C'est malheureux mais il faudrait que les solutions préconisées par le gouvernement soient un peu plus efficaces. Qu'elles s'en prennent un peu plus aux véritables responsables de ces licenciements boursiers par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide Empty
MessageSujet: Re: Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide   Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide EmptyVen 08 Fév 2013, 09:38

Loïc a écrit:
Ce qui est certain c'est que cette colère des gens que des patrons voyous jettent à la rue s'exprime et s'exprimera sans doute encore. Parce que pour la plupart d'entre eux ils ont voté en mai dernier pour un candidat qui disait "le changement c'est maintenant" et ils se sentent peut-être un peu... déçus pour le moins.

Le problème est juste que comme s'en est alarmé le député socialiste Malek Boutih:

"Toutes les conditions sont en train de se réunir pour que l'extrême droite prenne le pouvoir en France", s'est alarmé M. Boutih. "Je vois les idées du Front national pénétrer toutes les couches de la population, y compris dans les banlieues, dans les cités. Aucune catégorie sociale ou culturelle n'est à l'abri des idées de l'extrême droite".

Le PCF qui traditionnellement devrait cristalliser la juste colère des couches les plus défavorisées mène désormais d'autres combats comme celui "pour la mariage pour tous" ou "le droit de vote des immigrés", combats assez éloignés des préoccupations de la majorité de la population... Et quand le PCF fait une incursion sur le terrain social comme pour le CICE ou l'accord pour l'emploi, c'est pour refuser toute concertation et s'opposer au gouvernement...
Revenir en haut Aller en bas
Loïc




Messages : 6318
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide Empty
MessageSujet: Re: Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide   Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide EmptyVen 08 Fév 2013, 12:22

Mais oui, mais oui...

Les licenciements boursiers, les renoncements du PS, la bêtise épaisse qu'est le racisme c'est la faute des communistes.

Un peu simpliste comme raisonnement.

Surtout que le PS aussi se bat pour le mariage pour tous, la PMA et même le droit de vote des étrangers (une proposition du candidat Hollande aussi).

Mais dans un fabuleux mélange, l'anonyme nous sert encore une bouillie aussi indigeste qu'ecoeurante...

Hier c'était la faute des Roumains et des Bulgares, aujourd'hui c'est celle des communistes. On connaît la chanson.

Heureusement qu'on n'est plus en 1940 parce qu'il eut été dangereux d'être votre voisin !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide Empty
MessageSujet: Re: Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide   Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide EmptyVen 08 Fév 2013, 16:32

Quand l'extrème droite a pris le pouvoir à certains endroits du monde dans les années 30 nous étions à la veille d'une grande crise qui a secoué tout le système monétaire. Un homme a donné une pelle à des millions de travailleurs pour construire des autoroutes ; puis il a remplacé les pelles par des fusils, sans pour autant éviter ni la crise, ni la guerre.

Craindre que cela puisse se reproduire n'est pas à exclure au nom d'une culture disons à ascendance protectionniste pour ne pas inutilement employer des mots qui pourraient fâcher.

Il ne faut tout simplement pas le souhaiter car le cylce 1933 - 1945 n'a pas été le plus heureux qu'ait connu le 20e siècle. Espérons que personne n'a oublié l'expérience du passé et que l'on n'arrivera pas à ce premier extrème.

Pour ce qui est de l'autre partie de l'échiquier politique à visée radicale (que c'est dur d'essayer de dire les choses parfois) je rajouterai que la période actuelle est d'une certaine manière comparable à un autre pan de notre histoire de France, tant souffle un esprit que je qualifierai de pré révolutionnaire, sinon d'insurectionnel, comme il le fut en 1788, avant que la Révolution Française n'éclate devant la misère grandissante ; là aussi soyons prudent avec les effets secondaires ; la terreur pourrait faire des ravages aux lendemains d'événements trop brutaux. Les sousbressauts ont été nombreux par la suite pour arriver à reconstruire une République digne de ce nom.

Quand je dis cela, je ne fais pas preuve de pessimisme, je souhaite seulement que tout soit fait pour éviter l'une ou l'autre de ces hypothèses ne nous tombe dessus.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide Empty
MessageSujet: Re: Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide   Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide EmptyVen 08 Fév 2013, 21:37

Loïc a écrit:
Mais oui, mais oui...

Les licenciements boursiers, les renoncements du PS, la bêtise épaisse qu'est le racisme c'est la faute des communistes.

Un peu simpliste comme raisonnement.

Surtout que le PS aussi se bat pour le mariage pour tous, la PMA et même le droit de vote des étrangers (une proposition du candidat Hollande aussi).

Mais dans un fabuleux mélange, l'anonyme nous sert encore une bouillie aussi indigeste qu'ecoeurante...

Hier c'était la faute des Roumains et des Bulgares, aujourd'hui c'est celle des communistes. On connaît la chanson.

Heureusement qu'on n'est plus en 1940 parce qu'il eut été dangereux d'être votre voisin !!!

Je pense que vous n'avez pas compris ou ne voulez pas comprendre ma pensée....

Aujourd'hui une gauche de la gauche forte car uniquement polarisée sur les préoccupation des classes populaires serait un rempart comme la monté de l'extrême droite dont les idées raisonnent de plus en plus dans les entreprises et les quartiers...

Au lieu de cela, la gauche de la gauche a décidé de taper sur gouvernement, les voeux du PCF à François Hollande sont éloquents, et de se polariser sur des sujets comme le "mariage pour tous" ou le "droit de vote pour les immigrés" qui sont assez éloignés des préoccupations des citoyens...

De son coté le FN a bien compris l'intérêt qu'il pouvait avoir à s'approprier les sujets de préoccupation des citoyens et ce même si chacun sait qu'il n'a aucune solution viable...

L'analyse du député socialiste Malek Boutih qui ouvre cette discussion est particulièrement lucide et je la partage depuis des mois pour ne pas dire des années...
Revenir en haut Aller en bas
Loïc




Messages : 6318
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide Empty
MessageSujet: Re: Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide   Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide EmptySam 09 Fév 2013, 09:16

a.nonymous a écrit:


Au lieu de cela, la gauche de la gauche a décidé de taper sur gouvernement, les voeux du PCF à François Hollande sont éloquents, et de se polariser sur des sujets comme le "mariage pour tous" ou le "droit de vote pour les immigrés" qui sont assez éloignés des préoccupations des citoyens...





Taper sur le gouvernement ou simplement rappeler les promesses et engagements sociaux qui n'ont pas été respectés ou même mis en place ? C'est une démarche un peu différente.


Si l'on voit par exemple l'accord sur le budget de l'EU, le président Hollande a laissé faire (en conservant la PAC ça fait une belle jambe aux chômeurs) la mise en oeuvre de l'austérité portée par les chefs de la droite européenne. Et qui va payer socialement cela ? Les plus fragiles.

Belle réussite de la politique européenne du gouvernement.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
mamiea

mamiea


Messages : 4282
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 74
Localisation : Fontenay sous Bois

Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide Empty
MessageSujet: Re: Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide   Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide EmptySam 09 Fév 2013, 13:00

Loïc a écrit:
a.nonymous a écrit:


Au lieu de cela, la gauche de la gauche a décidé de taper sur gouvernement, les voeux du PCF à François Hollande sont éloquents, et de se polariser sur des sujets comme le "mariage pour tous" ou le "droit de vote pour les immigrés" qui sont assez éloignés des préoccupations des citoyens...





Taper sur le gouvernement ou simplement rappeler les promesses et engagements sociaux qui n'ont pas été respectés ou même mis en place ? C'est une démarche un peu différente.


Si l'on voit par exemple l'accord sur le budget de l'EU, le président Hollande a laissé faire (en conservant la PAC ça fait une belle jambe aux chômeurs) la mise en oeuvre de l'austérité portée par les chefs de la droite européenne. Et qui va payer socialement cela ? Les plus fragiles.

Belle réussite de la politique européenne du gouvernement.

Sans la PAC combien de chômeurs en plus ? combien de suppression d' agriculteurs, combien de produits "Français" sur nos étals? De combien sera l' augmentation des produits agricoles ? en finale qui va déguster : les plus fragiles.
Il est bon, de temps en temps, à regarder les conséquences.
Revenir en haut Aller en bas
GUIZMO

GUIZMO


Messages : 291
Date d'inscription : 25/07/2010

Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide Empty
MessageSujet: Re: Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide   Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide EmptyDim 10 Fév 2013, 17:23


Hollande a joué petit ( et peu solidaire) en se battant pour une Pac maintenue pour la seule France, et en perdant sur l' augmentation des investissements. Pour la zone euro il reste à une BCE indépendante à prêter aux états, et à faire baisser ainsi la valeur excessive de l'euro au moment où toutes les autres banques centrales font marcher la planche à billets pour exporter plus...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide Empty
MessageSujet: Re: Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide   Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide EmptyDim 21 Avr 2013, 13:46

En ce jour anniversaire du 21 avril Alain Vidalies ministre socialiste des Relations avec le Parlement déclare:

"Qui ne voit pas aujourd’hui que tous les ingrédients sont réunis pour la montée de l’extrême droite ? Ce phénomène est nourri par trois paramètres : la crise européenne, la suspicion vis-à-vis de la classe politique et la peur des immigrés. Dans ces moments-là, si les gens n’ont pas confiance dans ceux qui les représentent, ils trouvent des boucs émissaires, institutionnels, comme l’Europe, ou l’étranger. Hier les juifs, aujourd’hui les musulmans."

Inquiétant d'autant plus que depuis l'élection de Hollande, la gauche de la gauche joue aux apprentis sorciers...

En revanche je ne suis vraiment pas sûr que l'Europe soit juste un bouc émissaire car dans les faits des salariés français sont bel et bien licenciés parce que l'Union donne la possibilité aux entreprises soit de délocaliser dans des pays "low cost" ou soit de faire venir en missions des travailleurs "low cost" dans le cadre de la directive Bolkestein...

C'est là une réalité que partage nombre de ceux qui crèvent à Pôle emploi mais on n'entend hélas guère de politiques de gauche s'exprimer sur ce sujet... Il faudrait que ceux-ci comprennent enfin que les derniers élargissements en 2004 et 2007 ont permis de créer une zone "low cost" vers laquelle se précipitent les entreprises et que désormais l'on ne peut plus parler de "concurrence libre et non faussée"...


Citation :
Vidalies : «Tous les ingrédients réunis pour une montée de l'extrême droite»

Propos recueillis par NATHALIE SEGAUNES | Publié le 21.04.2013, 11h25

Le ministre des Relations avec le Parlement, Alain Vidalies, assure à propos de la procréation médicalement assistée (PMA) qu’« on a besoin d’un peu d’apaisement dans la société sur ces questions ».

Etes-vous inquiet de la montée des violences de la part des opposants au mariage gay ?
Alain Vidalies. Très inquiet. C’est d’ailleurs parce qu’il y avait cette situation — des groupuscules d’extrême droite qui s’étaient mêlés aux manifestants, des violences quasiment tous les soirs, des agressions contre les élus de droite et de gauche à leur domicile, des déplacements de ministres perturbés, des pressions sur les parlementaires et des menaces permanentes —, et cela dès avant le vote au Sénat, qu’il fallait clore ce débat rapidement.

L’accélération du calendrier n’a-t-elle pas contribué à la radicalisation du mouvement ?
Ce qui a plutôt plaidé pour l’accélération, c’est la multiplication de ces incidents, de plus en plus forts.

François Hollande voulait apaiser la société française. C’est un échec ?
Ce qui est une réussite, c’est d’avoir voté l’égalité des droits pour les personnes de même sexe. Ce projet de loi est pour nous la mise en œuvre d’un engagement, d’une conviction. S’il y a eu une radicalisation du débat, on ne peut pas dire que ce soit de la part de la gauche, ni des associations homosexuelles. Le président n’est pas responsable de l’apparition de groupuscules identitaires et homophobes.

La PMA ne va-t-elle pas faire les frais de cette radicalisation ?
La problématique et la démarche sont d’une autre nature. Le calendrier sera plus distendu, puisqu’on attend l’avis du Conseil national d’éthique. Mais c’est vrai qu’aujourd’hui, on a besoin d’un peu d’apaisement dans la société sur ces questions.

Le Premier ministre présente mercredi le projet de loi de moralisation de la vie politique. Les parlementaires seront-ils obligés de publier leur déclaration de patrimoine ?
C’est en effet l’idée de départ. Ensuite, sur les modalités, le dialogue va avoir lieu au cours du débat parlementaire. On ne fera pas forcément à l’identique pour les élus ce qui a été fait pour les ministres. Ce n’est pas pour se faire plaisir, ni pour punir qu’on publie les patrimoines. C’est pour regagner la confiance des citoyens. Si les Français pensaient que les élus vivent normalement, on ne prendrait pas ces mesures. Aujourd’hui, ils pensent que les hommes politiques s’enrichissent anormalement. Et cela ne date pas de Hollande ni de Sarkozy. C’est une lente dérive, qui, en période de crise économique, doit être prise en considération. Personne ne peut s’exonérer de cette question.

Vous voulez empêcher un parlementaire d’être avocat. L’ordre des avocats rappelle que le débat porte sur la moralité des hommes politiques, pas sur celle des avocats…
L’objectif est d’éviter qu’on puisse exercer en même temps une fonction de parlementaire et une fonction professionnelle de conseil, comme l’a fait Jean-François Copé, ce qui avait beaucoup choqué. Il ne s’agit pas d’empêcher un avocat qui fait du droit des gens de continuer à travailler. Il nous faut donc trouver une solution. Faut-il viser certains métiers, ou un niveau de revenus? C’est sur cette alternative que se focalisera sans doute le débat à l’Assemblée.

Nous sommes le 21 avril. Le risque d’un Front national au second tour d’une présidentielle est-il écarté ?
Qui ne voit pas aujourd’hui que tous les ingrédients sont réunis pour la montée de l’extrême droite ? Ce phénomène est nourri par trois paramètres : la crise européenne, la suspicion vis-à-vis de la classe politique et la peur des immigrés. Dans ces moments-là, si les gens n’ont pas confiance dans ceux qui les représentent, ils trouvent des boucs émissaires, institutionnels, comme l’Europe, ou l’étranger. Hier les juifs, aujourd’hui les musulmans.

Près d’un an après l’élection de François Hollande, le bilan est plutôt sombre…
Le contexte dans lequel on gouverne est extrêmement contraignant. Je ne crois pas qu’une majorité ait jamais accédé aux responsabilités dans un contexte aussi difficile. Mais les grandes réformes sur lesquelles François Hollande s’était présenté sont mises en application aujourd’hui.

Etiez-vous prêts à accéder au pouvoir ?
La meilleure réponse, c’est l’importance du travail accompli. Il aurait été difficile de faire plus! Si on regarde le nombre de lois votées depuis un an, on explose le compteur.

Quand trois ministres contestent la ligne économique du gouvernement, c’est un affaiblissement ?
La seule bonne formule en la matière, c’est celle de Chevènement : un ministre, ça ferme sa gueule ou ça démissionne. Cela devrait être la règle, car ce ne peut pas être autrement. Dans un gouvernement, il n’y a qu’une seule politique.

Le Parisien
Source: http://www.leparisien.fr/politique/vidalies-tous-les-ingredients-reunis-pour-une-montee-de-l-extreme-droite-21-04-2013-2745389.php
Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot




Messages : 2280
Date d'inscription : 09/12/2010

Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide Empty
MessageSujet: Re: Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide   Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide EmptyDim 21 Avr 2013, 14:29

est ce utile de le remettre ?

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/ils-croyaient-en-francois-hollande-et-ils-ont-vote-fn_1242559.html?xtor=EPR-583-[XPR_Alerte_Info_Actif]-20130420--1571249@240891164-20130420131746

la répétition est la base de la pédagogie disait une vieille instite à l'ancienne mode... mais à cette lointaine époque les mômes savaient lire...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide Empty
MessageSujet: Re: Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide   Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide EmptyDim 21 Avr 2013, 15:37

1929 1933
2009 2013
Pédagogie simplifiée, répétée donc.
Non et non aux populismes croisés.
Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot




Messages : 2280
Date d'inscription : 09/12/2010

Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide Empty
MessageSujet: Re: Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide   Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide EmptyDim 21 Avr 2013, 16:56

Libellule a écrit:
1929 1933
2009 2013
Pédagogie simplifiée, répétée donc.
Non et non aux populismes croisés.

Lorsque l'on ne veut pas des conséquences il faut éviter d'en réunir les causes...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule


Messages : 15053
Date d'inscription : 23/01/2012

Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide Empty
MessageSujet: Re: Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide   Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide EmptyDim 21 Avr 2013, 17:21

Pas faux...
http://politique-et-international.oboulo.com/populisme-comme-convergence-interets-etude-cas-amerique-latine-52628.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous




Messages : 14980
Date d'inscription : 30/05/2011

Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide Empty
MessageSujet: Re: Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide   Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide EmptyDim 21 Avr 2013, 17:34

Libellule a écrit:
Pas faux...
http://politique-et-international.oboulo.com/populisme-comme-convergence-interets-etude-cas-amerique-latine-52628.html

Si ce n'est qu'on est loin d'être dans des conditions comparables à l'Amérique latine....

Il faut mieux regarder ce qui se passe chez nous comme l'ont fait il y a deux ans Jérôme Fourquet et Alain Mergier dans "Le point de rupture - Enquête sur les ressorts du vote FN en milieux populaires":

http://www.jean-jaures.org/index.php/Publications/Les-essais/Le-point-de-rupture

Deux ans plus tard et après la présidentielle et les législatives, leur analyse reste d'actualité...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide Empty
MessageSujet: Re: Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide   Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Chômage et extrême droite: un député socialiste lucide
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Immigration et extrême droite
» Le Front national, parti d'extrême droite
» Brésil - Le candidat de l’extrême droite en tête
» L’écologie, dernier rempart au populisme d’extrême droite?
» En avant vers les LEGISLATIVES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne locale :: Tribune libre-
Sauter vers: