Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.
Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.
Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -20%
OnePlus Nord CE 2 5G – 8GB RAM 128GB – ...
Voir le deal
239 €

 

 L'avortement, le tabou

Aller en bas 
AuteurMessage
joseph1




Messages : 881
Date d'inscription : 08/09/2014

L'avortement, le tabou Empty
MessageSujet: L'avortement, le tabou   L'avortement, le tabou EmptyMer 29 Juin 2022, 14:27

L'avortement, le tabou.

L’arrêt de la Cour Suprême des États-Unis d’Amérique qui étendait le droit d’accès à l’avortement à toute la fédération n’est plus. Il a été révoqué par cette même juridiction.

Cette nouvelle décision de la Cour Suprême doit être considérée pour ce qu’elle est : la renonciation des juges à écrire eux-mêmes la loi. Ils sont en effet sensés seulement lire celle-ci pour permettre son application. Rendre aux parlements élus de chaque état fédéral le pouvoir de légiférer par eux-mêmes est plus démocratique que d’imposer, via une jurisprudence fédérale, une décision sans que le législateur en soit le décideur.
La Cour Suprême des USA applique, désormais, le principe de la séparation des pouvoirs : le juge n'a pas à faire la loi, il doit l'appliquer et si besoin l'interpréter. C'est aux élus dans chaque État de faire la loi. Au cas particulier de légiférer sur le droit de l'avortement.

L'avortement n'est pas un tabou, on peut en discuter. Grâce à l'arrêt de la Cour Suprême les élus américains pourront en discuter. C'est la moindre des choses dans une démocratie.

En France le droit de l 'avortement est un tabou, à tel point que l 'on veut le constitutionnaliser pour ne plus avoir à en discuter. Un tabou protégé par la loi constitutionnelle, cela devient un « super-tabou ». C'est un recul pour la démocratie.
Cela est la conséquence du formatage quasi totalitaire des esprits depuis des décennies. Des esprits à qui on a fait oublier que la loi Veil dépénalisait l’avortement dans des cas extrêmes de détresse, qu'elle n 'en faisait pas un moyen de contraception, qu 'elle ne le banalisait pas, qu 'elle n 'en faisait pas un droit.

Le lobby pro-avortement s 'est ingénié à modifier la perception que l 'on avait de cet acte terrible.
Il faut être dans le déni pour affirmer que le fœtus n’est qu’un élément du corps de la mère dont elle doit pouvoir disposer à sa guise : un fœtus humain n’est pas un furoncle.
Depuis la conception il y a une continuité dans le développement de la vie à l'intérieur du sein de la mère, comme il y a continuité après l'accouchement : il sera bébé puis enfant puis adolescent, adulte, vieillard.
Si effectivement sa vie dépend de celle de sa mère, ce fœtus n 'est cependant pas un organe de la mère, son ADN n'est pas celui de sa mère, cette dernière ne peut en disposer comme si elle en était propriétaire. Ce n 'est pas Elle, c 'est Lui.

La mise en avant du caractère religieux de certains opposants à l 'avortement n'est qu’un paravent commode qui sert à ne pas voir la réalité de l’acte auquel ces religieux, et d'autres, s’opposent.
On peut effectivement s’y opposer parce qu’on considère que le fœtus est une créature de Dieu, sans doute la plus faible et la plus démunie de toutes.

Un poème, une prière en fait, peut exprimer ce que ressentent des chrétiens vis à vis de l 'avortement :

Seulette étais, seulette suis
depuis qu’ai perdu mon ami.
Seule ; et en moi pourtant
une jeune vie, notre enfant.

Toutes mes larmes j’ai versé
toutes mes armes déposé
pour en moi cette vie garder
cet enfant de nous, notre enfant.

Seigneur, à deux mains j’implore
sois-nous clément, seule et pleurant
ma joie d’amante. Maintenant
en moi une vie, un enfant.

J’ai versé tant et tant de larmes
à tes pieds dépose les armes
Seigneur, je t’implore et prie
pour en moi cette jeune vie.

Villebramar, 2016
Revenir en haut Aller en bas
 
L'avortement, le tabou
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
»  « Pour les élites, l'immigration reste un tabou »
» André Gerin - Immigration, intégration, sans tabou
» Pour en finir en France avec le tabou du “racisme anti-blanc”
» Immigration : thème majeur des prochaines élections européennes et tabou central du grand débat national

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: